Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 01 septembre 1914:
25° Division: Dans la nuit du 31 au 1°, un détachement de 160 hommes du 16° RI s'est porté sur Xassévillers, qu'il a trouvé inoccupé.Il s'est porté ensuite sur le bois de la Horne et a engagé le feu sur les tranchées bordant la lisiére de ce bois.Son effectif n'étant pas assez important pour contourner ce bois et celui de Grand-Bras d'où partait une vive fusillade, le détachement s'est replié sur Xassévilers sans être inquiété. Les lisiéres des bois du Grand-Bras et de la Horne sont fortement organisées et tenues.
La division stationne dans les mêmes conditions que la veille en améliorant dans la nuit les travaux déjà effectués sur la ligne des avant-postes et en arriére.
26° division: Même situation que la veille. Dans la soirée le 13° CA donne un ordre d'attaque pour le 2; mais dans la nuit  arrive un nouvel ordre, ajournant l'attaque à une date ultérieure. Les troupes doivent simplement se maintenir sur leurs positions et à continuer à s'y organiser solidement.

Journée du 02 septembre 1914:
25° Division: L'ordre du CA prescrit de conserver les positions et de les renforcer méthodiquement. En conséquence dans chaque secteur des dispositions sont prises en exécution de cette ordre: tranchées profondes, boyaux de communications, téléphones, observateurs, 2° ligne de défense à organiser, batteries enterrées.La division cantonne dans les mêmes conditions que le 1° septembre.
26° division: Par suite du retrait du 21° CA qui passe en 2° ligne, la zone de la 26° DI est étendue à l'est  jusqu'à la ligne lisière est du bois du Ban de Nossancourt, ferme Champ-Chaudron, lisière est de Bru.Elle est récupére à cet effet les 41° et 71° BCP.A sa droite doit opéré la 44°DI.

Journée du 03 septembre 1914:
25° division: Cannonade allemande sur Roville. On reçoit avis que les allemands placent des mitrailleuses sur la côte 312 (sud de Doncières) face au bois de la Grande Coinche.Puis que la 26°DI est attaqué sur le bois de la Grande Coinche.Ordre est donné à l'artillerie d'appuyer  la 26° DI, 3 groupes prennent par à cette action.Le 86° RI est appelé vers la Croix-Ferry (régiment de réserve générale du CA).Le 38 est chargé des travaux sur la crête d'Hardancourt.
Avis que l'attaque allemande a échoué sur le bois de la Grande Coinche et sur le reste du front de la 26°DI. Pendant la journée l'artillerie allemande à surtout bombardé le village de St-Maurice.La division stationne dans les mêmes conditions que hier avec la différence le 86 est à Romont, le 38 à Moyemont et Hardancourt.Les travaux de retranchement se poursuivent durant la nuit.
26° division: Le Général Pillot prend le commandement de la division.A 11h00 après un violent bombardement d'obusiers, l'infanterie allemande prononce une attaque sur les bois de la Grande Coinche, d'Anglemont et du bois de Nossancourt.A 15h00 l'attaque ennemie est complétement enrayée sur tout le front de la division.Les allemands parraissent avoir subi de grosses pertes.A 23h00 nouvelle attaque de l'infanterie ennemie sur le bois d'Anglemont, elle est repoussée comme la précédente par le feu de notre artillerie et le 139°.Tout redevient calme à 01h00.

Journée du 04 septembre 1914:
25° division: Le front à tenir par la division est limité à la route Doncières-Roville, lisière ouest de Doncières, lisière ouest du bois de roville, 312 (1Km à l'est de Romont).La 50° brigade et 2 Cie du 50° BCP assure la défense du secteur.Le 43° BCP à disposition du Général de la division au nord-ouest de St-Maurice.La 49° brigade en réserve générale du CA au sud de Romont.L'artillerie allemande recommence son tir d'obusiers sur le crête Bois-Menu, Grande et Petite Pucelle et les abords de Roville.Le 38° RI est envoyé de Jeanménil à St-Benoit en réserve de la 44°DI.
Le général Delétoile est nommé à la tête d'un CA provisoire.Le général Chandezon commandant la 50° brigade prend le commandement de la division.
26° division: La division est renforcée par 2 groupes de l'AC qui prennent sur la croupe à l'ouest de Jeanménil, couverte par le 71°BCP.Une artillerie lourde (155L et 95) doit également entrer en action dans le secteur de la division.Journée tranquille.

Journée du 05 septembre 1914:
25° division: Bombardement, cannonade, riposte entre artillerie. Même stationnement que la veille et renforcement des tranchées durant la nuit.
26° division: Les troupes de la division continuent à renforcer les positions occupées dans leurs secteurs respectifs.En même temps de préparer l'organisation d'une 2° zone de résistance sur la rive gauche de la Mortagne.Violent bombardement, fusillade nourrie de la part des allemands, aucune attaque ne se produit.

Journée du 06 septembre 1914:
25° division: Même situation.Reprise de la cannonade par l'ennemi. Notre artillerie riposte.Même stationnement que la veille.
26° division: Journée tranquille. Bombardement vers 17h00.Le Colonel de Gevigney cdt le 92 prend le commandement d'une brigade.

Journée du 07 septembre 1914:
25° division: Violente cannonade sur St-Maurice. Le 38°RI est repris à la 44°DI et placé en réserve d'armée à St-Gorgon.Même stationnement que le 06.Ordre de perfectionnement des retranchements. 
26° division: Matinée calme.A partir de 12h00, violente cannonade entre l'artillerie allemande de Ménil et l'artillerie française (AC et AL) qui se trouve à l'ouest et au sud de Jeanménil.

Journée du 08 septembre 1914:
25° division: Le Colonel Pentel Cdt du 16°RI prend provisoirement le commandement de la 50° brigade.
D'après l'aviation l'ennemi évacuerait Domptal et se replierait au nord.Même stationnement que la veille. Reconnaissance prévues sur Xassévillers, bois du Grand-Bras et de la Horne.
26° division: Journée calme. Les piéces lourdes ennemies ne tirent plus. On poursuit l'organisation de la 2° zone de résistance.

Journée du 09 septembre 1914:
Voir ordre générale d'opérations 1° Armée N°5, du 13°CA N°44, de la 25°DI N°46.
25° division:
02h30: Franchissement des avant-postes.
04h00: Le 16° RI a franchit le ruisseau de Belleville.Le premier coup de canon tonne.
04h30: Le 98° RI est massé devant Xassévillers, avec une cie dans le village, mais est accueilli à coups de fusils venant des tranchées du bois du Grand-Bras
04h45: Notre artillerie établie au nord et au sud de St-Maurice ouvre le feu sur le bois de la Horne et du Jard.
06h00: On reçoit le renseignement que le 85° RI de la 16° division à échouer devant St-Pierremont, sa retraite découvre le flanc gauche du 98.
06h45: Un renseignement verbal, nous apprend que le 98 a éprouvé de grosses pertes dans la vallée du ruisseau de Belleville du fait de l'artillerie allemande, le régiment s'est replié sur la grande route.
07h15: Le 98 se repli derriére la gare et va à Hardancourt se reformer.
08H15: Le 8° CA va renouveller son attaque sur St-Pierremont. En conséquence l'artillerie reçoit l'ordre d'appuyer l'attaque.
09h15: A ce moment là, la situation de la division est la suivante; la 50° brigade: le 98 2 cies dans le bois de Grand-Bras, 2 cies dans les tranchées entre Xassévillers et la grande route.Les autres éléments se reforment vers Hardancourt.16°RI 1 btln à Roville, 2 dans les tranchées de la Grande Pucelle. 43°BCP dans les tranchées le long de la route.50° BCP 2 cies dans les tranchées à la lisière du bois de la Grande Pucelle, 2 cies dans les tranchées entre ce bois et Roville. La 49° brigade en réserve à St-Maurice.
12h00: Ordre du 13° CA de maintenir les positions conquises; de suspendre les attaques jusqu'à nouvel ordre.
13h45: Les allemands bombardent la crête de Bois-Menu, la Grande Pucelle.Le 98 gagne la grande route de St-Pierremont et la crête entre la route et le ruisseau de Belleville.
14h55: Une colonne allemande est signalée marchant de l'est sur Xassévillers.
16h30: Le Général de division est prévenu que le 8° CA par ordre du Général Cdt la 1° Armée, va étendre son front jusqu'à la ligne Xassévillers, lisière nord-ouest de Menu-Bois, Roville.
19h00: Ordre de stationnement.Pas de changement sauf pour la 49° brigade qui bivouaquera à Hardancourt.Odre est donné au 13° CA de se porter en 2° ligne, il sera relevé par d'autres troupes. Le mouvement s'exécute dans les conditions prescrites par la pluie (?).
26° division: D'après certains indices recueillis le 8, l'ennemi semble opérer des retraits de troupe en face de divers points du front de la 1° Armée. Pour empêcher ces retraits, le Général cdt la 1° Armée décide de reprendre l'offensive.Le 13° CA doit attaquer dans la direction générale du bois des Charbonniers.La 26° division doit attaquer tout d'abord le front bois de la Haie Rousse, château de Villers, Nossancourt. La 139° doit se porter à Romont, le 92 et une Cie du génie du corps attaquera par Anglemont sur Nossancourt et le château de Villers.Il continuera à tenir les bois d'Anglemont, du Ban  de Nossancourt et la ferme de Champ-Chaudron.Le 41° BCP continuera à tenir la croupe nord de Bru.Cette journée marque le terme les opérations autour de Rambervillers.Pendant les douze jours le CA en organisant solidement le terrain, en menaçant constamment l'ennemi d'une attaque, est parvenu à le contenir, à le fixer, à maintenir devant lui des forces importantes.Le rôle, bien que modeste, a eu certainement son utilité dans l'ensemble des opérations.
Cette période a permis en outre aux troupes de se reconstituer, de se refaire, de s'aguerrir au contact constant de l'ennemi, de retrouver le sentiment de leur force, que la retraite sur Rambervillers, à la nuit de combat malheureux de Voyer, avait momentanément amoindri. Elles sont prêtes maintenant à reprendre l'offensive avec toutes chances de succés.   

Journée du 10 septembre 1914:
25° division: Les troupes arrivent aux cantonnements fixés entre 5 et 9 heures. Repos le reste de la journée.
26° division: Le 13° CA reçoit l'ordre de quitter ses emplacements pour se reporter en arriére du front de l'Armée, où il doit passer en 2° ligne, après relève par la 71° division de réserve et le CA provisoire.

Journée du 11 septembre 1914:
25° division: Voir ordre général du CA N° 45 prescrivant l'embarquement du 13° CA.La division commence son embarquement aux gares d'Epinal, Thaon les Vosges, Darneuilles.
26° division: Repos dans les cantonnements.

Journée du 12 septembre 1914:
25° division: L'embarquement continue toute la nuit et la journée.L'enlèvement de la division est terminé à 20h00.
26° division: Le 13° Corps est embarqué aux gares de Thaon, Darneuilles, Epinal.Le QG s'embarque à 22h00 avec la Cie divisionnaire du Génie. 

Journée du 13 septembre 1914:
25° division: Les premiers éléments de la division débarque à Creil à partir de 12h00, et cantonnent dans les localités.
26° division: Voyage lent par Gray, Dijon, Villeneuve-St-George, la Plaine, St-Denis, Creil.

Journée du 14 septembre 1914:
25° division: Le mouvement s'exécute dans les conditions prévues.Le mouvement est terminé à 11h30 pour le détachement d'aile.Les renseignements recueillis ne signale aucune troupe ennemie dans la région. Les débarquements de la division sont terminés dans la journée.
26° division: Débarquement à Mantataire à 14h00, cantonnement QG à Liancourt.Les troupes de la division débarquent à Creil, Mantataire, Pont-Ste-Maxence et Liancourt.

Journée du 15 septembre 1914:
25° division: La division reçoit l'ordre de la 6° Armée prescrivant de pousser sa tête sur la ligne Ecouvillon, Pimprez.
26° division: La 25° DI se porte en deux colonnes sur Villers-sur-Coudon et Thourotte.En arrière d'elle, la 26° ayant à sa gauche une brigade marocaine, gagne la région: Bangy, Lachelle, Rémy.Les mouvements s'effectue en une seule colonne par Liancourt, Catenoy, Estrées-St-Denis, Rémy. La division stationne Rémy (QG), Monchy-Hurrières, Lachelle, Baugy couverte par des avant-postes rapprochés.  


Carte routière et hydrograhique du département de l'Oise dressée sur l'ordre du Conseil général... Arrondissement de Compiègne /1883- Gallica