Albert  DAUZAT, linguiste, philologue

            Tout généalogiste, du débutant à l'amateur éclairé a un jour parcouru un de ses ouvrages pour rechercher la signification d'un nom de famille ou    celui du village de son enfance. 
Bien que naît à Guéret en 1877, sa famille était auvergnate, son père Marien était professeur de physique originaire des Martres de Veyre et termina sa carrière dans l'éducation nationale comme inspecteur d'académie, il fut fait chevalier de la Légion d'Honneur en 1903; sa mère Anne Elizabeth était native du hameau de Vinzelles sur la commune de Bansat dont le père Louis était instituteur communal.  
Henry, Albert, Louis, Antoine DAUZAT, fut docteur en droit (1899) et docteur ès lettres (1906), il soutient sa thèse en droit le 15 juin 1899, puis sa thèse de lettres en 1906 (Essai de méthodologie linguistique dans le domaine des langues et des patois romans; géographie phonétique d'une région de la Basse-Auvergne), diplômé de l'École pratique des hautes études pour ses travaux sur le patois de la région de Vinzelles, il d'abord tenté par le journalisme et le roman. À partir de 1910, il remplace Paul Passy au cours de philologie (ancienne science historique qui a pour objet la connaissance des civilisations passées grâce aux documents écrits qu'elles nous ont laissés) de l’École Pratique des Hautes Études, il en devint Maître de conférence en 1913 et directeur en 1921.  
Il a été mobilisé en 1914, ce qui lui a permit de s’intéresser à l'argot des tranchées. Il sert comme infirmier à Châteaudun jusqu’en janvier 1915.En 1918, il écrira un livre sur le sujet, L'Argot de la guerre. 
En 1933, il fonde l’importante revue de linguistique Le Français moderne, dont il en est le directeur et en 1949 la revue Internationale d' Onomastique. 
Il joue un rôle prépondérant au cours de la 1re moitié du XXe siècle en toponymie et en onomastique en attirant l'attention du monde universitaire sur ces disciplines qu'il vulgarise avec intelligence dans des ouvrages accessibles au grand public comme L'Histoire de la langue française et Les patois. L’onomastique (étude des noms propres) est constitué de deux branches principales l'anthroponymie et la toponymie, elle-même branche de la linguistique. 
En 1949, il publia un Traité d'anthroponymie française, Les noms de famille de France, passant en revue, avec toute la rigueur scientifique souhaitable, quelque 120000 patronymes (soit environ le tiers du corps national), peut être considéré comme le père de l'anthroponymie française (étude des noms de personnes).  
La toponymie est la science qui étudie les noms de lieux, ou toponymes. Elle se propose de rechercher leur signification, leur étymologie, leur évolution et leur impact sur les sociétés. En 1963, est publié Dictionnaire étymologique des noms de lieux de France .  
Le Bureau de la Société de linguistique romane gère depuis 1971, le prix Albert Dauzat, fondé en 1956 par Mme Dauzat en souvenir de son mari. Ce prix récompense un travail publié ou un ensemble de travaux publiés de linguistique (ou de philologie) portant sur tout ou partie du domaine gallo-roman. Ce prix peut distinguer un savant confirmé comme un jeune chercheur. Le prix est de nature honorifique et le lauréat devient membre de droit, à titre gratuit, de la Société de linguistique romane pendant une durée de dix ans.

              Abréviations utilisées pour les communes ou paroisses:  
 MV pour Les Martres de Veyre SPC pour Saint Pal en Chalencon (43)  
 VC pour Vic le Comte VM pour Veyre Monton 


 1° Génération: 
 1- Henry, Albert, Louis, Antoine DAUZAT,°05/07/1877 Guéret (23), +30/10/1955 Paris ou Alger le lieu change suivant les sources consultées. 
 
 2° Génération: 
 2- Marien DAUZAT, °07/05/1846 Martres de Veyre 
 3- Anne, Élisabeth ROCHE, °18/11/1852 Bansat 
 
 3° Génération: 
 4- Antoine DAUZAT, °09/07/1824 (MV), +ca>1895, tisserand  
 5- Marguerite RIBES, °24/02/1820 Aydat, +26/05/1895 (MV)  
 6- Louis ROCHE, °21/06/1827 Saillant, x 09/07/1851Bansat, instituteur communal 
 7- Marie PARDOUX, °13/03/1836 Bansat, couturière  
 
 4° Génération: 
 8- Antoine DOZAT, °01/09/1801 Veyre-Monton, x18/07/1821 (MV), tisserand  
 9- Marthe MANLHIOT, °23/06/1799 (VM) 
 10- Nectaire RIBES, °30/05/1786 Aydat, x1107/1810 à y 
 11- Marie RAYNAUD, °30/05/1795 Saint Saturnin 
 12- Raynaud ROCHE, °26/08/1796 St Pal en Chalencon (43), +08/04/1869 Saillant 
 13- Catherine FOUGEROUSSE, +25/03/1842 Saillant  
 14- Antoine PARDOUX, °12/08/1800 Vic le Comte, x24/01/1832 Bansat, +28/06/1872 à y  
 15- Anne BILLARD, °ca1810, +13/03/1884 Bansat  
 
 5° Génération: 
 16- François DOZAT, x 15/02/1801 (VC) 
 17- Anne VASSON, °ca1766 Saint Saturnin, veuve Damien LEMARIOLLE,+09/03/1837 (VM) 
 18- Antoine MANLHIOT,°ca1750, x03/08/1774(MV),+21/08/1808(VM) 
 19- Marie BEAUGIER, °30/03/1757(VM), +19/10/1824(VM) 
 20- Mary RIBES, °ca1749, x 01/02/1774 Aydat (Montredon), +<ca1810 
 21- Antoinette BOUCHE, °ca1753 
 22- Antoine RAYNAUD, de St Saturnin, veuf Jeanne RONNAT, x 23/02/1795 Aydat 
 23- Marthe CONSTANT, °ca1751, +19/11/1826 Aydat 
 24- Benoît ROCHE, °02/06/1762 Usson en Forez (42), x13/091795 (SPC) 
 25- Marie GALLET, °13/01/1765 (SPC), +02/09/1796 à y 
 26- Vital FOUGEROUSE, °12/05/1766 Saillant, x06/09/1790 à y, +09/05/1806 à y  
 27- Claudine ROCHE, 05/04/1772 à y, +16/02/1830 à y  
 28- Jean PARDOUX, °25/12/1769 (VC), x 08/021796 à y, +05/12/1836 à y  
 29- Marie CHOUVY,°ca1770, +3012/1848 (VC) 
 30- Jean ROCHEBILLARD,°10/12/1771 St Symphorien de Lay (42), +04/05/1828 Bansat 
 31- Marguerite MARGERIDON, ° 21/04/1767 à y, +13/08/1828 à y

                  Portrait de Albert Dauzat

       Sources:

         AD 03, 23, 42, 43, 63 

         Tables du CGHAV, de l'AGL,                                                    

         Table de Ceux du Roannais 

         Société Française d'Onomastique

         Société de Linguistique Romane

         CRID

  

Article 
Publié dans la revue du CGHAV
A moi Auvergne !
numéro 146 de Novembre 2013