Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 01 Décembre 1915:
25° division: Situation sans changement.
26° division: Le Gal de Division prescrit au colonel Cdt la 51°Bri de préparer l'ouverture d'une nouvelle parallèle en avant du front Dancourt-Popoincourt, en poussant en avant de la nouvelle ligne les sapes qui ne sont pas arrivées à une distance convenable et en réunissant les postes d'écoute qui se trouvent déjà à la hauteur de cette parallèle.
La Div. reçoit l'ordre N°2944 du 13°CA faisant connaître que, par suite d'un jour de repos accordé à la 120°DI, les opérations prévues par la relève seront retardées d'un jour.
La journée est marquée par une lutte de bombes assez vive à Beuvraignes et dans le secteur d'Armancourt et par une grande activiré d'artillerie sur tout le front.L'artillerie allemande bombarde les tranchées du Cessier, de Tilloloy, Dancourt et Armancourt.Une batterie de 15cm lance quelques obus sur Grivillers.Nos batteries contrebattent plusieurs batteries ennemies en action et exécutent des tirs de représailles sur les tranchées de Beuvraignes et au Nord de Dancourt.  

Journée du 02  Décembre 1915:
25° division: Situation sans changement.
26° division: Un déserteur allemand, appartenant au 3° Rgt de Grenadiers de la Garde, se présente à la barricade de Breuvaignes.Ce déserteur confirme la présence devant notre front du 1° Régiment de Grenadiers à Beuvraignes.Le 3° Grenadiers serait également dans les tranchées et fournirait deux cies à Beuvraignes en soutien au 1° Grenadiers.Il donne des renseignements intérressants sur les travaux de mines exécutés par les allemands à Beuvraignes.Les mineurs employés sont des spécialistes, ils travaillent sans interruption et ont déjà foré 12 puits, d'où partent des galeries qu'ils ont l'intention de pousser jusqu'à 30m de profondeur.
Dans l'après-midi, nos observateurs d'artillerie aperçoivent un avion français canonné par une batterie allemande, au 3eme coup de canon, l'avion pique du nez et descend dans les lignes allemandes entre Lancourt et Roye.
L'ordre N° 1540/G de la 26°DI régle les détails de la relève de la division par la 120°DI. (page 12 du JMO)
La cie 13/4 du génie doit rester dans le secteur, à la disposition de la 120°DI.
Le 1° groupe AD26 doit rester sur place.   

Journée du 03 Décembre 1915:
25° division: Nuit et journée calmes.
26° division: Journée assez calme.Nos engins de tranchées endommagent sérieusement une maison à Beuvraignes qui servait d'observatoire aux allemands.Nos batteries contrebattent avec succès plusieurs batteries ennemies.

Journée du 04 Décembre 1915:
25° division: Peu d'activité de part et d'autre.Le QG de la division est transféré de Cuvilly à Ricquebourg.
26° division: Journée et nuit calmes sur tout le front.Les différentes relèves s'effectuent sans incidents.Activité coutumière de nos engins de tranchées.

Journée du 05 Décembre 1915:
25° division: Nuit très calme.Dans la journée activité de tir modérée.Chaque nuit des patrouilles sortent régulierment.
26° division: Assez grande activité des deux artilleries.Nos batteries de campagne dispersent des travailleurs er une troupe ennemie signalée manoeuvrant à l'Est de Lancourt.Nos batteries lourdes réduisent au silence plusieurs batteries ennemies qui bombardaient Le Cessier, Tilloloy et Dancourt.Le 155 exécute un tir de rélage sur l'objectif N°1 de Roye.

Journée du 06 Décembre 1915:
25° division: Voir le 05.
26° division: Les allemands bombardent Tilloloy-Est avec des obus de tous calibres, nous avons 1 tué et 2 blessés.Notre artillerie exécute aussitôt des tirs de représailles sur les tranchées ennemies et prennent à partie les batteries ennemies qui cessent de tirer.

Journée du 07 Décembre 1915:
25° division: Voir le 05.
26° division: Les relèves continuent sans incidents.Une torpille tombe près de la barricade de Beuvraignes et tue 3 hommes.Les canons de 58T détruisent un observatoire.  

Journée du 08 Décembre 1915:
25° division:  Peu d'activité.Un avion allemand en flammes s'est abattu vers la Rue de l'Abbaye, incendié par un aviateur Français.  
26° division: Un combat aérien se déroule vers 10h00 au-dessus de Grivillers, un avion de chasse français, monté par le sous-lieutenant Guynemer, rejoint un avion allemand et l'atteint avec sa mitrailleuse.L'appareil s'enflamme et va tomber dans les lignes allemandes de Beuvraignes, où notre artillerie achèvent de le détruire.Les deux aviateurs qui le montaient tombent dans le parc de Tilloloy et se tuent.De nombreux allemands, qui étaient sortis des tranchées et se précipitaient vers l'appareil sont pris sous une rafale de 75 et subissent de lourdes pertes.   

Journée du 09 Décembre 1915:
25° division: Situation sans changement.
26° division: Deux déserteurs alsaciens appartenant au 4° Rgt de Grenadiers de la Garde, se rendent à nos posres avancés de Popincourt et Tilloloy-Nord.D'après leurs dires, le 4° Grenadiers tiendrait le front compris entre la voie ferrée de Roye à Montdidier et le bois 439.Il aurait à sa droite le 3° Grenadiers, à sa gauche le 2° Grenadiers.
Le 4° Grenadiers aurait 6 cies aux tranchées, 1 btln à Roye, 2 cies à Lancourt.Les cies nauraient que de 140 à 150 hommes, l'encadrement serait assez faible.
Les organisations défensives sont solides, la tranchée de 1ere ligne est couverte par un réseau de 70m d'épaisseur  et d'une hauteur moyenne de 1m.Ils existent de nombreux abris-cavernes à l'épreuve.
Le Général Cdt la 26°DI remet à 12h00 au Général Cdt la 120°DI, le commandement du secteur.
Le QG  de la 26°DI quitte Piennes et s'installe à Montigny-en-Chaussée. 

Journée du 10 Décembre 1915:
25° division: Situation sans changement.
26° division: Le Général Pouffin de St-Morel étant parti en permission, le Colonel Pallu prend le commandement provisoire de la division.
A cette date le stationnement de la division est le suivant : QG  à Montigny, 
51° Brigade : EM Ferrières, 105°RI  Plainville, Sérévillers, Le Mesnil-St-Firmin, Rocquencourt, Villers-Tournelle, Broyes ; 121°RI Ferrières, Crèvecœur, Royaucourt, Welles-Perennes, La Morlière, Perennes, Abbémont, Mesnil-St-Georges
52° Brigade : EM Maignelay, 139°RI Sains-Morainvillers, Gannes, Quinquempoix, Brunevillers ; 92°RI Maignelay, Plainval, Ravenel.
Artillerie : 1°Groupe Ansauvillers, 2°Groupe Chépoix, Mory.
Génie : cie 13/2 Montigny, cie 13/52 Ferrières
Intendance : CVAD 4/13 Fontaine-sous-Montdidier, S.RVF B50 Ferrières, Parc à bétail Domfront.
Santé : GDB  Montigny, Ambulance Ansauvillers, Gannes, Royaucourt
Cie de petit dépôt : Le Cardonnois.
Après quelques jours de repos, les unités de La Div. sont remises à l'instruction, d'après les indications du programme général N°1507/G établi par la division.Ce programme est établi pour une période d'instruction de 4 semaines.
La 1ere semaine est consacrée à l'instruction de la section et de la compagnie. 
La 2eme semaine est consacrée à l'instruction du bataillon.
La 3eme semaine est consacrée à l'instruction du régiment.
La 4eme semaine est consacrée à l'instruction de la brigade et de la division.
Il doit y avoir 2 séances par jour : exercice de détails de 7 à 9h00, manœuvre à l'extérieur de 12 à 16h00.
Il sera fait chaque semaine une marche de 25 km et un exercice de nuit, le dimanche sera jour de repos.
Les cies de Mit. feront leurs instruction avec leur unité.
Dans toutes les manœuvres de Rgt et de Brigade, une fraction d'artillerie et des avions seront mis à la disposition du Directeur de la manœuvre.Des projecteurs seront utilisés dans les manœuvres de nuit.
On étudiera tout spécialement au cours de ces manœuvres :
- l'exerccice du commandement.
- le fonctionnement des liaisons.
- le rôle des cies de Mit. en liaison avec l'infanterie.
- l'action de l'artillerie en liaison avec l'infanterie.
- le rôle des avions.  
D'autre part un certain nombre de cours ou peloton d'instruction sont organisés à l'interieur de la division, dans le but de perfectionner l'instruction des cadres et des diverses spécialités.
- cours de commandants de compagnies à Magnelay.
- cours de chef de section à Magnelay.
- pelotons d'élèves sous-officiers et d'élèves caporoux à Sains-Morainvillers. 
- cours d'officiers pionniers à Ferrières.
- peloton de mitrailleurs à Plainville.
- pelotons de grenadiers et signaleurs dans chaque régiment.

Journée du 11 Décembre 1915:
25° division: Situation sans changement.
26° division: aucune annotation.  

Journée du 12 Décembre 1915:
25° division: L'artillerie allemande monte un peu plus d'activité.L'artillerie française répond par une riposte immédiate.
26° division: aucune annotation.  

Journée du 13 Décembre 1915:
25° division: Idem que  le 12.
26° division: Le Général Vandenberg est nommé au commandement de la 51° Brigade.Il prend provisoirement le commandement de la division en l'absence du Général Pauffin de St-Morel.

Journée du 14 Décembre 1915:
25° division: Un tir de concentration est exécuté sur une batterie ennemie signalée.Le résultat semble bon.Le peloton divisionnaire du 3°Chasseurs s'installe à Mortemer.Un déserteur s'est présentée vers 17h00 dans le secteur de Canny, au PA de la voie ferrée..
26° division: aucune annotation.

Journée du 15 Décembre 1915:
25° division: Interrogé aujourd'hui à la division, il appartient au Rgt des Grenadiers de la Garde 1ere Division 2eme brigade.
26° division: aucune annotation.