Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 mars 1918:
25° division: Le commandant Blandin chef d'EM de la 25°DI est nommé lieutenant-colonel à TT, au commandement du 139°RI de la 26°DI.
26° division: Recrudescence d'activité de la part de l'ennemi dont les patrouilles tentent en plusieurs points d'aborder nos fils de fer devant le PC Berthmann (dispersée à coups de FM), devant le PA Massena à l'E. de Vaux (attaqué par une de nos patrouilles, l'ennemi se disperse dans la nuit), devant le PA Massena où l'ennemi tente de cisailler les fils de fer et est repoussé par nos feux.
L'artillerie allemande montre également plus d'activité dans ses tirs de harcèlement sur nos 1eres lignes.
Le mauvais temps a provoqué de nombreux éboulements gène considérablement les travaux.
120° division:
Physionomie générale : Assez calme. L'artillerie ennemie persiste à vombarder Buzémont et le bois Noir.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de liaison et de couverture. Rafales de mitrailleuses la nuit.
Artillerie : A 15h00, rafales de 75 sur les travailleurs en 9303. a 09h45 et 11h00, rafales sur Boureuilles. Consommation : 213/75.
Aéronautique : Néant.
Mines : Avancement normal sauf à Vauquois Centre et Ouest où l'eau a envahi plusieurs galeries.
Travaux : Rétablissement des communications, relèvement des éboulements, écoulement de l'eau. Continuation des travaux en cours.
Divers : A 09h20, coup de fusil sur deux officiers observant nos lignes de la tranchée de Pilsen (6109). Une douzaine de trains de 16h00 à 17h00 stationnent et manœuvrent vers Fléville, Châtel-Chéhéry, Exermont et Apremont. Notre artillerie a exécuté un tir sur un train Decauville passant à 3929 sur la route Varenne-Cheppy.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses.Quelques torpilles sur Czernovitz, Montluçon et Barbe. Quelques grenades à main sur la tranchée Riols.
Artillerie : Peu active, 300 obus sur le secteur, à signaler un tir de 200 obus toxiques sur la région ferme de Bertramé dans la soirée du 28, de 18h30 à 19h15. Les tirs de harcèlement de l'artillerie ennemie sont particulièrement frèquent sur Buzémont, bois Noir et Neuvilly.
Aéronautique : Un avion. Drachen de Chatel-Chéhéry en ascension.
Mines : Activité moyenne.
Travaux : Travailleurs dispersés dans la tranchée du Sud. Continuation du réseau entre Neuve-Grange et bois 232.

Journée du 02 mars 1918:
25° division: Départ du lieutenant-colonel Blandin. 
26° division: L'artillerie ennemie se montre de plus en plus active particulièrement sur Hassoule, le fond des Rousses et le fond du Loup.La région des batteries de la Caillette et de Chambitoux est l'objet de tirs violents et soutenus.
120° division:
Physionomie générale : Journée assez calme.
Activité française 
Infanterie : Reconnaissance de l'ouvrage en "D" par une patrouille du 86°, la tranchée Sud-Est de cet ouvrage est fréquentée mais non occupée, le point 9101était occupé. Patrouille d'embuscade et de couverture. Rafales de mitrailleuses sur les mitrailleuses en 5306, 5506, 4306, 4709.
Artillerie : A 16h00 tir de 75 sur la tranchée de Pilsen où il y avait une certaine animation. A 08h20 tir efficace d'AL sur des travailleurs entre Neuve-Grange et bois 232 (on a vu des brancardiers venir après le tir). A 10h00 quelques obus sur Boureuilles. A 15h00 tir de 75 derrière la butte de Vauquois. Consommation : 82/75. 
Aviation : Activité nulle.
Mines : Avancement normal sauf en quelques chantiers où l'eau et des éboulements retardent nos (mot absent) à Vauquois-Est et Ouest.
Travaux : Relèvement d'éboulements et rétablissement de la circulation. Pose de défense accessoires.
Pertes : 38°RI 1 blessé par éclat d'obus, 408°RI sous-lieutenant Audebran/ud évacué pour brûlures.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses habituelles et quelques torpilles sur Bassenne, une dizaine de bombes à ailettes sur les PP de la vallée de la Buanthe.
Artillerie : Peu active, 210 obus sur l'ensemble du secteur. Tirs habituels d'harcèlement.
Aviation : Pas d'avions signalés. Drachen de Châtel-Chéhéry et de Montrebeau.
Mines : Activité moyenne.
Travaux : A 08h20, groupe important de travailleurs posant des réseaux entre Neuve-Grange et bois 232 (dispersés par AL). A 07h00, 7 allemands travaillent dans l'ouvrage de Sofia. A 19h15, roulement de wagonnets et déchargement de planches, direction du Grand-Bec.

Journée du 03 mars 1918:
25° division: Pas d'annotation jusqu'au 5 mars. 
26° division: Au petit jour, après deux bombardements courts, mais particulièrement violents par grosses torpilles et artillerie, l'ennemi sortant de la tranchée des Avernes a tenté d'aborder la tranchée des Zouaves vers 4338. Nos barrages de mitrailleues et d'artillerie les ont fait rentrer précipitament dans leur tranchée de départ.
Pertes : 3 blessés (infanterie) et 3 blessés (artillerie). Un dépôt de munitions et une casemate détruits. Un dépôt de munitions brûlé.
Deux embuscades tendues par nous dans la soirée n'ont pas éventé l'ennemi mais l'une d'elle à l'E. de Vaux a rapporté un document laissé par l'ennemi dans la soirée du 1er mars.
120° division:
Physionomie générale : Dans l'après-midi, grande activité des minen et de l'artillerie ennemie sur le CR Bassenne. Tirs de harcèlement d'obus et de grenades à ailettes sur PA Buzémont au cours de l'après-midi et dans la deuxième partie de la nuit.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture et de liaison. Rafales de mitrailleuses et de FM pendant la nuit.
Artillerie : A 11h05, tir de 75 sur travailleurs de la tranchée Sud. L'après-midi, tir de représailles (75 et AT) sur les MW ennemis tirant sur CR Bassenne. A 15h30 représailles de 75 sur 2508 et 5306. A 16h40, tir de concentration (75 et AL) sur les mêmes concentations. Vers 03h15, rafales de 75 sur 4909, 5206 et 5306. Consommation : 1109/75, 89/95, 60/155 Filloux, 39/150T. 
Aéronautique : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Renforcement et pose de réseaux. Rétablissement de la circulation, enlèvement de la boue, écoulement de l'eau, relèvement des éboulements.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses habituelles.Grande activité de minenwerfer sur les PP du CR Bassenne et la vallée de la Buanthe qui ont rçu 53 gros et 25 petits minens. De 16h00 à 17h30, 82 bombes à ailettes sur tranchée Riols et boyau du bois Noir, et de 02h00 à 04h45 60 bombes à ailettes sur le même point. A 03h30, une patrouille d'une quinzaine d'hommes vêtus de blanc a tenté d'aborder le PP Dufau et fut dispersée à coups de grenades et fusil.
Artillerie : 306 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, mais l'activité ne s'est vraiment révélée qu'à 17h00 où 200 obus sont tombés sur la Buanthe et les ouvrages B et C et à 00h35, 60 obus sur les PP du CR Bassenne, 173 sur le sous-secteur de Vauquois principalement sur Buzémont qui a rçu quelques toxiques sur la tranchée Riols et le boyau Baudouit .
Travaux : A 11h05, travailleurs sur la tranchée du Sud, en 9103 dispersés par l'AC. A 14h10, une soixantaine de travailleurs, paraissant creuser, un boyau le long de la route de Véry à Avocourt, à l'Est du bois Muguet. Bruits de toles et de planches remuées vers le bois du Grand-Bec à 22h00.
Divers : A 19h35, le poste spécial du CR Bassenne a surpris un message allemand de TPS dans lequel le 266°R est mentionnée (confirmation de la présence de la 80°DR). 

Journée du 04 mars 1918:
25° division: 
26° division: De 02h00 à 06h00 bombardement violent et prolongé sur le CR Hassoule par grosses torpilles et obus de tous calibres dont une grande proportion de toxiques.
La Caillette, le ravin des Fontaines et le bois Fumin ont été pendant le même temps soumis à un violent bombardement de 105-150 et toxiques.
Un barrage préventif de notre artillerie, a été declenché de 04h45 à 04h55. L'ennemi n'est pas sorti de ses tranchées. Vers 13h00 au cours d'un très violent bombardement du PA Allard, un certain nombre d'allemands ont été vus sortant de la tranchée. Ils rentrent précipitamment sous notre barrage.  
Pertes : 139°RI 1 tué et 3 blessés. L'artillerie a eu 5 canons mis hors service, 1 casemate démolie, 1 cheval tué et 8 chevaux blessés.
120° division:
Physionomie générale : Grosse activité des MW et de l'artillerie ennemie sur le CR Bassenne pendant toute la journée du 3 mars. Ce matin les MW ennemis ont recommencé leur tir sur le CR Bassenne. On entendait chanter les allemands dans leurs tranchées. Un tir de destruction sur les emplacements de MW et un tir d'arrosage sur les tranchées ont été exécuté davant le CR Bassenne.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de liaison au 408°. Coups de FM et mitrailleuses au cours de la nuit.
Artillerie : A 16h00, tir de réglage devant Boureuilles.Quelques tirs de riposte sur les MW tirant tirant sur le CR Bassenne.Tirs de surprises sur des piétons en 6117 et sur des travailleurs à Boureuilles; Consommation : 98/75. 
Aéronautique : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Relèvement des éboulements causés par la pluie et le bombardement. Rétablissement de la circulation, saignées, puisards. Renforcement des réseaux.
Pertes : 86°RI 1 tué par éclat d'obus (CR Allieux), 38°RI 1 caporal blessé par éclat de pierre. 
Mouvements : 1 peloton de la 9°Cie du 38° travaillant pour l'AD du bois Thiriet, vient cantonner à Courcelles. L'EM du 2°Btln de CMP du 47°RIT, la CMP2 du 47°RIT et la CMP1 du 98°RIT sont arrivés à la DI et cantonnent au camp Marquet.
Activité ennemie
Infanterie : Nombreuses rafales de mitrailleuses, 36 grenades à ailettes sur le PP Dufau et le boyau Beaudouit. Grande activité de MW sur les PP du CR Bassenne qui ont reçu 81 grosses bombes et 31 de moyen calibre, endommageant nos défenses accessoires.
Artillerie : 500 obus sur le secteur dont une trentaine ( 105 ou 150) sur la côte 390. Assez grande activité sur le sous-secteur de la Buanthe qui a reçu 439 obus principalement sur les PP et les 1eres lignes du CR Bassenne. A signaler une pièce de 150 tirant d'Argonne sur le CR Bassenne, fusants et percutants. A 22h10 tirs toxiques sur la région Patte d'Oie, PC Vincent et bombardement des carrefours Caporal, la Chaîne, le Tournant de la Mort.

Journée du 05 mars 1918:
25° division: 
26° division: Au retour d'une patrouille vers le bois de la plume, un homme du 121°RI a été surpris et emmené par l'ennemi.
Les tirs ennemis continuent à être nourris sur tous les ravins du secteur, par tous calibres et toxiques.
Le temps permet à l'aviation de montrer quelque activité, l'ennemi détruit un de nos ballons (83).
Dans la soirée, 2 embuscades ont été tendues, l'une vers 5800, l'autre à la corne N.O. du bois de Nosgrains. Elles n'ont donné aucun résultat.
120° division:
Physionomie générale : Très calme, sauf sur le CR Bassenne, que les MW et l'artillerie ennemie continuent à prendre à partie. Le 5 à 08h10 et à 10h55, 2 gros MW ont encore tiré sur les PP du CR Bassenne. 
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de liaison au 408°, de couverture au 86°. Rafales de mitrailleuses et de MW la nuit. Les PP du CR Bassenne évacués la nuit dernière ont été réoccupés sans incident au petit jour.
Artillerie : Tirs de harcèlement sur l'Ouest de la butte de Vauquois, Boureuilles, le bois du Grand-Bec. A 15h30 tir de représailles sur MW8604. Au cours de l'après-midi tirs de 155C sur les MW. A 14h00 tir de 75 dur des travailleurs en 9504 et 9706. Consommation : 213/75, 61/155, 92/58T. 
Aéronautique : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Renforcement et pose de réseaux. Rétablisement de la circulation. Relèvement des éboulements causés par la neige et le bombardement.
Pertes : 408°RI 1 tué et 1 caporal blessé (par grenades à aillettes dans le CR bois Noir).
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses, 9 bombes à ailettes sur le ous-secteur de Vauquois. Grande activité de l'artillerie de tranchée sur les PP du CR Bassenne qui ont reçu 73 grosses bombes et 48 de moyen calibre.
Le poste spécial enregistre les réglages de plusieurs batteries de MW et mentionne un certain nombre de noms conventionnels nouveaux. A deux reprises un colonel s'enquiert de la marche des réglages.
Artillerie : Activité nulle sur le sous-secteur de Vauquois., 350 obus sur le sous-secteur de la Buanthe.
Travaux : Amélioration des PP ennemis situés à la lèvre Nord des cratères de Vauquois (pose de grosses pierres sur les bords des créneaux des toles ondulées.
Divers : De 09h00 à 10h00 exercices de lancement de grenades dans la direction de Cheppy. A 09h00 cris et chants dans les tranch2es ennemies devant le CR Bassenne.

Journée du 06 mars 1918:
25° division: Le lieutenant-colonel Braillon Cdt le 9°RI est affecté comme chef d'EM à la 25°DI.
26° division: L'artillerie ennemie a montré une assez grande activité sur les ravins des Rousses, du Loup, du Pré, de la Caillette et des Fontaines. Emploi abondant de toxiques.
Assez fortes activité des deux aviations et des DCA.
Dans la soirée une embuscade a été tendue à l'Est de Damloup. Elle n'a éventé aucun mouvement ennemi.
Pertes : 139°RI 1 tué et 1 blessé, Artillerie 2 canonniers blessés, 2 canons détériorés par le feu de l'ennemi, 217 obus brûlés par le feu de l'ennemi.
Le lieutenant-colonel Blandin prend le commandement du 139°RI (PC Lorraine).
120° division:
Physionomie générale : Ce matin à 05h30, l'ennemi a exécuté un coup de main mené par un effectif évalué à 4 Cies sur le CR Bassenne (PA Buanthe et Buisson) tenu par le 1°Btln du 38°RI. L'ennemi qui avait pénétré dans nos lignes à la faveur d'un bombardement court, mais très violent de torpilles, obus explosifs et obus fumigènes et a été rejeté à 06h00, après un violent corps à corps.
Les pertes de l'ennemi sont sérieuses. Il a laissé dans nos lignes 18 tués dont 3 officiers et 4 prisonniers dont 1 officier du 88°. Il reste encore devant nos lignes plusieurs cadavres non dénombrés.
Nos pertes ont été au 1/38° de 7 tués dont le lieutenant Jean Cdt la 2°Cie, 26 blessés dont un aspirant et 20 disparus. En outre, un blessé et deux disparus à la 104°Bie du 223°RA de tranchée.
L'ennemi a exécuté, comme diversion et à la même heure 2 bombardements, non suivis d'attaque d'infanterie : un sur le V de Vauquois, l'autre sur le PR de droite du CR des Allieux. Nos tirs d'artillerie se sont déclenchés dans de bonnes conditions.  
Activité française 
Artillerie : Hier, tirs de CPO (AC et AL) sur les lignes ennemies, devant le CR Bassenne à la suite de mouvements signalés dans l'ouvrage en D. Ce matin tir de barrage au moment du coup de main, par l'AC, l'AT et l'AL devant le CR Bassenne. Le barrage a été demandé galement par le CR bois Noir mais arrêté après 16 minutes. Consommation : 
3946/75, 278/95, 145/155, 33/58T, 150/75T, 139/150T.
Aviation : Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Relèvement des éboulements causés par la neige et le bombardement. Rétablisement de la circulation. Pose de réseaux.
Pertes : En outre des pertes signalés ci-dessus, 408°RI 1 blessé au CR Aire par obus, 86°RI 4 tués dont 1 sergent et 9 blessés dont un aspirant.
Activité ennemie
Infanterie (?) : 114 obus sur le sous-secteur de Vauquois (principalement sur Buzémont). Hier, activité moyenne sur le CR Mamelon-Blanc, faible sur les Allieux. Par contre grande activité sur le CR Bassenne pendant toute la journée. Ce matin à 05h20, violent bombardement du V de Vauquois, PP Dufau, du PA des ouvrages de tout le CR Bassenne, le bombardement cessa à 06h15.
Aviation : 7 avions. Ce matin, 1 avion survolait le coupp de main. A 08h00, 6 avions au dessus du sous-secteur de la Buanthe.
Travaux : Travailleurs à une route ou voie ferrée, vers 14h15, de midi à 15h25. Pose de réseaux au Nord du V.

Journée du 07 mars 1918:
25° division: Un Btln plus une Cie et une CM du 16°, 2 groupes et l'EM de l'ACD25 sont mis à la disposition de la 120°DI (opérations). 
26° division: Tirs de harcèlement un peu moins violents que les jours précédents.
Nos batteries de VB ont tiré sur des travailleurs aperçus dans la tranchée des Avernes.
Notre artillerie exécute des tirs de surprise sur des travailleurs en 4349 et un tir de destruction sur la batterie 4575. La plus grande partie des travailleurs continue à porter son effort sur la réparation des dégâts causés par le mauvais temps. Les travaux nouveaux sont néanmoins poursuivis avec activité.  
Pertes : 139°RI 1 tué et 2 blessés, artillerie 1 tué et 2 blessés, 1 canon éclaté, 1 mitrailleuses mise hors service par torpille au PC Allard.
120° division:
Physionomie générale : Assez calme, tirs de harcèlement sur tout le secteur.
Activité française 
Infanterie : Tirs de mitrailleuses et de FM la nuit. Patrouilles d'embuscade au 408°.
Artillerie : A 08h15, tir de 75 sur travailleurs en 8902 et 9003. Tir l'après-midi dans le bois de Cheppy. Consommation : 449/75, 53/155.
Aéronautique : Assez active.
Mines : 2 camouflets à Vauquois-Centre à 04h30. 
Travaux : Continuation des travaux en cours. Relèvements des éboulements. Construction de saignées.
Divers : A 18h00, un projecteur situé dans l'Ouest de Boureuilles.
Mouvements : Le II/38° relève le I/38° dans le CR Bassenne. Le III/86° relève le I/86° au CR Mamelon-Blanc.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Tirs habituels de mitrailleuses. Quelques grenades à ailettes sur la tranchée Riols. Aucun MW sur le sous-secteur de la Buanthe. Circumlation assez active d'isolés et de petis groupes en face du CR du Mamelon-Blanc. Des brancardiers sont aperçus dans la matinée transportant des morts ou des blessés dans les boyaux au Nord de l'ouvrage en D.
Artillerie : 157 obus sur le sous-secteur de Vauquois principalement sur Buzémont, le boyau de la Maize et Neuvilly. 250 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, tir de harcèlement par obus de 150 sur la vallée de la Buanthe, les boyaux du Moulin et de la Source, de la région de la Chaîne.
Aviation : Assez active, 8 avions.

Journée du 08 mars 1918:
25° division: Le dernier groupe du 36°RAC resté dans la région de Triaucourt à la disposition de la 120°DI. 
26° division: L'artillerie ennemie exécute des harcèlements habituels sur les 1eres lignes. Tir de 210 dans le ravin de Chambitoux. Elle est active sur le PA Château et les pistes des CR Hassoule et Bezonvaux. Tirs violent sur Fleury et sur les batteries de la Caillette. Notre artillerie exécute un tir de surprise sur des travailleurs en 4343 et 4337. Représailles sur le ravin des Lièvres. De 04h15 à 04h30 barrage devant le PA Verger transformé en CPO.
Une embuscade tendue par notre infanterie devant la crête du Mont-Blanc ne donne pas de résultat. Les boches envoient leurs rafales habituelles de mitrailleuses
Aviation active. Pertes : néant.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture. Tirs de mitrailleuses et de FM la nuit.
Artillerie : Rafales de 75 vers 5406 (tranchée Brunn) sur des observateurs. Rafales de 75 sur le bois de Cheppy et en arrière de la butte de Vauquois. Consommation 224/75.
Aviation : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Poses et renforcement des défenses accessoires. Relèvement des éboulements causés par le bombardement au CR Bassene. Réfection d'un PP au Mamelon-Blanc éboulé par le camouflet d'hier. Continuation des travaux en cours. Enlèvement de la boue. 
Pertes : 38°RI 2 blessés légers, l'un par balle de mitrailleuse, l'autre par grenade explosée par obus. 
Activité ennemie
Infanterie : Nombreuses rafales de mitrailleuses. Circulation d'isolés assez active dans la région corne Ouest du bois de Cheppy, Neuve-Grange, bois 232, bois 190. Quelques bombes à ailettes.
Artillerie : Très peu active, 200 obus sur le secteur dont 26 seulement sur le sous-secteur de la Buanthe.
Mines : A Vauquois-Est grande activité de l'ennemi. 
Travaux : Travaux d'entretien dans les tranchées du Sud et de la Lisière. A 19h30, bruits de déchargement de matériel au bois du Rossignol.

Journée du 09 mars 1918
25° division: Travaux.
26° division: L'artillerie ennemie est active sur la zone avant.Violent bombardement sur le fond du Loup et le CR Hassoule.Tirs très nourris sur Normandie et zone des batteries. Notre artillerie exécute des tirs de surprise sur des travailleurs entre 4343 et 4443. A 16h17, tir de barrage devant CR Hassoule. 
A 06h00, une patrouille allemande est dispersés à coups de grenades. A 16h20, quelques allemands sont dispersés à coups de grenades, en avant du boyau Hassoule.
Aviations actives. Un de nos avions tire à la mitrailleuse sur les tranchées ennemies.
Petes : 139°RI 1 blessé, 16°RAC 1 blessé, 1 mitrailleuse détruite (PA Cha...).
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture. Rafales de mitrailleuses et de FM sur les organisations ennemies, coups de fusil sur les guetteurs.Tir de Brandt sur 5408 (observateur).
Artillerie : Quelques tirs de 75 sur la tranchée de Presbourg et les organisations du bois de Cheppy. Tirs sur Boureuilles et Petite-Boureuilles. Consommation : 196/75.
Aéronautique : Assez active.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et entretien des réseaux. Relèvement des éboulements causés par le bombardement au CR Bassene.
Divers : Le corps d'un officier allemand tué au cours du coup de main du 6 mars et resté entre les lignes a été ramené dans nos lignes par une patrouille, ce qui porte à 5 le nombre d'officiers restés entre nos mains (4 tués, 1 prisonnier). Une mitrailleuses légère et une caisse de cartouches ont été également rapportées
Pertes : Néant. 
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses. Circualtion d'isolés assez activedans la région corne Ouest du bois de Cheppy, Neuve-Grange, bois 190 et 232. Dans la tranchée de Trieste, Pola et Erzeroum. 2 bombes à ailettes sur PP Lobjois, 12 sur PP Dufau, 32 sur tranchée 12 et 6 sur tranchée 15. 
Artillerie : 49 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, principalement sur la Hardonnerie et le Caporal. 78 obus sur le sous-secteur de Vauquois principalement sur Buzémont les ouvrages Cosnes et Dessirier.
Aviation : 3 avions.
Mines : Camouflet à Vauquois-Est à 04h30.
Travaux :  Consolidation et camouflage des créneaux de la tranchée Brunn.

Journée du 10 mars 1918:
25° division: Travaux. Arrivée du lieutenant-colonel Brallionchef d'état-major. 
26° division: Le général de Belenet prend le commandemant de la 25°DI.
Forte activité de l'artillerie ennemie.Tirs violents sur PC Picard, ouvrage de Bezonvaux, fond des Rousses et du Loup. Tirs très denses sur région des batteries et PC Normandie. Tirs de toxiques dans la soirée et la nuit. Nous exécutons un tir de représailles sur le ravin des Lièvres.
Une reconnaissance d'officier (121°RI) sur le bois de la Plume, confirme des renseignements antérieurs.
Activité marquée de l'aviation française. Activité moyenne de l'aviation allemande. Quelques avions boches survolent le fort de Vaux.
Travaux sur 1ere position, position des R... et 1ere position intermédiaire.
Pertes : néant.
Le 7°Groupe du 111°RAL quitte le secteur.
120° division:
Physionomie générale : Assez calme. A noter quelques tirs ennemis de 150 et 203.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture et de liaison. Tirs de mitrailleuses et de FM la nuit. 
Artillerie : Tir de 75 sur la tranchée des Fumées et le moulin Huichelin. Quelques tirs sur Boureuilles, la tranchée des Balkans et la contre pente de la butte de Vauquois. Consommation : 230/75, 14/155.
Aéronautique : Très active. Vers 10h00, 15 avions ont traversé nos lignes au-dessus du sous-secteur de l'Aire se dirigeant vers l'intérieur des lignes allemandes.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Réparation des éboulements causé par le camouflet d'hier au CR Mamelon-Blanc. Continuation des travaux en cours. Pose et renforcement des réseaux. Organisation de 2 parallèles et de 6 boyaux par PA au CR Bassenne.
Mouvements : Le 9, à 12h00, le lieutenant-colonel Cdt le 86° et le sous-secteur de Vauquois s'installe au PC Rolland-Bracieux.
A la même heure le commandant Pichon-Vendeuil prend au PC  Micheler, le commandement du sous-secteur de la Buanthe.
Divers : Après un tir de ennemi de quelques minen sur la rive gauche de l'Aire (CR de Cheppy). Une odeur de chocolat est nettement sentie.
Pertes : 86°RI 3 blessés par obus au PC Sérail.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses. 35 grenades à ailettes sur les PP du sous-secteur de la Buanthe. 3 grenades sur le Croupillon, 10 sur le boyau de l'Ouest, 7 minen sur Poste Dufau. Circulation d'isolés entre la corne Ouest du bois de Cheppy, Neuve-Grange et bois 232.
Artillerie : 70 obus sur le ous-secteur de la Buanthe et à 19h00 quelques toxiques sur la piste conduisant aux Rondins (?). A noter 27 obus de 150 sur la corne Nord-Est de la forêt de Hesse. 65 obus sur le sous-secteur de Vauquois dont 15 obus de 150 sur le Croupillon et 19 de 203 sur le Mamelon-Blanc. 140 obus sur le ous-secteur de l'Aire dont 23 obus de 203 sur le PC bois Noir, Forimont et route de Neuvilly et 40 obus de 105 sur l'Ouest de Forimont.
Aéronautique : 2 avions. Le Drachen de Montrebeau en l'air de 16h30 à 17h30, le Drachen de Chêtel-Chéréry en ascension de 17h00 jusq'au soir.
Travaux : Réfection dans la tranchée de Pilsen en 6109. Un camouflage en toile grise placé la nuit dernière au dessus de la tranchée Brunn en 5407. De 19h00 à 20h30, bruits de terrassement dans la tranche Brunn.

Journée du 11 mars 1918:
25° division: Travaux jusqu'au 20 mars.
26° division: L'artillerie ennemie est active sur nos batteries et le PC Normandie. Tirs d'obus toxiques sur Douaumont, le ravin de la Caillette et le fort de Vaux.
Vers 04h00, à l'E. de Bezonvaux, une patrouille ennemie cherche a s'approcher de nos lignes. Elle est dispersée à coups de fusil.
Vers 05h30, une autre patrouille est mise en fuite (PC Allard).
Activité de notre aviation. Entre 21h00 et 23h00, nos avions de bombardement passent nos lignes.
Pertes : 139°RI 1 blessé.
120° division:
Physionomie générale : Très calme dans l'ensemble. Un tir de représailles a été exécuté sur le bois du Rossignol, en réponse à la persistance quotidienne du bombardement de Buzémont par gros calibre. 
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture. Tirs de FM et de mitrailleuses la nuit. Coups de fusil sur les guetteurs.
Artillerie : De 14h00 à 15h00, tirs de 75 et de 155 sur le moulin du pré St-Martin et la tranchées des Fumées. A 14h40, en réponse au bombardement de Buzémont. A 17h55, tir sur une batterie dans le bois de Bouzon. Consommation : 478/75, 94/95, 152/155.
Aéronautique : Aviation active toute la journée.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et renforcement des réseaux.
Divers : Au V de Vauquois l'ennemi a tenté d'entrer en communication en criant "Français! Vive la fête! Vive la joie!". La réponse a été faite à coups de fusil. Roulement de train direction Châtel-Chéhéry de 08h00 à 09h45 et de 20h00 à 22h00. 
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 3 grenades à ailettes sur Lobjois et Sérilleau, 66 bombes à ailettes sur les tranchées 12, 14 et le boyau de l'Est, 10 gros minen sur le boyau de l'Est et sur le Grand-Collecteur.
Artillerie : Une centaine d'obus sur les sous-secteurs de la Buanthe et de Buzémont. Aucun obus sur le sous-secteur de Vauquois. Quelques obus au Nord de la côte 290 dans la matinée du 10. DCA peu active.
Aviation : 1 avion, le Drachen de Montrebeau s'élève vers 14h50.
Travaux : Assainissement de la tranchée de la lisière en 9608. A 20h40, déchargement de planches en arrière de Vauquois et à 20h30 bruits de déchargement dans le bois du Grand-Bec. Un boyau reliant la tranchée de Prague à la tranchée Brunn, vers 5506 a été creusé ou approfondi dans la nuit du 9 au 10 mars.

Journée du 12 mars 1918:
25° division:
26° division: Le général commandant en chef remet à Belrupt la fourragère aux drapeaux des 139° et 121°RI.
La relève du régiment du sous-secteur des Rousses par le 92°RI commence le 12 mars au soir.
Activité de l'artillerie ennemie sur les arrières. Tirs de minen sur CR Hassoule.Tir sur fond du Loup et O. de Bezonvaux et sur la région de Vaux, tunnel de Tavannes, PC Chevert.
Infanterie ennemie calme. Rafales de mitrailleuses sur Hassoule, Bezonvaux et fond de Beaubre.
Entre 20h00 et 22h00, nos avions de bombardement franchissent nos lignes.Aviation allemande active sur le sous-secteur N.
Pertes : 139°RI 2 blessés, 16°RAC 6 intoxiqués, évacués.
Le 5°Groupe du 110°RAL (155C) prend position sur les emplacements du 7°Groupe du 111°RAL.
120° division
Physionomie générale : Calme dans l'ensemble. Toutefois l'ennemi persiste à bombarder Buzémont assez sérieusement.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture. Rafales de mitrailleuses et de FM la nuit.
Artillerie : Tirs de 75 sur le moulin du pré St-Martin, tranches des Fumées et Brunn, Boureuilles, V de Vauquois et bois du Rossignol. Tir d'AL sur le bois 232. Consommation : 64/75, 30/95, 84/155.
Aéronautique : Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et entretien des défenses accessoires. Dégagement des éboulements causés par le bombardement à Buzémont.
Divers : A 19h00, exercice de signalisation, venant de la lisière Ouest du bois de Véry (vers 8835 ?). Signaux captés. A 18h00, au moment du tir sur le bois du Rossignol, l'ennemi lance deux fusées orange, l'une vers le bois du Rossignol, l'autre à l'Ouest de Varennes.
Pertes : 408°RI 2 blessés par obus au boyau Fourgon, GBD/120 1 tué par obus à Clermont, batiment des douches de la gare.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses, 3 grenades à ailettes sur le PP des Allieux, 2 minen moyen sur boyau Lepêcheur, 13 grenades à ailettes sur tranchées 12 et 44 sur PP Dufau et Nevers. Circulation d'isolés assez active entre le moulin du pré, l'Orfêvre, Neuve-Grange, les bois 232 et 190.
Artillerie : 120 obus environ sur le sous-secteur de l'Aire, principalement sur Buzémont qui a reçu plus de 130 obus (77, 105, 150), 2 obus sur le sous-secteur de Vauquois, 70 obus sur le sous-secteur de la Buanthe princiapelement sur la Patte d'Oie, la lisière Nord-Est de la forêt de Hesse, 60 obus de 150 fusants et percutants entre 18h00 et 19h00 sur le ravin de Bertramé. De 18h00 à 19h00, 60 obus de 130 sur Clermont, gare et village, 10 chevaux tués, 20 blessés, quelques dégâts.
Aviation : 7 avions dont 5 ensembles à 13h30.
Travaux : Approfondissement de la tranchée Brunn et du boyau reliant cette tranchée à la tranchée de Prague.

Journée du 13 mars 1918:
25° division: 
26° division:  Activité de l'artillerie française.Tirs sur les minen 5 et 7. Un tir de contre batterie est exécuté par l'ALL de 04h00 à 06h00.
L'artillerie allemande exécute ses harcèlements habituels sur la zone de Hille, B. de la Bêche, Chambitoux,de 04h00 à 05h30, tir très nourri d'obus toxiques sur la même zone.
Une de nos escadrilles de bombardement franchit nos lignes entre 21h00 et 23h00. L'aviation allemande est peu active, sauf vers 13h00 dans la région de Vaux.
Le 3/121° vient à Marceau. Le 1/92° relève dans le CR Hassoule le 3/139° qui vient à Dugny.
120° division:
Physionomie générale : Journée marquée par une recrudescence d'activité de l'artillerie ennemie. La région Micheler-Dervin a subi cette nuit, un bombardement toxique à 02h00.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture et de liaison. Tirs de mitrailleuses et FM la nuit.
Artillerie : A 15h30, riposte violente de 75 sur Boureuilles en représailles des bombardements de Moisan et de la Branière. Pendant la journée, tirs de 75 sur les tranchées de Vienne et de Presbourg. Tir d'AL sur le bois 232, le ravin du fond de Grâce, le bois Chéhémin, tranchées des Fumées et le moulin du pré St-Martin. A 00h45, tir d'AL sur les batteries du bois 232 et du bois Chéhémin. Vers 01h45, représailles d'obus sur tranchée de la Wartha. Consommation : 1863/75 (dont 600 spéciaux).
Aéronautique : Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et réfection de défenses accessoires. Déblayage des éboulements causés par le bombardement au boyau Fourgon, à Buzémont et à Moisan.
Divers : A 18h30 et 19h30, exercices de signalisation à la lisière Ouest du bois de Véry, vers 6435. Les sentinelles ennemies sur la butte de Vauquois ont la corcarde noire et blanche. A 21h50, 2 fusées à étoiles semblant avoir été lancées de Boureuilles. Aucune manifestation n'a suivi. L'ennemi a envoyé 2 obus sur Clermont dans la matinée du 13. L'un d'eux contenait une enveloppe de plomb qui entourait un certain nombre de projectiles en forme de grenade.
Pertes : 38°RI 1 tué.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mitrailleuses. 4 minen de petit calibre sur PP du CR Bassenne, 10 grenades à ailettes sur PP du CR des Allieux. Une patrouille de 6 hommes a été vue devant nos lignes vers 3303 (tranchée Faure) et mise en fuite à coups de grenades et de FM.
Artillerie : Environ 2500 obus sur l'ensemble du secteur.
270 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, principalement au Tournant de la Mort, Pont Roume, Patte d'Oie, Micheler, Dervin, les Allieux, Caporal. De plus, entre 00h00 et 02h00 bombardement par percutants et surtout par toxiques de la région du PC Micheler, Dervin, Pont Roume,Tournant la mort. Environ, 2000 obus.
43 obus sur le sous-secteur de Vauquois, principalement sur Barricade et Cigalerie, Butte.
180 obus sur le sous-secteur de l'Aire, principalement sur Moisan, le PC de l'Aire qui ont été sérieusement pris à partie. 11 obus sur Clermont-en-Argonne de 13h30 à 18h30.
Aéronautique : Un avion.
Travaux : Dans la nuit du 11 au 12, on a entenduduP. Montluçon des bruits semblant venir du ravin des Clairs-Chênes et paraissant provenir d'un travail de réseaux. Réparation d'abris en 7906 vers la tranchée de Trieste.

Journée du 14 mars 1918:
25° division: 
26° division: Au cours de la nuit du 13 au 14, une patrouille allemande est éveentée et rçue à coups de fusil devant PA Village.
Tirs de harcèlement de l'artillerie allemande dans la région de Vaux, de 00h00 à 03h00, tir de minen sur Hassoule. Grande activité d'ALGP aux abords de Verdun. Quelques obus tombent aux abords de Cabaret.Les tirs de harcèlement sur nos batteries sont très intenses de 18h00 à 21h00.
Notre artillerie exécute un tir d'obus spéciaux sur les ravins de la Montagne et des Renards et un tir de représailles sur la tranchée du ravin des Lièvres.
Dans la nuit du 13 au 14, de 17h00 à 03h00, les allemands envoient des rafales de mitrailleuses sur Dicourt.
L'aviation française est active dans l'après-midi du 14.Plusieurs avions survolent le secteur. L'aviation allemande se montre très active.
Pertes : 139°RI 4 tués dont 2 au faubourg Pavé et 9 blessés, 121°RI 1 blessé.
Le 3/139° est relevé sans incident dans le CR Hassoule par le 1/92°. 
120° division:
Physionomie générale : L'activité de l'ennemi s'est concentrée sur le CR du bois Noir : l'après-midi bombardement des 1eres lignes par minen et bombardement de Buzémont, côte 223 par obus de 105, 77 et 150. Dans la soirée bombardement de nos lignes du V de Vauquois et coup de main qui échoue complétement.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de couverture et de liaison. Patrouille d'embuscade à l'Est de Nevers. Tirs de FM et mitrailleuses la nuit. 
Artillerie : Tir d'AL sur le ravin du fond de Grâce, le bois 232, notamment sur un groupe ennemi qui semble faire l'exercice. A 15h40, tir de représailles sur Boureuilles. De 21h20 à 22h15, tir de barrage et CPO devant le ous-secteur de l'Aire. Consommation : 2806/75, 263/95, 47/155, 55/75T, 30/150T.
Aéronautique : Très active toute la journée.
Mines : Camouflet ce matin à Vauquois-Est.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Réfection et poses de défenses accessoires.
Divers :10h45, 3 lueurs d'incendie dans le bois de Cheppy (assez éloignée). De 18h45 à 19h00 et de 19h50 à 20h00 exercice de signalisation en 8636 (corne O. du bois de Véry). A 20h00, une fusée jaune-orange lancée en arrière du bois du Rossignol.
Mouvements : Le 2°Gr. du 36°, le 1°Gr; du 250° et le 1°Gr; du 36°RAC ont armée leurs positions hier soir. Les 2 groupes de 155CS ont armés dans la nuit du 12 au 13.
Pertes : 38°RI 2 intoxiqués (bombardement du 12/03), 86°RI 1 blessé par balle tirée par l'ennemi contre avion, 408°RI 3 tués et 18 blessés (dont le sous-lieutenant Chaudon), 250° artillerie 1 blessé.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales habituelles de mtrailleuses, 3 grenades à ailettes sur PP du CR des Allieux, 45 minen sur la tranchée Riols, boyau Baudouit, 15 minen sur les pentes Nord de la côte 253. A 21h25 à la suite d'un très violent bombardement, un détachement ennemi essaie d'enlever nos PP du V de Vauquois. Après une violente lutte à la grenade, les assaillants sont repoussés sans avoir fait un seul prisonnier. On a entendu dans la nuit de nombreux cris de blessés dans les lignes allemandes du V.
Artillerie : Tir d'AL 107 obus sur le sous-secteur de la Buanthe principalement sur boyaux Source et Soupe, la Patte d'Oie, la lisière Nord-Est de la forêt de Hesse.
2 obus sur le sous-secteur de Vauquois, 150 obus environ sur le sous-secteur de l'Aire principalement sur Buzémont, côte 253 sans compter le violent barrage déclenché devant le V de Vauquois à 21h30 (obus de 77, 105, 150). Tir de contre-batterie pendant le coup de main sur les pentes de Rolland-Bracieux et la région Bertramé.

Journée du 15 mars 1918:
25° division:
26° division:  L'artillerie allemande continue ses tirs de harcèlement.Les batteries de la Woevre exécutant des tirs très nourris avec forte proportion de toxiques sur les forts de Vaux et de la Laufee, sur le tunnel de Tavannes, sur Lorient, sur les fonds du Loup et des Rousses.Les batteries allemandes sont actives sur les arrières (Cabaret, Dugny, Valtoline, bois des Hospices, faubourg Pavé).
Notre artillerie exécute un tir de représailles sur la tanchée de Thessalie.
Notre infanterie disperse à coups de fusil devant le CR Duprat, une patrouille ennemie. Les allemands envoient des rafales de mitrailleuses sur les pistes d'Alsace, l'ouvrage de Bezonvaux et le fort de Vaux.  
Pertes : 92°RI 3 blessés, 139°RI 2 blessés, Cie 13/2 2 sapeurs intoxiqués.
Les relèves s'exécutent sans incident. Au CR Fort le 2/139° relève le 2/92°. Au CR Bezonvaux, le 2/92° relève le 1/139° qui vient à Alsace.
120° division: 
Physionomie générale : Très calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouille d'embuscade pour la réoccupation du PP Dufau.
Artillerie : Tirs de 75 sur la tranchée Pilsen, le moulin du prè St-Martin, les tranchées des Fumées et Semlin. Tir d'AL sur le bois Chéhémin et 232. Consommation : 173/75.
Aéronautique : Très active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Remise en état du PP3 du Mamelon-Blanc endommagé par le camouflet d'hier.
Mouvements : Dans la soirée du 14, l'EM, la CHR et le I/38° débarquent à Parois et vont cantonner EM et CHR au PC Micheler, 2 Cies à Dervin et Trivol, 1 Cie à Aubréville. Le III/38° débarque à proximité de Grange-le-Comte et va stationner au camp Besnier. La CM1 du 38° vient de Passavant au camp Marquet. La CM3 du 38° vient de Passavant au camp Besnier. A 18h00 le colonel Augier Cdt le 38° prend le commandement du sous-secteur de la Buanthe. 
Dans la nuit du 14 au 15, le III/408° reléve au CR bois Boir le I/408° qui vient dans la région de Forimont. 
Dans la nuit du 14 au 15, le 3°Gr. du 36°RAC, les 2° et 3°Gr. du 250°RAC arment leurs positions de batteries. 
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses habituelles, 45 grenades à ailettes sur les tranchées 12 et14 et le boyau de l'Est. Quelques guetteurs devant le sous-secteur de la Buanthe dont 3 officiers en 9706.
Artillerie : Aucun obus sur le sous-secteur de l'Aire, 17 sur celui de Vauquois, 108 sur le sous-secteur de la Buanthe principalement sur Patte d'Oie, Tournant de la Mort, Pont-Roume, corne Nord-Est de la forêt de Hesse. De nombreux toxiques vers le carrefour de Sauté de 18h00 à 19h00.
Aéronautique : Très faible activité. A 13h15 un avion survole nos lignes.
Travaux : De 13h00 à 15h00, 2 allemands continuent à travailler à un caniveau téléphonique au Sud-Ouest de la Tuilerie.