De tout temps l'homme a voulu réglementé sa vie, au fils des siècles les codes se sont succédés.  
Aujourd'hui certains textes restent en vigueur malgré le poids des ans. 
 
Le droit romain à travers le temps 
 
Sous le règne de Tullus Hostilius (672-640), une guerre éclate entre Rome et Albe-la-Longue. Les deux cités sont parentes et la guerre semble fratricide. Pour éviter une trop grande effusion de sang, on décide de confier le sort de la guerre à trois champions de chaque parti, les Horaces pour Rome, les Curiaces pour Albe. Rome l'emporte : les trois Curiaces sont tués, un seul Horace survit et rentre en triomphe dans la ville. Il tue sa sœur qui pleure un des Curiaces, son fiancé; pour ce crime, il doit être jugé.  
Pour poursuivre consulter : 
Première codification du droit 
http://remacle.org/bloodwolf/liege1/droit/droit2.htm
  
Le droit médiéval 

Le Moyen Âge est une période d’environ mille ans, de 500 à 1500. Dans cette période longue il n'y a eu pas seulement des différences régionales bien marquées, mais aussi des différents systèmes de droit ont existé. A Byzance une forme du droit romain était en vigueur, le droit byzantin. On a étudié le droit romain dans une manière intensive après 1100. L’Église catholique a développé son propre droit, le droit canonique, qui est devenu plus ample et important après 1100. On a connu aussi des droits locaux et régionaux, le droit coutumier. Le droit d'une ville ou le droit coutumier d'une région pouvait gagner vigueur aussi dans autres villes ou régions. Certains droits spécifiques étaient liés aux certaines personnes ou groupes. Les droits seigneuriaux en forment un exemple pour les paysans, pendant que les marchands ont contribué eux-mêmes au développement du droit mercantile avant que le droit romain et canonique aient changé ce droit. Le droit romain et le droit canonique ont fourni une possibilité de se poser des normes absolues et fixées. 
Pour poursuivre consulter : 
Droit médiéval  
http://home.kpn.nl/otto.vervaart/droit_medieval.htm 

Code Napoléon 
Le Code Civil, mis en place par Bonaparte et Cambacérès est promulgué le 21 mars 1804. 
Pour poursuivre consulter : 
Table du code civil  
http://www.assemblee-nationale.fr/evenements/code-civil-1804-1.asp  

Code de droit canonique (1983) 
 
LIVRE I 
NORMES GÉNÉRALES 
Can. 1 – Les canons du présent Code concernent seulement l’Église latine. 
Can. 2 – D’une manière générale, le Code ne fixe pas les rites qui doivent être observés dans les célébrations liturgiques; c’est pourquoi les lois liturgiques en vigueur jusqu’à maintenant gardent force obligatoire, à moins que l’une d’elles ne soit contraire aux canons du Code. 
Can. 3 – Les canons du Code n’abrogent pas les conventions conclues par le Siège Apostolique avec les États ou les autres sociétés politiques et n’y dérogent pas; ces conventions gardent donc leur vigueur telles qu’elles existent présentement nonobstant les dispositions contraires du présent Code. 
Can. 4 – Les droits acquis ainsi que les privilèges concédés jusqu’à ce jour à des personnes physiques ou juridiques par le Siège Apostolique, encore en vigueur et non révoqués, demeurent intacts sauf révocation. 
Pour poursuivre consulter : 
Codex iuris canonici 
http://www.droitcanon.com/Code_1983.html
 
 
Droit privé 
Un dictionnaire en ligne 
Voir :
Dictionnaire juridique 
http://www.dictionnaire-juridique.com/