Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 01 Juin 1915:
25° Division: Nuit calme.Vers 0530 violent bombardement de Beuvraignes (partie française), le Cessier, le Plessier (secteur de la 26°DI).Dans la journée l'artillerie allemande fait preuve d'une activité moyenne.
26° division: A 05h00 l'artillerie ennemie ouvre le feu sur Beuvraignes, Le Cessier, Tilloloy et bombarde tout le secteur du 92° avec une violence inouïe pendant 1h1/2 environ, lancant 3 à 4000 obus de tous calibres sur nos tranchées, qui sont en partie bouleversées.Grâce à la solidité des abris, cette canonnande intense ne nous coûte que deux tués et quelques blessés.Nos batteries ripostent en tirant sur Beuvraignes et les batteries ennemies.

Journée du 02 Juin 1915:
25° Division: Nuit et journée assez calmes, l'artillerie ennemie bombarde particulièrement la ferme de Canny et se montre assez active devant le sous-secteur de droite.
26° division: Les patrouilles ennemies font preuve d'une certaine activité, en particulier sur la région de l'Avre, entre St-Aurin et Andechy.Le secteur de Beuvraignes est plus calme, on répare les dégats causés par le bombardement du 1er juin.

Journée du 03 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée, l'artillerie ennemie se montre particulièrement active dans le secteur de Canny et sur tout le front du sous-secteur de droite.
26° division: Voir le 02.

Journée du 04 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.L'artillerie ennemie se montre se montre assez active dans le secteur de Canny.Quelques obus viennent tomber sur Orvillers.L'artillerie ennemie est moins active dans le sous-secteur de droite.Visite au QG de la 25°DI de Son Altesse Royale le prince Georges de Serbie.
26° division: Voir le 02.

Journée du 05 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme, l'artillerie allemande se montre se montre assez active dans le secteur de Canny.Orvillers reçoit quelques obus.
En exécution d'un ordre de l'armée, une action par le feu sera entrepris le 6 et le 7 sur Fresnières, bois Tiangulaire, Lassigny, particulièrement sur le bois Triangulaire et l'ouvrage allemand entre ce bois et le bois de la Divette.
En conséquence l'artillerie exécutera le 6 à partir de 07h00 un tir lent sur les objectifs désignés.Dans la nuit du 6 au 7 elle tirera pour empêcher les allemands de réparer les brèches faites.Dans la matinée du 7, action d'infanterie et d'artillerie avec intensité croissante.Toutes les troupes du secteur Nord seront alertées à partir du 6 juin au matin et prendront leurs emplacements soit de rassemblement, soit d'alerte dans les tranchées.Les troupes risquant d'être bombardées dans les localités seront abritées dans les caves.(Ces dispositions prévues pour les journées du 4 et 5 juin avaient été reportées pour les 6 et 7 juin par ordre supérieur). 
26° division: Voir le 02.

Journée du 06 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.Dans la journée Orvillers est de nouveau bombardé.Les troupes prennent leurs emplacements.Le géneral de division se rend à son poste d'observation.(poste d'observation du 120L à 400m à l'Ouest de la Chapelle de Gury).
15h00.L'artillerie ouvre le feu sur ses objectifs et exécute un tir lent de brèche, le tir dure jusqu'à 18h00.Il est difficile de se rendre compte des dégats commis dans les réseaux de fils de fer.L'artillerie allemande riposte peu.
26° division: Conformément aux ordres du Gal cdt la II° Armée, et en vue d'inquieter l'ennemi sur le front de la division, pendant que le 11°CA procède à une attaque sur la ferme Tourent, le Gal fait faire par l'artillerie des tirs de destruction sur les réseaux de fils de fer et les abris de mitrailleuses ennemis, dans le secteur du bois Carré (N-O d'Andechy) et au S d'Andechy.Des patrouilles envoyées pendant la nuit font connaître que les réseaux pris pour objectifs sont détruits.

Journée du 07 Juin 1915:
25° division: Pendant la nuit l'artillerie tire de temps en temps sur les ponts battus pendant la journée, pour empêcher les travailleurs allemands de réparer les dégats.Les troupes alertées occupent leurs emplacements de rassemblement ou d'alerte, le btln du 409° d'Orvillers se porte en réserve à Ricquebourg, ainsi que la 15eme cie du 12°RIT de Biermont.Poste de commandement du Gal cdt le secteur Nord à La Berlière.
De 06h00 à 09h30 tir lent d'artillerie sur les mêmes objectifs que la veille, à 09h30 accélération du tir, puis tir lent et reprise du tir accéléré jusqu'à 10h00, moment où l'infanterie exécute un tir sur les tranchées faisant face au bois Triangulaire.Continuation du tir d'artillerie qui reprend à une cadence lente après l'exécution d'un tir violent accompagnant le feu de l'infanterie.
L'artillerie allemande ne riposte que modérément en tirant sur les boyaux de communication.
La 22° brigade de cavalerie est mise à disposition du cdt du secteur pour la police du champ de bataille et vient à Orvillers (1 régiment) et à Margny (1 régiment).
12h00 l'artillerie continue à tirer lentement jusqu'à 02h00.L'artillerie allemande tire un peu plus vivement sur Canny.Les dégats causés à l'organisation ennemie paraissent assez sérieux.Le reste de la journée esr très calme.Les allemands ont peu tiré sur le reste du secteur.La 22° brigade retourne dans ses cantonnements.
26° division: Voir le 07.

Journée du 08 Juin 1915:
25° division: La nuit est calme, de temps en temps notre artillerie tire quelques coups de canon pour empêcher l'ennemi de réparer les dégats causés par les bombardements de la journée.
10h00 le btln de réserve du 409° qui est à Ricquebourg revient à Orvillers, le reste des troupes est maintenu dans ses emplacements d'alerte.
Journée calme, l'artillerie ennemie fait preuve de peu d'activité.
18h00 les troupes reprennent leurs dispositions primitives.
26° division: Journées calmes.

Journée du 09 Juin 1915:
25° division: Nuit calme, journée très calme, peu d'activité de l'artillerie ennemie.
26° division: Voir le 08.

Journée du 10 Juin 1915:
25° division: Nuit calme, journée très calme.
26° division: Voir le 08.

Journée du 11 Juin 1915:
25° division: Nuit calme et journée très calmes, peu d'activité de l'artillerie ennemie.
26° division: Voir le 08.  

Journée du 12 Juin 1915:
25° division: Nuit calme et journée très calmes, peu d'activité de l'artillerie ennemie.Dans la soirée on signale de nombreux mouvements de voitures et quelques mouvements de troupes (petis éléments) entre Crapeaumesnil , Rue de l'Abbaye, Beuvraignes.Notre artillerie tire sur ces éléments.
26° division: Voir le 08.  

Journée du 13 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie ennemie se montre plus active que les jours précédents particulièrement dans le sous-secteur de gauche, Conchy-les-Pots est bombardé.
26° division: L'ennemi montre des signes d'agitation dans le secteur de Beuvraignes.   

Journée du 14 Juin 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée peu d'activité de l'artillerie ennemie jusqu'à 16h30.
De 16h45 à 17h30 violente canonnade sur tout le front du secteur Nord.A 17h00 notre artillerie riposte, les bataillons de 1ere ligne sont alertés.Après 17h30, calme complet, 3 blessés.
En exécution des ordres du CA (ordre N°938) les unités du 409° détachées dans le secteur de Canny et des Loges seront relevées dans la nuit du 14 au 15 par des unités du 16° et 98°.A cette effet le 16 disposera de 2 cies prises dans le bataillon de réserve de Roye - La Berlière et à partir du 15 juin au soir d'un escadron de 80 cavaliers destiné à l'occupation du point d'appui des tranchées N-O dans le centre de résistance de la ferme de Canny.Cette relève a pour but de relever le 16°RI le 20 juin.
26° division: L'artillerie allemande bombarde violemment avec des obus de tous calibres la région Marquévillers, Dancourt, Tilloloy.Nos batteries de gros et moyen calibre répondent et fait taire les batteries ennemies.Le 5° Tirailleurs, qui était en réserve d'armée quitte le secteur de la 26°DI et va cantonner à Mortemer - Cuvilly, où il passe sous les ordres du 13°CA.Il est remplacé par le 69°RIT qui cantonne à Etelfay - Faverolles.Ce régiment est mis ensuite à disposition de la 51° brigade et relève le 9° Tirailleurs dans la région d'Armancourt.Le 9° Tirailleurs passe au 13°CA qui envoie en échange le 70°RIT.Ce régiment cantonne provisiorement à Marestmontiers et Bouillancourt, son 3eme btln est mis à disposition de la 52° brigade et renforce le 139° dans la région de Popincourt.La 75°brigade rejoint également le 13°CA le 16 juin.

Journée du 15 Juin 1915:
25° division: Nuit calme, les mouvements de relève des unités du 409° dans le secteur des Loges et de Canny se font sans incident.Après la relève le 409 cantonne EM et 1 btln : Orvillers, 1 btln à Conchy, 1 btln à Roye - La Berlière - Biermont.
Journée assez calme, Orvillers est bombardé à deux reprises.
L'état-major de la 75° brigade (5° et 9° régiment de marche de Tirailleurs) et le 5° Tirailleurs sont mis à la disposition du Gal cdt la 25°DI pour relever l'EM de la 171° brigade à Mareuil et le 408° amalgamé à Plessier-de-Roye.Le 5° Tirailleurs cantonne à Mortemer, Cuvilly et Ricquebourg.
La relève du 408 amalgamé se (fait) dans les conditions ci-après.Dans la nuit du 16 au 17 relève d'un bataillon de première ligne; dans la nuit du 18 au 19 du demi bataillon cavalier du colonel DU PLEMONT par 2 cies, du bataillon de réserve à Gury, Carriére-Madame par 2cies du 5° et 2 cies du 9° Tirailleurs.
Après la relève les unités du 408° amalgamé cantonneront btln du 72°RIT à Vignemont, 2 btln du 408° à Elincourt, Magny-sur-Matz, Vandelincourt
26° division: Voir le 14.