Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 01 Janvier 1916:
25° division: Nuit et journée calmes sur tout notre front. 
26° division: Repos.
120° division : Emplacement des troupes : QG DI Piennes
Elèments dépendant directement de la division :
Infanterie (DES) : cie 13/1 de cantonniers Montdidier, EM et cie du 76°RIT Piennes, Rollot, Fignières.
Artillerie (voir plus loin) : EM Piennes
Génie : cie de parc 8/22 Marestmontiers, cie 26/56 Boulogne, cie 26/6 Bus, cie 13/4 sucrerie de La Boissière, 5° cie aux génie RAT sucrerie, Parc auxiliaire divisionnaire Mesnil-St-Georges.
Intendance : Groupe d'exploitation Piennes.
Santé : GDB Bouillancourt, SSA Harjès Piennes, Ambulance 3/13 Bains, SH 9/13 Bains.
Elèments stationnés dans la zone et ne dépendant pas de la division :
Cie aux du génie coloniale 10/15T Boulogne (CA), 108°RIT 2cies à Montdidier (DES VI°Armée), 36°cie aérostiers Regibaye, Sect de projecteurs 13°CA Rollot.
Zone de la Boissière.
Elèments de la 49° Bri ou qui lui sont rattachés :
EM 49°Bri Fescamps, Cdt de l'artillerie zone Nord Fescamps, 1ere cie de Mit. de Bri CR Dancourt échelon Etelfay, 2eme cie de Mit. de Bri CR 99 échelon Fignières, 4eme Sect position 133 territorial CR Echelle-St-Aurin.
103°RIT EM, CHR Guerbigny, cie de Mit CR l'Echelle échelon Becquigny, 1 btln Guerbigny 2 cies Becquigny 2 cies, TC Becquigny, TR Boussicourt.
86°RI EM Marquivillers, CHR Fignières, 1 btln CR 99, 1 btln CR d'Armancourt, 1 btln La Boissière 2 cies, 97 1 cie, Lignières 1 cie, TC Etelfay, TR Fignières, cie Mit Aux CR d'Armancourt, échelon Figniéres.
38°RI EM Grivillers, CHR Etelfay, 1 btln CR Dancourt, 1 btln CR Popincourt, 1 btln Fescamps 2cies carrefour La Boissière, cie de Mit. CR Popincourt, échelon Fescamps.
119°RIT EM 2 cies Lignières, 1 cie La Boissière
Cie de petit dépôt : 2 cies rattachées au 38°RI Gratibus.
Zone de  Fescamps:
Elèments de la 303° Bri ou qui lui sont rattachés :
EM 303°Bri Boulogne, cdt de l'artillerie de la zone Sud Boulogne, 1 cie de Mit. de Bri Rollot, La Poste échelon Rollot, 1 cie de Mit. de Bri CR Tilloloy échelon Boulogne, 5eme et 6eme Sect position 133 territorial CR Cessier, Chapelle 102.
71°RIT EM CHR  Bus 2 cies, CR Tilloloy-N 2 cies, CR Tilloloy-E 2 cies, Tilloloy-S 2 cies, Bus 2 cies, Boulogne 2 cies, Remaugies 2 cies, cie de Mit. CR Tilloloy échelon Bus, TC Remaugies, TR Assainvillers, cie Mit Aux CR d'Armancourt, échelon Figniéres.
409°RI EM CHR La Poste, 1 btln CR Le Cessier, 1 btln CR La Chapelle, 1 btln Onvillers 2cies Boulogne 2cies, cie de Mit. Boulogne Onvillers échelon Boulogne, TC La Poste Onvillers, TR Boulogne.
408°RI EM CHR TC Etelfay, 1 btln Etelfay 3cies Piennes 1 cie, 1 btln Assainvillers, 1 btln Faverolles, cie de Mit. Faverolles, TR ferme du Pas.
108°RIT EM CHR Remaugies, 2 cies Tilloloy, 1 cie Bus et Boulogne.
5eme btln du 8°RIT Fescamps, 119°RIT Fescamps 1 cie.
Artillerie : voir tableau d'implantation.
Dans la nuit,  plusieurs fusillades ennemies sans effetCe matin à 08h00, nous avons envoyé un camouflet sur la barricade.Peu après des mouvements ont été signalés chez l'ennemi.Les engins de tranchées sont alors entée en action.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs contre avion (117 obus de 77), tir sur Tilloloy (Château et minoterie) 77 et 105) , tranchée d'Armancourt (77 et 105), 387 coups dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Principaux tirs du 90 sur une ferme Verpillières, du 75 sur tranchées, de 95 et 120 sur batterie ennemie, un tir de concentration sur une batterie Ouest de St-Mard (100 de 75, 40 de 95, 40 de 120, 40 de 155), 594 coups dans les 24 heures, canons de 58 4, canon P 96 (Tilloloy, Dancourt Beuvraignes).
Pertes: 409°RI 3 blessés.
 
Journée du 02 Janvier 1916:
25° division: Un tir de concentration sur l'ouvrage 476 en face du bois des Loges.Efficacité constaté.
26° division: Manœuvre de division : attaque d'une 2eme position ennemie par une division de 2eme ligne.
120° division: Nuit et journée assez calmes.
Artillerie allemande (résumé) : Tir de 105 et 77 sur Tilloloy (une quarantainne d'obus), dans les 24 heures 65 obus, 17 minenwerfer, 4 torpilles.
Artillerie française (résumé) : Tir de 75 en avant de la barricade et Beuvraignes, tir sur les minenwerfer.265 coups dans les 24 heures, canon de 58 (28), canon P (112).

Journée du 03 Janvier 1916:
25° division: Aucune annotation du 03 au 11 janvier.
26° division: Manœuvre de division : continuation de la manœuvre du 02.
120° division: Nuit et journée assez calmes.
Artillerie allemande (résumé) : Tir sur la barricade du Cessier ( une trentaines d'obus et torpilles), 112 coups dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Boyaux et tranchées de Beuvraignes, 366 obus dans les 24 heures.
Pertes: 86°RI un sergent blessé.

Journée du 04 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Manœuvre de division : attaque de 2 positions successives par une division de 1ere ligne.
120° division:
Artillerie allemande (résumé) : une quarantaine d'obus vers Bus, tir de 77, de 105 et 78 torpilles sur CR d'Armancourt ; tir de 105 et 17 torpilles sur CR 99, 199 coups dans les 24 heures et 133 torpilles.
Artillerie française (résumé) : Tir de 75 (bois des Boches, bois 4 Tilloloy), tir de 75 et 80 sur minenwerfer, tir de 90 et 95 sur travailleurs, de 95 sur des troupes faubourg de Roye, tir de 120C sur travaux  au S-E Bois 4, 316 coups dans les 24 heures, canon P (108).
Pertes : 38°RI 1 tué par accident, 2 tués et 2 blessés par obus ; 409°RI 5 tués et 5 blessés par torpilles sur un abris.

Journée du 05 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Manœuvre de division, sous la direction du Gal Cdt le 13°CA : marche d'approche et attaque d'une position ennemie.
120° division: Pendant la nuit le 409° a été relevé par le 408° dans la zone de La Poste sans incident.Le 409° est en réserve d'armée à partir d'aujourd'hui.
Artillerie allemande (résumé) : une quarantaine d'obus de 105 sur CR Tilloloy, une vingtaine de 150 sur CR Popincourt, 46 torpilles dans la zone Nord, 180 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir de 75 sur travailleurs (S-E de St-Aurin), tir de 75 et 90 sur blockauss en avant CR Popincourt, tir de 95 sur batterie, tir TB sur la ferme de Lancourt, tir 95 et 120 sur Roye, 316 coups dans les 24 heures, canon de 58 (14), canon P (112).
Pertes : 38°RI 1 tué (mort de sa blessure reçue hier), 86°RI 1 tué, 2 blessés par torpilles sur un abris.Groupes mineurs 21 tués dont 1 adjudant, 14 blessés dont 1 lieutenant. 

Journée du 06 Janvier 1916:
25° division:
26° division: Manœuvre de division, sous les ordres du Gal Cdt le 13°CA.
120° division: Période de 24 heures assez calme.L'ennemi a essayé de travailler la nuit "aux ouvrages blancs" devant Popincourt.Une patrouille allemande s'étant avancée à 20h45 vers notre réseau devant le CR de La Chapelle s'est retirée en emportant un homme blessés par nos guetteurs.  
Artillerie allemande (résumé) : CR de Dancourt 78 obus de 150, 105 et 77 ; 27 obus de 150 en arrières tranchées CR d'Armancourt, 202 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir de représailles de 75 sur secteur de Dancourt (64 obus), tir de 75 sur 2 avions, tir de 75 et 90 sur boyaux et tranchées ennemis (ouvrage, boqueteau à l'O. du bois des Vaches, le bois lui-même).Nos canons P ont tirés.En tout : 349 obus.  
Pertes : 1 tué, 1 blessé (artillerie), 1 blessé léger du 86°,  2 blessés légers du 408°.
 
Journée du 07 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Repos.
120° division: Nuit et journée calmes.De nombreuses fusée éclairante sont lancées par l'ennemi.
Un soldat allemand appartenant à une patrouille qui s'était avancée devant le CR de La Chapelle et signalé comme blessé et emporté dans le CR de hier, était resté en réalité devant la sape.Il a été achevé par le feu très vif de l'ennemi qui a empêché de le ramener immédiatement dans nos lignes.Son cadavre a pu être ramener ce matin, c'est un soldat nommé Stoeger du 1°GGR (régiment Alexandre).Aucun papier sur lui identifié par sa casquette et sa plaque d'identité.
Relève : le 3eme bataillon du 38° a relevé sans incident le 2eme bataillon de Popincourt.
Artillerie allemande (résumé) : Boyau 6 de Tilloloy-Nord (59 obus), lisière Est Popincourt (10 obus de 77), 6 obus de 150 sur plateforme de mitrailleuses sur route de St-Aurin, 127 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir de 95 (60 obus) sur St-Mard, Villers-de-Roye, la sucrerie Labruyère, tir de 90 sur Verpillières, tir de 80 et de 75.206 obus en 24 heures, canon P (126).

Journée du 08 Janvier 1916:
25° division:  
26° division: Manœuvre de corps d'armée, sous les ordres du Gal Cdt le 35°CA.
Les 26° et 121°DI constituent les deux divisions de Corps d'armée de manœuvre.
But de l'exercice : étude de la progression de deux divisions accolées, au delà de la 1ere ligne à laquelle l'assaut vient d'être donné.
Le Général en Chef assiste à la manœuvre.
120° division: Journée calme.
Artillerie allemande (résumé) : 24 obus de 150 sur Popincourt, 20 obus de 150 sur la gare de Dancourt, 33 obus de 105 sur Tilloloy.149 obus et 45 torpilles dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : 24 obus de 90 sur Verpillières et Beuvraignes (en riposte du bombardement de Tilloloy).146 obus dans les 24 heures.Canon P (154) sur tout le front du secteur.
Pertes : 108°RIT 1 tué, 86°RI 1 blessé  léger, 38°RI 1 blessé léger.

Journée du 09 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Manœuvre de corps d'armée : continuation de la manœuvre du 08.
But de l'exercice : Organisation du terrain conquis.Marche d'approche de nuit en vue d'occuper les observatoires ayant des vues directes et rapprochées sur la 2eme position ennemie.
120° division: Nuit et journée calmes.A signaler une certaine recrudescence d'activité de l'artillerie ennemie.
Artillerie allemande (résumé) : Bombardement de La Boissière et de Dancourt (28 obus de 150), 9 obus de 150 sur Popincourt, 1 obus de 105 sur Tilloloy-Est, 250 obus dans les 24 heures. 
Artillerie française (résumé) : tir de 75 sur tranchées Sud de la barricade (27), sur lance-bombes de Beuvraignes (25), de 80 (25), de 95 sur Villers-de-Roye (24), de 120 sur les travaux au S-E du bois 4 (36).En tout 351 coups.Canons P (98).
Pertes : 1 homme blessé grievement à La Boissière, 2 hommes atteints de commotion pr suite éclatement d'une torpille au bois du Chariot.  

Journée du 10 Janvier 1916:
25° division:
26° division: La 26°DI quitte la région de Crévecœur et va stationner dans la zone de Maignelay.Le mouvement s'exécute dans les conditions fixées par l'ordre N°1832/G de la 26°DI.Le stationnement en fin de marche est le suivant :
QG Montigny, 51° Brigade : EM Ferrières, 105°RI  Plainville (EM), Sérévillers, Le Mesnil-St-Firmin, Rocquencourt, Broyes ; 121°RI Ferrières (EM),  Royaucourt, Welles-Perennes, La Morlière, Perennes, Abbémont, Mesnil-St-Georges
52° Brigade : EM Maignelay, 139°RI Sains-Morainvillers (EM), Gannes, Quinquempoix, La Hérelle, La Borde ; 92°RI Maignelay (EM), Plainval, Lévremont, Brunevillers.
Artillerie : EM Montigny, 1 Groupe Ansauvillers, 1 Groupe Chépoix, Mory, SM Le Cardonnois, Villers-Tournelle.
Génie : cie 13/2 Maignelay, cie 13/52 Ferrières.
Cavalerie : 2 escadrons Montigny.
Intendance : CVAD Crèvecœur-le-Petit , S.RVF B50 Ferrières.
Santé : GDB  Montigny, Ambulance Gannes, Royaucourt, SSA Montigny.
120° division: Journée calme.Nous avons exécuté un tir violent d'artillerie et de canons P sur les boyaux de Beuvraignes au moment d'une relève présumé.L'ennemi n'a pas réagit.
Artillerie allemande (résumé) : sur Tilloloy et le château (127 obus dans l'après-midi du 9), sur le CR d'Armancourt (13 torpilles).151 obus et 38 torpilles dans les 24 heures (aucun dégât). 
Artillerie française (résumé) : sur Beuvraignes (148 obus), 294 coups dans les 24 heures.Canons P 265 coups dans les 24 heures dont 168 sur la barricade de Beuvraignes.Canon de 58 : 15 sur un lance-bombes dans le bois des Vaches (il na plus tiré depuis).
Pertes : 408°RI 1 blessé léger par balles, 71°RIT1 blessé léger par éclats d'obus.

Journée du 11 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Repos et perfectionnement de l'instruction.La 26°DI reçoit l'ordre de relevé la 25°DI dans la région de Ricquebourg.Les opérations de relève doivent être commencés le 15 et terminés pour le 19.Le détail des mouvements figure au tableau (page 21 du JMO) 
120° division: L'artillerie a marqué une assez grande activité dans la zone Nord, canonnant nos lignes avec du gros calibre.
A la suite d'un fort bombardement par obus et torpilles exécuté hier soir, une patrouille ennemie profitant des entonnoirs très nombreux davant la tête de sape 3 (anciennement 6), et aussi du vent et de la nuit très noire, a attaqué notre petit poste N°3 au PA.2 d'Armancourt à coups de grenades.L'attaque a été repoussée, nous avons perdu un sergent  et un homme tués, un autre homme a été blessé.
Cette nuit, face à la droite du PA.1 du Cessier  on a entendu une douzaine de fois "un bruit ressemblant à celui que ferait une cloche de fer brutalement posée" (sic).On surveille attentivement ce point.
Artillerie allemande (résumé) : sur Popincourt une centaine d'obus de tous calibres, sur Dancourt (152), sur Armancourt (89).31 torpilles sur les PP.2 et 3 d'Armancourt, 19 torpilles sur le bois du Chariot, 34 torpilles sur le PA.1 de Tilloloy-Est.371 obus dans les 24 heures. 
Artillerie française (résumé) : Tir de représailles de 75, 90, 95 et 80 sur Lancourt, des ouvrages, des tranchées, Verpillières, le faubourg de St-Pierre-de-Roye.179 obus dans les 24 heures.
Pertes : 86°RI 2 tués, 1 blessé, 408°RI 1 blessé (éclats d'obus).

Journée du 12 Janvier 1916:
25° division: Tir de concentration sur l'ouvrage 536 avec le concours du canon de 58.Un des projectiles semble avoir détruit l'abri sur lequelle nous tirions.Riposte allemande très violentes sur les tranchées N de Canny, que nous avons arrêtée par un tir nourri sur Roye-Amy.
26° division:  Voir le 11. 
120° division: Une patrouille ennemi s'est approchée du PA.1 de Dancourt.Une de nos patrouilles l'a reoussée à coup de fusil et de grenades.
De Popincourt à Tilloloy-Nord, on a entendu beaucoup de bruit vers 05h00 dans les tranchées allemandes.le tir de notre artillerie aussitôt déclenché l'a fait cesser.Les bruits de ferrailles signalés hier par le PA.1 du Cessier ont été de nouveau entendus cette nuit.Ils proviennent non de la 1ere ligne, mais de la partie Sud du village de Beuvraignes : il s'agit vraisemblablement du déchargement d'une voiture de matériaux métalliques.
Artillerie allemande (résumé) : 24 obus de 150 sur le saillant de Dancourt, 18 de 105 sur Armancourt, 20 de 77 et 4 de 150 sur Popincourt, 70 de 77 et de 105 sur la barricade et le Cessier.264 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Principaux tirs 100 de 75, 30 de 90, 30 de 80 de M, 44 coups de canons P comme représailles et pour démolir le lance-bombes du bois des Vaches (le lance-bombes n'a plus tiré).Tirs de 75 sur des travailleurs corne N. du bois des Boches et de la route de St-Mard à St-Aurin.Tirs de 75 et de 120 sur l'entrée des mines de Beuvraignes et de 155 sur Beuvraignes.524 coups dans les 24 heures, canon de 58 (60), canons P (224).
Pertes : 86°RI 1 blessé léger (éclat d'obus), 71°RIT 3 blessés (2 par balle, 1 par effondrement d'abri).

Journée du 13 Janvier 1916:
25° division: Tir de concentation (ordre de l'armée) à l'occasion du passage de notabilités espagnoles.Objectif ouvrage 515.Observation de la tour de Boulogne.Risposte allemande fainle.En raison du brouillard les résultats n'ont pu être constatés.
26° division: Voir le 11.   
120° division: Période de 24 heures assez calme.La surveillance a redoublée de notre part, nos patrouilles n'ont rien signalé d'anormal.Une colonne ennemie a été aperçue ce matin à 11h00 sur la route de Carrépuis à Roye, auprès de Roye, notre artillerie immédiatement ouvert le feu. L'ennemi a lancé un assez grand nombre de torpilles sur le CR de Tilloloy, sur le CR du Cessier, sur le PP.3 d'Armancourt.
Relève du 3eme bataillon par le 1ere btln du 408° dans le CR du Cessier, sans incident.
Artillerie allemande (résumé) : 34 obus de 77 sur la barricade sur la Route Nationale à Popincourt.Tirs de 77 et 150 sur les 2 CR de Tilloloy.149 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Principaux tirs sur la colonne ennemie (voir ci-dessus) (30 de 95, 20 de 120, 10 de 155), tir d'enfilade sur les tranchées entre Tilloloy et Beuvraignes (27 de 75) et sur des ouvrages (20 de 75), tir de 90 sur le blockauss blanc et rouge, tir de 95 sur la corne N. bois des Boches.278 coups dans les 24 heures, canon de 58 (30), canons P (168).
Pertes : 408°RI 1 blessé grave, 71°RIT 3 blessé légers dont 1 adjudant, artillerie 2 blessés.
Avions : 2 avions allemands de type albatros ont survolés les lignes allemandes de 11h00 à 11h50.

Journée du 14 Janvier 1916:
25° division: La division est relevée par la 26° comme suit :
L'artillerie en 2 fois, d'abord les groupes Bachellerie et Richomme, puis 5 jours après le groupe Carpentier.
La 75°Bri est relevé par la 52°Bri en une seule fois, ses mitrailleuses restant en place un jour de plus.
Les Rgts de la 50°Bri sont relevés un sur le front, l'autre en réserve par les 121° et 105° à des jours différents.Nos troupes se portent dans leur zone de repos au N-O de Montdidier.Un Gr d'artillerie (Richomme sera détaché dans le secteur Nord) sera relevé par roulement.
Le Général Debeney conserve le commandement du secteur jusqu'au 18 à midi à Ricquebourg.
26° division: Voir le 11. 
120° division: Nuit et matinée calmes.Le minenwerfer ennemi a de nouveau tiré sur le bois du Chariot, comblant en parti le boyau 2bis, nous avons répondu énergiquement avec les canons P.Devant le PA.1 de Dancourt, une patrouille ennemie ayant été mise en fuite par une des notres, des papiers abandonnés par un soldat allemand ont été rapportés.L'ennemi ayant tenté de travailler à ses réseaux en avant du PA.1 de Tilloloy-Est a été dispersé à coups de fusils et de canons P.Vers 15h00 apparition de la lumière très vive plusieurs fois signalée déjà dans la direction du clocher de Solente.
Artillerie allemande (résumé) : Tir de réglage ( 20 de 77 sur Popincourt, 34 de 77 sur les 2 CR du Cessier, 24 de 105 sur les tranchées du Cessier.Torpilles sur le PA.1 de Dancourt, sur le projecteur du PA.1 de l'Echelle et sur la barricade (peu de dégâts).143 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir de 75 sur des travailleurs, ouvrages, sur un minenwerfer et petits postes ennemis. Tir de 95 sur une batterie.Tir de 120 sur une autre.220 coups en 24 heures.Canons de 58 (19).Canons P (220).

Journée du 15 Janvier 1916:
25° division: Mouvements : Artillerie le 15, nuit du 15 au 16 relève des groupes Bachellerie et Richomme, le 16 le Gr Bachellerie se porte à Domfront, Dompierre, Le Monchel.Le Gr Richomme se porte à Piennes, Faverolles à la disposition du Gal Cdt le secteur Nord.Le 18 le Gr Bachellerie se porte dans la zone de repos de la 25°DI à Gratibus, Marestmontiers et Bouillancourt.Le 19 reléve du Gr Carpentier, reconnaissance (relève nuit du 20 au 21).Le 21, il se porte à Rollot.Le 22, il se porte par Montdidier à Chaussoy-Epagny et Epagny.
Infanterie, Cavalerie, Génie et Services : Le 16° avec la cie de petit dépôt va à Montdidier, Courtemanche (par Rollot).La cie auxiliaire du 9°Tirailleurs d'Orvillers va à Conchy.Génie, les deux cies de la 26°DI viennent à Roye et Mareuil prendre la place des 13/1 et 13/51.
26° division: Voir le 11. 
120° division: Nuit et journée assez calmes.Au CR de Dancourt, les déblais apparents du blockauss du disque rouge semblent augmentés.Ce matin, il a été constaté que des terres nouvelles avaient été rejetés sur le talus pendant la nuit.Le Commandant du PA.1 signale des bruits de wagonnets qui sembleraient produits par des lorrys sur la voie ferrée vers Laucourt.Les bruits provenants du blochauss du disque rouge semblent indiquer un travail de bétonnage.L'ennemi a essayé de réparer cette nuit les dégâts causés par notre bombardement sur Beuvraignes.Un tir de notre artillerie et les feux d'infanterie l'ont inquiété et interrompu.Un obus est tombé à la côte 102 près du projecteur.Celui-ci a été endommagé.Le Cdt du CR estime que l'obus est du 210, mais ne possède encore aucune précision à ce sujet. 
Artillerie allemande (résumé) : Tir de 77 sur avion (60 coups, sans résultat), 21 de 150 sur la Boissière, tir de 77 et 105 sur Tilloloy. 200coups dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir de concentation sur Beuvraignes (75, 90, 80, 120C, 155), tir de 75 sur l'objectif N°7 à Roye, quelques obus sur le blockauss blanc, tir de 95 sur la sucrerie Labruyère, sur 4 batteries (9345, 9331, 0625, 0240).Tir de 120L sur la batterie 4463 faubourg de St-Gilles, sur la batterie 0625 en action qui cesse son tir. 822 obus dans les 24 heures.Canons de 58 60 coups sur les abords de la barricade, canons P 168 coups principalement à Beuvraignes, Tilloloy, Dancourt, Chariot.
Pertes : 71°RIT 1 caporal blessé accidentellement par une grenade lancée par un de ses hommes.