Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 16 Juillet 1916:
25° division: Réciproque et grande activité des artilleries de tranchée.Le 3°Btln du 152° (classe 1916), actuellement dans la zone de la division apar un Btln nouveau du 3°Zouaves (classe 1916).Pertes 1 tué, 11 blessés. 
2
6° division:
51°Bri : Les Btlns Casteran et Bonnot (105°) vont bivouaquer au bois de Warvillers.Les Btlns Nicolas et Krempp (121°) bivouaquent au bois de la côte 100 (1200m N. d'Arvillers).Les Btlns destinés à occuper la 1ere ligne remplacent les unités de 2eme ligne de la 58°DI dans les stationnements de Warvillers, Rouvroy et à l'Ouest.
52°Bri : Sans changement.

120° division:
Activité française 
Physionomie générale : Activité marquée de l'AT ennemie qui à partir de 15h45 à violemment bombardée nos 1eres lignes.notre artillerie et notre infanterie ont répondu énergiquement et ont fait avorter une tentative allemande sur le saillant Jambon.Pendant la nuit, bombardement par torpilles des 1eres lignes du CR des Peupliers et riposte de nos 58T (entre 22h00 et 24h00).
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Notre infanterie est assez calme sauf dans le CR Vannier où elle s'est montrée très active et a repoussé par son feu une forte reconnaissance allemande (30 hommes environ) qui avait tenté d'aborder nos premières lignes face à la tranchées des Zouaves (vers 21h00).
Artillerie : de campagne s'est montrée très active en réponse au bombardementennemi.Le tir a été très efficace et à plusieurs reprises a fait cesser le tir des engins de tranchée ennemis.Un tir de barrage a été exécuté vers 21h00 au moment de la tentative allemande, il a paru efficace.De tranchée : 75 PM en avant du saillant Jambon, 45 PM en face des Peupliers.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux détériorés en plusieurs points par les torpilles allemandes.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 409°RI 3 blessés légers à Quennevières-Sud, 408°RI 1 tué pargrenade à fusil, 2 blessés légers CR Vannier et 3 blessés légers aux Peupliers, 71°RIT 2 blessés légers, 1 blessé grave.
Activité allemande
Infanterie : s'est montrée très active , a lancé des grenades en assez grand nombre, notamment devant Quennevières-Nord et la tranchée Lebras, et aux Peupliers.Une reconnaissance allemande a tenté vers 21h00 d'aborder nos lignes, ainsi qu'il est dit d'autre part.Elle a été repoussée par nos feux d'infanterie et nos tirs de barrage. 
Artillerie : Artillerie de tranchée très active.En plusieurs endroits a provoqué des éboulements sur nos tranchées de 1ere ligne (tranchée des Zouaves, La Palisse, B. Charlet, B. Bassot, Moulin-Moulin, bois de sapins, tranchées Alby et Cousin, boyaux de Clain et Gartempe.Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Le CR Vannier signale des bruits de moteurs vers 23h00.Vers 11h00, un avion allemand venant de la direction de Touvent a tenté de survoler nos lignes.Sans résultat.(Il était translucide).
Travaux : L'ennemi se livre a de gros travaux en 1ere ligne au point 151 (Sud de la Ferme Touvent) et sur la 1ere ligne jusque vers 157.
Divers : Pendant le tir de barrage en avant du CR Vannier, on a entendu chez l'ennemi le bruit d'une sirène et on a vu plusieurs fusées par lui sans pouvoir en faire la distinction.1 canon de tranchée allemand a été repéré vers le point 112.Un autre se trouve à quelques 30m au N-E. du premier.

 
Journée du 17 Juillet 1916:
25° division: Dans la matinée le CR Pont Auger a reçu 200 torpilles environ accompagnées de 20 obus de 105, 30 de 77 et 40 projectiles, sorte de grenades appelés "5 frères".Vigoureuse riposte de notre artillerie.Le tir adverse cesse.
Le Btln du 9°Tir est de retour de Paris où il a pris part à la revue de la Fête Nationale (Place des Invalides).Une Cie du 72°RIT a pris place au secteur du 16°RI.Pertes 1 tirailleur tué par balle.

26° division
51°Bri : Les Btlns de Bouchaud (105°) et de la Pomélie (121°) vont cantonner le 1er à Hangest, le 2eme à Arvillers.Les relèves des éléments de 1ere ligne de la 58°DI (295° et 281° Rgt) par les Btlns Casteran, Bonnot, Nicolas et Krempp s'effectuent sans incident dans la nuit du 17 au 18.
52°Bri : L'EM de la brigade, les élèments du 92° (EM, 2 Btlns) cantonnés à Broyes vont cantonner à Coullemelle.

120° division: 
Activité française
Physionomie générale : Journée très calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Rien à signaler.Patrouilles habituelles.Grenades tirées 27 à fusil, 46 à main, 4 obus VB.
Artillerie : de campagne, tir de riposte sur les minen (points F et A4).De tranchée 5 torpilles de 58 sur le saillant de la ferme St-Victor, ainsi que 50 grenades Aasen.Quelques torpilles lancées de Libertrud.
Travaux : Continuation de la tranchée Alby.Fauchage des herbes en avant des tranchées.Entretien et aménagement des tranchées.Pose de chevaux de frise.
Divers : Néant.
Pertes : 408°RI 1 blessé léger par éclat de grenade au saillant Jambon, 
Activité allemande
Infanterie : Rien à signaler.105 grenades ont été lancées sur Quennevières-Nord, un grand nombre sur le saillant Jambon.
Artillerie : Peu active.Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Néant.
Travaux : Les allemands ont travaillés vers 21h30 aux points 2575 et 2678.Le tir de notre infanterie les a obligé à rentrer dans leurs lignes.Devant le CR Vannier, il a été signalé que les allemands travaillent à la réfection de leurs tranchées.Quelques uns sont montés sur le parapet pour effectuer leur travail, ils ont été aussitôt chassés à coups de fusil.Explosion de mines entendus à gauche de 485.Des travailleurs allemands à l'Est du point 190 ont cessé leur travail à la suite d'un tir de grenades et de salves de fusil de notre part.
Divers : Vers 22h00, un bruit de ravitaillement a été entendu venant de la direction de la ferme des Loges.Des chants accompagnés d'instruments de musique ont été entendus de 22h30 à 23h30 dans la direction de Moulin-sous-Touvent.
Nota il ressort des renseignements complémentaires reçus au sujet du coup de main du 16 au soir (20h30) que l'ennemi a dirigé deux fractions d'environ trente hommes chacune, l'une sur la tranchées des mines (Sud du saillant Jambon), l'autre sur le tranchée des Tirailleurs. 

Journée du 18 Juillet 1916:
25° division: Journée calme.Pertes  2 tués, 3 blessés.
26° division: 
51°Bri : L'EM de la brigade s'installe à Rouvroy.Le colonel Le Rond Cdt la Brigade prend à 09h00 le commandement du secteur ainsi défini :
Limites Nord : Boyau Baumgarten, boyau du calvaire.
Limites Sud : Boyau Touvent, ligne joignant le boyau Bouvois à l'exrêmité du boyau Lagarrue au Sud de Rouvroy.
52°Bri : L'EM de la brigade va cantonner à Thory.Le 139° se porte EM et 2 Btlns à Thory et 1 Btln à Sauvillers-Mongival

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Nuit et matinée très calmes.
Faits saillants de la journée : Un déserteur allemand d'origine polonaise, qui se trouvait entre les deux lignes, mais dans le réseau de fil de fer français depuis la nuit précédente s'est présenté le 18 juillet à 15h30 au PAM2 du CR de Bonval.
Infanterie : Activité normale.Assez nombreuseS grenades lancées.
Artillerie : de campagne assez active, un tir a eu lieu vers 22h00 sur Quennevières-Nord sur un ravitaillement signalé.Tirs de surprise sur divers points.De tranchées 3 torpilles de 58, 36 grenades Aasen sur le saillant de la ferme St-Victor.12 PM sur 485.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Fauchage de l'herbe.
Divers : Le 3°Btln du 38° a relevé cette nuit, sans incident le 2°Btln au CR de Ste-Léocade.
Pertes : 408°RI 2 blessés aux Peupliers.
Activité allemande
Infanterie : s'est montrée active.
Artillerie : Tableaux des coups tirés.Un grand nombre de grenades à fusil et de grenades à main ont été lancées sur le barrage des grenadiers et sur la 1ere ligne du PA Mathieu, ainsi que sur le saillant Jambon et le CR Touvent.Au cours de la nuit, l'infanterie s'est montrée nerveuse, nombreux coups de fusil isolés et quelquefois par salves.Nombreuses fusées ennemies de 5 en 5 minutes.
Aviation : Néant.
Travaux : Travaux de terrassement points 52, 32, 497, 11, 81.Des grenades et des obus VB lancés sur ces emplacements firent cesser tout travail.Les allemands essaient de réparer vers 19h30 un poste d'écoute face au saillant Jambon.Ils sont dispersés par des obus VB.Les travaux continuent devant 151 et 156.Trois coups de mines ont été entendusvers le point 93 à 14h30 et 14h45.
Divers : Quennevières-Nord signale qu'une patrouille venue vers la jonction de 2 compagnies de 1ere ligne a été immédiatement dispersée par les coups de feu.


Journée du 19 Juillet 1916:
25° division: Calme complet.Pertes 3 blessés.
26° division:
51°Bri : Dans la nuit du 18 au 19 les Btlns de la Pomélie et de Bouchaud gagnent respectivement les cantonnements de Rouvroy et Warvillers.La
répartition des troupes et alors la suivante :
En 1ere ligne 4 Btlns (du Nord au Sud), 105° : 1°Btln (Castéran) 3°Btln (Bonnot), 121° : 1°Btln (Nicolas) 2°Btln (Krempp).
En réserve 2 Btlns, 105° : 2°Btln (de Bouchaud) à Warvillers, 121° : 3°btln (de la Pomélie) à Rouvroy.
Le commandant du secteur dispose  des Cies 13/2 et 13/52 du Génie sous les ordres du capitaine Durant Cdt la 13/2.
L'artillerie du secteur se compose des 1°, 2° et 3° Groupes de l'AD/26 et d'un Groupe de l'AC/10.
52°Bri : Le 92° vient stationner à Sourdon.Intrusion au polygone de Thory-Mailly.

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Journée rt nuit relativement calmes.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Lancement de grenades et tir d'obus VB, quelques feux de salves sur travailleurs ennemis.
Artillerie : de campagne, tir efficace du 75 sur les engins de tranchée ennemis, chaque fois que l'un d'eux ouvre le feu.Rafales tirés à 21h30, 23h30 vers 112, 122 et 123.De tranchée quelques torpilles sur St-Victor.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Fauchage de l'herbe devant nos réseaux.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 409°RI 1 blessé par éclat de grenade tranchée Guillemier, 1 homme atteint de surdité par éclatement de grenade tranchée Guillemier, 408°RI 1 homme blessé légèrementpar éclats de grenade tranchée des Tirailleurs.
Activité allemande
Infanterie : Pendant la journée assez calme, plus active au cours de la nuit.L'ennemi tire de nombreux coups de fusil, et lance de nombreuses grenades, notamment devant Quennevières (Nord et Sud) ainsi que devant le saillant Jambon, où sur ce point la fusillade a été intense à différentes reprises.
Artillerie : Peu active, sauf les engins de tranchée qui devant le saillant Jambon ont montré leur activité ordinaire (70 torpilles).Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Vers 16h00, un avion de reconnaissance ennemi escorté de 2 autres avions (fokker) traverse les lignes et revient 20mn après.Les tirs de barrage de notre artillerie les ont obligés à rebrousser chemin.Une seconde tentative vers 16h30 n'a pas eu plus de succès, les avions n'ont même pas tenté cette fois de survoler nos lignes.1 drachen s'est élevé vers Puiseux, 1 vers l'Ouest de Nampcel.
Travaux : Devant Quennevières-Nord, l'ennemi semble travailler sur toute la ligne, on entend parfaitement les coups de pioche.Eclatements de mines vers 485 et le Jambon.Terre remuée devant 112.Devant les Peupliers, les allemands ont pendant la nuit cherché à travailler aux défenses accessoires.Quelque salves de coups de fusil les ont dispersés.
Divers : CR Touvent signale que des sentilles ont entendu des plaintes à la suite dela rafale de 75 vers 23h30.A 03h45, le même indique que l'on perçoit au loin un bruit de moteur à forte puissance.Le CR des Peupliers signale que des ennemis ont été aperçus, ayant comme coiffure un béret noir avec bandeau rouge.

Journée du 20 Juillet 1916:
25° division: Physionnomie assez calme.Pertes 4 tués, 5 blessés.
26° division: 
51°Bri : Dans la nuit du 19 au 20, à 00h30, une forte patrouille ennemie se glisse à la faveur du bruit fait par les travailleurs jusqu'à proximité de la tête de sa sape 11 (sous-secteur du 121°), où se trouvaient 10 hommes de garde et 8 travailleurs.Elle lance des grenades tuant 1 homme, en blessant 2.Elle est repoussée à coups de fusil.Pendant la journée bombardement de Rouvroy avec du 77 et du 150.
52°Bri : L' EM de la brigade vient stationner à Warvillers.
120° division:
Activité française
Physionomie générale : Calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler
Infanterie : Calme.Patrouilles ordinaires.Dans le CR Quennevières-Sud des tirs systématiques de mitrailleuses ont été dirigés sur le Martinet, Puiseux, Moulin-sous-Touvent.Environ 200 grenades lancées.
Artillerie : de campagne assez active, à 00h30 tir sur les 1eres lignes ennemies devant le CR de Quennevières-Nord.Rafales de 75 pendant le cours de la journée.Tir de surprise de 8 coups à 22h00 et 23h30 sur les points 97 et 103.De tranchée 18 torpilles sur divers points.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage de l'herbe devant les lignes.Pose de réseaux.
Divers : Un soldat du Génie (8°) a prévenu le CR de Quennevières-Sud, que vers 23h00, il avait entendu au microphone le phrase suivante dite en allemand : "Il faut faire des prisonniers du 409 à tout prix".Les compagnies en ligne onrt été immédiatement prévenues d'avoir à prendre toutes précautions utiles.L'ennemi n' a jamais pris un homme du 409°.Il est donc probable qu'il connait la présence du régiment dans le CR de Quennevières par les déclarations du caporal du 102°RIT fait prisonnier, il y a trois jours.
Pertes : 409°RI 1 homme tué, 1 homme blessé, 408°RI 1 homme blessé au saillant Jambon, 1 caporal et 2 soldats blessés aux Peupliers, 38°RI 1 blessé léger, Génie 1 tué Cie 26/56.
Activité allemande
Infanterie : CR Vannier signale que depuis deux jours, l'ennemi tire de nombreux coups de fusil dès que la nuit tombe.La troupe en face de ce point parait nerveuse et peu habitué aux services de tranchées.Quelques grenades à fusil et à ailette.CR Peupliers 300 grenades diverses.
Artillerie : Tableaux des coups tirés.Tir important , néant 8 obus de 105 qui sont tombés au ravin de la Faloise, 4 n'ont pas éclaté .
Aviation : Les avions ennemis ont été actif au cours de la journée, notamment vers 20h00, 01h15 et 02h00.Ils ont survolés nos lignes.Le 21, vers 09h00, un avion de reconnaissance a traversé nos lignes escorté par deux autres avions (fokker).Très fortement canonnés, ils ont regagné leur ligne après une dizaine de minutes.Un drachen dans la direction de Nampcel.Le 20, vers 20h10, un albatros a survolé nos lignes. 
Travaux : L'ennemi a tenté de travailler devant le PA Philippe on a entendu enfoncer des piquets.le tir de l'infanterie et quelques grenades ont fait cesser ce bruit.Des bruits provenant de travailleurs ont été entendus à 03h20 vers 93.Ces bruits ont cessé presque aussitôt.Deavant le CR des Peupliers, l'ennemi cherche à travailler aux défenses accessoires.
Divers : A 19h30, devant Quennevières-Sud, une fusée verte à 2 boules a été lancée à gauche du saillant Ouest du point 60.A 23h45, des roulements de voiture ont été entendus sur la route de Nampcel, une partie de ces voitures vient près des lignes (renseignement fourni par le secteur de Quennevières).Dans le CR des Bouleaux et le CRde Touvent, des bruits de chant et d'accordéon ont été entendu vers 21h00.

Journée du 21 Juillet 1916:
25° division: L'artillerie de tranchée a été assez active de part et d'autre.Le 20 à 14h00 le Général Cdt l'Armée a visité l'observatoire de Montaigne et le CR Ambleny.Le Général a exprimé sa satisfaction au Général Cdt la Division.Le 21, le capitaine Gransart de l'EM de la III°Armée et le commandant André du GQG ont visité le secteur.Un lieutenant des canevas de tirs s'est rendu à l'AD/25.
Le Général Cdt l'artillerie de la III°Armée a érté visité les observatoires de la rive gauche.Pertes 2 tués, 10 blessés.

26° division:
51°Bri : La 1ere partie de la nuit du 20 au 21 est très agitée.
21h20 : Bombardement subit et violent par obus de gros calibres sur le secteur du 105°RI et au Nord.L'AC reçoit l'ordre de se renir prête à faire barrage.Le Cdt du 105°RI reçoit l'ordre de prendre toutes dispositions pour contre attaquer, s'il y a lieu.
21h30 : Les Btlns de réserve du secteur sont alertés.Le barrage de l'AC est demandé.Il est assez long à être obtenu, bien qu'elle soit déjà prévenue.
21h35 : Le colonel Renaud (Cdt l'AC du secteur) fait savoir que l'AL déclare n'être pas en mesure de tirer malgré plusieurs demandes.Le Cdt de la Brigade, ayant été avisé qu'il exerce le commandement du secteur en l'absence du Gal de Division, transmet, par l'intermédiaire du chef d'EM de la Division, l'ordre formel au commandant de l'artillerie de faire coopérer l'AL à la défense du front.
22h05 : Le bombardement paraissant être particulièrement concentré sur le Btln de gauche du 105°RI avec lequel la communication téléphonique a été rompue, le Cdt de la Brigade mais le Cdt de Bouchaud à la disposition du colonel Cdt le 105°RI.
22h15 : Le Cdt de la Bri est informé par le chef d'EM que le Cdt du CA vient d'adresser l'ordre à l'AL qui n'a pas encore tiré d'entrer en action. 
22h35 : La liaison est établi avec la 1ere ligne du 105°RI par l'intermédiaire du 121°RI.A l'heure où le renseignement est parti, il n'y a pas encore de mouvement d'infanterie.Les dispositions contre les gaz ont été prises en raison du bombarbement par obus lacrymogènes.
22h45 : Le bombardement mollit  le Cdt de la Bri done l'ordre à l'artillerie de ralentir son feu, puis, le bombardement ayant cessé, fait cesser le tir en prescrivant à l'artillerie de campagne et lourde de se tenir prêtes à reprendre le feu au premier besoin.
22h50 : Confirmation du renseignement que la situation est intactesur le front du secteur.Plusieurs boyaux obstrués, pertes encore inconnues mais ne paraissant pas être élevées.
23h20 : Une attaque allemande est venue à la faveur du bombardement jusqu'aux fils de fer devant la 2°Cie du 105°RI, elle a été repoussée à coups de fusil.
23h45 : Le Btln du 121° est désalerté.Des renseignements complémentaires recueillis, il résulte que l'ennemi laisse 3 morts sur le terrain.Les acdavres ne portant pas d'écussons, un document trouvé sur l'un d'eux ptouvent néanmoins qu'ils appartiennent au 128° d'Infanterie.Dans la 2eme partie de la nuit de fortes patrouilles fouillent le terrain en avant de nos lignes à la recherche des morts ou blessés qui auraient pu être abandonnés par l'ennemi.La Cie 10/4 du Génie est mise à disposition du Cdt du secteur.Les travaux suivants sont entrepris dans le secteur : créartion de places d'armes, de parallèles de départ, d'abris à vivres et de munitions, d'un PC de brigade, élargissement et approfondissement de boyaux.
52°Bri : Reconnaissances du 139° en vue d'une relève du 105° dans le secteur Fouquescourt et Chilly.

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Journée assez calme, sauf dans la zone du 16°RIT où un tir de 120L sur le minen 38-51 a provoqué une risposte excessivement violente sur les CR des peupliers et Libertrud, qui a duré de 16h30 à minuit.Bombardement intense par minen et 150 sur Libertrud.Nuit agitée en raison du bombardement de nos lignes et de l'activité des patrouilles allemandes.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Notre infanterie s'est montrée active au cours de la nuit.Elle a repoussé une patrouille allemande qui avait pénétré dans la tranchée des Zouaves vers 01h30.Une reconnaissance allemande qui tentait d'aborder la tranchée des Mines a été repoussées vers 02h30.Enfin le service de garde du PA Entonnoir a obligé une patrouille ennemie qui circulait en avant des points 20-59 à regagner ses lignes.
Artillerie :
1° AL : Tir de 120L sur 38-51 (voir compte-rendu spécial) 20 obus.Tir de surprise (25) sur 22-57.
2° AC : Assez active, contreles avions et en réponse au tir des minen.Tir de barrage efficace en face de la tranchée des Mines vers 02h30.
3° AT : Très active dans le secteur du 16°RIT en réponse au bombardement de nos lignes par les minen ennemis.Notre AT a tiré 108 obus de 58 sans la zone du 16°RIT, 8 sur le saillant St-Victor, 30 PM sur 22-58, 15 PM sur 22-57.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux, fauchage des herbes devant nos  tranchées. 
Divers : Les travailleurs du PA Mathieu qui posaient des fils de fer ont dû rentrer dans les lignes en présence de 2 patrouilles ennemies d'une douzaine d'hommes chacune.Accueillies par des coups de feu et des jets de grenades, les patrouilles se sont retirées précipitamment surveillés par les notres.Ces faits ont eu lieu vers 22h45.Passage d'une escadrille de 02h10 à 02h30.
Pertes : 16°RIT 2 tués, 4 blessés Libertrud, 408°RI 3 blessés aux Peupliers, 1 disparu (saillant Jambon) au cours de l'attaque de la patrouille allemande (01h30), 409°RI 1 tué par éclat de grenade à Quennevières-Nord, 71°RIT 1 tué par torpille au PA Duplessis.
Activité allemande
Infanterie : L'infanterie ennemie s'est montrée au cours de la journée (plus particulièrement pendant la nuit du 21 au 22) active.Un grand nombre de grenades ont été lancées sur nos tranchées, notamment une centaine sur le PA Mathieu, une centaine sur le PA Philippe, une centaine sur le saillant Betan.Un grand nombre de grenades sur le saillant Jambon.L'ennemi a dirigé plusieurs patrouilles devant nos lignes.Vers 22h45, devant le PA Mathieu, 2 patrouilles fortes d'une douzaine d'hommes chacune.Toutes les 2 ont été repoussées par le tir de notre infanterie et par le lancement de grenades.Une patrouille (6 hommes environ) a pénétré dans la tranchée des Zouaves vers 01h30.Elle a été presque aussitôt repoussée au moyen de grenades.Une reconnaissance  allemande qui tentait d'aborderla tranchées des Mines vers 02h30 a été repoussée.Vers 00h30 une forte patrouille allemande a été également repoussée en avant des points 87 et 93.
Artillerie : Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Les avions ennemis se sont montrés actifs au cours de la journée à diverses reprises ils ont survolé nos lignes.Le tir de nos batteries les a plusieurs fois chassés.2 drachen ont fait plusieurs ascensions au cours de la journée, l'un dans la direction la ferme Tiolet, l'autre dans la direction de la ferme des Loges.
Travaux : L'ennemi travaille toujours activement.Devant Quennevières-Nord, on a entendu de 01h00 à 02h00 des bruits de travaux aux abords de la route de Quennevières.Les guetteurs ont entendu faucher à la pointe du saillant 2377.Nos tirs d'infanterie dirigés sur ces points ont gêné  l'ennemi qui notamment au point 2377 s'est dispersés.Devant Quennevières-Sud, à 23h45 un groupe de travailleurs qui était sorti de la tranchée a été contraint d'abandonner leur travail par nos feux de salve.Le CR des Bouleaux signale que peu en avant de la pointe du saillant qui se trouve entre les points 22-57 et 22-56, un observateur croit voir une guérite blindée qui ne présente pas d'ouverture de notre côté, des travaux ont été faits sur ce point et cette nuit les bombes partaient de là par 6 ou 7 à la fois.Le même observateur dit avoir nettement vu vers 09h00 sur la tranchée ennemie, un appareil photographique ou quelque chose lui ressemblant et comme prenant des vues sur notre tranchée.Bruits de déchargements de voitures (pièces métalliques) au saillant Balthazar entre 21h00 et 23h00.
Divers : Quennevières-Sud signale ce fait que les avions français lorsqu'ils traversent les lignes sont signalés par l'ennemi par des coups de corne.Quennevières-Nord signale que le chemin de fer à voie étroite a été entendu toute la nuit.

Journée du 22 Juillet 1916:
25° division: Une patrouille du 3°Chasseurs va reconnaître le PP des Pommiers (CR Berry), elle est rçue à coups de fusil (Aspirant des Villettes blessé).La nuit dernière à 02h35, un avion est venu dans nos lignes est a survolé Montigny où le QG est cantonné.Ila laché 6 bombes qui sont tombées à 250m du QG, et a filé ensuite dans la direction S-S-E.Un avion a survolé nos lignes à 11h30, il jette 2 bombes sur Fontenoy.Le chef d'escadron Perrin, chef du 3° Bureau de l'Armée, vient se présenter au Généralet se rend à la division voisine 120°DI.Pertes 2 blessés dont l'aspirant des Villettes.
26° division:
51°Bri : Journée relativement calme.Les travaux commencés sont poursuivis.
52°Bri : Deux Btlns du 139° viennent dans les bois de Warvillers-Beaufort.
120° division:
Activité française 
Physionomie générale : Journée du 22 calme jusqu'à 16h00.Violent bombardement par les minen sur le CR des Peupliers et Libertrud de 16h00 à 23h00.este de la nuit et la matinée du 23 assez calme. 
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Lancement de nombreuses grenades.Pendant la nuit, les troupes de 1eres lignes ont effectuées plusieurs patrouilles, 3 au CR Vannier, 1 devant la tranchée Lebras.Des tirs systématiques de mitrailleuses ont été dirigés sur la côte 161 et le bascule de Quennevières.
Artillerie : de campagne, assez active dutrant la journée.Riposte aux tirs des minen, et tirs de surprise en arrière des lignes allemandes.Tirs de surprise de nuit en face Bonval et Libertrud où une relève devait se faire, d'après la déclaration du déserteur du 18.De tranchée, assez active pour répondre aux minen ennemis particulièrement actif.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux qui ont souffert du bombardement.Réparation des brêches faites dans les réseaux par les torpilles ennemies.Continuation des abris.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 409°RI 1 homme tué par éclat de grenade au saillant Betan, 1 homme gravement blessé à la face  (cécité probable) poste de guetteur au saillant Betan, 1 aspirant (Bourcier Gaston)  blessé par éclat de grenade dans le boyau Moulin, 408°RI 3 tués par torpille au saillant Jambon, 1 caporal blessé par éclat de grenade en patrouille, 1 homme blessé par éclat de grenade en patrouille? 1 tué et 5 blessés par torpilles aux Peupliers.71°RIT un lieutenant (Emig du 1°Génie) tué en faisant une reconnaissance des travaux particuliers qu'il devait dirigé dans le CR des Bouleaux.
Activité allemande
Infanterie : Assez calme pendant la journée.Agitée pendant la nuit.Fusillade, tirs de grenades, lancement de torpilles à ailettes, nombreuses fusées éclairantes, indiquent que l'ennemi est inquiet.(1 patrouille au N. du saillant Brimont a été éventée et s'est enfuie sous le feu des guetteurs).L'AT ennemie se montre toujours active.Aux Peupliers, vers 01h15 des bruits entendus ont fait supposer l'approche d'une patrouille ennemie, le feu des guetteurs et le lancement de grenades ont arrêté ces bruits.Aucun ennemi a été aperçu.
Artillerie : Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : De 08h00 à 11h00, deux avions ennemis ont survolé les lignes allemandes, sans essayer de franchir nos lignes. 
Travaux : L'ennemi semble travailler dans ses tranchées devant Quennevières-Sud, les tirs d'infanterie ont paru gêner son travail.
Divers : On entend toujours devant Quennevières-Sud le bruit de ravitaillement ennemi de 22h00 à 02h00, , déchargement de matériaux, roulement de voitures.(direction Puiseux et les Loges).Deux minen nouveaux ont été repérés en face de Ste-Léocade dans la région 228-229.Emplacement exact le 1er x= 5.8, y= 4.9, le 2eme x=5.53, y=4.8.Hier, aux Peupliers, à 17h45, une torpille de 58T a été touchée à sa sortie de la pièce par l'éclat de torpille ennemie.L'obus a éclaté en mettant la pièce hors service.Les deux servants ont été simplement contusionnés.

Journée du 23 Juillet 1916:
25° division: Journée calme.Pertes 1 tué, 5 blessés. 
26° division: 
51°Bri : Nuit du 22 au 23 très agitée.Bombardement par obus de tous calibres (77 et 105) su ous-secteur-Sud et Rouvroy.Vers 01h45, un obus provoque l'explosion d'un abri à munitions de 58 vosin du PC du lieutenant-colonel Cdt le 121°.Tous les abris situés dans un rayon de 100 à 200m sont plu ou moins endommagés.Les pertes occasionnées par cet accident sont de 3 tués et 11 blessés.Les 3 Btlns en ligne du 105° sont relevés par 2 Btln du 139°, ils vont bivouaquer dans le bois de Warvillers et de la côte 100 et gagnent dans la journée le cantonnement de Thory.Le Btln de Bouchaud en réserve reste provisiorement à Warvillers en réserve du 139°.Les travailleurs sont fortement gênés par le bombardement continu  et le tir systématique des mitailleuses allemandes.
52°Bri : Les Btlns du 139° relèvent le 105°, dans la nuit du 22 au 23.Le colonel Mieuville prend le commandement de son secteur le 23 à 09h00, mais reste aux ordres du Colonel Cdt la Brigade.Le 1°Btln du 139° vient bivouaquer dans la matinée de Thory au bois de Warvillers.Il reçoit l'ordre dans l'après-midi d'aller cantonner à Plessiers-Rozainvillers.

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Journée et nuit calmes.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Calme.Tirs systématiquesde mitrailleuses sur Puiseux et ravin du Martinet.Patrouille fixe d'observation de 00h00 à 02h00à l'Est de la route de Touvent (tranchée Lebras) sans incident.
Artillerie : Tirs de surprise en arrière des lignes ennemiesQuelques tirs sur les 1eres lignes ennemies, devant Quennevières-Nord en réponse aux lancements de grenades.AL 8 obus de 95 sur le minen situé en 24-56.De tranchée 10 PM sur le saillant Jambon, 4 sur St-Victor.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et réfection des tranchées et boyaux.Continuation des abris-cavernes et abris pour guetteurs.Déblaiement aux Peupliers et à Libertrud de certaines tranchées et boyaux comblés par les bombardements des minen des jours derniers.
Divers : La relève du 2°Btln du 408° par le 3°Btln dans le CR Vannier a été terminée à 01h30 sans incident.
Pertes : 409°RI Sous-lieutenant Richetin, 7°Cie, blessure à la cuisse par balle (état sérieux), Sergent Audoin, 7°Cie, blessure au ventre par balle (état grave), soldat Parent Elie, 7°Cie, blessure très grave par balle, (ces 3 blessés ont été atteints au cours de la réfection des réseaux en avant de la tranchée Guillemier).   
Activité allemande
Infanterie : s'est montré calme pendant le jour, plus active pendant la nuit.Tirs de grenades, torpilles à ailettes, seaux à charbon, fusillade plus spécialement dans le boyau Philippe, tranchée Laparra et devant le CR des Bouleaux, aux Peupliers et Libertrud.
Artillerie : Très calme.Tableaux des coups tirés.Tirs importants néant.
Travaux : L'ennemi a travaillé à 25-70.Terrassements en 25-56 et 24-56.Devant les Peupliers, l'ennemi a cherché à réparer un réseau de fil de fer devant ses tranchées de 1ere ligne.Des grenades et des salves de coups de fusil et quelques coups de 75 ont été tirés sur ses travailleurs ennemis.Devant Libertrud, bruits de pieux enfoncés en terre.
Divers : Rien à signaler.


Journée du 24 Juillet 1916:
25° division: Secteur très calme.Pertes 1 tirailleur disparu en patrouille, 1 blessé.
26° division: 
51°Bri : Bombardement violent de Rouvroy et du Btln Sud du 121° par obus de 150.Au cours du bombardement l'abri du chef du Btln Sud est détruit.Les dégâts matérielS sont sérieux.La réfection des tranchées et boyaux obstrués nécessite un gros effort.Les autres travaux sont sérieusement retardés.A 09h00 du matin, le colonel Pallu Cdt le 52°Bri prend le commandement du secteur Nord de la 26°DI.Les limites entre les 2 brigades de la division est formée par une ligne imaginaire passant par le point 822 (lignes allemandes), au Nord du boyau Hislaire et aboutissant au croisement des routes Vrély-Parvillers et Rouvroy-Méharicourt.La Cie 13/52 est mise à disposition de la 52°Bri.Le groupement Rayne (1° et 2 Groupes AD/26) passe aux ordres discretS du colonel Le Rond pour la défense Sud de la division.Dans la nuit du 24 au 25 le Btln de Bouchaud quitte Wervillers et va rejoindre le 105° au repos à Thory. 
52°Bri :
 Le Btln Chevalier du 139° relève à Warvillers le Btln de Bouchaud du 105°.
120° division:
Activité française
Physionomie générale : Journée calme.Nombreux coups de fusil échanger.
Faits saillants de la journée : Néant.
Infanterie : Dans la journée assez calme.Au cours de la nuit, notre infanterie a répondu  au feu de mousqueterie et de lancement de grenades de l'ennemi.Une patrouille a été faite vers le boyau allemand B (saillant Walter).le petit poste au bout du boyau vers 21-75 semble abandonné.Une patrouille fixe d'observation devant la tranchée Lebras, à l'Est de la route, placée au cours de la nuit n'a rien eu à signaler.Une patrouille en avant de Ste-Léocade n'a perçu qu'un roulement de voitures lointain.Devant les Peupliers, quelques travailleurs ennemis ont été dispersés à coups de grenades à fusil.De Bonval tir d'une mitrailleuse sur travailleurs ennemis.
Artillerie : de campagne, assez active.En particulier rafales de 75 sur les 1eres lignes ennemies devant Quennevières-Nord, sur le plateau de Quennevières en arrière de la ferme des Loges et sur les emplacements de minen.AL 36 obus de 95 sur le minen 22-61.Tir excellent observé et réglé depuis l'observatoire Clisson (46°Bie).De tranchée une douzaine de torpilles sur Balthazar.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage de l'herbe.Construction d'abris-cavernes.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 409°RI 1 homme blessé par éclat de torpille (tranchée Schwartz), 1 homme blessé par éclat de grenade (tranchée Schwartz), 1 homme blessé par éclatement d'une grenade (boyau Bastier) blessé léger.
Activité allemande
Infanterie : Pendant le jour très calme.Pendant la nuit l'infanterie adverse, comme les jours précédents s'est montrée nerveuse et agitée Nombreuses grenades sur la tranchée Laparra, devant la 1ere ligne de Quennevières-Sud et devant celle du CR Vannier.En plusieurs points, des feux de salve, notamment le CR Touvent.Sur tout le front du secteur l'ennemi a lancé des fusées éclairantes.Une patrouille allemande est venue vers le réseau en 21-51.Elle a été repoussée avec des grenades VB.
Artillerie : Un peu plus active que la journée de hier.Plusieurs rafales de 77 sur des travailleurs posanr des réseaux (devant Vannier et le CR des Bouleaux).Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Rien à signaler.
Travaux : L'ennemi a enfoncé des pieux dans la tranchée entre 24-69 et 24-71.Notre tir d'infanterie a gêné les travailleurs et parait être efficace.L'ennemi a été entendu posant des piquets devant la section de droitre du saillant Betan.4 23h00, une fusillade de 3mn a été déclanchée sur les travailleurs, ce qui les a contraint à interrompre tout travail.Egalment en 24-65 on a entendu l'ennemi vers 03h00 enfonçant des piquets.Devant les Peupliers, en face le PA de droite, l'ennemi a cherché à travailler à son réseau de fil de fer.Bruits de pieux enfoncés, bruits de rail que l'on décharge perçu dans la direction du saillant Balthazar.Des travailleurs fauchant de l'herbe devant le saillant St-Victor ont été dispersés par un tir d'une de nos mitrailleuses.
Divers : Trois allemands ont été vus à la tombée de la nuit sur leur tranchée en face de 24-65.Nos guetteurs ont tiré sur eux.

Journée du 25 Juillet 1916:
25° division: Journée calme.Les boches répondent à nos tirs par des engins de tranchée.Pertes 4 blessés.
26° division: 
51°Bri : Bombardement de Rouvroy par obus de gros calibres entre 12h00 et 13h00.Vers 14h00, les batteries lourdes allemandes sont contre-battues par l'AC sur ordre du commandement du secteur et cessent leur tir.Continuation des travaux en cours.
52°Bri : Reconnaissance du secteur par le colonel et les chefs de Btln du 92°.

120° division: 
Activité française
Physionomie générale : Très calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Généralement calme.Le CR Vannier signale ce fait : on avait observé  entre les lignes une monture en bois munie d'une affiche.Un caporal y est allé.L'affiche est une de celles que nous leur avons envoyées relative au succès russe.Elle avait été replacé face à notre tranchéesur un cadre de bois munide 2 fils électriques l'un à terre, l'autre se dirigeant vers les lignes ennemies.Il a été interdit d'y toucher.La pancarte est placée en 21-65 environ.Une patrouille de la 6°Cie du 71°RIT en avant du PA de l'Entonnoir a rapporté 5 grenades ennemies, qui semblent avoir été abandonnées par la reconnaissance allemande repoussée pendant la nuit du 20 au 21 juillet.Une patrouille en surveillance devant Ste-Léocade n'a signalé aucun bruit suspect, sauf un bruit de moteur.Grenades lancées 127 à fusil, 85 F1, 6 obus VB devant Quennevières (Nord et Sud) et le CR Vannier.Quennevières-Nord relève du Btln Dauger par le Btln Raiton (409° Rgt) sans incident.CR des Bouleaux relève du Btln Molitor par le Btln de Miramon (71°RIT) sans incident. 
Artillerie : de campagen peu active.Quelques rafales vers 20h30 sur 25-71, 497-33, sur des travailleurs, de 20h30 à 23h00, 16 obus de 75 sur 23-63, 24-67 et 28-64.AL : de 20h40 à 21h15, 16 obus de 95 sur le minen de 24-57.AT : néant.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage de l'herbe en avant des tranchées.Construction d'abris pour guetteurs.Pose de chevaux de frise.Réparation de la tranchée de 1ere ligne du PA de gauche de Libertrud et du PA de droite des Peupliers complètement bouleversée par les minen.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 408°RI 1 blessé tès léger par éclat de grenade (tranchée des Tirailleurs), 1 blessé grave par éclat de torpille aux Peupliers, 71°RIT 1 soldat blessé aux cuisses par une balle en entrant dans le boyau de la ferme Ecafant.
Activité allemande
Infanterie : Pendant le jour calme.Nerveuse pendant la nuit, fusillade assez vive sur certains points, notamment devant Quennevières-Sud et le CR Vannier.Un grand nombre de grenades ont été lancées sur Quennevières-Sud et le CR Vannier (tranchée des Tirailleurs).Quelques grenades à fusil devant les Peupliers.Quelques salves de coups de fusil devant les autres.
Artillerie : Tableaux des coups tirés.Tirs importants : néant.
Aviation : Néant.
Travaux : Travailleurs en 487-33, 3 obus de 75, quelques grenades et des feux de salve ont empêché tout travail.Quelques bruits de terrassements ont été entendus vers 21-93.Bruits habituels de Decauville et déchargement de rondins et tôles.Le CR de Bonval signale un travail de nuit aux fils de fer devant le bois 277, une de nos mitrailleuses à tiré, des bombes Aasen ont été envoyées.Devant Libertrud, les allemands ont posés des défenses accessoires en forme de dôme devant le saillant Balthazar, terres remuées, outils laissés près du taillis.
Divers : Une patrouille allemande a cherché à approcher du PP4 vers 02h00 à Ste-Léocade.Accueillie par des grenades et des coups de fusil, cette patrouille s'est dispersée sans riposter.Elle n'a laissé aucun indice sur le terrain. 

Journée du 26 Juillet 1916:
25° division: Physionomie général calme.Aucun évènement saillant.Pertes 6 blessés, 1 disparu.
26° division:
51°Bri : Obus de gros calibres sur la droite du secteur.Tirs de réglage sur notre artillerie.
52°Bri :
 Pas de JMO de la brigade du 26 juillet à la fin du conflit.Pour rappel les JMO de la 26°DI sont déficcitaires pour la période du 25 avril au 07 septembre 1916.
120° division:
Activité française
Physionomie générale : Très calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Calme.Tirs systématiques de mitrailleuses sur Puiseux, ravin du Martinet et la Bascule (origine Quennevières-Sud).Quelques tirs individuels et quelques grenades à fusil sur la tranchée de gauche du saillant 21-64.Patrouilles habituelles.Lancement de grenades et obus VB.Salves sur travailleurs.
Artillerie : de campagne : environ 130 obus de 75 pour riposter aux minen ennemis du saillant 70-38, 8 obus de 120 sur le minen de 410, 4 obus de 95 sur le minen de 24-57.De tranchée : riposte aux minen (une dizaine de projectiles).
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage de l'herbe devant les tranchées, etc...
Divers : Nos avions ont volé cette nuit traversant nos lignes vers 21h45.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Généralement calme.Quelques fusillades pendant le cours de la nuit et quelques grenades à fusil, montrent que l'ennemi est toujours attentif.
Artillerie : Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : 5 avions allemands ont survolés nos lignes vers 19h40 à 20h30.Les tirs de nos canons contre avions ont réussi à leur faire regagner leurs lignes.
Travaux : Vers 19h30, il a été entendu des détonations souterraines en avant du Sud de Quennevières-Sud (détonations lointaines).Déchargement de matériel amené par le Decauville entendu du Jambon.Bruits de voitures vers la ferem de Puiseux et vers Moulin-sous-Touvent.CR Bonval : l'ennemi creuse le boyau vers la ferme St-Victor.On entend tous les jours une trentaine de coups de mine, ce qui fait croire à la construction d'abris souterrains en face de nos lignes.CR Peupliers : l'ennemi travaille activement à son réseau.D'autre part, de 21h00 à 24h00, on a entendu un roulement continuel de voitures chargées de matériel métallique devant le front de la Cie de gauche du CR.Une surveillance très active a été exercée pour savoir s'il ne s'agirait pas de travaux pour l'installation de gaz.
Divers : Renseignements sur les signaux avertisseurs d'avions.Cette nuit, vers 21h45, trois avions amis (?) se dirigeaient vers le Nord.Au moment où ils arrivaient vers les lignes on a entendu un coup de corne provenant du point 60-44 de la 1ere ligne ennemie.Puis l'ennemi lança 3 fusées rouges, 1 fusée verte, 1 fusée rouge, a 10 ou 15 secondes d'intervalle.Un projecteur fouilla le ciel dans la direction du Bout-de-Vaux.Ce poste de lancement de fusées était dans la direction du Nord.Les fusées rouges donnaient naissance à une boule rouge qui en retombant se morcelait en plusieurs feux répartis sur la même verticale.La fusée verte a donné naissance à 2 boules vertes plus volumineuses.L'artillerie ennemie a tiré sur les avions d'assez loin dans l'intrieur des lignes ennemies, direction N-O.

Journée du 27 Juillet 1916:
25° division: Activité des MW.Tirs systématiques de nos mitrailleuses pendant la nuit.Une escadrille de 4 avions allemands venanrt de la direction du Sud a traversé nos lignes.Canonnés par nos batteries ces avions ont pris la fuite.Pertes 6 blessés.
26° division: 
51°Bri : Une patrouille ennemie est dispersée à coups de fusil devant le centre de la compagnie droite du secteur.Dans la journée, bombardement du PC Ney du 121°.Dégats matériels assez importants.Bombardement intermittent de Rouvroy.Risposte sur 1ere ligne et Fouquescourt.
52°Bri : 

120° division:  
Activité française
Physionomie générale : Journée calme, sans autre fait notable à signaler que l'activité des avions ennemis qui ont jeté des bombes sur Ecafant.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Assez calme.Tirs systématiques de mitrailleuses sur 25-79 et sur 37-65, de 03h30 à 04h30.Tirs individuels et lancement de grenades, notamment devant le fronr de Quennevières Nord et Sud et en face du saillant 20-62.De 22h00 à 24h00 une patrouille devant le PA de l'Entonnoir a constaté que les anciens boyaux se rendant chez l'ennemi sont obstrués par des chevaux de frise, grillages, etc...
Tir sytématique des fusils Mauser pendant la nuit sur la chaussée Brunehaut et sur la croisée des routes de la sucrerie au Bout-de-Vaux.Le 2°Btln du 38° a relevé sans incident le 1°Btln au CR Bonval.
Artillerie : assez active.De campagne : une salve de 4 obus sur 25-71 à 20h30.21h15 tirs de 75 sur 30-56, 53-62, 53-66, 26-64.Salves de 75 au cours de la journée sur 24-57 et sur les tranchées de 1eres lignes ennemies.AL : 15h10 tir du 95 sur 23-58, 16h00 tir du 95 sur 35-54 et  30-56, 21h15 tir du 95 sur 30-56, 53-62, 53-66 et 26-64, pendant la journée sur 31-51 et 31-50.AT : 2 bombes sur24-72 et 41 des Peupliers sur 36-48. 
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage de l'herbe devant les tranchées de 1ere ligne, etc...
Divers : Quennevières-Sud signale que ce matin un minen est tombé à l'entrée de l'abris de la mitrailleuse près du B. Charlet.La mitrailleuse est intacte, l'entrée est démolie un mousqueton brisé, pas de blessé.
Pertes : 409°RI 1 blessé par éclat de torpille (Quennevières-Sud), 2 blessés par éclat de torpille (tranchée Laparra), 408°RI 1 caporal blessé à la main par éclat de grenade, 1 caporal blessé aux mains par éclatement d'un détonateur trouvé dans la tranchée (CR Vannier), 71°RIT 1 blessé léger par balle (tranchée Boblet), 16°RIT 1 blessé par accident de grenade à Libertrud.
Activité allemande
Infanterie : Calme pendant la journée.Fusillade au cours de la nuit, lancement de nombreuses grenades, plus spécialement sur Quennevières-Sud, le saillant Jambon, et Libertrud.
Artillerie : Artillerie de tranchée assez active, de campagne faible.Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Vers 19h00, plusieurs avions ont survolé nos lignes.Un de ces avions a lancé 3 bombes qui sont tombées près des cuisines à la grotte d'Ecafant.Les 2 autres  à 300m N-O. sur la route de la porte de Tracy.Résultat : néant.Au cours de leur vol, ces avions ont été d'un violent bombardement de nos batteries contre avions. 
Travaux : On signale un coupage d'herbe en 22-78 et pose de fil de fer 22-79.Des feux rasants d'infanterie ont été faits sur ces points par groupes de tireurs.Des cris entendus laissent supposer qu'un travailleur a été atteint.Deux détonations souterraines entendus dans la direction de 24-77.Léger terrassement au point 26-56.Devant les Peupliers, les allemands ont cherché à réparer les tranchées boulversées par notre AT.Quelques petites explosions de mines entendues devant le PA de droite.Devant Libertrud, fauchage des herbes, enfoncement de pieux (bruits moins intenses qu'à l'ordinaire), les tranchées prises (point 43-52) semblent particulièrement remués.  
Divers : CR Vannier signale 4 emplacements de minen, 1 vers 24-57 tirant sur le ravin de la Bombe, le 2eme vers 23-64 tirant sur la tranchée Boblet et les Tirailleurs, le 3eme vers 25-67 tirant sur le Jambon, le 4eme vers 26-71 tirant sur le barrage Breton.De 23h00 à 24h00, l'ennemi a lancé en arrière de ses lignes devant les Peupliers, des fusées de toutes catégories, vertes, rouges, vertes tournantes, vertes et rouges à étincelles montant et descendant verticalement.

Journée du 28 Juillet 1916:
25° division: Depuis quelques remps, nos patrouilles ne rencontrent plus d'ennemis.Il semble que les boches sortent beaucoup moins de leurs lignes.Pertes 6 blessés.
26° division:  
51°Bri : Deux patrouilles allemandes sont dispersés à coups de fusil pendant la nuit.Grande activité de l'artillerieennemie sur la ligne de soutien du bataillon centre, les boyaux d'Arras et de l'Yser, le PC Ney.Bombardement de Rouvroy, un dépôt de munitions de 75 saute.Pour permettre que les bataillons connaissent mieux leur secteur d'attaque, le régiment passe de la formation 2 bataillons en ligne et un en réserve, en formation d'attaque soit 3 bataillons en ligne.Ces bataillons ont chacun 2 compagnies en ligne et 1 à Rouvroy.Les 3 compagnies réunis à Rouvroy sont la réserve du secteur.Cette réserve comporte en outre 1 compagnie de mitrailleuses, 2 seulement des compagnies du régiment en ligne sont en position.
52°Bri : 

120° division:
Activité française 
Physionomie générale : Journée calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Assez calme, sauf dans le CR Vannier, où une lutte à la grenade à fusil s'est poursuivi à différentes reprises pendant le cours de la journée.Notre infanterie a riposté énergiquement et l'initiative du lancement à des heures variables.L'ennemi a répondu rageusement par rafales.Tirs systématiques de 03h30 à 05h00 sur 30-56, 25-80, 37-65 (origine du tir Quennevières-Sud).Grenades lancées 29 P1, 84 à fusil, 75 obus VB.
Artillerie : de campagne : assez active (devant Quennevières-Nord) en réponse au tir de l'AT ennemi qui bombardait nos tranchées devant le CR des Bouleaux en réponse au tir de l'AT allemande (une salve a été tiré vers 22h00 sur des travailleurs signalés 26-55.AL : quelques rafales sur les minen déjà signalés.De tranchée : 50 PM et 7 GM sur minen en 24-59 et 24-57.Quelques torpilles de 58 sur le saillant de la ferme St-Victor.   
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage des herbes.Pose de réseaux.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 409°RI 1 blessé par explosion de détonateur, 1 blessé au ventre par éclat de torpille (mort au cours du transport.Quennevières-Sud). 408°RI sous-lieutenant Dubois blessé légèrement à la cuisse par éclat de grenade au moment où il observait dans notre réseau le tir des grenades à fusil de ses hommes, 71°RIT 1 soldat tué et 2 soldats blessés CR des Bouleaux.
Activité allemande
Infanterie : s'est montré active devant la 303°Bri surtout pendant la nuit, fusillade, lutte de grenades, nombreuses fusées éclairantes.L'activité a surtout été marquée devant Quennevières Nord et Sud, qui ont reçu un grand nombre de grenades, ainsi que devant le CR Vannier où la lutte a revêtu parfois un certain acharnement.Vers 21h15, 3 allemands ont été aperçu en avant de leur tranchée (23-64).Quelques coups de fusil ont suffi à les faire rentrer.Devant la 49°Bri, quelques grenades à ailettes lancées devant les Peupliers, quelques coups de fusil isolés devant Libertrud mais moins nombreux que les jours précèdents.
Artillerie : L'artillerie de tranchée surtour s'est montrée active notamment devant Quennevières-Nord.Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Les avions ennemis ont été très actifs au cours de la journée et sont venus plusieurs fois survolés nos lignes, notamment vers11h35, 12h10, 18h30.Vers 22h00, des avionssurvolant nos lignes ou se dirigeant vers l'intérieur des lignes allemandes.Deans la journée, les drachens ont fait leur apparition direction des Loges, à l'Est de Puiseux et au S-E. de Touvent.
Travaux : Bruits de pelles et de pioches entendus devant les Peupliers.Les allemands renforcent leurs défenses accessoires devant le saillant Balthazar.Quelques levées de terre à la tranchée grise.Terre fraîchement remuée sur les tranchées du saillant St-Victor où l'on constate également des réseaux de fil de fer neufs.Les allemands travaillant dans le boyau donnant accès à la ferme St-Victor au N-N-E. de cette ferme.Deux torpilles lancées sur ces points ont interrompu les travaux pendant un instant.Il serait à désirer que l'AT reçoise une allocation supplémentaire de bombes pour arrêter définitivement les travaux que l'ennemi reprendavec une activité nouvelle au saillant St-Victor.Vers 21h00, l'ennemi semblait enfoncer des piquets dans la tranchée de 1ere ligne devant Quennevières-Nord.Quelques coups de fusil dans la direction du bruit a suffi à faire cesser le travail.Quelques bruits de terrassement en 20-61, vers 11h00 des grenades ont été lancées sur ce point.Entendu également enfoncer dans la même direction.L'ennemi travaille toujours vers 22-57 et 26-55.
Divers : Roulements de voitures entendus des Peupliers.Vers 22h00, bruit de voitures semblant transporter du matériel pesant, allant de l'Ouest à l'Est (entendu de Libertrud).Vers le point 24-58, où un minenwerfer a été signalé, il a été vu un nuage de fumée  blanche plus épais que celui du départ que matque le départ d'une torpille.Ce nuage s'est étendu un moment sur la ligne ennemie, puis s'est dissipé.Aucun éclatement de torpille n'a suivi, on peut supposer un accidents aux alentours de cette pièce.

Journée du 29 Juillet 1916:
25° division: Journée très calme.Pendant la première partie de la nuit, 5 projecteurs allemands fouillent le ciel sous-secteur de Vic.Pertes 1 blessé.
26° division:
51°Bri : Bombardement intermittent de Rouvroy.Tir de destruction par obus de gros calibres sur les batteries à l'Ouest du village.Les travaux sont toujours retardés par les effets du bombardement ennemi. 
52°Bri : 

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Journée et nuit calmes.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Calme presque sur tous les secteurs, sauf devant la tranchées des Tirailleurs, où la luttr des grenades s'est poursuivie.Tirs systématiques de mitrailleuses sur 25-80 et 37-65 à 20h30 et 04h15 (origine Quennevières-Sud).Patrouilles faites par le 3°Chasseurs à cheval pour observer la face Est du saillant Von-Gotzen, sortie à21h00, rentrée à 23h45.Compte-rendu spécial.Grenades lancées 80 à main, 52 à fusil, obus VB 45 (zone d'Offémont).Tir de grenades à fusil et obus VB, quelques feux de salves sur des travailleurs dans la zone d'Attichy.
Artillerie : Très calme, quelques rafales de 75 en face de la tranchée Dard entre 21h00 et 22h0.AT : 12 torpilles de 58 sur le saillant St-Victor
Travaux : Continuation des travaux en cours.Aménagement et entretien des boyaux et tranchées.Fauchage des herbes devant les tranchées.Pose de fil de fer et chevaux de frise.
Divers : Le cadre placé entre les lignes a été ramené cette nuit.Les fils qui serraient le cable sont bien des fils téléphoniques mais qui semblent n'avoir servi que comme ficelles.
Pertes : 409°RI l'aspirant Loiseau, 10°Cie, blessure à l'épaule par balle à l'ouvrage Arnoult, 408°RI 1 blessé léger au bras droit par éclat de torpilles (tranchée des Tirailleurs), 1 tué et 1 blessé grave par éclat de grenade aux Peupliers, 
Activité allemande
Infanterie : Calme, sauf devant la tranchée des Tirailleurs où les allemands ont envoyé 40 grenades à fusil, nous avons riposté par 52.Vers minuit trente, une patrouille allemande composée d'une dizaine d'hommes et munie de cisailles et de grenades a tenté un coup de mainsur le petit poste de la "Cage aux Poules" à l'Ouest du CR de Bonval.La patrouille a été dispersée à coups de fusil par un poste de couverture d'une section de travailleurs.Ccoups de fusil nombreux et nombreuses grenades à ailettes devant les Peupliers et Bonval.
Artillerie : Nulle.A signaler 18 torpilles tombées de 22h00 à 24h00 sur l'ouvrage Philippe, origine 24-74, et quelques seaux à charbon à peu près aux mêmes heures sur le ssaillant Jambon.4 obus de 77 sur Ste-Léocade, 4 torpilles sur les Peupliers
Aviation : Les avions ennemis se sont montrés actifs au cours de la journée, à signaler vers 20h30 un avion qui survolé nos lignes, a lancé des boules lumineuses, un autre vers 20h00 a laissé tombé à hauteur du bois Barbu, une fusée blanche.
Travaux : Bruits de ferraille vers 21-62.L'ennemi travaille toujours vers 26-55.Travaux de terrassement aux abords de la ferme St-Victor.
Divers : Quennevières-Nord signale qu'après une salve de 75 sur minen, vers 21h00, les boches ont lancé des fusées vertes sur divers points de leur ligne du Sud en remontant vers le Nord.CR Vannier signale que pendant la pose de fil de fil de fer en avant des Tirailleurs, quelques bochesse sont avncés (4 ont été vus) vers les sentinelles protégeant les travailleurs.Des grenades leurs ont été lancées mais la plupart n'ont pas éclaté (F1 neuves).Les travailleurs ont été ramené à l'arrière pour éviter un bombardement de grenades ou d'une fusillade.Un emplacement de mitrailleuses semble construit depuis la nuit précédente devant Libertrud vers  x= 54340, y= 495130.Roulements de voitures perçus des Peupliers.Libertrud signale vers23h00 des bruits de véhicules en arrière de Balthazar, certains de ces véhicules semblaient très pesants.Les autres véhicules plus légers avaient une allure plus rapide. 

Journée du 30 Juillet 1916:
25° division: Rien à signaler.Pertes 1 tué, 3 blessés.
26° division:
51°Bri : Bombardement de Rouvroy par obus de tous calibres.Dégâts importants causés par l'artillerie ennemie sur les boyaux Joffre, d'Arras, de Calais, de l'Yser, Marchand.Une partie de la ligne de résistance est endommagée.Les places d'armes du boyau Marchand sont presque entièrement nivelées.La relève du 121° par le 105° a lieu sans incident.Le Colonel Cdt le 105° établit provisoirement son PC au PC d'Arras.
52°Bri :   

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Calme dans la journée.Pendant la nuit le secteur a paru agité en raisons des nombreuses fusillades déclanchées par l'ennemi.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Calme.Patrouilles ordinaires.Tirs systématiques de mitrailleuses à 21h30 et 03h45 sur 25-80, 37-65 et 30-76.Granades tirées 119 F1, 53 à fusil, obus VB 29.Plus spécialement sur le front de Quennevières-Sud, le Jambon et la tranchée des tirailleurs.
Artillerie : de campagne : peu active.AL : 50 obus de 95 sur 31-52.AT : 8 GM  tir de réglage de positions nouvellement installées, 45 torpilles sur la saillant Balthazar, 4 torpilles de 58 sur des travailleurs au saillant St-Victor.
Travaux : Continuation des travaux en cours.Entretien et aménagement des tranchées et boyaux.Fauchage des herbes et pose de réseaux.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 71°RIT 1 tué par balle (tranchée Boblet), 408°RI 1 blessé (aux Peupliers).
Activité allemande
Infanterie : Calme dans la journée.Très nerveuse au cours de la nuit.Fusillade intense en divers points, notamment devant CR Vannier et Bouleaux.Nombreuses grenades à fusil.Profusion de fusées, tout cela semble indiquer de l'inquiétude chez l'ennemi.CR Vannier indique que l'ennemi entendant la patrouille de couverture de nos travailleurs (22h15) lui a lancé 20 grenades à mains.Ces grenades ont été lancées à un signal donné par un coup de sifflet long suivi de plusieurs coups brefs et répétés.Ces grenades semblaient partir de la tranchée et du petit poste D 20-64.Le CR de Bonval signale que pendant la journée, comme pendant la nuit, des guetteurs tirent de leurs tranchées de 1ere ligne (coups de fusil, grenades à fusil).A en juger par l'apparition fugitives de coiffures, la surveillance parait permanente au saillant St-Victor.
Artillerie : Peu active.Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Deux avions ont survolés nos lignes dans la journée vers 16h00.
Travaux : Les allemands travaillent beaucoup dans leurs tranchées.On entend des bruits souterrains devant le PA Mathieu qui ont lieu de jour d'une façon presque continue sauf aux heures des repas.Les feux de nos guetteurs et quelques grenades les ont gêné dans l'exécution des travaux.Vers 28-51 des faucheurs ont été dispersés avec 3 obus de 75 à 22h05, ils ont pris la fuite en criant.Des bruits de charette et de Decauville ont été entendus vers Touvent à 24h00.Des travailleurs ennemis semblent procéder à une réorganisation des abords de la ferme St-Victor.Une allocation spéciale de torpilles serait nécessaires pour détruire tous ces travaux.
Divers : En face du PA Mathieu, l'ennemi a été très bruyant hier soir à 20h00.Chants, cris, accordéon, quelques grenades ont été envoyées dans la direction d'où provenait ces bruits.Entendu des Peupliers des roulements de voitures entre 21h00 et 24h00. 

Journée du 31 Juillet 1916:
25° division: Dans le secteur, des pancartes annonçant les succès des russes ont été placées.Pertes 1 tué, 6 blessés, 1 disparu. 
26° division:  
51°Bri : Bombardement de la 1ere ligne des bataillons Centre et Sud, des abords de l'ouvrage Ney, de Rouvroy.
52°Bri :

120° division:
Activité française
Physionomie générale : Calme.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Infanterie : Calme.Tirs systématiques de mitrailleuses sur 25-80 et 33-80, 37-65 et 30-76 à 20h00, 22h00, 03h30 et 05h00.Une patrouille conduite par le sous-lieutenant Canton du 3°RCC sur le saillant Von-Gotzen (sans incident).Tirs de grenades à fusil et obus VB aux Peupliers. Patrouilles ordinaires qui ont entendu devant le saillant St-Victor un bruit de moteur, un roulement de wagonnets, bruits de poutres en fer jetées d'un véhicule.
Artillerie : de campagne : quelques obus sur 31-49 et 31-48 à 17h00 et 23h00, à 16h30 rafale sur 22-58.AT : 8 PM sur 24-73 et 24-74, 20 torpilles lancées des Peupliers, 52 torpilles lancées de Libertrud, 4 torpilles lancées de Bonval. 
Travaux : Continuation des travaux en cours.Aménagement et entretien des boyaux et tranchées.Fauchage des herbes.Cette nuit, travail important sur différents points avec le 1°Génie.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 38°RI 1 soldat blessé (main emportée par l'explosion d'une torpille allemande).
Activité allemande
Infanterie : Calme dans la journée, se montre toujours inquiète pendant la nuit.Toujours profusion de fusées eclairantes et tirailleries continuelles.Nombreuses grenades à ailettes lancées sur les Peupliers.Nombreux coups de fusil provenant du saillant St-Victor.
Artillerie : Tableaux des coups tirés et des tirs importants.
Aviation : Très active.Vers 17h00, un avion allmand survolant nos lignes a paru régler un tir sur le ravin de la Bombe et de la tranchée Houpert. Ce matin, 5 avions ont survolés nos lignes vers 10h00 (canonnés très tardivement et très peu).A 18h50, un drachen s'élèveà gauche des 4 arbres et descend 5mn après.
Travaux : On entend toujours des bruits souterrains vers 25-70.Devant Quennevières-Nord, bruits de ferrailles au cours de la nuit provenant des 2eme et 3eme lignes.Devant le CR Vannier, l'ennemi a tenté de réparer ses réseaux.Travaux signalés en 24-56 et 24-55.Sous-lieutenant Canton signale que vers 22-55 et 22-57 l'ennemi a travaillé à ses réseaux.(deux torpilles ont été tirées sur ces derniers points, les travailleurs se sont dispersés).Bruits de Decauville au ravin du Martinet et roulements de voiture habituels vers 22h00 et 02h00 à 04h00 dans la direction du Moulin-sous-Touvent.Une petite brêchefaite dans le réseau allemand du chemin creux au saillant St-Victor a été partiellemnet réparée pendant la nuit.L'ennemi a continué à travailler aux abords de la ferme de St-Victor.On signale également pendant la nuit des déchargements de gros matériaux métalliques (probablement des poutres) dans la direction N-O. du CR de Bonval.Un gros de roulement de voitures s'est fait entendre un peu à l'Ouest d'Autrèches.Après un tir de la 14°Bie, ces roulements ont été momentanément arrêtés pour reprendre plus tard dans une direction insuffisamment précisée pour justifier un nouveau tir.Les divers indices constatées au cours de la nuit peuvent faire supposer qu'il y a eu une relève allemande devant le CR de Bonval. 
Divers : Les minen tirant sur Bonval a été à nouveau repéré à la lueur et la fumée à gauche du bois rectangulaire.