Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Octobre 1916:
25° division: Les troupes reprennent leur instruction et leur entrainement, elle manœuvrent sur le camp de Crèvecœur.
Du 1er au 11 octobre : L'EM est cantonné à Froissy et les éléments de la division aux environs sur le plateau, (camp de Crèvecœur), ils  reprennent leur instruction et leur entrainement.
Exercice de détails, de cadres, tirs.Exercice de liaisons pour avions et TSF.Mise au point rapide de l'instruction du bataillon pour l'attaque en tenant compte des expériences de la Somme.Manœuvre de division : attaque d'un front de 1700m organisé.
26° division: Pages dactilographiées juqu'au 09 octobre inclus.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée marquée par une très grande activité des deux artilleries.
Activité française 
Infanterie : Un petit combat à la grenade a eu lieu vers 12h30 au barrage de la tranchée Guillaume.
Artillerie : Très active, mais en raison du mauvais temps beaucoup de tirs prévus n'ont pas eu lieu.
Travaux : Continuation des travaux en cours, parallèles de départ, gradins de franchissement, boyaux réunissant les parallèles, approfondissement des boyaux d'évacuation et d'alimentation, réfection des tranchées et boyaux dégradés par le bombardement.
Pertes : 38°RI 1 tué, 3 blessés, 86°RI 3 blessés, 408°RI 4 tués, 12 blessés dont le sous-lieutenant Larruat pendant le bombardement de ce soir, 409°RI 1 blessé.
Activité allemande
Infanterie : Peu active, mais a lancé beaucoup de grenades à ailettes entre le bois Guillaume et le bois Blockauss.
Artillerie : Très active, violent bombardement de tout le front de la 49°Bri, Bos Kalner, Bois Guillaume, Bois Oertel, Vermandovillers et ses abords.Le Btln du 408° qui tient le sous-secteur du Cerisier a particulièrement souffert.La voie d'accès au PC des Pommiers a été également très bombardés.Ce tir de tous calibres (88-105-150) avait toutes les allures d'un tir de contre préparation  et a été particulièrement intense entre 10h30 et 16h00.
Travaux : On a entendu l'ennemi travailler cette nuit dans la tranchée du Singe et des Sarments.
Aérostation : Nombreux drachens ennemis en ascension ce matin jusque vers 12h00.Aviation nulle.
Divers : Pendant le tir exécuté sur nos positions, l'ennemi a lancé des fusées (blanches et rouges) absolument analogues aux notres et donnant naissance à 1, 3 et 6 feux.
Matériel allemand recueilli : Nombreux fusils, outils, équipements, cartouches etc...
 
Journée du 02 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée active caractérisée par l'activité de notre artillerie ainsi que par celle de l'artillerie ennemie qui a encore exécuté des tirs de barrage.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles habituelles.Rien à signaler.
Artillerie : Très active au cours de la journée : tirs de destruction sur les tranchées ennemies par l'AC et l'AT.Rafales pendant la nuit sur les tranchées et boyaux ennemis.
Travaux : Réfection et nettoyage des tranchées et boyaux éboulés par la pluie et le bombardement.Continuation des parallèles de départ.Transports de matériel.
Divers : A 14h30, au moment du bombardement de la 1ere ligne ennemie, dans la zone de la 49°Bri, par nos 58, l'ennemi a lancé une fusée à 3 feux rouges, ce qui a déclanché un tir de barrage ennemi.  
Pertes : 38°RI 1 tué, 3 blessés, 408°RI 2 blessés, 409°RI 2 tués, 5 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Assez calme.
Artillerie : Devant le front du CR du Cerisier, à la suite d'un tir d'obus VB, l'ennemi a demandé un tir de barrage, croyant à une attaque de notre part.Ce barrage a eu lieu à la hauteur de 2893 et passait à l'Ouest du bois du Cerisier.Peu d'obus sur nos 1eres lignes.Ce tir de barrage qui a commencé sur la ponte 2893 s'est étendu peu après sur presque tout le front du secteur et a duré de 21h00 à 22h00 environ.Les boches ont fait usage de fusées rouges à 3 feux.Bombardements intermittents mais très violents par du 77, 88, 105F, 150Pde tout le secteur de la 49°Bri.
Travaux : Continuation des travaux aux tranchées du Singe et des Sarments, des travaux importants ont été faits cette nuit à l'emplacement de batterie situé à 100m au Sud de 2890.Travail important en face du bois Guillaume.
Divers : Un certain nombre d'obus ennemis n'ont pas éclaté.
Matériel allemand recueilli : Fusils, équipements, cartouches, grenades, outils, 1 mitrailleuse.

Journée du 03 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée marquée par une assez grande activité de l'artillerie ennemie.
Activité française 
Infanterie : Tirs de grenades VB.Patrouilles ordinaires, sans incident.
Artillerie : Assez active, mais contrariée dans ses réglages par le mauvais temps.
Travaux : Approfondissement des boyaux d'évacuation et parallèles.Réfection des tranchées et boyaux éboulés par suite de la pluie et du bombardement.
Divers : Relève au 86°RI du 3°Btln par le 2° dans le sous-secteur de Kalner.Relève au Prunier du 2°BTln du 409° par le 2°Btln du 408°.Relèves effectuées sans incident.
Pertes : 408°RI 8 blessés, 409°RI 1 officier sous-lieutenant Basquin) et 3 soldats tués, 1 dergent et 6 soldats blessés, 38°RI 1 blessé, 86°RI 2 blessés, Cie 26/6M 4 tués et 12 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Calme.Quelques grenades à ailettes sur la ferme sans nom.
Artillerie : Très active cette nuit et dans la matinée où elle a bombardé violemment tout le secteur de la 49°Bri et en particulier les emplacements de canons de 58, le PC du chef de bataillon du 38°, la tranchée de l'Eclipse, et la tranchée de Vermandovillers.Les tranchées de 1eres lignes et canons de 58 de la 303°Bri ont été également bombardés.
Travaux : L'ennemi parait avoir travaillé activement cette nuit, pour réparer les dégâts causés par notre bombardement, particulièrement devant le CR du Cerisier.Un tir de surprise du 75 et un tir nourri de VB les a dispersés sur 3290 d'une part et la tranchée Scaramouche d'autre part.Il a travaillé également au boyau Serpentin et dans l'élément de tranchée déjà signalé au Sud de 2890.
Aviation et aérostation : Quelques avions, vers 07h00 se sont approchés de nos lignes, mais ont dû faire demi-tourdevant le tir de nos batteries contre-avions.
Matériel recueilli : Petit matériel de toute nature au 38°, 1 mitrailleuse Maxim au 86°.

Journée du 04 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Assez calme.
Activité française 
Infanterie : Relève sans incident, dans la nuit du 4 au 5 du Btln Pierson par le Btln Julien dans le sous-secteur du 38°.Une patrouille du 86°  a reconnu cette nuit l'occupation des travaux ennemis signalés au Sud de 2890, bruits de voix, coups de feu et fusées éclairantes lancées de ce point.
Artillerie : Grande activité de notre artillerie de tous calibres au cours de la nuit.
Travaux : Approfondissement et élargissement de notre 1ere ligne en divers points ainsi que des boyaux de communication.Aménagement du PC à la tranchée Bourgeat au bois du Cerisier.Dégagement de quelques éboulements dûs aux obus dans le boyau couvert.D
Pertes : 86°RI 1 blessé, 408°RI 1tué, 3 blessés dont 1 grave, Bie de 58 1 blessé grave. 
Activité allemande
Infanterie : Coups de fusil habituels pendant la nuit.Tirs de grenades à ailettes sur le CR du Prunier.
Artillerie : Relativement calme pendant la nuit du 4 au 5.Bombardement assez violent de Vermandovillers de 08h30 à 09h00 ainsi que des 1eres lignes de la 303°Bri.Bombardement intermittent pendant la journée.
Travaux : Rien de particulier à signaler.Bruits habituels entendus dans la tranchée du Singe et au Serpentin.
Aviation : Rien à signaler.
Matériel dénombré dans la journée : 86°RI 100 grenades à manche, 38°RI, 90 grenades à manche.

Journée du 05 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée très active en raison de l'activité de notre artillerie et de la réaction de l'artillerie allemande. 
Activité française 
Infanterie : Reconnaissances des défenses ennemies par nos patrouilles.L'occupation par un détachement ennemi des emplacements de batterie à 50m Sud de 2890, a été nettement constatée.Dans la zone 3595, on a constaté une ligne non continue de réseaux Brun et de boules de fil de fer qui parraissent abimés.Relève dans le CR du Cerisier du Btln Soulaire (3° du 408°) par le Btln Dumas (1° du 408°) 1 sergent blessé.
Artillerie : Très grande activité de 75, 155 et 120.L'AT a tiré sur le boyau Serpentin et la tranchée de Sardaigne.
Travaux : Elargissement du boyau reliant la tranchée des Pommiers à la corne Sud du bois Kalner.Approfondissement de la tranchée Vialle.Elargissement et approfondissement du boyau Moritz entre la tranchée du Lion et la tranchée de la Clairière, du boyau de la Lune entre 673 et la 1ere ligne du boyau des Lords.
Pertes : 38°RI 3 blessé, 276°RIT 3 tués, 1 blessé (au cours d'une corvée du 38°), 1 tué, 1 blessé (au cours d'une corvée du 86°), 86°RI 1 tué, 3 blessés, 408°RI 5 blessés, 409°RI 1 blessé.   
Activité allemande
Infanterie : L'infanterie ennemie tire beaucoup et lance beaucoup de fusées éclairantes pendant la nuit.Lancement de grenades à ailettes.
Artillerie : Grande activité dans la soirée du 5 vers 18h00.Activité moyenne pendant la nuit.Reprise de l'activité dans la matinée du 6.De 13h00 à 16h00 très violent bombardement de nos 1eres lignes et des lignes de soutien.
Travaux : Terre fraîchement remuée sur le Serpentin à la tranchée du Singe.Poses de quelques défenses accessoires.
Aviation : Trois avions ennemis réglant le tir de leur artillerie dans la soirée du 5.
Matériel recueilli : 38°RI 460 grenades à manche, 86°RI 24 grenades plates, 39 sphériques, 27 bombes de 170.

Journée du 06 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Journée caractérisée par l'activité intence et réciproque par les deux artilleries.
Activité française 
Infanterie : Nos patrouilles envoyées la nuit dernière ont reconnu que les points 681h et les emplacements d'artillerie au Sud de 2890 étaient occupés par l'ennemi, qu'a tiré sur elles plusieurs salves.
Artillerie : A exécuté les tirs de destruction malgré la vitesse du vent qui a rendu difficile le réglage par avions.Hier soir, vers 18h00 un tir de barrage a été déclanché devant le front de la 303°Bri.Il a été tiré les 5/6 des munitions que l'on devait cantonner.
Travaux : Continuation des parallèles de départ et rédection des tranchées et boyaux endommagés par le violent d'hier et la pluie de cette nuit.Construction d'un PC de combat au Cerisier pour chef de bataillon.
Divers : Grande activité de notre aviation.
Pertes : 408°RI CR Cerisier 2 soldats blessés, CR Prunier 1 tué, 1 blessé, 409°RI CR Moulin Détruit 1 sergent et 3 soldats tués, 7 blessés, AT 1 artilleur blessé, 86°RI 4 Blessés. 
Activité allemande
Infanterie : Reconnaissance faite par 15 ou 20 hommes en avant du front du CR du Cerisier entre le boyau couvert et la route d'Ablaincourt (18h15) repoussée par le feu de l'infanterie et de l'artillerie.
Un déserteur du 215° s'est rendu hier soir 19h30 à nos avant-postes du bois Kalner 1.
Artillerie : En dehors d'une riposte violente et continuelle sur tout le front de la division, à nos tirs de destruction, l'ennemi a déclanché deux tirs de barrage intense (150P, 77, 88, 105 fusants).L'un hier soir, à 18h00 a été provoqué par des fusées rouges à 1-2 et 6 feux et s'est étendu sur tout le front.L'autre, ce soir à 17h30, a été très violent sur la 303°Bri.Il a été déclanché par des fusées rouges ou blanches à 1-2 et 6 feux.
Travaux: Pas de travaux apparents, sauf devant la tranchée du Singe et le 6ter Weg ou l'ennemi a tenté de renforcer ses défenses accessoires

Journée du 07 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée marquée par l'activité de l'artillerie ennemie qui riposte à nos tirs avec une intensité croissante.
Activité française 
Infanterie : Quelques patrouilles au cours de la nuit.Petits engagements de grenadiers à la ferme sans nom après la réoccupation de notre ligne à la suite des tirs de l'AL.  
Artillerie : Très active dans la soirée du 7 et le 8 de 07h00 à 09h00.Tirs gênès par le mauvais temps pendant toute l'après-midi.Un barrage a été déclanché le 7 à 17h20 sur tout le front à la suite de fusées blanches à 1-2-4 et 6 feux lancées par l'ennemi.
Travaux : Construction, réparation des parallèles de départ.Aménagement d'un PC de combat au Cerisier.Réfection des tranchées très endommagées par le tir ennemi et le mauvais temps.
Pertes : 408°RI 12 tués, 14 blessés, 409°RI 3 tués, 12 blessés, 38°RI 2 tués, 13 blessés. 
Activité allemande  
Infanterie : Nervosité chez l'ennemi qui lance sans cesse des fusées, dès que notre infanterie ou notre artillerie montre de l'activité.
Artillerie : Très active sur tout le front entre 17h00 et 18h30 le 7 octobre.Barrage de 5' vers 14h00 le 8 sur Moulin Détruit.Activité nouvelle le 8 vers 17h00.Ce tir vise surtout les parallèles de départ, nos 2emes lignes et les emplacements de l'AT. 
Aviation : Néant.
Travaux : L'ennemi essaye de renforcer ses défenses accessoires er réparer ses tranchées bouleversées.Il en est empêché par le tir continuel de nos 75.

Journée du 08 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Bombardement réciproque, activité croissante de l'artillerie allemande qui a riposté vigoureusement sur nos 1eres lignes, surtout le 9 à partir de 13h30.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille envoyée sur la tranchée des Sarments de 3189 à la voie ferrée a rendu compte que la tranchée des Sarments a été endommagée sur une partie de sa longueur.Il existe en arrière de cette tranchée un seul réseau Brun sur lequel l'artillerie a fait des brêches. 
Artillerie : AC et AT très active la nuit et ce matin.L'AL très active depuis 13h00.Le 58T sont violemment contrebattus par l'artillerie ennemie.
Travaux : Réfection des tranchées et boyaux endommagés par le bombardement, au 86°, le boyau Moritz et la tranchée de la Carrière approndis (1m40 environ).Achèvement des parallèles de départ en arrière boyau Prunier à l'Ouest des Gourgandines.Achèvement de ces parallèles au CR Prunier.Elargissement des parallèles au CR du Moulin Détruit.Construction de niches individuelles.
Aviation : Assez active le 8, très active le 9.
Pertes : 86°RI 4 tués, 1 blessé, 408°RI 2 tués, 2 blessés, 409°RI 2 tués, 5 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Coups de fusil et fusées éclairantes habituelles.
Artillerie : Faible activité de nuit.Assez grande dans la matinée.Bombardement méthodique de nos 1eres lignes et de l'arrière surtout sur les parallèles du 38°, tranchée du Soleil et PC du 38° pour le jour J (point très bombardé).Au 86° sur le bois Kalner, les régions Est et Ouest de l'église de Vermandovillers, la région 673 et le carrefour Sud du village, le boyau couvert a été également bombardé.L'artillerie ennemie réagit comme d'habitude très violemment à partir de 17h00.
Aviation : Deux drachens en ascension aujourd'hui, en arrière d'Ablaincourt et des bois de Chaulnes.Dans la soirée du 8 octobre, trois avions ennemis ont survolé leurs lignes en assez loin en arrière.
Travaux : L'ennemi a travaillé à 533m, à la tranchée Scaramouche, sur la ligne 533k, 3595, 3695, a posé des fils de fer a 400m au Sud de notre 1ere ligne davant le CR du Moulin Détruit.
Divers : A 06h00 (9 octobre) une trentaine de boches ont été vus évacuant la tranchée Scaramouche, se dirigeant vers le boyau de la voie ferrée.Le CR Prunier rend compte qu'on a l'impression sur la ligne 3695 à 533k par 3595 l'ennemi emploie peu de monde le jour, s'y renforce la nuit et ramène en arrière le matin ces éléments de garde de nuit.

Journée du 09 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Investissement d'Ablaincourt :
Le 21°CA prévient dans la soirée que l'attaque prévue pour l'investissemnt d'Ablaincourt auras lieu le 10 à 11h00.En conséquence, violents tirs de 75 pendant la nuit pour entretenir les destructions.Dans la matinée, l'AL continue activement son travail.
Attaque : A 11h00 précise, l'attaque débouche à gauche, la 303°Bri (Cdt Raiton 409°, Cdt Marcotorchino et Dumas du 408°) progresse assez rapidement, la tranchée Scaramouche, le 6eme Weg, la tranchée du Sénateur, le 8eme Weg, qui constituent le premier objectif sont enlevés à 11h15.A droite la 49°Bri rencontre plus de diffcultés, la Btln Foissey du 86° débouche sous un violent bombardement, mais parvient aux Sarments à 11h18.Le Btln Jullien du 38° arrêté un instant par des coups de fusils et de mitrailleuses partant du Serpentin parvient néanmoins après avoir demandé un nouveau tir de 75, dans la boyau du Serpentin.A 11h10 l'attaque repart sur ses 2emes objectifs, qui sont atteint rapidement.A 11h25 l'avion signale un feu dans le boyau Sonore.A 11h44, un autre feu dans la tranchée de la Sirène.A 11h50 la division a atteint tous ses objectifs.A droite la 49°Bri stoppe et s'installe immédiatement sur ses positions de liaison avec la 51°DI qui a pris pied dans le bois de Chaulnes et occupe les tranchées du Sac et du Saumon.A gauche le 409° avec la 13°DI qui a dépassé ses objectifs, progresse pendant toute la soirée et parvient à prendre pied dans la partie Nord-Ouest d'Ablaincourt.Il gagne ainsi 600m en profondeur, au delà des objectifs prévus.Le 408° s'installe dans le Sarcophage.
En fin de journée notre nouveau front est jalonné par :
Un pont sur la tranchée du Sac (3180), le chemin de terre 3180-681m-3083, le boyau Serpentin jusqu'aux abords de son intersection avec le boyau Saxon, les tranchées Ouest de 654c, le Sarcophage, le paté de maison Nord-Ouest d'Ablaincourt.
Le résultat de l'attaque a été superbe, les pertes sont sérieuses, mais relativement faibles en égard au résultat obtenu.Le nombre de prisonniers valides s'élève en fin de journée à 585 dont 6 feldwehels (adjudants) et 17 officiers (dont un chef  de bataillon), 169 blessés passent dans les ambulances.Total : 754.Ils appartiennent au 206°RR, 205°RR, 216°RR, 100° Grenadiers Saxons.Plus de 600 cadavres sont laissés par l'ennemi sur le terrain, ainsi qu'un très nombreux matériel.Vive réaction de l'artillerie allemande, mais aucune contre-attaque d'artillerie.
Pertes :
38°RI Officiers 5 tués le capitaine de Varax, le lieutenant Monier, les sous-lieutenants Beraud, Delaires et Gay, 3 blessés les sous-lieutenants Machefer, Desboeufs et Rambaud, troupe : 158 tués, blessés, disparus. 
86°RI Officiers 2 tués le lieutenant Aurière, le sous-lieutenant Vacher, 3 blessés les sous-lieutenants Veau, Bohaud et Bertrand, troupe : 62 tués, 149 blessés, 43 disparus.
408°RI Officiers 1 tué le lieutenant Constant 1 blessé le sous-lieutenant Ferre, troupe : 17 tués, 51 blessés.
409°RI Officiers 3 tués les capitaines de St-Laon et de la Poyppe, le sous-lieutenant Madon, 2 blessés le lieutenant Blardat, le sous-lieutenant Doléac, troupe : 43 tués, 154 blessés.  
Horaire des opérations Ici.
 
Journée du 10 Octobre 1916:
26° division: JMO difficitaire jusqu'au 10 décembre 1916.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Au cours de la nuit la 303°Bri a progressé à la grenade dans Ablaincourt, en liaison avec la 13°DI, la partie Nord-Ouest du village est tombée entre nos mains.La 49°Bri devait progresser en se liant à la 51°DI.Cette dernière division ayant été arrêtée par des feux parties de l la tranchée de la Sandale et du Haricot, la 49°Bri est restée sur place.La journée a été occupée à consolider les positions conquises.Un combar à la grenade, mené par le Btln Foissey du 86°RI nous a permis d'avancer dans le Serpentin jusqu'à 50m à l'Ouest de 4183.Combat à la grenade également dans la partie Nord-Ouest d'Ablaincourt où nous avons gagné un peu de terrain.En fin de journée la situation est la suivante :
Points occupés par nous : La ligne est jalonnée par 3180 (liaison avec la 51°DI), 3382, 3581, boyau Serpentin jusqu'à 50m Ouest de 4183, 654a, tranchée du Sarcophage, 4486, 96b, paté de maisons 4983, 969 (liaison avec la 13°DI)   
Points occupés par l'ennemi : L'ennemi tient solidement le Haricot, le boyau Saxon, le Sepentin, la partie Sud d'Ablaincourt.
Réaction de l'ennemi : Très forte réaction de l'artillerie particulièrement à droite de la 409°Bri (38°) et sur le 408°RI entre midi et 17h00, calibres 105-150-210.Pas d'attaque d'infanterie.La division à notre droite a été violememment contre-attaquée par l'ennemi débouchant de Chaulnes vers le boyau du Héron.Des groupes d'hommes aperçus dans l'après-midi dans la direction de la tranchée de la Sandale, débouchnat du bois Kratz, ont été dispersés par nos tirs.
Aviation : Ce matin 4 avions et ce soir 5 avions ont survolés nos lignes et lancé des fusées blanches pour régler le tir de leur artillerie.Notre tir n'a pas réussi à les empêcher.
   
Journée du 11 Octobre 1916:
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Journée relativement calme.
Activité française 
Infanterie : Enlèvement d'un barrage par nos grenadiers à 30m à l'Ouest de 4183.
Artillerie : Un tir de barrage a été déclanché ce soir devant le front de la division.Ce tir de barrage n'avait pas de cause sérieuse et semble dû à la nervosité de l'infanterie.
Activité allemande
Infanterie : Aucune réaction de l'infanterie ennemie.Des mitrailleuses placées dans le boyau du Serpentin ont arrosé méthodiquement et systématiquement toute la plaine.
Artillerie : Bombardements intermittents par obus de tous calibres sur tout le front de la division, particulièrement violent de 13h00 à 15h00 aux abords de la tranchée du Sifflet.
Front occupé par nous : Pas de modication au front signalé sur le compte-rendu d'hier.
Front occupé par l'ennemi : Pas de modification.L'ennemi semble occuper dn force le boyau Saxon.
Relèves : Le Btln Jullien du 38° a été relevé au cours de la nuit en 1ere ligne par le Btln Compain (2° du 38°).Le Btln Jullien cantonne à Vauvillers.Relève sans incident.Le Btln Marcotorchino (2° du 408°) relevé également en 1 ere ligne par le Btln Soulaire (3° du 408°) cantonne à Frameville.Le Btln Raiton (3° du 409°) relevé hier en fin de journée par le Btln Carrot (2° du 409°) cantonne à Herleville et le bois Etoilé.
Pertes : 38°RI 13 tués, 45 blessés, 1 disparu, 86°RI 4 tués, 12 blessés.Ces chiffres  comprennent les pertes des 24 heures du 11 (15h00) au 12 (15h00).Les pertes de la 303°Bri ne sont pas encore connues.
Matériel recueilli jusqu'à présent : 8 mitrailleuses sur le front du 408°, 6 mitrailleuses sur le front de la 49°Bri.Nombreux fusils et casques.Nombreuses grenades.1 affût de canon de 77 a été retrouvé à l'Est de la tranchée des Poissons. 

Journée du 12 Octobre 1916:
25° division: La 25°DI reçoit l'ordre de départ pour la Somme.Elle quitte le 35°CA et compte au 10°CA (Général Anthoine) 10°Armée, elle relèvera la 51°DI aux environs Nord de Chaulnes (Somme), QG à Caix, PC à carrière Parison. 
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée remarquée par une activité intense de l'artillerie ennemie., sur tout le front de la divisionet en particulier sur la partie d'Ablaincourt que nous occupons. 
Faits saillants de la journée : Ce soir, vers 17h00, après un bombardement très violent, les allemands ont attaqués les 3° et 5°Cie du 409°, qui tiennent le front à l'intérieur d'Ablaincourt entre 96f et 96c.Accueillis à coups de fusil, de mitrailleuses et de grenades et pris sous nos tirs de barrage, les allemands ont été rejetés dans leurs tranchées.L'attaque a été particulièrement devant la 5°Cie (entre 96q et 96c) ou s'est engagé ou s'est engagée une vive lutte à la grenade.L'attaque a complétement échoué.
Front occupé par nous : Aucune modication.
Front occupé par l'ennemi : Aucune modification.
Travaux : Organisation et consolidation de notre nouveau front.Amènagement de boyaux, tranchées et abris.Le travail a été rendu pénible et difficile en raison du bombardement incessant de l'ennemi qui a bouleversé les boyaux en maints endroits.
Aviation : Les avions allemands deviennent très entreprenants, à plusieurs reprises au cours de la journée ils ont réglés malgré les feux de nos mitrailleuses, le tir de leur artillerie sur toute notre 1ere ligne.
Relèves : LE 3°Btln (Btln Soulaire) du 408° et les éléments du Btln Foissey (1° du 86°) ont été relevé par le Btln Chanez (3° du 86°).Le Btln Foissey vient en réserve de DI au camp 154 et le Btln Soulaire en réserve de régiment et de brigade (boyaux du Prunier, du Valet et du Chêne).Relèves effectuées sans incident.
Pertes : 38°RI 1 sous-lieutenant contusionné par obus et évacué, 7 blessés, 86°RI sous-lieutenant Voyer tué, 2 tués, 14 blessés, 408°RI 7 tués, 17 blessés, 409°RI (15 tués (2 aspirants), 38 blessés.Les pertes de la 303°Bri qui n'avaient pas été signalées dans la journée du 12 sont pour : 408°RI 4 tués, 9 blessés, 409°RI 5 tués, 25 blessés.Toutes ces pertes sont dus au tir de l'artillerie ennemie.Il semble qu'il y ait une insuffisance notoire de nos contre-batteries;
Divers : Un sous-officier du 108°Rgt Saxon blessé a été fait prisonnier pendant la nuit par une patrouille.

Journée du 13 Octobre 1916:
25° division: Aucune annotation.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Faits saillants des 24 heures : La nuit a été très agitée dans Ablaincourt.
Hier soir, une contre-attaque sérieuse dirigée contre nos positions d'Ablaincourt, menées par trois compagnies allmandes environ, a été repoussée.Nous avons maintenu intégralement toutes nos positions et par conséquent, nous n'avons pas eu à en rejeter l'ennemi comme le signale le communiqué officiel de 16h00. 
Au cours de la nuit, la lutte a été très vive entre nos patrouilles et les grenadiers ennemis.
Pendant la journée, violent bombardement par intermittence sur tout le front de la division, particiulièrement intense entre 13h30 et 15h30.Calibres 105-150-210.
Les 1eres lignes, enparticulier le Serpentin, Ablaincourt, ainsi que les boyaux d'accès ont été visés d'une façon spéciale.
La Cie de Mitrailleuses du Btln Dauger (409°) a appuyé de ses feux le mouvement offensif de la division de gauche en dispersant les groupes ennemis.  
Front occupé par nous : Sans changement.
Front occupé par l'ennemi : Sans changement.
Relèves : Le Btln Soulaire (3° du 408°) a relevé en 1ere ligne le Btln Carrot (1° du 409°) qui passe en réserve de brigade et de régiments.
Pertes : 38°RI 12 blessés, 86°RI 1 aspirant et 3 hommes tués, 11 blessés, 408°RI 10 tués, 25 blessés, 1 disparu, 409°RI 16 tués, 44 blessés, 8 disparus.
Matériel dénombré : 38°RI 2 mitrailleuses, 408°RI 2 mitrailleuses, 1 lance-grenades.

Journée du 14 Octobre 1916:
25° division: La 75°Bri (Hoff) 1°RZ et 9°Tir arrive en auto avec l'AT et les formations sanitaires.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Nuit et journée relativement calmes.
Activité française 
Infanterie : Quelques grenades et coups de fusil échangé avec l'ennemi près de la liaison avec le 109°RI.
Artillerie : Très active (75) de 02h00 à 03h30 sur les voies de communication amenant à ablaincourt.Calme pendant la journée.
Travaux : Commencement d'une tranchée de liaison 96d et le chemin Ablaincourt-Gomiècourt.Exécution d'un barrage surr le boyau Salsifis à 96.Construction de niches pour tireur le long de la route Ablaincourt-Soyécourt.Aménagement du PC du Btln Soulaire.Aménagement de la tranchée qui coupe la route à 96f.Approfondissement de la tranchée qui relie 96f à 5285.Commencement d'un boyau entre le boyau du Valet et le boyau du Chêne.Approfondissement des parallèles de départ.Continuation de la tranchée allant de 654e à 4286.Réfection du chemin creux et de la tranchée du Sarcophage.D'une façon générale approfondissement des boyaux, des parapets et des tranchées démolis par le bombardement.
Aviation : Très active.Nos avions sont bombardés très violemment par l'artillerie ennemie.
Pertes : 38°RI 4 blessés, 86°RI 4 tués, 10 blessés (1 officier sous-lieutenant Coulayon évacué par suite de commotion), 408°RI 3 tués, 20 blessés, 409°RI 9 tués, 13 blessés.
Nota : Hier, il a été porté 8 hommes (disparus) au 409° : 3 d'entre eux sont rentrés ce matin à leur compagnie, 3 autres ont été tués et l'on a retrouvé leurs cadavres.Deux ont effectivement disparus.
Activité allemande
Infanterie : Tirs de grenades et de mitrailleuses vers Ablaincourt.
Artillerie : Moins active que la veille, cependant violent bombardement le 14 de 19h00 à 20h00, de 21h00 à22h00 et de 02h30 à 04h15.Le 15, vers 17h00, le Rgt Derdos signale un tir de réglage par 105 sur nos 1eres lignes.Les avions ennemis y participent.
Aviation : Des avions ennemis ont survolés nos lignes assez bas, précédant le tir de l'artillerie ennemie, en particulier le 15 vers 17h00.Plusieurs drachens ont été en ascension dans la journée du 15.
Matériel recueilli : 38°RI 2 mitrailleuses, 86°RI 1 chevalet de pointage.

Journée du 15 Octobre 1916:
25° division: Arrivée de la 50°Bri et du reste de la division.L'EM prend possession de carrière Parison. 
Dans la nuit du 15 au 16.Relève par la 75°Bri des troupes de la brigade provisoire (47-25).Exécutée sans incident.Les troupes de la DI occupent leur nouveau secteur sur un front de 1500m environ.
En 1eres lignes au Nord 1 Btln de Zouaves (Simondet) au Sud 2 Btlns du 9°Tir (Bidaud, Jaillet).Notre voisine de gauche est la 120°DI Général Mordacq (21°CA).Notre voisine de droite (Sud) est la 26°DI Général Pauffin de St-Morel qui a elle même pour voisine la 20°DI Général Hennocque.Notre division, la 26°DI et la 20°DI composent le 10°CA. 
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain.
Physionomie générale : Journée relativement calme marquée par une grande activité des deux aviations.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Peu active sauf un très court barrage entre 19h00 et 19h30 et des réglages sur les 1eres lignes ennemies Ablaincourt-Pressoir.
Travaux : Etablissement de parallèles de départ à peu près terminés.Pose de réseaux barbelés avant de notre barrage à 96.Continuation boyau neuf reliant la tranchée du Valet à nos nouvelles positions.D'une manière générale, réparation des tranchées et boyaux endommagés par le bombardement.Construction d'abris.
Divers : Le 1°Btln du 38° (Pierson) a relevé cette nuit (15-16) le 2°Btln Benoit en 1ere ligne.Le 2°Btln (benoit) ,est allé après relève en réserve de DI à vauvillers.Le 3°Btln Jullien a relevé dans la même nuit le Btln Pierson sur ses emplacements de réserve de Bri et Rgt. 
Pertes : 38°RI 2 blessés, 86°RI 1 tué, 2 blessés, 408°RI 1 tué, 10 blessés, 409°RI 3 tués, 11 blessés, 3°Bie du 53° 3 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Nerveuse dans Ablaincourt pendant la nuit.Coups de fusil et de grenades par intermittence.
Artillerie : Violent bombardement le 15 vers 19h00 et pendant la nuit sur nos 1eres lignes d'Ablaincourt.Bombardement intermittent pendant toute la matinée du 16.De 11h00 à 13h00 les 2emes lignes et boyaux de communication ont été particulièrement visés.A 15h00 bombardement dense, gros calibres sur les abords d'Ablaincourt.A 16h00 tir sur nos batteries situées à proximité de la route Faucaucourt-Vermandovillers.
Aviation : Très active dans la soirée du 15, la matinée du 16.Six drachens en ascension dans la direction d'Ablaincourt-Pressoir-bois Kratz.Ce soir, les avions des deux parties survolent activement nos lignes, vivement canonnés de part et d'autre.Vu nettement une saucisse française ayant rompu son cable partir à la dérive vers les lignes ennemies.L'observateur est descendu en parachute canonné par l'ennemi.