Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Avril 1918:
25° division: Assez calme.
26° division: Harcèlements importants dans l'après-midi sur Bezonvaux, Kaiserlautern et Hassoule. Tirs sur Pré Sud, Muguet, boyau Lahille, route Souville-Tavannes et région de Marceau. Obus toxiques sur ravin de la Caillette et ravin du Bazil.
Notre artillerie exécute à 12h00 un tir de représailles sur minen et de 19h50 à 20h25 fait barrage devant Hassoule et Bezonvaux.
Deux patrouilles devant Bezonvaux, embuscades dans le sous-secteur de Vaux. Reconnaissance en 58/11R à S. Une patrouille est repoussé devant le PA Allard.
Aucune activité des deux aviations.
Les éléments du 70°RIT (4 Cies et une CM) cessent d'être à la disposition de la division dans la nuit du 1 au 2 (note 473-JM/3 du 31 mars 17°CA).
Pertes : 121°RI 1 tué 3 blessés 3 évacués, 92°RI 13 ypérités 1 malade, 139°RI 2 blessés 1 malade évacué, artillerie 1 malade évacué, CID/92 1 ypérité 1 malade évacué, Cie 13/52 1 malade.
120° division:
Physionomie générale : Activité de nos patrouilles. Activité marquée de l'artillerie ennemie sur le sous-secteur de la Buanthe.
Activité française 
Infanterie : Embuscade du 408°RI sans résultat dans le boqueteau à l'Ouest de Boureuilles. Patrouille de reconnaissance du I/86° vers le V de Vauquois : un poste ennemie en 5205 s'est replié à l'approche de nos hommes sur une ligne de soutien qui était occupée. Il y aurait un nouveau réseau. Une patrouille du II/86° a reconnu que la bois Brulé n'est pas occupé. Une autre a reconnu qu'il n'existe aucun PP ennemi sur la route de Vrennes en face du PP Levillain. Par contre la tranchée de Vienne est occupée, un poste se trouve en 6912. Une patrouille du I/38° de la corne Sud de l'ouvrage en D jusqu'en 9101 tranchée non entretenue. Embuscade du III/38° au carrefour 150m Ouest du Pont des 4 Enfants éventée par un poste 8601, une autre embuscade à la fonderie sans résultat.
Artillerie : A 15h00, tir de représailles sur tranchées Tarnopol. A 20h05, tir de barrage devant le CR Allieux déclenché à la demande du commandant du CR en raison d'un violent tir boche. Tirs de harcèlement exécutés par une pièce détachée sur le bois de Cheppy. Accrochage de 2 pièces de 155CS.
Consommation : 990/75, 60/95, 27/155, 12/58T, 132/75T, 49/150T.
Aviation : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Réparation des défenses accessoires et continuation des réseaux en arrière de la 1ere ligne. Relèvement des éboulements causés par la pluie. Continuation des travaux en cours.
Pertes : 38°RI 1 blessé léger, 118°Bie/272°RAC 1 blessé (fracture cuisse).
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses. Un petit minen sur PP Ruisseau.
A 08h45, 5 groupes de 25 hommes sur la route 46 au Nord de la ferme de l'Espérance, se dirigeant vers Fléville. De 12h00 à 14h00, plusieurs groupes d'une dizaine d'hommes à Baulny. Pendant toute la journée circulation assez active de cyclistes et de cavaliers sur la route 46 au Nord de Baulny.
Artillerie : 10 obus sur le sous-secteur de Boureuilles, 83 obus sur le sous-secteur de Vauquois principalement sur la Cigalerie, butte et Hardonnerie. Près de 430 obus sur le sous-secteur de la Buanthe sans compter le bombardement de 20h00.
Le PP du CR Allieux a été sérieusement bombardé dans l'après-midi ainsi que la région Pnt Toume, ouvrage B  et le carrefour.
De 20h00 à 20h20, bombardement séreieux de nos premières lignes de Barberon à La Cour. Quelques tirs sur la corne S-E. du bois de Cheppy et le ravins des Clairs-chênes 5 obus de 77 en tout. Vers Bertramé 68 obus de 105 et 150.
Aviation : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.

Journée du 02 Avril 1918:
25° division: Assez grande activité des minenwerfer dans le CR de la Fille-Morte.Nous avons riposté avec énergie.
26° division: L'arillerie ennemie exécute des tirs de harcèlements sur nos pistes et boyaux du sous-secteur des Rousses, sur PC Picard, sur le boyau Lhermier, sur les ravins du Muguet, de la Plume, du Pré Sud et le sous-secteur de Vaux. 
Tirs de surprise de notre artillerie sur des travailleurs en 4142 et 4241. La Cie de Pionniers du 118°RIT à la disposition de la division quitte le secteur.
Le général Buat prend le commandement du 17°CA (ordre général N°78).
Deux patrouilles dans le village de Bezonvaux et 1 patrouille vers 6111 R à S. Les mitrailleuses ennemies exécutent des tirs indirects sur Hassoule pendant la nuit du 2 au 3.
Pertes : 121°RI 1 blessé 4 malades, 92°RI 1 blessé 1 malade, 139°RI 2 malades, artillerie 5 blessés  5 ypérités  1 malade. Deux canons détériorés.
120° division:
Physionomie générale : Nombreux tirs de harcèlement ennemis.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille du 86° en avant du PP Levillain a vérifié qu'il n'existe pas de PP ennemi sur la route de Varennes. Une patrouille s'est portéz à proximité de l'ouvrage du Trapèze qui ne semble pas occupé. Patrouille du 408° près de l'Ecluse et l'Oseraie. 
Artillerie : Tir d'AD sur les arrières du bois de Cheppy.Tir de 75 et de 155 sur Boureuilles, bois du Rossignol, Grand-Bec et les arrières (tirs exécutés par 2 pièces détachées°. Consommation 136/75.
Aviation : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Pose et renforcement des défenses accessoires. Continuation des travaux en cours. Relèvement des éboulements.
Mouvements : Le III/86 relève au CR des Allieux le III/38° (CM exceptée) qui vient EM et 1 Cie Croix Prêcheur, 1 Cie Camp Dervin, 1 Cie ravin des Fontenettes. Le II/38° relève un bataillon du 272°RI au CR La Cour. Le III/408° relève le I/86° (CM exceptée) au CR Bbois Noir, le I/86° vient à EM Micheler, 2 Cies Valmy et 1 Cie Dervin.
Le chef de bataillon commmandant provisoirement le 86° s'installe au PC Micheler à 08h00. Le chef d'escadron commandant provisoirement le 38° à PC Hermont à 08h00.
Une section de chacune des 6°Bie et 7°Bie du 53°RAC occupe provisoirement les emplacements 9062 et 5355 (échelonnement des batteries en profondeur).
Pertes :  86°RI 1 blessé par grenades à ailettes au PA Vauquois-Est, 38°RI 1 tué et 2 blessés PA Buanthe.
Activité ennemie
Infanterie :  Quelques rafales de mitrailleuses. Grenades à ailettes activité plus grande 68 sur le secteur. Circulation normale d'isolés.
Artillerie : Activité normale. Tirs de harcèlement sur Forimont et La Cour. Environ 450 obus sur l'ensemble du secteur.
Aviation : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler.

Journée du 03 Avril 1918:
25° division: Assez calme. Riposte de l'ennemi à l'activité de notre AT (150 et 240). Tirs français d'accompagnement et de représailles.
Pertes: AT 1 tué et 3 blessés.
26° division: L'artillerie ennemie continue ses tirs de harcèlement sur le sous-secteur des Rousses. A 19h50, torpilles sur Hassoule. Activité de l'ALGP sur les arrières. Représailles de notre artillerie sur les abris du ravin des Lièvres. A 19h50 barrage devant Hassoule.
Une patrouille ennemie est repoussée devant illisible.
Notre aviation montre quelque activité. Quatre drachen allemands en ascension. Les 5° et 6°Cie du 27°RIT sont mises à la disposition de la division pour des travaux du secteur (ordre 470 JM/3 du général commandant le 17°CA) et viennent stationner à Normandie.
Dans la nuit du 3 au 4, le Btln I/121° relève à Hassoule le II/121° qui vient à Alsace. La SSA XVI est mise à la disposition de la division en remplacement de la SSU 645 qui passe à la 33°DI.
Pertes : 92°RI 1 blessé, 139°RI 1 blessé, Cie 13/52 2 blessés.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Rencontre de patrouilles, lisière S-E. de l'Oseraie (canal du moulin). La patrouille allemande s'est enfuie après avoir lancé deux grenades. 
Artillerie : Tir de 75 sur tranchées Tieste, Trente, Pola et sur Boureuilles. Tir à 20h15 consécutif au tir ennemi sur nos premières lignes du sous-secteur d'Avocourt. Consommation 190/75.
Aviation : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Relèvement des éboulements. Renforcement des réseaux et continuation des travaux en cours.
Mouvements : Relève de la CM 1/86° palra CM 3/408° dans le CR bois Noir.Relève de la CM 3/38° par CM 3/86° CR des Allieux.
Pertes : 3°RCC 1 tué dans le sous-secteur d'Avocourt, 86°RI 1 blessé par éclat d'obus à l'Observatoire 209, 38°RI 3 blessés dans le secteur d'Avocourt.  
Activité ennemie
Infanterie : 40 ombes à ailette sur le Croupillon et les PP de la Buanthe, quelques rafales de mitrailleuses.
Artillerie : Activité normale de l'artillerie, 550 obus dans le secteur. A trois reprises, les allemands ont tiré sur leurs premières lignes (tranchée du Sud et vers 8903).
De 10h30 à 18h40, 9 obus sur Clermont.
Aviation : Vers 18h30, un avion survole le bois de Cheppy.

Journée du 04 Avril 1918:
25° division: Calme le jour, plus agité la nuit.
26° division: Bombardement habituel sur le sous-secteur des Rousses. Journée calme. Tirs de destruction sur les réseaux allemands en vue d'un coup de main projeté sur le bois de la Plume.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles d'embuscade du II/38° sur le chemin de la côte 250 et le ravin l'Elbuon. Une patrouille du I/38 reconnait le terrain entre les tranchées du Dud et d'Erzeroum, n'y rencontre pas de travaux ennemis, terrain totalement détrempé.Une patrouille du II/86° à la jonction de la route de Varennes et du chemin de la Hardonnerie (l'élément de tranchée vers 7211 parait occupé) et une patrouille du III/86° au moulin de la fonderie
Artillerie : A 13h40, tir de 75 en représailles sur le quadrilatère. Tirs par surprise sur des travailleurs boyau de la Warha et vers la ferme Neuvegrange (7123).
Tirs par 2 pièces détachées sur le bois du Rossignol et le ravin de Beaussogne. Tirs de diversion 23h00 tranchées des Balkans et du Serpent, 05h00 tranchée du Sud.
Une brèche est en cour d'exécution. Consommation 427/75.
Aviation : 3 avions.
Travaux : Continuation et renforcement des réseaux. Déblaiement des éboulements causés par la pluie. Continuation des travaux en cours.
Mouvements : Une section de la 3°Bie/53°RAC occupe sans incident la position 1371.
Pertes : 38°RI 1 blessé, 86°RI 3 blessés.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rfales de mitrailleuses. Quelques grenades à ailettes sur PP Brun et Sédilleau.
Artillerie : Légère augmentation de l'activité de l'artillerie : 600 obus sur le secteur, la plupart en tirs de harcèlement. A signaler un réglage par fusants hauts sur la position de la 1°Bie/53°RAC. A 12h35, l'ennemi a tiré de nouveau quelques coups sur son ancienne position de première ligne de la corne Sud-Est.
Aéronautique : Activité nulle de l'aviation. Les drachens de Châtel, Montrebeau et de La Taille sont signalés.
Travaux : L'ennemi pose des réseaux au Sud de la nouvelle tranchée qui part de la route de Varennes (vers 3514) et qui se dirige vers l'Ouest.
Divers : 5 trains sur la ligne Apremont à St-Juvin. Circulation très active de petits groupes aux abords de la ferme de l'Espérance (1 km N-O. de Baulny).

Journée du 05 Avril 1918:
25° division: Matinée assez agitée. Entre 01h00 et 02h00 et de 04h00 à 05h30, violents tirs d'artillerie ennemie, qui laissent supposer que le boche aurait eu connaissance de nos mouvements de relève en cours.
26° division: Dans la matinée, nombreux tirs de harcèlement sur le sous-secteur des Rousses. Entretien des brèches des réseaux allemands. Tirs de destruction sur 4 minen.
Le CID/26 fait mouvement de Velaines sur Erize-St-Dizier.
Pertes du 5 au 6 : 121°RI 1 tué 7 blessés, 92°RI 2 ypérités 3 blessés 2 malades évacués, 139°RI 6 malades évacués, artillerie 1 tué 4 blessés 2 malades évacués, génie 2 malades évacués.
Matériel : 3 canons détériorés par le feu ennemi, 1 canon éclaté.
120° division:
Physionomie générale : Pendant la journée grande activité de l'artillerie ennemie sur les CR des Allieux et La Cour, une riposte trtrès énergique de notre artillerie est exécuté vers 19h30 devant la fonderie.
A 01h05, un coup de main ennemi est exécuté sur la Hardonnerie, accompagné d'un très violent tir d'encagement d'obus et de mitrailleues autour de la zone attaquée et d'une contre-batterie génèrale très nourries. Les allemands ont été nettement repoussés par les fantassins du II/86° et n'ont pas réussi à nous faire de prisonnier, ce qui était leur mission. Par contre, ils nous ont laissé un prisonnier valide de la 366°Cie de Pionniers. Les premiers renseignements indiquent que l'ennemi a laissé sur le terrain 2 tués et plusieurs blessés. La CPO fonderie et le barrage ont été déclenchés très rapidement. D'autre part, à 05h15, le coup de main du I/408° sur le V de Vauquois a pleinement réussi, il nous vaut 2 prisonniers du 461°RI, sans nous couter la moindre perte dans l'exécution de l'attaque même. Un regrettable accident (canon stokes éclaté), nous coute un tué et quatre blessés dont deux graves.
Activité française 
Infanterie : A 05h15, coup de main du I/408° sur le V de Vauquois. Une patrouille du II/38° reconnait la brèche faite dans le réseau ennemi en 0813, il ne reste que très peu de fil de fer, elle reconnait l'occupation par l'ennemi du point 0815, 0913, 0915.
Artillerie : Tir de 75 sur tranchées de Pola et de Trieste. A 16h15 sur les tranchées de Presbourg et Tarnopol. De 19h15 à 19h55, CPO sur tranchées Trieste et Trente.
De 01h10 à 01h30, barrage et CPO devant La Hardonnerie. Harcèlement sur la brèche faite en 0813. Tir d'appui pendant le coup de main sur le V. Consommation 2427/75, 232/95, 272/155, 380/75T, 94/150T. 
Aviation : Rien à signaler.
Mines :  Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Réparation et continuation des réseaux. Relèvements des éboulements causés par le bombardement.
Divers : Rien à signaler.
Prisonniers : 2 prisonniers du 461°RI, 1 pionnier de la 366°Cie de Pionniers.
Divers : Un poste optique à l'Est de Varennes fonctionne dans la direction de Vauqois à 21h10.
Mouvements : Un peloton de la 10°Cie du 38° est porté de Dervin à Austerlitz.
Pertes : 86°RI lieutenant de Lambert mortellement blessé dans l'après-midi. Lieutenant Coulazon et sous-lieutenant Delmas légérement blessés au cours du bombardement précédant le coup de main boche; 12 blessés dont 10 au Mamelon Blanc. 408°RI 2 tués, 3 blessés dont 2 graves (éclatementde stockes). 53°RAC 1 blessé à la 6°Bie.
Activité ennemie
Infanterie : A 01h05, coup de main sur La Hardonnerie exécuté par un groupe de 60 fantassins et 8 pionniers commandés par un officier. Cette attaque brillamment repoussée, est accompagnée de nombreuses rafales des mitrailleuses et de tirs indirects de mitrailleuses sur les CR Mamelon Blanc et des Allieux, ainsi que des minens.
A 05h15, 25 bombes à ailettes sur PP Brun et le Croupillon. A 01h50, 50 bombes à ailettes sur PP Dufau et tranchée Cosne et tir indirect sur abris et PC de La Maize. A 05h32, 20 bombes à ailettes sur tranchée 15.
Artillerie : 65 obus sur le sous-secteur de Boureuilles. Aucun barrage déclenché pendant le coups de main sur le V. Plus de 500 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, non compris le très violent bombardement qui accompagnait le coups de main. De 12h00 à 18h00, le CR des Allieux a reçu plus de 350 obus, en harcèlement général. Plus de 600 obus sur le sous-secteur d'Avocourt  principalement sur ouvrage B, Tournant de la Mort, ravins de la Noue et de la Buanthe, Tivol, lisières Est de la forêt de Hesse, ouvrages Durance, La Cour et Provence. A 01h10, tir d'interdiction sur le Rendez-vous de Chasse.
Aviation : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.

Journée du 06 Avril 1918:
25° division:  La 25° DI placée en réserve de la II°Armée, va occuper la zone de stationnement de Rarécourt. En raison de l'épidémie d'oreillons, qui sévit au CID, il restera provisoirement à la Grange-aux-Bois.
Stationnement de la 25°DI :
QG, DI, AD, GD, Service télégraphique, services, ID Rarécourt
105°RI EM et 1°Btln Ippécourt, 2° et 3° Btln Souhesmes-la-Petite, Souhesmes-la-Grande
98°RI EM et 2°Btln Jubécourt, 1°Btln Brocourt, 3°Btln Auzéville
16°RI EM et 2°Btln Lavoye, 1°Btln Autrécourt, 2°Btln Rarécourt
Cavalerie Waly 
ACD (EM) Lavoye, 1°Gr/36°RAC camp Demougin, 2°Gr/36°RAC Brabant-en-Argonne, 3°Gr/36°RAC Bois-le-Comté, ALC camp Etienne, camp Fourjous, camp Cap de Bosc
Génie Cie 13/1, Cie 13/51, Cie 13/21 Waly
PAD et EMR Ville-sur-Couzances
Ambulance 11/13 et 15/13, GBD, SSU Vraincourt
CVAD et GE Froidos, TB et RVF Fleury-sur-Aire
Le 06 avril le lieutenant-colonel Braillon, quitte la division, il est nommé chef d'Etat-major du 13°CA.  
26° division: De 03h30 à 04h30 le 92°RI exécute un coup de main sur le bois de la Plume dans le but de faire des prisonniers. Le détachement atteint la voie ferrée, son objectif et trouve toutes les organisations inoccupées. Un groupe se porte au-delà de l'objectif et se heurte à un petit poste encerclé de fil de fer. Après échange de quelques grenades, les allemands se retirent, protégés par leurs réseaux. Le détachement rentre sans incident. La réaction ennemie a été très faible (2 blessés).
Dans l'après-midi du 6, réaction assez vive de l'artillerie ennemie, en particulier tir à obus toxiques sur la région d'Alsace.
Le CID/26 fait mouvement de Erize-St-Dizier sur Neuville-en-Verdunois.
Par suite de modifications de la limite du 17°CA, les éléments suivants font mouvement :
- 2° échelon du QG le 5 avril de Belrupt à Belleray.
- TR de l'infanterie , le 4 avril du camp du bois illisible au Chêne ????in.
- Escadron divisionnaire, le 4 avril du camp Moujouy au bois Laville.
- PAD/26, le 6 avril de St-Airy au bois de Thieville.
- Echelons et TR du 16°RAC, le 6 avril du camp de St-Airyau bois Laville. 
Pertes du 4 au 5 : 121°RI 3 ypérités 3 blessés, 92°RI 3 ypérités 2 blessés 5 malades, 139°RI 1 malade, artillerie 1 blessé, Cie 13/2 2 blessés  1 malade.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur les brèces faites par l'artillerie en avant des Allieux. Patrouilles du II/86° en avant de La Hardonnerie pour rechercher les cadvres ennemis tombés pendant le coup de main de la nuit du 4 au 5, cinq cadavres ont été retrouvés. Tir de mitrailleuses et de FM sur travailleurs entendus au V de Vauquois et dans le bois du Grand-Bec. Patrouilles du II/38° vers le point 9705 sans résultat.
Artillerie : Continuation des brèches. Tranchée du Verger-Pauvre vers 0815, tranchée de Trieste 7610, tranchée Brunn 5406, Boureuilles 3605. Reprèsailles sur le Verger-Pauvre consécutives à un bombardement du CR La Cour. Rèlages de 75 et 155 (ces derniers par avion). Cosommation 1991/75 et 61/155.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Remise en état des ouvrages déteriorés par le bombardement. Renforcement des réseaux. Continuation des travaux en cours.
Mouvements : Le I/86° relève au CR des Allieux le III/86° sans incident. 
Divers : Dans la matinée 6 trains sur la ligne Fléville à St-Juvin.
ientifications : 5 cadabvres ennemis trouvés en avant de La Hardonnerie, 2 particulièrement déchiquetés. Aucune patte d'épaule. Un seul à une plaque d'identité du 460°RI.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques grenades sur La Hardonnerie. Quelques bombes à ailettes sur le PP Cosne et tranchée 12, 22 grenades à ailettes sur PP Gravier, Eglise et Czernowitz.
Artillerie : 330 obus sur le secteur. Tirs de harcèlement plus nourris sur le sous-secteur Avocourt, à signaler un tir de 20 obus de 77 toxiques à ypérite sur le ravin des Fontenettes.
Aviation : 6 avions à grande hauteur, 4 drachen en ascension, notamment celui de Cierges, de la Taille et de Montrebeau.
Travaux : Dans lma soirée des travailleurs sont entendus enfonçant des piquets au V de Vauquois et vers le bois du Grand-Bec.

Journée du 07 Avril 1918:
25° division: Arrivée du nouveau chef d'Etat-major, le commandant Boucher chef de bataillon au 79°RI/168°RI. 
26° division: A 05h00, l'ennemi tente devant l'ouvrage de Bezonvaux un coup de main qui est repoussé. Dans la soirée, bombardement u sous-secteur des rousses et tirs de représailles de notre artillerie. 
Le CID/26 fait mouvement de Erize-St-Dizier sur illisible où il s'installe.
Pertes du 6 midi au 7 midi : 16°RAC 1 blessé, 121°RI 2 blessés dont le sous-lieutenant Delfaut, 27°RIT 3 intoxiqués, Cie 13/2 1 évacué.
120° division:
Physionomie générale : Journée calme. De 04h00 à 04h45 bombardement très violent de tout le CR des Allieux et du CR Bassenne, sans attaque d'infanterie.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille du 86° devant la Hardonnerie a rapporté divers papiers. Une patrouille du II/86° a reconnu que la tranchée en U et l'Escargot sont innoccupées. Par contre, le boyau allant vers 1016 est occupé.
Artillerie : Tir de destruction sur les réseaux ennemis (entretien des brèches). Entre 04h00 et 04h30 tirs de barrage et CPO sur les organisations ennemies du bois de Cheppy. Tir d'une piéce détachée sur le minen 92.512.5. Tir de 155 sur le même objectif. Ouvertures de deux bréches en 5211 et 6312 (tranchée de Pilsen). Consommation 2468/75, 63/95, 63/155, 59/75T.
Aviation : Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et renforcement des réseaux. Relévements des éboulements causés par le bombardement qui ont occasionné beaucoup de dégats, notamment au CR des Allieux.
Divers :Les papiers rapportés par la patrouille du 86° confirme le détachement repoussé en avant de La Hardonnerie appartenait au moins en partie à la 4°Cie du 460°RI..
Mouvements : Relève de la 2°Cie du 38° au PA Pont-Roume par des éléments de la 2°Cie du 86°. La 2°Cie du 38° va aux ouvrages d'Austerlitz et de marseille. Le peloton de la cie du Btln de réserve du 38° qui était à Austerlitz va au PS de Croix-Prêcheur.
Pertes : 86°RI 1 caporal et 4 hommes tués, sous-lieutenant Milet blessé, 1 sergent et 3 hommes blessés (pendant le bombardement de ce matin), 38°RI 1 caporal tué, 8°RAP 37°Bie 1 tué.
Activité allemande
Infanterie : 15 grenades à main lancées de la tranchée Brunn, vers 5506, tombant au Nord de la tranchée 15. 29 minen sur PP de CR Bassenne et 25 grenades à ailettes sur lee PP du CR d'Avocourt. Les MW n'avaient pas tiré depuis le coup de main du 16 mars.
Artillerie : Recrudescence d'activité sur le sous-secteur du centre et de droite. Pendant la journée 66 obus seulement sur le sous-secteur de La Buanthe, mais de 04h00 à 04h45 violent bombardement du CR des Allieux et du PA de droite du CR Mamelon Blanc par 77 et 105. Ce bombardement parait avoir été un tir de destruction  dirigé sur la ligne de résistance avancée et les divers PC. Les PP ne paraissent pas avoir été particuliérement visés. Hier, 40 obus sur le ous-secteur d'avocourt, mais de 03h45 à 05h15 violent tir de 77, 105 et 150 sur les premières lignes du PA Buanthe, Buisson et le ravin de la Buanthe.
Aviation : 6 avions
Mines : Rien à signaler. 

Journée du 08 Avril 1918:
25° division: Repos. 
26° division: Infanterie assez nerveuse dans le sous-secteur des Rousses pendant la nuit du 7 au 8. Tirs de harcèlement ennemis auxquels notre artillerie répond par des tirs de toxiques devant Hassoule.
Pertes du 7 midi au 8 midi : 16°RAC 1 blessé, 121°RI 5 sergents 7 caporaux 39 intoxiqués évacués.
120° division:
Physionomie générale : Activité des deux artilleries. La réaction ennemie, nulle pendant le tir même, s'est fait sentir à partir de 19h00, s'est prolongée au cours de la nuitd'une manière irrégulière et un peu nerveuse.
Activité française 
Infanterie : Sous-secteur d'Avocourt, 2 patrouilles sur le ravin d'Elbuon et vers l'ouvrage en D rien à signaler. Sous-secteur Buanthe, patrouilles de reconnaissance du ravin de la Buanthe et des défenses accessoires, en face de la tranchée Pola. 
Artillerie : Tirs de destruction et de harcèlement prévus sur Boureuilles, la zone du quadrilatère, tranchées de Trente et de Pola. Brèches nouvelles en 0212 et 0312. Entretien des brèches faites antérieurement. Consommation 11844/75 dont 1200 spéciaux, 918/95, 2332/155, 610/220, 1903/58T, 2839/75T, 617/150T, 240/240T. 
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des abris de l'ouvrage de La Durance, des emplacements de mitrailleuses N5 et N6, des baris de la position 1bis. Continuation des travaux au Sud de Buzemont.
Divers : Les tirs allemands sont déclenchés par des fusées rouges à 1 ou 2 feux. Signaux optiques entre Petite-Boureuilles et bois de Bouzon. Le drachen de Montfaucon en ascension.
Mouvements : La CHR, l'EM du 2°Btln et la 5°Cie du 71°RIT quittent la division et sont remplacés par l'EM, 2 Cieset la CM du 1°Btln du 70°RIT.
Stationnement : EM du Btln camp Riboulleau, 1 Cie Aubréville et Col, 1 Cie Dervin, CM provisoirement camp Demougin viendra le 9 à Aubréville et en secteur.
Pertes : 86°RI 1 blessé par éclat d'obus, 53°RAC 1°Bie 1 blessé, PAD 1 blessé par éclat d'obus.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques bombes à aillettes sur Croupillon et tranchée B. Quelques rafales de mitrailleuses, provenance présumée 8705, 6811.
Artillerie : D'une façon générale, l'ennemi a peu réagi à la suite de notre tir de l'après-midi. Les ripostes les plus violentes ont été dirigées sur le PA du bois Noir, l'entrée du boyau de La Maize, le CR des Allieux, le PP Jumelle et le CR La Cour. Une centaine d'obus toxiques (ypérite) sur le bois de Marre.
Aviation : Vers 17h00, un avion allemand survole les lignes de Boureuilles à Vauquois à une altitude de 1000m.
Mines : Rien à signaler.

Journée du 09 Avril 1918:
25° division: Repos. 
26° division: Tirs ennemis à obus toxiques et explosifs sur le fond du Loup , l'ouvrage de Bezonvaux, la carrière Sud, le ravin du Muguet, le fort de Vauxet la Laufée. Tirs de représailles de notre artillerie sur illisible.
Pertes du 8 midi au 9 midi :  121°RI 1 blessé 1 sergents et 5 hommes intoxiqués.
120° division:
Physionomie générale : Journée calme. Cette nuit entre 04h45 et 05h30, l'ennemi à violemment bombardé nos lignes depuis Vauquois jusqu'à La Cour et pris à partie les 2° et 4°Bie du 53°RAC sous un tir d'obus toxiques (ypérite). Ces deux batteries avaient déjà reçu vers 19h00, 200 obus à ypérite. A 05h30, un détachement de 90 hommes environ, munis de flammenwerfer attaquait le PP Lobjois. Deux hommes du 86°RI ont disparu. L'ennemi a laissé entre nos mains un prisonnier du 57°RR (13°DR).  
Activité française 
Infanterie : Patrouille du II/38° vers le point 0815. La brèche du réseau n'est pas réparée, un poste ennemi est à proximité et à l'Ouest de la brèche. A l'intérieur du réseau patrouilles du I/86° vers 0701 sans résultat.
Artillerie : Harcèlements intermittents conformément au programme. a 08h10, CPO fonderie et barrage le CR Allieux. Exécution des brèches nouvelles 9509-9811-6912-6812. Entretien des brèches anciennes. Consommation 3234/75, 48/95, 69/155,
Aviation : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Relévements des éboulements occasionnés par le bombardement et la pluie. Renforcement et pose de réseaux.
Prisonniers : un prisonnier du 57°RR (13°DR).  
Mouvements : La 3°Cie du 38° moins une demi section a été porté au Sud de la Buanthe (ouvrages Tivol, Ardennes, Bas-Alpins). Le I/38° est ainsi réparti 1°Cie et une demi section de la 3°Cie au Nord de La Buanthe, 3°Cie au Sud de La Buanthe, 2°Cie Austerlitz-Marseille, 
Pertes : 86°RI 1 tué, 3 blessés dont 1 aspirant, 2 disparus au PP Lobjois, 1 caporal disparu depuis hier soir (on ignore encore dans quelles conditions, une enquête est faite à ce sujet).
Activité ennemie
Infanterie : Plusieurs minens de gros et moyen calibres sur les abords du PP Eclaireurs, pendant le coup de main ainsi que le CR des Allieux.
Artillerie : 120 obus environ sur le sous-secteur d'avocourt, en dehors du violent bombardement pendant le coup de main.Ce dernier bombardement très dense interressait surtout l'ensemble du CR Bassenne et les arrières, depuis Bertramé jusqu'au bois Sud d'Avocourt.
56 obus sur le sous-secteur de La Buanthe. De 04h00 à 04h45, très violent bombardement de tout le secteur du 86° avec tir d'engagement par 75 et 105, sur les PP Lobjois et Bureau, les tranchées 8bis et 8ter et bombardement des PC de Btln par 150.
75 obus sur le sous-secteur de Boureuilles. 
Pendant le coup de main, quelques obus sur l'extrême droite du sous-secteur, 1eres lignes, pistes et vois d'accès. Bombardement des 2° et 4°Bie du 53°RAC par obus à ypérite (430 obus environ). Une centaine de lacrymogènes au N-E. du bois Thiriet.
Mines : Un camouflet à 06h00 sans incident.

Journée du 10 Avril 1918:
25° division: Repos. 
26° division: Vers 05h00, deux détachements ennemis d'une trentaine d'hommes tentent un coup de main sur l'ouvrage de Bezonvaux et réussi à enlever deux guetteurs.
Le groupe VI/117 (155CS) a pris position dans la nuit du 10 au 11.
Pertes du 9 au 10 midi :  121°RI 5 intoxiqués, 92°RI 2 disparus, génie 1 blessé.
120° division:
Physionomie générale : Activité de l'artillerie ennemie sur le CR La Cour. Tirs toxiques sur les batteries et PC. Une patrouille ennemie est repoussée par le PP Dufau.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille du II/38° parcourt le chemin de terre de la côte 250, elle a entendue des travailleurs dans le ravin du fond de l'Elbuon, la rtanchée du triangle est occupée. Une autre parcourt le terrain devant les points 1115 et 0813. Le 86° a fait une patrouille dans la direction de la tranchée de Vienne. Tirs de mitrailleuses sur travailleurs entendus dans la tranchée Brunn. Patrouille du 408° vers 5205 qui est occupé. Rafales de mitrailleuses sur les brèches.
Artillerie : Dans la journée, tirs de harcèlement prévus. Ouvertures de brèche en 08.5-15 (les Vergers), 7012 (tranchée de Vienne), 36.5-04.5 (Boureuilles). Représailles au bombardement ennemi sur nos lignes entre Avocourt et CR Bassenne. A 19h30, sur les objectifs de la CP ouvrage en D. A 19H15  , sur les objectifs de la CP La Cour. L'AL exécute des tirs de contre-batterie. Consommation 3220/75, 44/95, 117/155.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Réparation des dégats causés par le bombardement. Pose de réseaux. L'encerclement de Buzemont est terminé. Remise en état des ouvrages endommagés par le camouflet d'hier.
Pertes : 86°RI 1 blessé par éclat d'obues aux Allieux. 
Activité allemande
Infanterie : Quelques grenades à ailettes sur les PP Ruisseau et Livoireau. A 23h00, une patrouille ennemie tente d'aborder le PP Dufau, accueillie à coups de grenades, elle a plusieurs blessés, dont un reste entre nos mains et meurt peu après. Il appartient au 461°RI (confirmation de l'ODB).
Artillerie : Très active sur le sous-secteur d'Avocourt, qui a reçu un millier d'obus, principalement sur le CR La Cour et la droite du CR Bassenne. Entre 19h30 et 20h30, tirs violents par rafales subites et intermittentes sur les premières lignes du sous-secteur. 43 obus toxiques à l'ypérite dans la vallée de la Buanthe.
230 obus toxique sur la 3°Bie du 53°RAC.
De 22h30 à 23h15, tir toxique sur le PC Bertramé (pallite et ypérite) par 150.
146 obus sur le sous-secteur de La Buanthe, principalement sur La Hardonnerie et le PP des Allieux. De 22h30 à 23h00 des toxiques contre Micheler et Bertramé.
67 obus sur le sous-secteur de Boureuilles.
Travaux : Au V de Vauquois, l'ennemi semble construire un boyau couvert dans l'ouvrage des sacs à terre. Réparation aux dégats causés par le camouflet.

Journée du 11 Avril 1918:
25° division: Repos. 
26° division: Matinée calme. Dans la soirée, tirs de harcèlement assez nourris sur le sous-secteur des Rousses.Riposte de notre artillerie ssur Ornes.
Le Btln III/139° relève dans la nuit du 10 au 11 au CR Hassoule le I/121° qui vient en réserve de division à Valtoline (1 Cie au Tunnel de Tavannes).
Pertes du 10 au 11 midi :  infanterie 2 blessés 29 intoxiqués, génie 1 évacué.
120° division:
Physionomie générale : Calme dans l'ensemble. Les mitrailleuses ennemies ont été plus actives. A noter des tirs importants de MW des deux cotés et au Sud de la butte de Vauquois
Activité française 
Infanterie : Embuscade du II/38° en face des points 0915 et 1015 qui étaient occupés. Rafales de mitrailleuses sur les brèches. Reconnaissance du I/86° pour reconnaitre La Buanthe en face des points 8304 et 8404.
Artillerie : Tirs de harcèlement prévus. Dans l'après-midi, un tir de 155C sur MW au Nord de Vauquois a été exécuté avec la concours de la SRS dans d'excellentes conditions. Dans la matinée tir de 220 sur ces minens. Consommation 678/75, 100/155.
Aviation : Activité nulle.
Mines : Rien à signaler
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose de réseaux. Rétablissement des communications.
Divers : Les guetteurs de la Butte de Vauquois se sont montrés plus souvent que les jours précédents.
Pertes : 408RI 1 blessé léger par torpille.
Activité ennemie
Infanterie : Nombreuses rafales de mitrailleuses. 25 petits minens sur PP de l'Eglise et Favier et le nouveau PP Ruisseau. 18 bombes à ailettes sur le Croupillon et le boyau Brunn. 60 grosses bombes sur le boyau du Petit Collecteur, tranchées Tourny et 3. 60 minens sur la tranchée 15 et 30 minens sur les pentes Sud de Vauquois.
Artillerie : Environ 90 obus sur le sous-secteur d'Avocourt, principalement sur bois Bassenne, Toilette et ravin de La Cour. 60 obus sur le sous-secteur de La Buanthe principalement sur Mamelon Blanc, PP Le Gendre et Halbout. 78 obus sur le ous-secteur Vauquois principalement sur bois Noir.
Travaux : Bruit d'enfoncement de piquet vers Boureuilles et vers la tranchée du Grand-Bec.

Journée du 12 Avril 1918:
25° division: L'AD/25 fait mouvement sur Villers-en-Argonne, Ante, Bournouville, Le Chemin. La section de discipline, actuellement cantonnée à Souhesmes, va stationner au camp Weyland situé à 1500m au Nord de Rarécourt.
26° division: Matinée calme. Tirs de surprise sur la région d'Ornes. Exécution d'une opération d'ensemble d'artillerie prévue par l'ordre N° 1218/3 du 30 mars du général commandant la II°Armée. Réaction ennemie assez vive sur nos batteries du ravin de Chambitoux et du ravin des Fontaines. Le II/121° relève dans la nuit du 11 au 12 au CR Fort le II/139 qui vient en soutien à Alsace.
Dans la nuit du 12 au 13 avril, le I/121° relève dans le CR Damloup le I/139° qui relève ensuite le III/121° dans le CR Bezonvaux. Le III/121° va en réserve de division à la Valtoline (1 Cie au Tunnel de Tavannes).
Pertes du 11 au 12 midi :  139°RI 1 blessé, 121°RI 13 intoxiqués.
120° division:
Physionomie générale : Calme. Tirs d'AL sur les MW en arrière de Vauquois.
Activité française 
Infanterie : Tirs d'interdiction par mitrailleuses sur les brèches du Triangle, corne des Vergers, tranchées de Vienne, Pilsen et Presbourg. Embuscade du II/38° dans la partie Nord du ravin des Roches. Au CR des Allieux, une patrouille sort du PP Lobjois à 20h30, accueillie par de rafles violentes de mitrailleuses, elle ne peut progresser et rentre à 21h30 sans perte.
Artillerie : Tirs de harcèlements habituels. Ouverture de brèches en 7112, 6210, 6212, 4306. Accrochage des batteries de 155. Tir de destruction par 220 sur les minens de la tranchée Pilsen. Consommation 2274/75, 14/95, 99/155, 176/220.
Aviation : Assez active.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Rétablissement des communications. Pose de réseaux.
Prisonniers : 3 PG échappés de Revigny, capturés le 12 à 05h00 au PP Cosne par le 408°RI.
Mouvements : LEe III/38° relève au CR Bassenne le I/38°. Le II/408° relève au CR Aire le I/408°.
Pertes : 71°RIT sous-lieutenant Montel blessé griévement par éclat d'obus à Dervin, 53°RAC 1 intoxiqué évacué.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses assez nombreuses. Quelques grenades à ailettes sur le PP du CR La Cour sur le Croupillon. La nuit, 26 grenades lancées de la tranchée Brunn en avant de la tranchée 15. De 18h04 à 19h05, 20 MW sur les tranchées 12 et 15 venant du bois du Grand-Bec, puis 6 MW du boyau Couffinal venant de 5307. Nombreux guetteurs et observateurs dans la tranchée Brunn.
Artillerie : Environ 380 obus sur le secteur en dehors d'un tir de riposte de 500 à 600 obus de 150 sur la batterie qui avait efféctué un tir de destruction sure les MW de la tranchée de Pilsen. Pendant la nuit, 100 obus toxiques (pallite?) sur les batteries du Rendez-vous de Chasse. A signaler 12 obus de 77 tombés en avant et en arrière de la tranchée en U et paraissant correspondre à un tir de réglage, aucune fusée d'allongement de tir n'a été aperçue. A rappeler qu'une patrouille a constaté récemment que la portion de la tranchée en U avoisinant l'Escargot est inoccupée. 
Aviation : 5 avions, dont l'un à 11h25 survolant nos lignes du Nord au Sud jusqu'au bois Sud d'Avocourt semble régler le tir d'une batterie de 150. 3 drachens en ascension.
Travaux : Pose d'un petit réseau et quelques chevaux de frise devant la tranchée en U entre 1115 et 1216. Un ouvrage en sacs de terre avec de grands créneaux, au ras du sol, en arrière de la tranchée de Trieste.  

Journée du 13 Avril 1918:
25° division: La 25°DI relévera la 168°DI à cheval sur la Meuse entre le 15 et le 18.
26° division: Journée calme. Le colonel Cdt le 139° prend le commandement du sous-secteur des Rousses.
La 21° batterie de 58T du 176 affecté au secteur de Bezonvaux arrive au camp de St-Airy.
Pertes du 12 au 13 midi :  infanterie 3 blessés 1 intoxiqué, artillerie 1 blessé.
120° division:
Physionomie générale : Assez grande activité de l'artillerie ennemie. Tirs toxiques sur la région des batteries pendant la nuit.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille du II/38° reconnait que les points 0815 et 0915 sont occupés. Une autre que le PP 9705 l'était aussi. Une patrouille du III/408° reconnait que le point 5105 du V de Vauquois est occupé et que l'ennemi travaille à réparer les tranchées du V et à s'y réinstaller. Rafales de FM sur travailleurs dans la tranchée Brunn. Tir d'interdiction des mitrailleuses sur les brèches.
Artillerie : Tir d'AL sur les MW de Vauquois et la tranchée Pilsen. Ouverture de brèches en 0113 - 4305. Commencement d'exécution d'une brèche en 8404. Harcèlement sur les brèches existantes. Consommation 1230/75.
Aviation : Assez active.
Mines : Rien à signaler..
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et réfection des défenses accessoires.
Mouvement : Conformément à la demande du général commandant la 63°DI, le 408° a porté à une escouade l'effectif du poste de liaison mixte (298°-408°) situé à 60m Ouest de la passerelle devant Bourgoin.
Pertes : 71°RIT lieutenant Gilbert Cdt la CM2 blessé (non évacué blessé à Dervin), 38°RI 1 blessé et 8 intoxiqués au PS Croix-Prêcheur (l'un d'eux est mort à l'ambulance, 3 autres sont dans un état grave), 70°RIT 2 tués et 1 blessé à la Patte d'Oie, 408°RI 1 blessé par obus.
Activité ennemie
Infanterie : Rfales de mirailleuses. Quelques grenades à ailettes sur les premières maisons d'Avocourt.
Artillerie : 800 obus sur le secteur en dehors d'un tir d'environ 400 obus toxiques sur les batteries sur la ligne carrefour de Santé-Bertramé. Quelques obus courts renfermant de la surpalite sont tombés près du PS Croix-Prêcheur.
Aviation : Assez active, 8 avions.
Travaux : Travailleurs dans la tranchée Brunn.

Journée du 14 Avril 1918:
25° division: Le 3°Btln/98°RI quitte Auzéville et va au camp du bois de Nixéville. Le 3°Btln/16°RI quitte Rarécourt et va au camp du bois de de Nixéville. Le 2°Btln/105°RI quitte Souhesmes et va aux casernes Niel (mouvement remis au 15). Le 3°Btln/105°RI quitte Souhesmes et va au camp du bois des Sartelles.
26° division: La limite Ouest du secteur de la DI étant rapporté à partir du 14 à 00h00 sur le ruisseau de Bezonvaux, le III/139° qui occupait le CR Hassoule est relevé par le 25°RI 520°DI° dabns la nuit du 13 au 14. Le III/139° vient en réserve de CA au champ de tir. Cette relève est troublée à 01h15 par une attaque par projecteur ( à oxychlorure de carbone) sur le ravin des Rousses, concuramment avec un bombardement général du CR. Le calme renait vers 02h00.
Journée calme marquée seulement par quelques tirs de harcèlement.
La DI dispose à partir du 14 à 00h00 d'un groupe de de 155CS VII/117° (ordre 523J/3 du 17°CA) et 2 groupes de 75 du 16°RAC. Un groupe du 16°RAC à la disposition de la division des Chambrettes.
Pertes du 13 au 14 midi : 139°RI sous-lieutenant Geoffrion et 2 soldats blessés, artillerie 2 blessés, génie 2 évacués.
120° division:
Physionomie générale :Très calme. Diminution très sensible de l'activité de l'artillerie ennemie.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles d'embuscade du II/38° aux abords de 0815 et du 3°RCC aux abords de l'Escargot. Patrouille du 86° entre Halbout et Legendre. Reconnaissance de l'Oseraie située au Nord-Est de l'Ecluse par un groupe du II/408° se porte en 5105 et reconnait que la tranchée au Nord de ce point est occupée par un PP. Les hommes en couverure rapportent 2 caisses paraissant chargées d'explosifs. Rafales de FM sur la tranchée Brunn. Tir de mitrailleuses sur les brèches.
Artillerie : Très peu active. Tirs d'entretien sur la brèche faite en 7610. Réglage et tir d'efficacité sur les bris de la tranchée de Trente en 9210.
Aviation : Quelques avions.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et renforcement des réseaux. Réparation des éboulements et amélioration des communications.
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses moins nombreuses. Quelques grenades à ailettes sur le P du CR La Cour. Quelques grenades à mains lancée de la tranchée Brunn.
Artillerie : Activité faible. 60 obus sur le sous-secteur d'Avocourt. 39 obus sur le sous-secteur de la Buanthe. Aucun obus ur le sous-secteur de Vauquois. Concentration violente à 17h49 et 18h45 sur les tranchées voisines du bois Thiriet.
Aviation : Activité nulle.
Travaux : Travaux de réfection dans la tranchée de Pilsen. Bruits de travailleurs au V de Vauquois. Travailleurs aperçus dans la tranchée Brunn.

Journée du 15 Avril 1918:
25° division: La section de discipline a fait mouvement dans la nuit du 14 au 15 pour se rendre à Souhesmes (cantonnement de passage). Elle est prise en subsistance, à partir du 15 avril par le 2°Btln/105°RI, qu'elle suivra dans ses mouvements ultérieurs.  
26° division:  Le III/92° relève dans la nuit du 14 au 15 au CR Ravins le II/92° qui vient en réserve au champ de tir.
Journée calme marquée seulement par quelques tirs de harcèlement.
Pertes : Nulle.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs directs et indirects des mitrailleuses sur les brèches. Embuscade du II/38° au Sud-Est de 9705 et dans le ravin des Roches, aux environs de 0915. Ptrouille de reconnaissance du 86° devant La Hardonnerie et patrouille de couverture entre Halbout et Legendre.
Artillerie : Quelques rafales de 75 le jour et la nuit. Achèvement d'une brèche en 6912. Tir de harcèlement sur les brèches existantes. Tir de réglage d'ALC. Consommation 485/75, 30/155.
Aviation : Activité nulle de part et d'autre.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et réfection des défenses accessoires. Relèvement des éboulements causés par la pluie. Continuation des abris. Achèvement du boyau reliant les Rondins à Hallouin
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses. 15 grenades à main lancées de la tranchée Brunn pendant la nuit.
Artillerie : 280 obus sur le secteur. En dehors des tirs habituels de harcèlement sur la première position, l'ennemi a exécuté à 09h15 un tir par surprise d'une trentaine d'obus de 150 sur les routes et pistes avoisinant le ferme Bertramé. A signaler 20 fusants hauts de 150 au-dessus de Sébastopol.
Travaux : Réfection des dégâts occasionnés dans la tranchée de Pilsen au point 6210 par notre tir récent de destruction sur les MW.