Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Mars 1917:
25° division: (JMO 25°DI 26N311/3
Artillerie assez active en particulier au levé du jour.Pertes : néant.
26° division: (JMO ID26 26N313/7)
Ronde au dépôt de matériel par le lieutenant Bertrand de 13h00 à 18h00.Le lieutenant Tézenas envoyé en liaison au 92°RI  à l'EM de l'infanterie fait une ronde dans le secteur.Pertes : 121°RI 2 blessés.
120° division: (JMO 120°DI 26N419/4) De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Tirs sur les 1ere et 2eme lignes ennemies et sur batteries à plusieurs reprises.
Aéronautique : Dans l'après-midi du 1er mars, plusieurs avions français ont survolés les lignes allemande.De 22h00 à 24h00, passage d'une escadrille amie. 
Travaux : Curage, approfondissement et élargissement du boyau Mostaganem.Pose de caillebotis.Approfondissement du B.IVbis sur 60m et du B.IV sur 20m.Relèvement d'éboulement dans la tranchée Berger.Création d'un boyau d'écoulement.Entretien de la 1ere ligne.Déblaiement des tranchées et boyaux.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Nombreux coups de fusil et rafales de mitrailleuses au cours de la nuit. 
Artillerie : Assez grande activité dans la matinée du 2 mars.Environ 180 obus (77 et 105) ont été tiré sur le boyau B.IV et sur la tranchée Girodot.Une trentaine d'obus (105 et 150) sont tombés au N-O. de la ferme de Canny et vers la tranchée des Tirailleurs.
Aviation : Assez active l'après-midi du 1ere mars : 7 avions de 14h00 à 15h30, 3 avions de 16h30 à 17h00, 1 drachen vers Lagny et un autre vers Fresnières sont restés en observation toute la journée.
Travaux : De 08h00 à 10h00, bruit d'enfoncement de piquets en arrière du bois Verlot. 
Divers : De 22h00 à 24h00, les allemands ont lancé au passage de nos avions, des fusées de couleur vert pâle de 2 à 12 étoiles placées en chenilles (de la gauche du bois Verlot). 

Journée du 02 Mars 1917:
25° division: Nuit et journée calmes.Pertes : 1 tué.
26° division: Ronde au boyau 4 par le lieutenant Tézenas.
Une partie de carrière à Chevincourt s'écroule sur un groupe d'artilleurs du 83° d'AL : 9 tués et 2 blessés.
Le général Franchet d'Esperay vient dans le secteur voir les hommes du 139°RI aux carrières de Chevincourt, accompagné du général Demange Cdt le 13°CA, du général Pauffin de St-Morel et du colonel Poignon.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Assez calme.
Activité française 
Infanterie : Dans le sous-secteur Nord, patrouille de couverture de 04h00 à 05h30 pendant le piquetage de la nouvelle tranchée.Dans le sous-secteur Sud, patrouille de 1 sous-officier et 4 hommes de 19h00 à 23h00.reconnaissance de nuit au S-E. des PP10 et 11.
Artillerie : Peu d'activité.
Travaux : Approfondissement du boyau Mostaganem et pose de caillebotis.Approndissement des B.IV et IVbis.Réfection des banquettes de tir dans la tranchée Hertz.Réfection des B.IV et IVbis.Pose de fil de fer entre PP13 et 14.Etablissement de deux boyaux d'écoulment dans le boyau IVa.Pose de sacs de terre et d'une plaque blindée dans le PP12.Approfondissement du B.IIbis et du boyau II sur 60m et du boyau I sur 65m.
Remise en état des tranchées et boyaux.
Divers : Dans le sous-secteur Sud, la sortie de notre réseau de fil de fer et l'itinéraire à suivre pour se porter su 999 sur le PP ennemi 4516, ont été reconnus.Une patrouille sera poussée cette nuit, aussi loin que possible dans la direction reconnue, pour renseignements complémentaires.
Pertes : 408°RI 1 blessé (CM1)
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses à différentes heures de la journée et de la nuit.Coups de fusil nombreux à partir de 21h00, moins nombreux que d'habitude à partir de 02h00.
Artillerie : 154 obus dans le secteur Nord, tombés aux environs de la tranchée des Tirailleurs, du boyau des Belges et près du calvaire.Beaucoup de ses obus n'ont pas éclaté.Quelques obus de 105 sur la tranchée Peschaud, sur Canny, en arrière de la tranchée d'Arras et sur le Boyau IVa ainsi qu'aux environs de l'église de Roye. 
Travaux : Bruits d'enfoncement de piquets entendus de 20h00 à 21h00.
Divers : Rien à signaler. 

Journée du 03 Mars 1917:
25° division: Nuit et journée calmes.Pertes : 1 aspirant tué et 1 blessé.
26° division: Ronde exécutée par le colonel Poignon accompagné du capitaine Berger et du lieutenant Martin.
14h00, départ pour le PA Jean.Itinéraire : Ferme La Cense, tranchée de la Piastre.
Le colonel Poignon veut s'assurer par lui-même de l'état d'avancement des travaux.Il visite ensuite dans le même but les boyaux avancés 2a et 2abis.Le capitaine Berger visite le B2b.
Le lieutenant Desfaudais est chargé de reconnaître l'état d'avancement des abris MD construits par le génie de la division au S. du carrefour en Z à cheval sur le B4.Les accidents de la carrière de Chevincourt obligent à chercher à loger les troupes partout où celà est possible.Ces abris ne sont pas terminés.
Le lieutenant Desfaudais passe au bureau de répérage par le son de la côte 166, où les renseignements concordent pour prouver que les allemands auraient reculé leurs batteries avancées derrière la 2eme position, vers Cuy-Evricourt. 
Le lieutenant Bertrand va visitér le dépôt de matériel de Beauvoir pour s'assurer de la distribution du rafia de camouflage et du matériel reçu.
Activité de l'artillerie allemande décroissante.Ordre de relève du 92°RI par le 139°RI. 
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Sous-secteur Nord, une patrouille de couverture à l'Est de la nouvelle tranchée en projet, partant du PP4 ( de 20h00 à 02h00) protection des trvailleurs.Sous-secteur Sud, une patrouille entre 00h00 et 01h00 dans la direction du PP ennemi 4516.
Travaux : Déblaiement du boyau Mostaganem et pose de caillebotis sur 25m.Approfondissement et mise en état du B.IVa sur 120m.Pose de réseaus Brun entre les PP13 et 14.Pose de 100 sacs de terre au PP14.Réfection de l atranchée Herz et de la reanchée Girodet, du B.IVbis.a et du B.IVa.Approndissement du B.IIbis à 1m60 et élargissement à 1m20 sur 230m.Confection de 25 chevaux de frise.Remise en état de la tranchée Berger, de la tranchée des Tirailleur et du boyau de la Bascule.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 408°RI 1 sergent blessé, 96°RI 1 tué.
Activité allemande
Infanterie : Coups de fusil et rafales de mitrailleuses pendant la nuit.
Artillerie : Environ 230 obus dans le secteur, vers la gare de Canny, sur le village de Canny, vers la tranchée des Tirailleurs, tranchée Pettelot, boyaux II et III, boyau Bascule.
Aviation : Vers 00h00, un avion ennemi a survolé nos lignes.
Travaux, Divers : Rien à signaler. 

Journée du 04 Mars 1917::
25° division: Secteur calme.Pertes : 2 blessés.
26° division: Le Btln Weiss a relevé dans la nuit le Btln le Btln Rappenne aux PA Jean et du Bois.Le Btln Duplouy relève le Btln Sevin aux carrières Martin, Chevincourt, Ste-Marguerite.
EM-139° et colonel de ce régiment prend le commandement du CR St-Aubin.Aucun incident à signaler.
Conférence du Colonel Poignon avec le chef d'EM de la 26°DI au sujet des opérations d'attaques.Conférence entre le capitaine Berger et le lieudenant de Kéravenan au sujet des moyens d'artillerie à employer pour aider l'infanterie dans la progression.
Le lieutenant Desfaudais va s'installer à Rémy voir les travaux faits et pouvant donner des renseignements sur le secteur d'attaque de la division.Activité de l'artillerie allemande décroissante.2 blessés au 139°RI.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Sous-secteur Nord : reconnaissance du point 4326.Sous-secteur Sud : 1 patrouille de protection de travailleurs du PP9, une patrouille de reconnaissance entre 23h00 et 24h00 dans la direction du PP ennemi de 4516.
Artillerie : Assez active dans l'après-midi.Tir de réglage sur le bois Verlot. 
Travaux : Boyau du PP9 à la parallèle de départ sur 80m de long et 1m de profondeur.Déblaiement du boyau Mostaganem où l'on fait un boyau d'écoulement et un puisard.Création de deux plateformes pour mitrailleuses contre avion dans la tranchée des Tirailleurs.Nettoyage et réparation des caillebotis dans le boyau IVbis.Approfondissement du B.IVa.Remise en état et pose de caillebotis dans le B.IIbis.Réfection du B.III sur 40m.Déblaiement sur une longueur de 100m de la tranchée des Tirailleurs.Pose de réseaux entre PP13 et 14.
Aviation : Quelques avions français ont survolé les lignes ennemies dans la soirée du 4 mars.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses moins nombreuses que d'habitude.
Artillerie : Sous-secteur Sud : une centaine d'obus (61/120 autour de la ferme Larroque, 40/105 vers la gare de Canny).Sous-secteur Nord : 90 obus (77-105-150) tombés ente le B.II et la ferme de Canny, vers la tranchée des Tirailleurs et vers la Bascule (un grand nombre de ces obus n'ont pas éclaté).
Aviation : De 12h30 à 13h00 et à 17h00, deux avions allemands ont survolé nos lignes.
Travaux : Rien à signaler.
Divers : Différentes lueurs ont été observées au cours de la nuit.
Compte rendu du sous-secteur Sud : De 21h00 à 21h30 plusieurs lueurs rouges d'une durée de 10mn ont été aperçues et paraissaient provenir de points très en arrière des premières lignes allemandes.Direction des deux principales lueurs observées (point d'observation : PP8) une en arrière du bois Virlot, une en arrière du bois de la Divette
Compte rendu du sous-secteur Nord : De 20h30 à 23h30, il a été vu une ligne de feu orientée du Sud-Ouest au Nord-Est, s'étendant sur une longueur de deux à trois cents mètres.Ces feux, qui paraissaient être d'abord dans la direction du bois de Reuss se sont déplacés progressivement vers le Nord.Les derniers se trouvaient au nord de Fresnières.

Journée du 05 Mars 1917:
25° division: Rien à signaler.Pertes : Néant.
26° division: Dans la nuit relève du Btln Vivier par Btln Runacher, relève du Btln de la Pomélie par le Btln Vivier.Relève du Btln Runacher aux carrières de Chevincourt par le Btln de la Pomélie.Relèves sans incident. 
07h00, le capitaine Berger va dans le secteur aux carrières Martin pour entente en vue d'opérations offensives ultérieures et pour disposition à prendre en vue d'un coup de main exécuté ce soir par la 61°DI sur le Plémont.
09h00, le colonel Boquillon vient conférer avec le colonel Poignon au sujet de l'attaque ultérieure.
14h00, visite du dépôt de matériel par le lieutenant Bertrand.Entente et mesures au sujet du passage des consignes par la relève.
16h00, le lieutenant Desfaudais va à l'escadrille s'entendre avec le commandant de cette escadrille pour photographier nos travaux de sapes.
17h00, coup de main de la 61°DI.Pas de pertes.Elle fait un prisonnier.
21h00, Un rapport venu du Btln Duplouy rend compte que l'ennemi a réagi sur nos travaux de sapes avancés.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Deux patrouilles de couverture de travailleurs de 19h00 à 05h00 sous-secteur Sud.
Artillerie : Activité moyenne.
Aviation : Active pendant l'après-midi du 5 et dans la matinée du 6.A 23h00 passage d'avions de bombardement qui repassent entre 02h00 et 03h00.
Travaux : Approfondissement du boyau Mostaganem et pose de caillebotis sur 100m.Installation de 2 puisards.Transport et pose de chevaux de frise en avant de la tranchée de 1ere ligne dans le sous-secteur Nord.Pose de caillebotis dans le boyau Kouban.Un boyau d'écoulement est fait dans le boyau IVa.Nettoyage et réfection des tranchées en particulier de B.IVbis, Des B.II et III et de la tranchée des tirailleurs.  
Divers, Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Une patrouille ennemie de trois ou quatre hommes se serait approchée du PP13, vers 23h00 (pas d'échange de coups de fusil).Tiraillerie habituelle pendant la nuit.A 14h00, fusillade plus nourrie sur un avion français survolant très bas les lignes allemandes.
Artillerie : Environ 115 obus dans le secteur, à l'Ouest du bois Impénétrable vers la tranchée N-O., le boyau Garenne, la tranchée des Tirailleurs, de calvaire et le boyau des Belges.
Aviation : A 17h00, deux avions ennemis venus du Nord ont passé devant nos lignes en se dirigeant vers le Sud, ils ont lancé plusieurs fusées à étoiles au moment où ils semblaient survoler Lassigny.Ces avions sont revenus vers 17h20.Ce matin, quatre avions ennemis ont survolés nos lignes, 3 à 09h00 et 1 à 11h00. 
Travaux : Rien d'apparent.
Divers : Compte rendu du sous-secteur Sud : A 21h30, des fusées à étoiles rouges ont été lancées à plusieurs reprises à l'Est des lignes ennemies.Quatre postes de lancement ont été remarqués : 1er poste direction 4721, 2eme, 3eme et 4eme poste beaucoup plus au Nord et semblant intéresser la partie Sud du saillant de Fresnières. 
Compte rendu du sous-secteur Nord : A 19h00, une douzaine de fusées rouges à 6 feux ont été lancées de la corne droite S-O. du bois Berha (Tranchée du Pas de l'Oie).A 01h00, lancement de fusées à chenilles (jaunes) de la lisière Est du bois Verlot.

Journée du 06 Mars 1917:
25° division: Rien à signaler.Pertes : Néant.
26° division: Le coup de main exécuté par la 61°DI à notre droite a donné lieu à une réaction assez vive sur nos 1eres lignes dans la nuit du 5 au 6.Nos pertes sont les suivantes : 92° 4 blessés, 121° 1 tué et 1 blessé, 139° 2 tués et 5 blessés.
11h00, Le chef d'EM de la division et le chef de bataillon Rapenne du 92° confèrent avec le colonel Poignon relativement aux sapes avancées.
Les lieutenants Bertrand et Tézenas vont visités les sapes avancés 5a-44b-3b et 4a.L'avancement de ces sapes est terminé, il faut maintenant faire la parallèle de départ, mais au préalable renforcer les défenses accessoires.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Au sous-secteur Sud, deux patrouilles de couverture de travailleurs et une patrouille d'embuscade vers PP12.
Artillerie : La 41°Bie du 49°RAC a tiré 600 coups sur 4516 pour y pratiquer une brèche.
Aéronautique : Néant.
Travaux : Continuation du boyaux Mostagnem et pose de caillebotis.Approfondissement de la tranchée de 1ere ligne et pose de chevaux de frise, en avant de B.II.Le B.II est terminé avec dimension prescrite entre le B. Koubon et la tranchée N-O., le B.IIIbis est achevé (vers la côte 83 sur 80m, pose de caillebotis sur 40m).Réparation de caillebotis dans la tranchée Peschaud.Lutte contre l'eau dans le B.IV.réfection du B.IVbis.a dans Canny, du B.I, du B.IIbis, du B.III et de la tranchée d'Arras.
Aéronautique : Quelques avions dans l'après-midi du 6 mars.
Divers : Néant.
Pertes : 38°RI 1 tué par obus Gare de Canny, Génie 3 tués et 6 blessés par obus Gare de Canny, 86°RI 1 caporal blessé dans Canny.
Activité ennemie
Infanterie : Tirailleries habituellles.
Artillerie : 150 obus environ dans les secteurs, tombés principalement sur Canny et sa gare, les abords de la ferme Laroque, le boyau Garenne, le boyau des Belges, la bascule et le calvaire.
Aviation : A 13h20, deux avions ont survolé Canny à deux reprises.De 15h00 à 15h30, trois avions ont survolé nos lignes du Nord à l'Est. 
Travaux : De 20h00 à 23h00, bruits de pioche, enfoncement de piquets vers la partie S. du bois Verlot.
Divers : De 22h00 à 04h00, l'ennemi a lancé des fusées rouges simples et à plusieurs feux, du saillant Fresnières au Nord du bois Verlot.

Journée du 07 Mars 1917:
25° division: Secteur calme, sauf de 18h00 à 18h30.Tir de barrage demandé vers 18h00 par fusée à l'extérieur du secteur droit, provoqué par un bombardement ennemi assez violent.Pertes : 1 blessé.
26° division:
06h00, le lieutenant Martin va visiterla tranchée de la Piastre, les sapes B2a-2abis-2b, les travaux d'approfondissement ne sont pas terminés.
13h00, le lieutenant Bertrand va visiter la voie de 0,60 et les dépôts de matériel.
17h30, activité de notre artillerie qui doit aider l'artillerie de nos voisins du Sud (53°DI) qui font un coup de main.
18h10, le Cdt Bastiani (121°) rend compte que l'ennemi réagit par obus sur le PA des Boucaudes.
18h17, le Cdt Bastiani rend compte que le bombardement s'apaise mais que le PA des Boucaudes a pris toutes dispositions en vue de l'évacuation de certains points, prévue en cas de bombardement violent et en vue d'une contre-attaque éventuelle.
18h25, les obus lancés sur le PA des Boucaudes paraissent venir de la direcion d'Evricourt.
Les PA du Chapitre et du Balcon ainsi que la carrière Chauffour ont également subi la réaction (les obus semblent venir du Nord de Thiescourt).
18h30, le régiment de Certain (139°) rend compte que son secteur est calme.
21H30, le régiment de Certain rend compte : RAS.Le coup de main exécuté à droite (61°DI) n'a ramené que du matériel. 
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Deux patrouilles de couverture des travailleurs au sous-secteur Sud.
Artillerie : De 14h30 à 17h00, tir de destruction au Sud du bois Verlot.
Aéronautique : Rien à signaler.
Travaux : Continuation de la parallèle de départ dans le sous-secteur Sud sur 350m de longueur et 1m de profondeur.Approfondissement du B.II.Condection de chevaux de frise.Réfection de la tranchée de 1ere ligne et pose de réseaux Brun au Sud de PP13.Déblaiement du B.IIbis, du B.III, du B.II entre Roye et la ferme Canny.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : Néant. 
Activité ennemie
Infanterie : Tiraillerie beaucoup moins marquée que les nuits précédentes.
Artillerie : Environ 140 obus dans le secteur, tombés principalement sur la tranchée Solférino et le boyau des Belges, Tranchée Pettelot, PP13 et 14.
Aéronautique : Rien à signaler.
Travaux : Rien d'apparent.
Mouvements, Divers : Rien à signaler.

Journée du 08 Mars 1917:  
25° division: Nuit et journée calmes.Pertes : 1 blessé.
26° division: Le conel Poignon prend le commandement de la division en l'absence du général Pauffin de St-Morel parti en permission exceptionnelle pour deuil de famille.Le colonel Lejeune Cdt le 92° vient conférer avec le Colonel Poignon au sujet de l'action ultérieure du régiment.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Relève du sous-secteur Sud du 2°Btln du 86° par le 1°Btln.Relève du sous-secteur Nord du 1°Btln du 408° par le 3°Btln.
Artillerie : Active.Collaboration au coup de main des coloniaux.
Aéronautique : Très active dans la matinée du 9.
Travaux : Réfection et nettoyage des tranchées et boyaux.Enlèvement de la neige.Pas de travail en raison de la relève dans le sous-secteur Nord.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : 120 obus environ dans le secteur, tombés principalement sur la tranchée Berger, tanchée N-O., B.I et ferme Canny.Les allemands ont réglé en face de la brèche pratiquée au sud du bois Verlot.
Aéronautique : Assez active dans la matinée du 9.
Travaux : Rien à signaler.
Mouvements : Entre 18h30 et 19h00, les allemands ont lancé une vingtaine de fusées rouges à 4 et 6 feux entre le bois Verlot et le bois de la Divette.
Divers : L'ennemi a tiré assez viollement avec du 15 sur la tranchée nouvelle et les travaux nouveaux.

Journée du 09 Mars 1917:
25° division: Nuit et journée calmes.Pertes : Néant.
26° division:
10h50, un avion de réglage français survolant les lignes ennemies entre Thiescourt et le Plémont atteint par l'artillerie allemande tombe en flammes dans la direction du village de Plémont.
14h00, le colonel Poignan accompagné du chef d'EM de la division va conférer à Clairoix avec le général Cdt le CA.
18h00, Les rapports des régiments signalent une décroissance notable de l'artillerie ennemie.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Très active.
Travaux : Entretien et réfection des boyaux et tranchées.Dans le sous-secteur Sud, tous les hommes ont été occupé à relever les éboulements produits à la suite du dégel et à réparer la tranchée Peschaud en partie boulversée par le tir de l'artillerie ennemie.Travaux suspendues dans le sous-secteur Nord en raison de l'opération de ce soir.
Aviation : Un avion de reconnaissance aurait été abattu par l'artillerie ennemie dans la région du Plémont.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Environ 260 obus dans le secteur dont 250 environ (150 et 105) sur la tranchée Peschaud et 20(105 et 150) sur la parallèle de départ.
Aviation: Rien à signaler.
Travaux : Rien d'apparent.
Divers : Des fusées ont été aperçues vers 18h00 sur le bois Verlot.

Journée du 10 Mars 1917:
25° division: Activité assez grande de l'artillerie.Pertes : 4 blessés.A 18h30, un détachement de 60 hommes du 16°RI a exécuté un coup de main dans le secteur au Sud-Ouest de Lassigny.Après avoir dépassé la 1ere ligne boche, celle-ci inoccupée et parcouru un front de 200m environ de la seconde ligne.12 prisonniers du 205° de réserve, trouvés dans un abri, furent ramenés.Pertes : 1 tué et 2 blessés légers. 
26° division: 
08h00, le lieutenant Bertrand va visiter les dépôts de Beauvoir, carrefour en Z et gros arbre.Il fait la répartition d'un convoi de munitions. Secteur calme, artillerie ennemie peu active.
120° division: De 18 heures au lendemain 18 heures.
Physionnomie générale : Grande activité de notre artillerie dans la journée et la soirée du 10.Exécution d'un coup de main sur la tranchée ennemie de la Conche et de la Fournaise à 22h50.Un prisonnier du 208°RIR et une mitrailleuse ennemie ont été rapporté dans nos lignes.Des abris ennemis ont été bombardées.
Activité française 
Infanterie : Exécution du coup de main.
Aéronautique : Néant.
Travaux : Suspendus dans le sous-secteur Nord à cause du coup de main.Entretien des tranchées et boyaux dans le sous-secteur Sud.Approfondissement du boyau IVa. 
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 408°RI 1 tué, 2 blessés.
Activité ennemie
Infanterie : Aucune réaction.Pas un cup de fusil aété tiré pendant le coup de main.
Artillerie : Réaction assez faible à notre violent bombardement.400 obus environ tombés sur le secteur.
Mitrailleuses, Minen, etc... : Néant.
Travaux, Aviation, Mouvements : Rien à signaler.
Divers : Néant.

Journée du 11 Mars 1917:
25° division: Rien à signaler.Pertes : 1 blessé.
26° division:
17h00, le général Cdt le 13°CA télégraphie l'ordre de s'assurer que la ligne allemande est toujours occupée.Des incendies, des inondations observées vers Noyon, Chauny, Grisolles sembleraient indiquer un mouvement de repli des allemands.Le colonel Poignan envoie l'ordre aux colonels Cdt les CR de faire des patrouilles de nuit pour sonder la ligne allemande.
4 patrouilles sont exécutées : 3 sur le front du CR Chauffour, 1 sur le front du CR St-Aubin.Leurs renseignements sont unanimes pour déclarer la ligne occupée.La densité d'occupation est douteuse.
L'activité de l'attillerie ennemie continue à décroite.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Deux reconnaissances ont été envoyées cette nuit entre 00h30 et 02h30 l'une du 86° sur la tranchée de Francfort, l'autre du 408° sur le point attaqué dans la nuit du 10 au 11.Les deux reconnaissances ont constaté que l'ennemi occupe toujours les 1eres lignes et que devant le 408°, il travaille à réparer les dégâts causés par le coup de main du 10 (pas sérieusement, des mesures sont prises pour l'empêcher de continuer.
Artillerie : Activité moyenne.
Aéronautique : Rien à signaler.
Travaux : Nettoyage du boyau Mostaganem.Déblaiement et remise en état du boyau IVbis, où l'on creuse deux puisards.Travaux d'assèchement au débouché du boyau IVbis et de la tranchée Peschaud.Nettoyage du boyau IVbis.a jusqu'au calvaire de Canny.Approfondissement, élargissement et pose de caillebotis sur le boyau IVa.Création d'une brèche dans le réseau en face du poste Bourrin.Réfection des tranchées et boyaux. 
Divers, Pertes : Néant
Activité ennemie
Infanterie : Tiraillerie assez intense au saillant de Fresnières et au bois Verlot.
Artillerie : A montré une assez grande activité, 360 obus environ dans le secteur, dont 200 de 77.Le tir a été particuliérement intense cette nuit à 20h00 et 22h00.L'ennemi a tiré à ces heures là sur la 1ere ligne dans la région du calvaire de Canny.Ce tir a été déclenché par le lancement de nombreuses fusées rouges entre Fresnières et Beuvraignes.Deux batteries lourdes ennemies (une de 105, une de 150) ont tiré de 22h30 à 24h30 sur Roye et le PC des Granges en riposte au tir de la Bie de 155L de Roye.
Aviation : Un avion ennemi a survolé nos lignes pendant la matinée mais sans essayer de la franchir.
Travaux : Un boyau nouveau conduit à un petit poste ennemi en face de PP10.
Divers : Pendant la nuit, entre minuit et 02h00, nos observateurs d'infanterie ont aperçu par intermittence de grandes lueurs dans la direction de Lagny.Malgré la pluie et le vent, ils ont perçu à plusieurs reprises des explosions dans la même direction.

Journée du 12 Mars 1917:
25° division: Légère recrudescence de l'artillerie ennemie dans le secteur de droite.Pertes : 6 blessés. 
26° division: 
08h30, le colonel Poignon accompagnés des lieutenants Martin et Tézenas monte aux carrières Martin s'entretenir des questions pendantes.Le lieutenant Martin va reconnaître l'état du 4b.Le lieutenant Martin Tézenas l'état du 5b et des places d'armes construites par le 92° sur ce boyau en vue d'abriter le Btln de réserve de la division au moment des attaques.
Le colonel Poignon est convié chez le général Cdt le 13°CA pour conférer au sujet des mesures à prendre pour l'attaque.
Les allemands semblent de plus en plus avoir battu en retraite.Les incendies, les inondations des régions en arrière de leur front sont confirmés.
120° division: De 18h00 au lendemain 18h00.
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Tir de nos mitrailleuses sur les brèches en avant de la Conche pendant la nuit.
Artillerie : Très active.
Aéronautique : Rien à signaler.
Travaux : Approfondissement du boyau IV sur 110m.Nettoyage et pose de caillebotis.Une saignée est commencée à la jonction du boyau IVbis et de la tranchée Peschaud.Nettoyage du boyau IVbis.a depuis la ferme Larroque jusqu'à Canny.On y fait cinq puisards.Mise en état du boyau IIbis à l'origine côte 83 sur 200m.Nettoyage du boyau IIbis.Nettoyage et pose de caillebotis dans le boyau du Colonel Garçon.Réfection du boyau III.
Divers : Néant.
Pertes : 86°RI 1 blessé.
Activité ennemie
Infanterie : Les guetteurs et mitrailleuses boches ont moins tiré cette nuit, de nombreuses fusées éclairantes ont été lancées de leur première ligne.Hier soir, avant la tombée de la nuit et pendant le tir de notre artillerie dans la région Sud de Verlot, l'ennemi a lancé des fusées rouges paraissant venir de très loin (direction montagne de Lagny).
Artillerie : Environ 300 obus dans le secteur dont 200 vers la partie Nord de Canny.De 00h00 à 03h00 quelques fusants sur la 1ere ligne.Ce matin, vers 06h45, l'ennemi a déclenché un tir de 77, 105 et 150 fusants et percutants par rafales, la zone battue s'étendait des Loges juqu'à Canny.
Aéronautique : Rien à signaler.
Travaux : Rien d'apparent.
Divers : Un roulement de voitures vers 22h00 entre le Verlot et Fresnières.L'impression des officiers qui se trouvent en 1ere ligne est que le tir des allmands, moins bien réglè que de coutume, semble provenir de plus loin.

Journée du 13 Mars 1917:
25° division: A 18h30, un coup de main a été exécuté dans le secteur (à la Tour Rolland) par 50 hommes du 98°RI.La Tour Rolland, ainsi que la 1ere et 2eme ligne étaient inoccupées.Opération sans résultat.Cependant, elle a donné des renseignements utiles, quand à la révélation de batteries ennemies jusqu'ici inconnues.Pertes : Néant.
26° division:  
08h30, le colonel Poignon va conférer avec le général Cdt la 26°DI.
Il convoque les colonels des 3 régiments pour conférer avec eux sur les mesures à prendre pour la poursuite des allemands en retraite.
10h00, conférence des 3 colonels à Chevincourt avec le colonel Poignon.
10h15, les officiers observateurs de l'escadrille viennent conférer avec le colonel Poignon au sujet des liaisons.
17h00, le lieutenant Desfaudais se rend au 121°RI assister au coup de main exécuté par le 121° sur la tranchée de Lemberg.L'artillerie fait une préparation sur les points choisis dès 17h00 par salves.Elle a exécuté ses réglages dans la journée et exécute les brèches depuis 24 heures.
18h00, la préparation d'artillerie devient inrense, elle se poursuit jusqu'à 18h30.Le sous-lieutenant Mazoit accompagné de 35 hommes est le chef de l'opération.Deux détachements, l'un sous les ordres d'un adjudant sort à gauche de la tranche Férenzac, l'autre ous les ordres du sous-lieutenant Mazoit sort à droite.Ils pénètrent dans la ligne allemande par les brèches préparées sur la tranchée de Lemberg.Ils parcourent la 1ere ligne, la tranchée de soutien où ils se rencontrent.Ils trouvent des abris dont les entrées sont bouchées de terre.Les boyaux et tranchées sont pleins d'eau.Le petit poste au Sud de la Rue Mélique parait être occupé de temps en temps.La patrouille ne rencontre pas d'allemands.Elle rentre à 10h00.Pas un coup de feu n'a été tiré.
Quelques obus et quelques fusées allemandes ont été envoyés par les allemands, mais leur réaction a été très faible.
20h00, ordre du CA de faire des patrouilles à la pointe du jour, pour voir si les allemands occupent toujours leurs lignes.
Un Btln territorial du 11°RIT est mis à disposition de l'ID26.Il cantonne aux carrières de Chevincourt.Il renforcera l'ID pour les attaques à venir. 
120° division: De 18 heures à 18 heures le lendemain.
Physionnomie générale : Activité de l'artillerie française qui canonne les lignes ennemies.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille du 86°RI a pénétré ce matin dans le petit poste 4320 qu'elle a trouvé inoccupé et abandonné probablement depuis assez longtemps.Un abri a été fouillé.On y a trouvé une pioche, une grenade, 1 baïonnette et des cartes postales anciennes.
Artillerie : Grande activité.Les tirs prévus se sont poursuivis normalement.
Aéronautique : Nos avions de chasse et nos avions de réglage ont tenu l'air sans la soirée du 13 mars sans recevoir de coup de canon.
Travaux : Les travaux des parallèles de départ sont poussés activement ainsi que la mise en état des grands boyaux.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : A 04h30, 6 fusées éclairantes sont partie presque simultanément de la position intermédiaire bois Bertha.Quelques coups de feu isolés venant de la tranchée de la Conche.
Artillerie : Pas d'obus de 77 tiré dans les 24 heures.mais environ 150 obus de 105 et de 150 sur le sous-secteur Sud (surtout sur la côte 91 et la tranchée Berger).Quelques obus sur la ferme Larroque, Roye (partie Est) et la Berlière.En outre, l'ennemi a exécuté cette après-midi entre 13h15 et 13h30 un qui avait les allures d'un tir de réglage.Les premiers obus sont tombés sur notre parallèle de départ au Sud du poste Bourrin, l'artillerie ennemie à ensuite raccourci progressivement jusque sur les lignes des PP 4613-4614 et 4615. 
Aéronautique : Activité nulle.
Mitrailleuses, Minen, etc... : Rien à signaler
Travaux : Rien à signaler
Mouvements : Bruit de Decauville entendu cette nuit vers 02h00.Direction difficile à déterminer.
Divers : Vers 03h45, une lueur d'incendie a été aperçue dans la direction de l'Est, distance inconnue.

Journée du 14 Mars 1917:
25° division: Journée de grande activité.Pertes : 6 blessés.
26° division: Le 13°CA donne l'ordre de renouveler un coup de main sur un autre point de la ligne ennemie.Il est convenu que le 139° fera l'opération le 15.
08h30, le colonel Poignon est convié au 13°CA auprès du général Cdt le CA.Il se rend à Clairvoix avec le général Cdt la 26°DI et le colonel Cdt l'AD/26.Il confére des questions des coups de main et des opérations futures.
Le lieutenant Martin va au 139° voir le colonel de Certain pour lui porter l'ordre d'étudier le coup de main confié à son régiment.
16h30, pour la 1ere fois les allemands font un tir de 210 dans le secteur.Plusieurs obus de ce calibre tombent sur la carrière Chauffour et ses environs.Un officier d'artillerie est blessé, deux hommes tués et 3 blessés.
La circulation chez l'ennemi diminue de plus en plus.L'artillerie allemande parait très lointaine et tire sur le secteur.Faible tir, en dehors de la petite réaction provoqué par le coup de main.
Le colonel Poignon donne l'ordre aux régiments de faire des patrouilles.Elles sont exécutés sur tout le front du secteur : 3 au 121°, 2 au 139°. 
120° division:  De 18 heures à 18 heures le lendemain.
Physionnomie générale : Journée de grande activité.
Activité française 
Infanterie : Une reconnaissance offensive sur les tranchées ennemies a permis d'occuper cette nuit le front : B. de la fatigue, B. des Fileurs,B. Faber, B. des Frites et tranchée de Francfort.
Artillerie : Très active en particulier sur le bois de Canny, le Concombre, les tranchées du Pas de l'Oie, La Taulette et la ferme St-Hubert.
Aviation : Plusieurs avions ont survolés nos lignes.
Divers : Trois prisonniers sont fait dans les positions ennemies.Il appartiennent au 208°RIR.
Pertes : 86°RI 6 blessés par éclats d'obus.
Activité ennemie
Infanterie : Nulle.
Artillerie : Assez active.200 obus environ de 77, 105 et 150 sur nos 1eres lignes, 20 obus de 150 sur le château de Canny et 250 sur le village.Barrages allemands sur les tranchées et boyaux nouvellement occupés. 
Aéronautique : Rien à signaler
Travaux : Néant.
Mitrailleuses, Minen : Tirs des mitrailleuses sur un de nos avions (parait venir du N. de 4617). 

Journée du 15 Mars 1917:
25° division: Grande activité de notre artillerie sur le Plémont et dans Lassigny.Tirs d'interdiction pendant la nuit.Exécution des tirs prévus. Pertes : Néant.
26° division: 
08h00, les CR des patrouilles font connaître que les brèches à ouvrir dans les fils de fer par l'artillerie ne sont pas faites.L'ennemi occupe quelques points, mais son occupation parait très faible.
Plusieurs patrouilles ont pénétré dans les tranchées allemandes, sans y rencontrer autre chose que des traces de pas ou quelques  objets sans importance, comme de vieux casques.
L'ordre général d'opérations N°964/G de la 26°DI prescrit d'être en mesure d'attaquer au 1er ordre les hauteurs de la chapelle de St-Aubin.
Un ordre de stationnement des TC et TR est envoyé pour la journée du 16 mars sous le N° 963/G.
120° division: Passe directement au 16 mars.