Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 01 Mai 1915:
25° Division: Nuit calme.Les relèves des 2 cies du 98° au bois des Loges, des 2 cies du 16° dans le secteur de Canny respectivement par deux cies du 16° et deux cies du 69°RIT se font sans incident.
Journée calme.Bombardement par l'artillerie ennemie de différents points du secteur.
26° division: Le général fait alerter les troupes du secteur Sud et ouvrir le feu de l'artillerie et de l'infanterie sur les tranchées ennemies, qui ripostent.Les batteries ennemies répondent assez violemment, en particulier sur Breuvaignes et Cessier.

Journée du 02 Mai 1915:
25° Division: La relève des 6 cies du 70°RIT dans le sous-secteur de droite par un btln du 408° et 2 cies du 98° se fait sans incident dans la nuit du 1er au 2 mai.
Journée assez calme.Bombardement intermittent de Canny, Plessis-de-Roye.Notre artillerie tire sur des abris de mitrailleuses. 
26° division: Voir le 02.

Journée du 03 Mai 1915:
25° division: Nuit assez calme.Vers 06h00 l'artillerie ennemie ouvre subitement le feu sur tout le front du secteur, et bombarde violemment les tranchées pendant 30 à 40 minutes.La fusillade éclate peu de temps après l'ouverture du feupar l'artillerie, sur un grand nombre de points de la ligne ennemie.Notre artilleriexécute des tirs de barrage prévus sur les tranchées ennemies et ne tire pas.A 06h40 tout est rentré dans l'ordre, l'ennemi n'a pas attaqué.A 08h00 il tire sur Conchy sur certains éléments du bataillon de réserve rassemblé près de cette localité.Pendant le reste de la journée très peu d'activité de la part de l'artillerie ennemie.
26° division: A 06h00 l'artillerie ennemie commence une violente canonnade  sur le secteur de Beuvraignes, Dancourt, Annencourt; une fusissade nourrie se déclenche aussitôt après sur toute la ligne des tranchées allemandes au Sud de l'Avre.Devant cette activité insolite, qui pourrait signifier la préparation d'une attaque, les troupes de 1ere ligne et les réserves partielles sont alertées et prennent leurs emplacements de combat; les batteries exécutent leurs tirs de barrage, l'artillerie lourde entre à son tour en action contre l'artillerie ennemie et la canonnade fait rage pendant 1/2 heure environ.Mais l'infanterie allemande ne sort pas de ses tranchées et peu à peu la fusillade décroît; à 06h45 tout rendre dans l'ordre.
On devait apprendre quelques jours plus tard par l'interrogation d'un prisonnier, que les allemands avaient organisé ce simulacre d'attaque (scheinangriff) pour faire sortir nos réserves et démasquer notre artillerie.Ils leurs avaient envoyés prés de 2000 projectiles de tous calibres en moins d'une heure.

Journée du 04 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme, l'artillerie manfeste son activité particulièrement sur le secteur de Canny, sur celui de Plessis-sur-Roye et Gury.
26° division: La 40° compagnie d'aérostiers quitte le secteur de la 26°DI. 

Journée du 05 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée sans incident particulier, l'artillerie se montre un peu plus active que les journées précédentes.
Par ordre du corps d'armée, le 408° est appelé à remplacer le 98° dans le sous-secteur de Plessis-sur-Roye à partir du 20 mai.Le 98° passant en réserve d'armée.Le Gal de division prescrit que le 408° fera passer successivement ses bataillons dans le sous-secteur de Plessis-sur-Roye en les amalgamant avec le 98° jusqu'à la date fixée.
26° division: La journée est assez calme, l'artillerie ennemie se montre active et bombarde La Boissière et la Sucrerie avec des obus de gros calibres (15cm).

Journée du 06 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme.Rien d'important à signaler.L'artillerie ennemie fait toujours preuve de la même activité.
26° division: Un soldat du 162°RI (17°DR  du IX°CR) est fait prisonnier en face d'Armancourt par le 9° Tirailleurs.Il déclare que le 162° occupe le secteur compris entre la vallée de l'Avre et la voie ferrée de Roye à Montdidier, ayant le 81° à sa droite et le 163° à sa gauche.
Le chef d'état-major de la division est nommé chef de bataillon et maintenu dans son emploi, le capitaine BLANDIN de l'état-major est nommé chef de bataillon est affecté au 139°RI, il est remplacé par le capinaine SENECHAL du 9° Tirailleurs.

Journée du 07 Mai 1915:
25° division:  Nuit calme.Journée assez calme.L'artillerie ennemie se montre assez active sur le sous-secteur de Canny.Rien d'important à signaler.Le Général de division commandant le secteur règle par ordre genéral d'opérations N°458, l'organisation générale du secteur Nord.
Le secteur Nord est divisé en deux sous-secteurs, sous-secteur de droite PC à Mareuil, sous-secteur de gauche PC à Roye-sur-Matz.Chacun de ces sous-secteurs sont divisés en deux : sous-secteur de gauche secteur des Loges et secteur de Canny.Ces derniers sont occupés par un régiment constitué par 3 bataillons actifs et un territorial amalgamé et réparti comme suit : 3 bataillons en 1ere ligne, 1 btln de réserve de sous-secteur respectiment à Roye - La Berlière et Conchy-les-Pots.Sous-secteur de droite est divisé en : secteur du Plessis-de-Roye et secteur du Marais, le premier est occupé par un régiment à 3 bataillons actifs ou mixtes ayant 2 bataillons en 1ere ligne, 1 en réserve à Gury.Le second est occupé par un régiment composé de 3 bataillons territoriaux et d'un groupement actif tenant Rue des Boucauds.Deux bataillons en 1ere ligne (région de Belval, bois de Thiescourt), le troisiéme en réserve de sous-secteur à Mareuil-St-Claude.La réserve de secteur établie à Orvillers comprend 1 btln territorial et l'escadron divisionnaire.L'artillerie est placée sous les les ordres du colonel cdt le 53°RAC et comprend le 36°RAC, 2 groupes du 53°, 1 groupe de 90.Quatre compagies du génie (13/3, 26/6M, 23/2, 13/1bis) sont rattachées sauf une aux sous-secteurs.Elles sont sous la direction technique du cdt du génie du secteur.
L'ordre précise l'organisation générale défensif du secteur qui doit comprendre : une ligne de résistance, des tranchées de soutien, une ligne réduite.
Un ordre de la II° Armée prescrit que la relève des escadrons démontés de la 9°DC dans le secteur des Loges se fera dans la nuit du 09 au 10 mai.Les escadrons arriveront le 9 à Ressons, cantonneront à Conchy-les-Pots, les escadrons relevés s'embarqueront à Ressons le 11 dans la matinée.
26° division: L'artillerie ennemie continue à faire preuve d'activité; elle tire copieusement sur Tilloloy, Bus, le Cessier.  

Journée du 08 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme.L'artillerie ennemie montre cependant plus d'activité que les jours précédents.
22h00 la II° Armée donne l'ordre que tous les éléments de la 9°DC se trouvant dans le secteur Nord, seront relvés dans la nuit même et se rendront à Ressons où ils seront embarqués.En conséquence le Général cdt le 13°CA met à disposition du secteur Nord les éléments suivants : 1 btln du 98° cantonné à Cuvilly, 2 cies du 98° à Gury, un bataillon du 70°RIT à Ricquebourg.En exécution le Général cdt le secteur Nord prescrit que ces éléments seront répartis de la façon suivante : 1 cie du 98° au bataillon de gauche du régiment des Loges, 3 cies du 98° au bataillon du centre, 2 cies au bataillon de droite, 1 cie du 70°RIT à ce dernier bataillon, 3 cies du 70°RIT a btln en réserve à Conchy.Les sections de mitailleuses de la 9°DC étant remplacées les sections de mitailleuses du 70°RIT.
26° division: Voir le 07.

Journée du 09 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.La relève des éléments de la 9°DC  se fait sans incident.Le Général cdt le 13°CA met à disposition du Gal cdt le secteur Nord.Le lieutenant-colonel du 408°, 1 bataillon et la cie de mitrailleuses de ce régiment.Ces éléments viennent cantonner à Ricquebourg dans la matinée.En conséquence le Gal cdt le secteur Nord prescrit que 2 cies du bataillon du 408 remplaceront le jour même les 2 cies du 98 qui sont parties dans la nuit.Le bataillon tout entier est mis à la disposition du commandant le sous-secteur de droite pour l'exécution des travaux.Journée assez calme, l'artillerie ennemie montre assez d'activité sur le secteur de Canny.
26° division: Le groupe CONROY de 120L quitte le secteur de la division; il est remplacé par la 143eme bie du groupe CADI, qui est réparti précisement à savoir 1 section à Bus, 1 section à Guerbigny.Bombardement habituel sur Le Cessier.

Journée du 10 Mai 1915:
25° division: Nuit très calme.Le Général cdt le 13°CA met tout le 408° à disposition du Gal cdt le secteur Nord en vue de la relève du 98°.En conséquence le Gal cdt le secteur Nord prescrit que le 408° relévera intégralement le 98 dans le secteur de Plessis-de-Roye le 15 mai.Ce dernier régiment occupera de nouveau le secteur des Loges le 16 mai.Pour cette date également les trois escadrons démontés du sous-secteur de droite seront réunis et formeront un demi bataillon qui occupera une partie du secteur du Marais.Le 16 mai les cies du 16°, du 70°RIT et la cie de mitrailleuses de ce régiment détachées aux Loges rejoindront leur régiment respectif.
En raison des travaux en cours 2 compagnies du bataillon stationné à Mortemer vont cantonner à Conchy-les-Pots, les 2 autres à Mareuil.
Journée assez calme, l'artillerie ennemie montre une assez vive activité particulièrement dans le secteur de Canny.
26° division: Voir le 09.

Journée du 11 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme.L'artillerie manifeste une certaine activité sur le front du secteur de Canny.
26° division: Le 3° régiment étranger relève dans le secteur de Tilloloy (Nord) les troupes du 139° et du 9° Tirailleurs aux ordres du lieutenant-colonel VALLET.Il y a 1 btln dans les tranchées et 1 btln à Bus.Le btln du 139° relevé vient à  Remangies en réserve de division.Le 5° Tirailleurs vient en réserve d'armée à Marestmoutiers (1 btln), Bouillancourt (1 btln), le 3eme btln reste aux ordres du colonel du 139°.
Un train blindé portant une batterie de 95 est mis à disposition de la division, il est dirigé vers la station de La Boissière.Le 120L de guerbigny démolit la casemate d'une batterie ennemie.Bombardement de Grivillers.

Journée du 12 Mai 1915:
25° division: Nuit calme.Journée très calme.Peu d'acrivité de l'artillerie ennemie.Par suite de nouvelles instructions du CA l'organisation intérieure  et l'occupation du sous-secteur de droites sont modifiées.
Le régiment du Plessier sera constitué par 2 btln du 408° et 1 btln du 72°RIT amalgamés au demi bataillon cavalier, et occupera avec 2 btln le front de la gauche du sous-secteur (bois des Noirs) aux environs de l'angle N-E du Parc de Plessier-de-Roye.Le demi bataillon cavalier occupera le front de cet angle au fond de Belval.Un btln en réserve à Gury.
Le régiment du Marais sera constitué par 2 btln du 72°RIT et 1 btln du 408° tenant le front du fond de Belval à l'Ecouvillon.1 btln en réserve.
Cette disposition sera réalisée par des relèves successives : le 98° sera relevé le 15 mai dans le secteur de Plessier-de-Roye par le 408°.Lejour même jour le 408° et le 72°RIT échangeront un bataillon.Le 16 mai le 98° relévera les cies du 70°RIT et les 2 cies du 16°.LE demi bataillon cavalier se constituera dans l'intérieur du sous-secteur de droite.Le 17 mai le demi bataillon cavalier occupe le secteur qui lui dévolue.Le 18 mai achévement de l'amalgame des deux régiments du sous-secteur de droite et constitution de sous-secteur.
26° division: Voir le 11.  

Journée du 13 Mai 1915:
25° division: A la suite d'une note du CA prescrivant de faire des coups de main ou des reconnaissances sur le front ennemi pour se rendre compte si l'ennemi n'a pas modifié ses forces en raison des événements qui se produisent dans le Nord, le général cdt le secteur prescrit les opérations suivantes : Un coup de main sera tenté sur le petit poste ennemi situé près du passage à niveau du chemin de fer sur la route Roye-sur-Matz - Lassigny à 01h30.Une démonstration par le feu de l'artillerie et l'infanterie sur les tranchées ennemies de la lisière Sud de Lassigny au lever du jour, pour forcer l'ennemi à dévoiler ses forces.
Exécution pendant la nuit des deux petites opérations prévues.Une cie du 16 surprend le petit poste et ramène un prisonnier du 86° régiment de réserve.L'artillerie et l'infanterie ouvrent le feu au point du jour sur les tranchées prévues.L'artillerie ennemie répond faiblement.Pendant la journée l'artillerie se montre peu active.
26° division: Nous faisons sauter à la mine un blockaus allemand vers l'avancée de Beuvraignes, à titre de représailles, l'ennemi bombarde avec violence Le Cessier toute la journée.La bie GONNARD fait un tir à démolir sur une batterie de 105 ennemi, le tir réglé par avion, paraît excellent, la batterie cesse de tirer et ne réparaît plus les jours suivants.

Journée du 14 Mai 1915:
25° division: Nuit et journée calmes.5 ou 6 obus de 210 tombent sur La Berlière, peu d'activité de l'artillerie ennemie.
26° division: Journées calmes.  

Journée du 15 Mai 1915:
25° division: Nuit et journée calmes, aucun incident.La reléve du 98° par le 408° se fait sans incident dans le sous-secteur de droite.Le Général DEMANGE cdt la division est nommé cdt de la 57°DI.
26° division: Voir le 14.