Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Novembre 1916:
25° division: La 75°Bri relévera la 50°Bri et reprendra le même dispositif d'attaque qu'elle avait réalisé le 25 octobre, en vue de l'attaque de Pressoir, chaque Btln occupant le même emplacement que précèdement et devant conserver la même mission.
La 50°Bri ira au repos, le 98°RI ira au camp de Decauville (réserve de division).
Le temps semble vouloir s'améliorer.Bombardement habituel sur nos batteries jour et nuit.
Nos batteries non casematées non pourvues de bons abris pour le personnel, souffrent.
Consommation : 1643/75, 800/155, 100/220.
Pertes : lieutenant Portal blessé, 8 tués et 15 blessés.
2 canons sont mis hors de service, dont un coupé en deux par le tir boche.
Les relèves sont effectuées telles qu'elles ont été prévues et sans incident.
26° division: JMO difficitaire jusqu'au 10 décembre 1916.
120° division: Repos.

Journée du 02 Novembre 1916:
25° division: Le secteur est relativement calme.
Consommation : 1879/75, 269/155 et 39/AT.
Pertes : 6 tués, 13 blessés.
Les relèves se font normalement mais péniblement.
120° division: Repos.

Journée du 03 Novembre 1916:
25° division: La relève de la 50°Bri par la 75° s'effectue en trois temps, elle est achevée le 3 vers 07h00.
Pertes : 9 tués et 17 blessés, 12° Cuirassiers 4 tués et 3 blessés.
120° division: Instruction.Les écoles de la division fonctionnent à St-Eusoye sous le commandement du Dépôt Divisionnaire dans les conditions prévues par la note de service N°4127 du 25 octobre de la 120°DI.
Trois cas de fiévre typhoïde sont signalés à Bucamps.
Le médecin divisionnaire fait évacuer cette localité.En conséquence l'état de stationnement est modifié comme suit :
Génie : Cie 26/3 Essuilles, Cie 2656 Coiseau, Cie 8/22 St-Rimault.Ambulances 2/13 et 203 Essuiles.Cavalerie Essuiles.

Journée du 04 Novembre 1916:
25° division: Journée relativement calme.
Tirs de contre préparation.
Pertes : 9 tués et 29 blessés.
120° division: Instruction.Le Dépôt Divisionnaire reçoit d'importants renforts composés pour moitié d'hommes de la classe 17.les hommes des classes antérieures sont dirigés sur les régiments de la division.Ceux de la classe 17 sont conservés jusqu'à nouvel ordre au Dépôt Divisionnaire.
En conséquence les cantonnements de St-Eusoye deviennent insuffisants., le dépôt Divisionnaire occupe désormais St-Eusoye, Moimont et la partie de Noyers-St-Martin occupée jusque là par le Btln Dauger du 409°.Celui-ci envoie 2 cies au Quesnel-Aubry, 1 Cie à Gouy, Cie de Mitrailleuses à la ferme St-Ladre.Les 2 Cies envoyées au Quesnel-Aubry remplacent 2 Cies du 408° qui rejoignent à Montreuil-sur-Brêche le reste du régiment.

Journée du 05 Novembre 1916:
25° division: La division reçoit l'ordre d'attaque sur Pressoir et le bois Kratz le 7 novembre à une heure H qui sera communiquée en temps utile.
Moyens d'action : 75°Bri (6 Btlns), 1 Btln de la 50°Bri (98°RI), Cies 10/4 et 13/51 du génie, 4 Cies du 240°RIT, 4 groupes AD/25.
L'attaque sera menée par 3 Btlns accolés de la gauche à la droite.Deux Btlns du 1°RZ (Maré et Boudehaut) et 1 Btln du 9°Tir (Bernard). Commandant des Btlns s'attaque lieutenant-colonel Rolland Cdt le 1°RZ.En réserve d'attaque 1 Btln de Zouaves (Simondet).En réserve de brigade 1 Btln du 98°.En réserve de division la 50°Bri (moins 1 Btln du 98°).
Les 5° et 12°RC échelonnés ne participeront à l'attaque qu'en fournissant des travailleurs et des garnisons de tranchée.Toutefois le 12° fournira l'appoint de grenadiers d'élite, jusqu'à 6 équipes de 8 volontaires dont l'emploi sera réglé par le commandant de l'attaque.
Le terrain conquis sera organisé immédiatement.
Pertes : 4 tués et 26 blessés.
120° division: Instruction.L'EM de lAD/120 arrive dans la zone et s'établit à Wavignies.

Journée du 06 Novembre 1916:
25° division: Reprise des tirs de destruction.Grande activité de notre artillerie, faible riposte ennemie.
Pertes : 8 tués et 21 blessés.
120° division: Instruction.La 120°DI est désignée pour expérimentér de nouveaux procédés de liaison optique par fusées et artifices variés.Des officicers venus de la Direction des Inventions et du GQG procédent à des expériences préliminaires en présence des officiers de l'EM de la division.

Journée du 07 Novembre 1916:
25° division: Les troupes d'attaque se sont levées sous le barrage à 09h55 sur toute la ligne, à ce moment les boches ont fait un tir de barrage sur les 2 Btlns de Tirailleurs qui ne prenaient pas part à l'attaque, ce n'est qu'à 10h04 qu'ils ont fait barrage assez faible d'ailleurs sur la ligne de départ, trop tard.Ce barrage n'a pas empêché le Btln Simondet réserve d'attaque de s'établir dans les tranchées du Sac et du Bissac en bon ordre.A 10h15, départ pour le 2eme bond.A 10h21, on apprend par les observateurs d'artillerie qu'Ablaincourt est pris.
A partir de ce moment, les liaisons artificielles font défaut : téléphone, y compris les deux antennes poussées jusqu'à la ligne de départ, coupées, induction mise au début hors d'état de servir et sans rechanges, optique invisible, les pigeons arrivés ne portaient que des messages d'importance secondaire, l'aviation a fait défaut.
Les renseignements parviendront dans des conditions suffisantes, de la droite par coureurs, du centre et de la gauche par observation des mouvements et des pots Ruggièri dus à l'artillerie et à la 62°DI.
A 10h55 le Btln de Tirailleurs a atteint son objectif et signale par des fusées à 1 feu sa présence à 4262.A partir de ce moment il progresse, cherchant par la lisière Sud du bois Kratz sa liaison avec le Btln Boudehaut et fait des prisonniers.
Dès 10h35, on signale successivement l'entrée des Zouaves sans la partie Nord-Ouest de Pressoir, leur progression à la grenade dans le village, l'arrivée à 924a.De l'attaque de la 62°DI, enfin la présence , à l'Est de Pressoir, de 2 Btlns boches.Il est 11h19.
La progression des Zouaves dans Pressoir ne peut plus être suivie à partir de cemoment, on la pressent laborieuse.
Entre temps, le Btln de Tirailleurs Bidaud s'est étendu à l'Est du bois 1 dans le boyau du Sultan, le Btln Bernard s'établit sur la ligne fixée, pose un réseau Brun et trouve la liaison sans le bois Kratz avec le Btln Boudehaaut qui atteint son objectif à 11h41.A 11h45, de ce côté, la situation est normale, le barrage boche assez violent et de tous calibres, s'est ralentit pour faire place à des tirs de mitrailleuses venant de Chaulnes nécessitant un masque d'artillerie.
On afait des prisonniers du 128° qui signalent le 175° à leur droite, des 98°, 174° et 20° d'infanterie (212°DI) tous déclarent que les boches s'attendaient à une attaque sans préciser le jour et que chaque Rgt avaient 2 Btlns en réserve.(Le 98° avait 1 Btln à la Sucrerie et l'autre à Gomiècourt).
A midi 20 arrivent enfin des renseignements sur Pressoir : en liaison avec le Btln Boudehaut qui a éprouvé des pertes sérieuses au bois Kratz, le Btln Maré a trouvé une grosse résistance à 4376, le nettoyage a été laborieux, le chef de Btln et les 3 Cdts de Cies sont blessés.
Un observatoire d'artillerie signalera à 12h58 que l'objectif est atteint, nous sommes à 100m en avant de Pressoir.
La présence des réserves boches à proximité et les pertes subies exigent des mesures de précautions :
A. Barrages : Ils sont immédiatement étudiés, à 15h00 il y aura devant l'Est et le Sud de Pressoir, 5 barrages.
B. Poussée en avant des renforts en personnel et en matériel, les ordres sont donnés pour échelonner les réserves, savoir, emploi du Btln Simondet réserve d'attaque, poussé vers Pressoir, le cdt Simondet prenant sous son commandement ce qui reste du Btln Maré.
Progression du Btln Ferrard 98°RI.  
Mise à la disposition de la brigade  d'attaque du Btln d'Humières du 98° porté de la station sur Minen-Graben.
Il reste actuellement 18h00, le Btln Lyet alerté à la station, le 16°RI alerté à Caix-Decauville.
Transport intensif de matériel et création d'une piste.
Liaison avec la 62°DI : vers 5077-5078 se trouvait une tranchée boche non portée sur les cartes.Cette tranchée n'a été réduite que vers 16h30 par les équipes de grnadiers de la 62°DI.
Vers 15h00 de gros rassemblements signalés entre Machelepot et le bois Schaf sont pris à partie par l'AL4 et signalés aux 2 DI voisines.A 16h45 le barrage est demandé dans tout le front entre la 62°DI et 3973.Il est déclanché avec contre-préparation et dure peu, les fusées à 6 feux n'ayant pas été renouvellées.
Divers : Les équipes des grenadiers du 12°RC se sont distinguées, leur chef rapporte que les effets du 75 sur les garnisons des tranchées et boyaux ont été remarquables que les Zouaves ont nettoyé férocement, 300 boches tués à Pressoir, enfin qu'un tir d'obus VB une quarantaine de boches.
Les prisonniers boches faits par les Zouaves ont été aiguillés du côté du 21°CA à cause de la plus grande facilité des communications de ce côté.  
120° division: Instruction.

Journée du 08 Novembre 1916: 
25° division: En attendant une nouvelle répartition sur le front du CA, la 50°Bri va relevé la 75°Bri.
Le terrain conquis sera organisé le plus tôt possible, de façon à pouvoir résister aux contre-attaques (2 lignes de tranchées, flanquements, fil de fer, boyaux, lignes téléphoniques, etc...).
Le front sera décongestionné à mesure de l'avencement des défenses.
Activité des lendemains d'attaque.
Contre préparation sur de nombreuses fractions.
Infanterie boche vue en mouvement jusqu'à Chaulnes et Hyencourt.
Consommation : 13070/75, 100/155, 83/220.
Les pertes de la journée du 7 connues aujourd'hui à 16h00 seraient : 4 officiers tués et 10 blessés, troupes 78 tués, 434 bmlessés et 130 disparus.La plupart de ceux-ci ont du être blessés et évacués par la division voisine 62°DI.
On apprend que le total des prisonniers faits par la division est de 480.
Aucune contre-attaque boche ne s'est encore déclanchée.
Capture par les Zouaves d'un infirmier polonais du 128° d'infanterie, lequel annonce une contre-attaque pour le point du jour.Nos dispositions sont prises.Tirs sur le bois Kratz, Kron et sur les batteries allemandes.
A 03h30 un tir de barrage est demandé par fusée.Reste de la nuit calme.
120° division: Instruction.Le 1er groupe de l'AD/120 arrive à Mailly-Raineval et cantonne à Haudivillers.

Journée du 09 Novembre 1916:
25° division: La relève des 3 Btlns d'attaque est effectuée assez péniblement.
Installation sur les nouvelles positions.Nervosité boche.Action violente et réciproque des artilleries.
Pertes : 12 tués, 26 blessés.
L'attaque annoncée par le prisonnier boche a été vraisemblablement retardée à la suite de nos tirs du matin.
Caix est de nouveau bombardé.
Consommation : 8307/75, 305/155, 47/220 et 972 spéciaux. 
120° division: Instruction.

Journée du 10 Novembre 1916:
25° division: Une contre-attaque boche est repoussée à 04h30 par le 11°Cie du Btln Humières.
Les Btlns Bidant et Jailletdu 9°Tir sont relevés par les Btlns Grapin et Thomas du 16°RI.
Amélioration de l'organisation défensive.
L'infanterie boche est nerveuse dans le bois Kratz elle est à 150m de la notre et cherche à sortir.
Tirs de contre préparation sur la Sterppa, tirs à obus spéciaux sur l'ouvrage de Brême, tirs de contre préparation sur le bois Kratz et à l'Est de Pressoir.
Consommation : 4189/75, 385/155, et 1133 obus spéciaux.
Pertes : 21 tués, 37 blessés, 1 officier et 4 hommes intoxiqués.Plusieurs Cuirassiers et R.A.T intoxiqués.
120° division: Instruction.

Journée du 11 Novembre 1916: 
25° division: Une attaque boche sur le bois Kratz est repoussée à 15h00.
La division va être relevée, le front actuellement tenue par elle passe : la partie Nord au 21°CA et la partie Sud à la 26°DI.La 25°DI passant en réserve de CA occupera en fin de mouvement la zone de repos Cantigny (EM) et les environs.
Cette relève sdera effectuée par le 21°CA dans les nuits du 11 au 12 et du 12 au 13 par la 26°DI.dans la nuit du 12 au 13 et du 13 au 14.
Reconnaissances des cadres des éléments de la 26°DI et de la 62°DI en vue de la relève de la 25°DI.
Consommation : 4915/75, 581/155, 64/220, 35/AT.
Pertes : 10 tués et 23 blessés.
120° division: Instruction.

Journée du 12 Novembre 1916:
25° division: Le Btln Lyet (98°) est relevé le 12 au matin.A 15h00, tir de contre préparation et de barrage devant Pressoir et le bois Kratz.
Consommation : 4202/75, 44/220, 20/AT.
Pertes : sous-lieutenant Maire blessé, 10 tués et 34 blessés.
120° division: Repos.Présentation de fusées et d'artifices qui doivent être expérimentés à la division.

Journée du 13 Novembre 1916:
25° division: Les relèves prévues se sont effectuées sans incident.
Btln Thomas (16°RI) par 1 Btln de la 26°DI.Btln d'Humières (98°), 1/2 Btln Leduc (16°) par 1 Btln de la 62°DI.Les Btn Leduc et Grapin (16°RI) par 2 Btln du 105°RI.
Tir de barrage et de contre-préparation devant le bois Kratz et Pressoir, en liaison avec la 62°DI, laquelle annonce que les boches garnissent leurs parallèles.
Consommation : 3712/75, 89/155, 115/220.
Pertes : 1 tué et 2 blessés.
120° division: Instruction.

Journée du 14 Novembre 1916:
25° division: L'EM quitte son PC (carrière Parison) et va occuper son cantonnement de repos à cantigny.
120° division: Instruction.

Journée du 15 Novembre 1916:
25° division: Le secteur a été tenu par les troupes de la division du 15 octobre au 14 novembre 1916.
Pertes pendant cette période : officiers 7 tués et 40 blessés, troupes 474 tués, 1798 blessés, 167 disparus, total 2846 hors de combat.
Le 15 novembre commence la période de reconstitution et de repos.
QG à Cantigny, les éléments de la division aux environs.
120° division: Instruction.