Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 01 Septembre 1915:
25° Division: Nuit calme.Journée assez calme, l'artillerie allemande se montre assez active dans le secteur de Canny, sur Canny, côte 91, sur Gury et le plateau St-Claude, sur le saillant N.E du bois des Loges.Notre artillerie tire surtout Lassigny, Tour Rolland, Le Plémont, Thiescourt et les tranchées entre le bois de la Divette et Rue de l'Abbaye.
26° division: Journée mouvementée.Plusieurs patrouilles ennemies sont repoussées à coups de fusil.L'artillerie allemande bombarde Beuvraignes, le Cessier.En avant d'Armancourt, une reconnaissance ennemie avance jusqu'à notre réseau de fil de fer ; une patrouille du 105°, chargée de protéger  nos travailleurs la repousse par une vive fusillade : un officier est tué, un homme tué (162° Rgt).
Grande activité des deux artilleries.En réponse d'un bobardement d'un parc d'aviation allemand par un train blindé français, l'ennemi bombarde violemment La Boissière et Lignières.Nous avons 2 officiers blessés, 25 hommes tués ou blessés.

Journée du 02 Septembre 1915:
25° Division: Nuit calme.Pendant la journée, l'artillerie allemande montre une grande activité principalement sur Canny, le village des Loges, sur les ouvrages du col de Plémont, Roye-sur-Matz, Biermont.Notre artillerie riposte en tirant sur Rue de l'Abbaye, Crapeaumesnil, Fresnières, différents cantonnements ennemis.On exécute un tir de démolition sur les ouvrages ennemis au pied du Plémont, où on bouleverse l'un d'eux.Elle tire également sur Lassigny et les tranchées allemandes au Sud de ce village.
26° division: L'ennemi continue à gêner nos travaux d'approche.Notre artillerie fait preuve d'une grande activité, elle démolit notamment un blockauss et fait taire plusieurs batteries ennemies.

Journée du 03 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Au début de la matinée, notre artillerie (75 et 58) exécute un tir sur le bois triangulaire.Pendant la journée elle tire sur Le Plémont, Lassigny, la Tour Rolland, Fresnières, Hausser, certaines batteries et diverses tranchées, celles du Plémont sont bouleversées.
L'ennemi canonne particulièrement Canny et le bois des Loges, ainsi que sur le château du Plessier et Gury.
26° division: Les allemands bombardent Le Cessier et Tilloloy.Notre artillerie démolit plusieurs ouvrages et fait taire une batterie ennemie.

Journée du 04 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Au début de la journée, notre artillerie reprend son tir sur les tranchées et les fils de fer du bois triangulaire en les bouleversant.Dans la journée elle tire sur Thiescourt, Le Plémont, Hausser, Fresnières, sur des travailleurs, sur des batteries et travaille.L'artillerie allemande montre moins d'activité que la veille, elle tire principalement sur Le Plessier, ferme Coral, le boyau des tirailleurs Canny.Dans le courant de l'après-midi une concentration du feu d'artillerie lourde est exécuté sur Amy, ferme Sébastopol, ferme Capron.
26° division: Dans le secteur de Beuvraignes, le duel d'artillerie continue sans arrêt.Les allemands font sauter près de la barricade un fourneau de mine qui ne (illisible) que peu de dégâts.

Journée du 05 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Notre artillerie tire tire sur des points de la ligne ennemie qui ont été endommagés hier.Le 9eme btln du 139° (bataillon dépôt de la 25°DI) arrive à Maignelay à 01h00.L'artillerie ennemie fait preuve d'une activité moyenne sur le Plessier, Canny, côte 91, Plessier-de-Roye.Notre artillerie tire particulièrement sur Le Plémont, la Potière, Lassigny, Lembrume, les fils de fer du bois triangulaire.
Dans la soirée le 98° ramène les corps de 2 soldats du 31° Rgt.Rés. prussiens tués en patrouille.
26° division: L'ennemi, inquiet de notre progression, multiplie ses patrouilles.L'une d'elles se heurte en avant de Popincourt à l'une de nos patrouilles de protection, nous avons 3 tués et un blessé.Notre artillerie, très active, fait taire un minenwerfer et endommage un abris de mitrailleuses.

Journée du 06 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Au petit jour notre artillerie exécute un tir sur le bois triangulaire pour démolir les réseaux de fils de fer.L'artillerie ennemie se montre assez active Canny, côte 91, le saillant N.E du bois des Loges.Notre artillerie tire principalement sur le Plémont pour faire des brèches dans le réseau, sur la ferme des Aubrais, sur les lisières de Lassigny, Amy, Crapeaumesnil, ferme Capron, tranchées entre Fresnières et bois triangulaire.
26° division: Lutte de bombes à Beuvraignes ; activité des patrouilles ennemies dans la région de l'Avre.

Journée du 07 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.L'artillerie ennemie se montre assez active devant le secteur du Plessier et contre Gury qui est vivement bombardé.Ainsi que la région au Sud de la corne S.O du bois des Loges.Les allemands ayant enlevé des matériaux à la Tour Rolland un tir de concentration est exécuté sur ce point.
26° division: La division reçoit une batterie de canons pneumatiques.Cette batterie prend position à Tilloloy-Est.
Dans le secteur de Beuvraignes, nos travaux d'approche sont gênés pendant la nuit par la fusillade et le lancement de bombes à fusil.Une patrouille ennemie est repoussée à coups de grenades le long de la voie ferrée.Les allemands renforcent sur tout le front leur organisation défensive, en particulier en avant de St-Aurin, où il relie leurs postes avancés.
Notre artillerie, toujours très active, démolit la barricade allemande de Beuvraignes, fait des brêches dans le réseau de fil de fer, endommage plusieurs ouvrages et abris de mitrailleuses et fait taire des batteries..

Journée du 08 Septembre 1915:
25° division: Pendant la journée, l'artillerie allemande se montre particulièrement active dans le secteur du Plessier-de-Roye surtout contre le centre de résistance du col du Plémont et sur Canny.Notre artillerie tire surtout sur les tranchées du Plémont, de Lassigny, Tour Rolland, bois triangulaire, quelques tranchées et certain nombre de tranchées entre Rue de l'Abbaye et Fresnières. 
26° division: Journée agitée.Grande activité d'artillerie de part et d'autre.Au cours de la nuit une canonnade et fusillade violentes brusquement déclenchées sur nos travailleurs, nous causes des pertes terribles : 1 tué, 23 blessés. 

Journée du 09 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Notre artillerie tire de temps en temps sur les points des tranchées ennemies où des brèches ont été faites dans les fils de fer.Dans la matinée les allemands tirent sur Conchy, Mareuil, Canny, la gare de Roye est bombardé dans la soirée.Notre artillerie tire sur les tranchées de Plémont, sur Hausser, Liembrurme, Le Buvier, La Potière, sur diverses batteries ennemies sur Lagny et Plessis-Cacheleux.
26° division: Le 13°CA renforcé de la 51°DI, de la 22° Brigade de Cavalerie et de la 3° Brigade de Chasseurs d'Afrique reçoit l'ordre d'exécuter, à une date qui sera fixée ultérieurement, ayant pour objectif  général le front ennemi de l'Avre à la Rue de l'Abbaye, direction générale : Sud de Roye (ordre N°651).En conséquence les DI monteront leurs attaques sur les fronts ci-après :  
- 51°DI : de l'Avre à la voie ferrée Roye-Montdidier (exclue)
- 25°DI : de cette voie ferrée incluse à la ligne  exclue côte 98, bois D, bois 439.
- 26°DI : de la ligne incluse côte 98, bois C, sape 6 exclue, bois 439 à la voie ferrée Roye-Ressons
- 1er objectif : Croupe au N de Beuvraignes et Beuvraignes
- Objectif ultérieur : Roiglise 
- Attaque principale : de 439 (inclus) à 451 (inclus), en direction de la batterie 1674.
- Attaque secondaire : de 451 à 479.
Boyaux N° 7 à 1 inclus à la disposition de la 26°DI.L'attaque de la 26°DI sera flanquée à droite par un Rgt de la 120°DI, attaquant sur Rue de l'Abbaye.
La division disposera pour cette attaque, en plus de ses troupes constitutives, de : 1 groupe AC/13, 1 groupement de batteries de 95, 1 batterie de 58T.Elle laissera 1 btln à la disposition du Général Cdt le CA à Bus.
Artillerie lourde : aux ordres du Colonel Cdt l'artillerie du CA.Doit préparer et appuyer ses attaques, en faisant les tirs de contre-batteries, d'écrasement et de démolition.
En prévision de cette attaque, une nouvelle impulsion est donné aux travaux de toutes sortes : travaux d'approche, construction d'abris, de PC, achèvenement de grands boyaux de communication, construction de batteries casematées.Les troupes d'infanterie, artillerie et génie, rivalisant d'entrain et d'ardeur pour que tout soit prêt au moment voulu.
L'artillerie allemande continue à gêner nos travaux en bombardant Tilloloy, Popincourt, Armancourt et l'Echelle-St-Aurin.

Journée du 10 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Dans la matinée notre artillerie tire sur les réseaux du bois triangulaire.Les allemands ripostent en tirant sérieusement sur Roye-sur-Matz, Canny, la côte 91.Notre artillerie répond.Les allemands tirent de temps en temps sur Mareuil, et particulièrement sur Gury, le plateau St-Claude, sur Plessier-de-Roye.Notre artillerie tire principalement sur Le Plémont, Lassigny, le bois triangulaire, Hausser, sur diverses tranchées.
26° division: Grande activité d'artillerie de part et d'autre.Une de nos batteries, réduit au silence une batterie de 105, une autre bouleverse un poste avancé allemand garni d'une mitrailleuse.Les travaux sont gênés à plusieurs reprises par les rafales des batteries allemandes.

Journée du 11 Septembre 1915:
25° division: Nuit calme.Au cours de la matinée notre artillerie rire sur la gare de Beuvraignes, et les maisons entre celle-ci et Rue de l'Abbaye (une démolition sérieuse est constaté dans une habitation), sur des travailleurs, sur Thiescourt, Lassigny.Les allemands canonnent particulièrement le front Nord du bois des Loges, et la côte 91, le village de Plessier-le-Roye.Notre artillerie tire surtout sur les tranchées du Plémont, bois triangulaire.Une brèche est ébauchée dans le réseau de fil de fer allemand.
26° division:  Notre artillerie endommage plusieurs abris de mitrailleuses et démolit la barricade de Beuvraignes.L'artillerie ennemie riposte rigoureusement. 

Journée du 12 Septembre 1915:
25° division: Nuit assez calme, l'artillerie tire de temps en temps sur les travailleurs ennemis.Dans la journée l'artillerie bombarde particulièrement le château du Plessier, Roye, les tranchées du col de Plémont, Canny, côte 91.Notre artillerie tire sur l'ouvrage des Pommiers  à la lisière Sud de Lassigny, bois triangulaire, Plémont.
26° division: Tir continuel de l'artillerie ennemie pendant la nuit sur nos travaux d'approche, surtout dans le secteur d'Armancourt, nous avons 1 tué et 32 blessés.Notre artillerie prend à partie avec succés plusieurs batteries ennemies et continue ses tirs de démolition sur les fils de fer et les ouvrages de 1ere ligne.

Journée du 13 Septembre 1915:
25° division: Nuit assez calme.L'artillerie allemande tire fréquemment sur nos travailleurs sur le front Nord du bois des Loges.Pendant la journée cette artillerie continue à tirer sur ce point, elle canonne en outre le bois des Noirs, Gury, les tranchées entre le château du Plessier et Lassigny.Notre artillerie tire principalement sur le Plémont, Lassigny et tranchées Sud, Thiescourt, diverses tranchées et batteries.
26° division: Le bombardement continue de part et d'autre.Nos batteries bouleversent des abris de mitrailleuses ; les batteries adverses visent nos travaux de sape, surtout dans la région Dancourt-Popincourt, bois du Chariot.Nous avons 5 tués, 36 blessés.
Un certain nombres de batteries d'AL qui viennent d'arriver sont mises à la disposition du Général de division pour les tirs de riposte qu'il jugera nécessaire de faire exécuter en vue de faire taire l'artillerie ennemie. 

Journée du 14 Septembre 1915:
25° division: Nuit assez calme, l'artillerie ennemie et des mitrailleuses tirent sur les travailleurs au Nord du bois des Loges.Dans la journée l'artillerie allemande continue à tirer sur les travaux d'approche, en outre sur les régions de Plessier-de-Roye et de Belval.Notre artillerie canonne Lassigny, les ouvrages du Buvier, bois triangulaire, les tranchées au Sud de Rue de l'Abbaye, Crapeaumesnil et quelques batteries.
26° division: L'infanterie allemande se livre, pendant la nuit, en avant d'Armancourt, à une fusillade incessante et au jet de nombreuses grenades.L'artillerie ennemie semble moins active que les jours précédents.Nos batteries poursuivent leurs tirs de destruction sur les ouvrages allemands et les réseaux de fil de fer, dans lequel des brêches sont ouvertes et entretenues par un tir systématique.  

Journée du 15 Septembre 1915:
25° division: Nuit assez calme, l'artillerie allemande tirent sur les travailleurs au Nord des Loges.Notre artillerie tire dans la matinée sur Le Plémont, Lassigny, sur Le Buvier, quelques batteries et diverses tranchées allemandes.L'artillerie allemande tire au 210 sur le château du Plessier, et sur Gury qui est sérieusement bombardé.Notre artillerie tire particulièrement sur le bois triangulaire et la Divette, sur Lassigny et les tranchées au Sud, sur Crapeaumesnil et Rue de l'Abbaye.
26° division: Les allemands font jouer, à Beuvraignes, un fourneau de mines, dont l'entonnoir se trouve plus près de leurs tranchées que les notres.Les dégâts causés à nos ouvrages sont insignifiants.