Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Juillet 1917:
25° division: Le QG quitte Ollizy.La division se rend à Cugny remplacée par la 21°DI (Division Dauvin).
26° division: Journée calme.Quelques rafales de mitrailleuses dès la tombée de la nuit.Tir de torpille sur le PA Cépy.Tir de 77 et 105 sur tout le secteur, en particulier la carrière de la côte 138 et le route nationale N°30.
120° division: Embarquement à Nesle d'un Btln du 408° et de 4 batteries d'artillerie.
Débarquement à Mussey du 86° et du 408° (moins 1 Btln du 86° qui débarque à Revigny).

Journée du 02 Juillet 1917:
25° division: La division se rend dans la zone de Nesle, QG à Nesle.
16°RI Ham, Voyennes, Mesnil-St-Nicaize ; 98°RI Villeselve, Cugny ; 105°RI Nesle, Languevoisin ; DD Voyennes.
36°RAC 1 Gr. Dreslincourt, Curchy, Manicourt, Bersaucourt ; 1 Gr. Fonches, Ponchette, Etalon, Buzeaux, Hyencourt ; 1 Gr. Liancourt-Fosse, Crémery, Sept-Fours ; AT Herly ; PAD Rouy-le-Petit, Rouy-le-Grand.
Génie Nesle ; Cavalerie Eaucourt ; CVAD Brouchy
GDB, SSA, Amb.11/13 Nesle, Amb.15/13 Languevoisin.
26° division: L'artillerie ennemie s'est montrée sensiblement plus active que les jours précédents.Tirs importants sur l'observatoire de la côte 138, qui a été détruit, sur l'Epine de Dallon, sur le boyau 3.Quelques torpilles sur nos petits postes.
Une patrouille ennemie, venue à 100m environ de nos travailleurs (PA de la voie romaine) a été dispersée. 
Grande activité de l'artillerie ennemie, qui a réglé en particulier le tir sur 138. 
120° division: Embarquement de 5 batteries d'artillerie et de l'AT. 
Débarquement à Mussey de 5 batteries d'artillerie.

Journée du 03 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation jusqu'au 06 juillet.
26° division: Tirs de mitrailleuses fréquents de jour et de nuit.
70 minen sur le PA Cépy.Artillerie assez active tirs d'arrosage sur tout le secteur.
Aviation active de part et d'autre.
Une patrouille ennemie, divisée en deux groupes d'une dizaine d'hommes chacun, s'est présenté devant le PP de la voie ferrée et a lancé quelques grenades.Elle a été dispersé par nos feux.
120° division: Embarquement du génie, du parc d'artillerie et des éléments sanitaires.
Débarquement de la fin de l'artillerie et du génie.

Journée du 04 Juillet 1917:
25° division:
26° division: Tirs de mitrailleuses nombreux, en particulier devant P2 (route Savy à St-Quentin).Quelques torpilles sur les Pa Monument, Cépy et Rocourt.
Vers 01h40, pendant un violent bombardement du CR "H", une grosse patrouille ennemie s'est avancée près du PP de la voir ferrée et a lancé quelques grenades donnant une grande flamme.Nos FM et nos grenadiers l'ont dispersée.
Notre artillerie a vicement riposté au tir des allemands.
Les cantonnements de Roupy, Savy, Etreillers reçoivent chaque nuit quelques projectiles.
Dans la journée, quelques fusants sur Roupy et Savy.
Le 2°Esc du 3°RCC va cantonner à Villiers-St-Christophe, la ferme Montizelle, passant à la 22°DI par ordre général 107 du 11°CA du 03 juillet.
Le colonel de Certain part en permission de 7 jours le commandant Weiss le remplace dans le commandement du 139°RI.
120° division: Embarquement du CVAD.
Débarquement du parc d'artillerie, des éléments sanitaires, de la Cie routière et de la section de projecteurs.

Journée du 05 Juillet 1917:
25° division: 
26° division: Grande activité d'artillerie.
Tir presque continuel de l'artillerie allemande sur les 1eres lignes du CR "I" et sur les voies de communication.
Tir d'une centaine de bombes toxiques sur P6 et P7 de 22h00 à 24h00.
Réparation des dégâts causés aux tranchées et aux boyaux par la pluie et le bombardement.
Tir de représailles de notre artillerie.
Deux explosions sont entendues vers 22h00 dans St-Quentin.
Le colonel Lejeune, rentré de permission, reprend le commmandement du 92°RI.
120° division: Débarquement du CVAD.
Le stationnement de la DI rassemblée dans la zone de Condé est le suivant :
QG, Section télégraphique, EM-ID Condé.
Infanterie
38°RI EM et 2 Btlns Rembercourt, 1 Btln Marats.
86°RI EM et 2 Btlns Louppy-le-Petit, 1 Btln Génicourt.
408°RI EM et 3 Btlns Seigneulles.
DD Condé
Artillerie
EM-AD Condé, EM-AC Hargeville, 1°Groupe AD/120 Les Merchines, 2°Groupe AD/120 Lisle-en-Barrois, 3°Groupe AD/120 Hargeville, AT Les Merchines, PAD/120 Chardogne.
Génie 
EM, Cie 26/3, Cie26/56, Cie 8/22, Section de projecteurs Marat-la-Grande.
Cavalerie Varney.
RVF, Groupe d'exploitation, TB, CVAD ferme de Vaudoncourt
Santé
SSA Condé, Ambulances 203 et 2/13, SHos, GDB Chardogne.

Journée du 06 Juillet 1917:
25° division:
26° division: Rafales habituelles de mitrailleuses;
A 23h00, une patrouille s'est présentée devant le PA de droite de la tranchée Barre.Elle a été repoussée.
Bombardement assez violent su PA du faubourg et de l'Epine de Dallon.
250 obus de 105 sur une batterie du Sud-Est de la côte 104 (réglé par avion).
Torpilles dans le ravin en Y sur le PP de la voie ferrée et devant la ferme Cépy.
Grande activité de l'aviation.Quatre ballons ennemis sont en observations.
Par ordre N°2242 B/I du 5 juillet du 11°CA, une Cie du 22°RIT est mise à la disposition du Service forestier.
120° division: Repos.

Journée du 07 Juillet 1917:
25° division: Visite du Général Pétain.
26° division: Pendant la journée tirs de contrebatterie de l'artillerie allemande aux abords d'Holnon et de Fontaine-lès-Clercs par obus de 105.
Grande activité de l'aviation allemande qui régle quelques tirs.
De 23h00 à 23h30, les allemands ont exécutés sur le front du bataillon de droite du 92, un tir extrêmement violent (torpilles, 150 etc) qui a détruit les réseaux et bouleversé les tranchées et au cours suquel en tir de contre préparation a été demandé par la division.
Au moment où tombent les dernières torpilles, tros détachements de 20 à 30 allemands, chacun armès de revolvers, de grenades et de couteaux se présentent devant nos lignes.
La violence du bombardement formant un encagement entre la tranchée Barre, le canal de la Somme et le chemin des Pylônes n'a pas permis l'exécution des prescriptions relatives à l'évacuation des postes avancés en cas de bombardement localisé pouvant faire présager un coup de main.
Entre la route nationale N°30 et le canal l'ennemi est repoussé par nos feux, nos grenades et par le tir de barrage déclenché aussitôt.Un sous-officier allemand tué a été ramassé.Il était armé de grenades Wilhelm, dun poignard, il appartenait au (rien d'inscrit).
Entre la route nationale N°30 et la tranchée Barre les deux détachements qui suivaient le talus de la route ont réussi à pénétrer dans les deux petits postes.Les mitrailleuses situées derrière ces postes ont ouvert le feu malgré les tirs d'encagement faits par des obus de tous calibres y compris 210 et une contre-attaque à la grenade a chassé les allemands des deux postes.Les allemands ont été vus ramassant leurs blessés.
De notre côté les pertes sont 8 blessés dont 1 sergent et 1 caporal, 8 disparus dont 1 caporal.
120° division: Repos.

Journée du 08 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation.
26° division: Deux patrouilles se sont approchés de nos fils de fer, l'une d'elles vers 01h45 devant le PP2 a été dispersée par nos feux, l'autre vers 02h15 composée d'une dizaine d'hommes a paru suivre le front devant nos fils de fer entre PP2 et 7 (sous-secteur Nord).Nos FM et VB les ont dispersés. 
Quelques rafales d'obus sur les points de passage en arrière du front.Tirs de harcèlement de nos mitrailleuses et de nos canons de 37 sur les lisières de St-Quentin, et sur le boyau à l'Est de la route Selency - St-Quentin.
120° division: Exercice.

Journée du 09 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation.
26° division: Tirs de l'artillerie allemande pendant la nuit sur les cantonnements Roupy, Savy, Etreillers et sur les routes.
Relève dans le CR "F" du bataillon d'Oullenbourg (2° du 92°) par le bataillon Sentenac (3° du 92°) faite sans incident.
Aucune activité des aviations en raison du temps.
120° division: Exercice.

Journée du 10 Juillet 1917:
25° division: Départ de la région de Nesle.Embarquement à Nesle et à Ham. 
26° division: Une patrouille ennemie dont l'effectif n'a pu être déterminé a été aperçu devant le poste 4.Acceuillie à coups de fusil et de VB, elle a été dispersée et n'a pas reparu.
Tirs de harcèlement de l'artillerie ennemie sur les tranchées, sur la route et les cantonnements.Aviation peu active.
Tirs indirects de nos mitrailleuses sur les chemeins et boyaux pris d'enfilade.Tirs de surprise de notre artillerie.
Patrouilles de liaison et de couverture des travailleurs.
120° division: Exercice.

Journée du 11 Juillet 1917:
25° division: Débarquement de la division dans la région de Vitry-le-François (IV°Armée).
Stationnement :
DI, AD, EM génie, service de Santé, Trésor et Postes, Section Télégraphique La Chaussée.
Sous-intendance Vitry-le-François. 
GDB, 2 ambulances, section d'hospitalisation, Cie Routière La Chaussée.
ID Soulanges.
16°RI Drouilly, Soulanges, Pringy ; 98°RI et SD St-Amand-sur-Fion, Coulvagny, La Censé-des-Prés ; 105°RI CouvrotVitry-en-Perthois ; DD Blacy.
ACD Aulnay.
36°RAC 1°Gr. St-Amand-sur-Fion ; 2°Gr. St-Lumier ; 3°Gr. et AT Aulnay et Ablancourt ; PAD Maison-de-Champagne.
Génie St-Lumier ; Cavalerie St-Quentin-les-Marais ; CVAD Blacy.
26° division: Activité de l'artillerie allemande plus marquées sur les premières lignes, mais moindre sur les routes et les cantonnements à l'arrière.
Des avions ennemis ont paru régler le tir de leur artillerie.
Rafales de mitrailleuses échangées pendant la nuit.
120° division: Revue à 06h30 du 38°RI et du Génie Divisionnaire, 08h00 408°RI, 10h00 du 3°Groupe du 53°RAC, 14h30 de l'Escadron Divisionnaire, 15H00 du GBD et de la SHos, 16h00 du PAD/120 passée par le général Cdt la 120°DI.

Journée du 12 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation.
26° division: Quelques rafales de mitrailleuses de part et d'autre.Tir de minen sur le PA Cépy entre autres.
Grande activité de l'aviation et de l'artillerie ennemie surtout pendant la matinée.
Tirs de représailles et de neutralisation de notre artillerie.
Un avion français est abattu après combat dans la région de Fresnoy-le-Petit.
Trois drachens allemands observent pendant la journée.
A 05h30, trois petits ballons sont partis du centre de St-Quentin.
L'ordre particulier N°1654/3 du 11/07 du 13°CA prévoit la relève de la 26°DI par la 61°DI.
120° division: Revue à 06h00 du 86°RI , 07h30 du 2°Groupe du 53°RAC, 09h00 du 1°Groupe du 53°RAC, 10h00 CVAD/120 passée par le général Cdt la 120°DI.

Journée du 13 Juillet 1917:
25° division: Fin de débarquement.
26° division: Reprise marquée de l'activité des mitrailleuses pendant la nuit. 
L'artillerie allemande a beaucoup tiré pendant la matinée surtout sur nos premières lignes et sur la ligne brune.
Vers 23h25, des fusées rouges lancées des lignes ennemies puis deux blanches partirent de la cathédrale de St-Quentin.Ces signaux remarqués lors du dernier coup de main, ont éveillé l'attention des guetteurs.
A 23h30, un violent bombardement précédé de torpilles ancadra les postes 1 et 2, interdisant toute communication par le boyau 5.Toute la première ligne depuis la tranchée Barre jusqu'aux saules était également battue.
Le PP1 put néanmoins se replier sur la tranchée de 1ere ligne, mais le PP2 ne put songer à traverser le barrage allemand.Le tir de barrage français demandé par fusées et par téléphone se déclencha aussitôt.Les allemands qui avaient surgi dès que le tir s'était allongé se replièrent mais peu après ils revinrent en deux groupes, l'un face au poste, l'autre essayant de le tourner.Mais ils se heurtèrent à une patrouille envoyée par le lieutenant Cdt la Cie pour relever le poste 2 et pour le renseigner.Un allemand fut fit prisonnier au cours de cette rencontre.Les allemands qui avaient pénétré dans le PP1, se replièrent en hâte laissant un fusil et quelques objets.Ils emportèrent deux tampons masques et une couverture.De nombreuses grenades et des linges ensanglantés furent trouvés en avant des lignes.
Des incendies et des explosions continuent à être signalés presque chaque nuit dans St-Quentin.
120° division: Revue du Dépôt Divisionnaire à 06h30 par le général de division.
En exécution de l'ordre d'opérations N°807 de la II°Arméedu 11 juillet 1917, les 2° et 3°Groupe du 53°RAC font mouvement et se portent  le 1°Groupe au Bois Saint-Pierre, le 3°Groupe à Lavoye à la dispostion de la 73°DI.

Journée du 14 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation.
26° division: Une patrouille allemande qui tentait d'approcher de P3 a été aperçue et mise en fuite par le tir des grenadiers et des FM.
Assez grande activité de l'artillerie ennemie.
En exécution de l'ordre particulier 1654/3 du 11 juillet du 11°CA la 61°DI relève la 26°DI en conséquence :
Le régiment de réserve 139°RI se porte à Nesle (EM et 2 Btlns) et à Languevoisin (1 Btln).Le 265°RI de la 61°DI vient le remplacer sans incident. 
Pendant son séjour dans le secteur, la 26°DI a organisé la position créant une ligne de tranchée continue pour relier les petits postes de la ligne rose.Cette ligne a été protégée par un réseau complet de défense suite illisible.
La ligne verte et la ligne brune ont été continuées et dotées d'emplacement de mitrailleuses.
4 abris MD pouvant abriter 2 Btlns 1/2 ont été construits et aménagés.Des abris cavernes ont été créés pour tous les postes de mitrailleuses et pour un certain nombre d'hommes dans les lignes.
Les points d'eau ont été multipliés et certains organisés jusque dans les premières lignes.
6 grands boyaux ont été construits entre la ligne rose et la ligne brune et 3 prolongés jusqu'à la ligne Roupy-Etreillers-Savy.
120° division: Repos.

Journée du 15 Juillet 1917:
25° division: Pas d'annotation.
26° division:  Rafales de mitrailleuses de part et d'autre.L'artillerie ennemie est moins active que les jours précédents.Patrouilles françaises de liaisons, de couverture de travailleurs et de vérification des réseaux.
Des avions ennemis survolent nos lignes à plusieurs reprises 05h30, 12h00, 13h30, 17h00. A 17h30 l'un d'eux se dirige sans être inquiété vers le ballon 41 qu'il incendie.
La relève du 92°RI par le 219° s'est effectuée sans incident.
Le 92° va à Cugny (2 Btlns) et à Villeselve (EM et 1 Btln). 
120° division: Exercice.