Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 16 Octobre 1916:
25° division: Un obus malheureux a tué 7 tirailleurs et blessé 6 autres.Bombardement lent et continu des organisations défensives des 1eres lignes.
Pertes : 2 officiers blessés lieutenant Salvat et sous-lieutenant Bourgeois du 9°Tir ainsi que 13 tués et 18 blessés.
26° division:  JMO difficitaire jusqu'au 10 décembre 1916.
120° division: de 18 heures à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Journée relativement calme, marquée par une très grande activité aérienne des deux parties.
Activité française 
Infanterie : Des grenadiers du 86° ont occupé cette nuit le point 96dans la tranchées des Salsifis, établissant ainsi la liaison avec le 408°, à la hauteur de 96 et 96c.
Artillerie : Quelques tirs de l'AL et de 75 sur les 1eres lignes allemandes.
Relèves : 408° Btln Marcotorchino a relevé le Btln Soulaire en 1ere ligne.409° Btln Raiton a relevé le Btln Carrot en 2eme ligne, sans incident. 
Travaux : Aménagements des tranchées et boyaux.Construction de niches-abris.Continuation des parallèles de départ.
Pertes : 408°RI 2 blessés légèrement par éclats d'obus, 409°RI 6 blessés, 38°RI 1 tué, 3 blessés, 86°RI 2 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Calme.Quelques allées et venues à signaler entre 08h00 et 09h00 d'Ablaincourt à la corne N-E. du cimetière (des rafales de 75 ont été dirigés vers ces points).
Artillerie : Barrages ennemis déclanchés le 16 vers 18h00 par lancement de fusées blanches à plusieurs feux par l'infanterie ennemie. A ces barrages a répondu un barrage français qui atrès peu duré, sur le front du 86° et la gauche de la division.
Dans la journée du 17, très activité de l'artillerie (surtout 105 et 150) sur tout le secteur.Le tir a été particulièrement intense sur le Sarcophage et le Serpentin.Des tirs violents ont été dirigés contre nos avions.
Aviation et aérostation : Très active dans l'après-midi du 16 et la matinée du 17.Les avions ennemis semblent faire un réglage minutieux du tir de l'artillerie.Drachens nombreux en ascension pendant la soirée du 16 et la matinée du 17.
Divers : L'infanterie ennemie lance de nombreuses fusées blanches à 6 ou 8 feux et quelques fusées à 2 bombes rouges ce qui provoque à l'arrière le lancement de fusées vertes à un feu.

Journée du 17 Octobre 1916:
25° division: Commencement de la préparation.Tirs d'artillerie à partir de 07h00.Nos tirs de destruction sont trés actifs.Réaction de l'ennemi assez faible.Consommation de munitions AL 1062, AT 667.
Pertes : 1°RZ capitaine Bernot blessé, 11 tués et 25 blessés.
Un groupe d'une vingtaine de boches conduit par un gradé s'est présenté, pour se rendre sur le front du Btln Bidaut.Une torpille française a anéanti ce groupe, dont le seul blessé a été ramené dans nos lignes.
120° division: de 18 heures à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Jounée marquée par une assez forte activité de l'artillerie ennemie.
Activité française 
Infanterie : Calme.
Artillerie : Tirs intermittents de 75 et de l'AL sur les 1eres lignes allemandes et le Sud d'Ablaincourt.
Travaux : Aménagement et réfection des tranchées et boyaux.Approfondissement de la 1ere parallèle de départ devant le Btln du 408°.Continuation des gradins de franchissement et d'un boyau de communication entre les 2 parallèles.Achèvement de l'organisation de la tranchée de liaison avec le 158°RI.
Divers : Reconnaissnce par les officiers des Btlns du 338° et 278° des positions de seconde ligne ou ils relèvent cette nuit les Btlns Jullien, Foissey, Dumas, Raiton.
Aviation : Peu active.
Pertes : 38°RI 2 tués, 2 blessés, 86°RI sous-lieutenant Siret blessé, 408°RI  2 tués, 2 blessés, 409°RI  1 tué, 2 blessés.
Activité allemand
Infanterie : Calme.Rien à signaler.
Artillerie : Très active.Bombardement par gros calible du chemin creux et de 4490, ou l'ennemi tire d'une façon assez continue.Bombardement par 77, 88, 105 et 150 de la tranchée de l'inoubliable Grand-Père, de la voie ferrée, du boyau du Chêne, du village d'Ablaincourt, du boyau du Serpentin, des Sabines et de la tranchée du sarcophage.Bombardement pendant la journée de Vermandovillers.Une batterie de 88 est signalée entre Pressoir et Ablaincourt, vers la côte 84.
Aviation et aérostation : L'aviation ennemie s'est montrée très active pendant la soirée du 17.Elle a procédé à des réglages d'artillerie et à de nombreuses reconnaissances au dessus de nos lignes pour observer les travaux en cours et ce malgré nos tirs de mitrailleuses et de batterie contre avions.Sept drachens ont été vus en observation dans la soirée du 17.Dans la journée du 18, activité nulle de l'aviation et des ballons, deux drachens seulement en observation.
Travaux : L'ennemi a travaillé cette nuit, bruit de ferraille, etc...On a l'impression devant le front du Btln du 408° que l'ennemi se couvre sur ses emplacements par des fils de fer.Il continue à amènager la tranchée partant de la corne Nord du cimetière d'Ablaincourt et se dirigeant vers le Nord (Boyau Sebastopol).Les travailleurs ont été dispersés à plusieurs reprises par des coups de fusil.
Divers : A 10h30 l'observateur du PC de la voie ferrée signale une fusée à 10 feux lancée par les allemands du centre d'Ablaincourt.Immédiatement après un coup de canon (fusant) suivi d'une nouvelle fusée, puis fusées semblables sur toute la 1ere ligne allemande et rafale assez violente sur notre 1ere ligne.A ce tir nous avons riposté par une rafale de 75 sur la 1ere ligne ennemie.
Matériel recueilli : 2 mitrailleuses.

Journée du 18 Octobre 1916:
25° division: L'opération d'attaque prévue pour aujourd'hui est par suite de temps défavorable retardée de 24 heures.Reprise de nos tirs de destruction dans l'après-midi.Réaction faible des boches.Consommation AC 4363, AL 1202, AT 291.
Pertes : Lieutenant Pouget du 9°Tir blessé, 7 tués, 35 blessés.
120° division: de 18 heures à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Nuit et journée calme.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Activité moyenne.Tirs de 75 et de l'AL sur Ablaincourt, boyau Sonore et boyau des Sabines.
Relèves : Relèves par des Btlns de la 123°Bri des Btlns réserve de brigade et Rgt.Relève du 3°Btln du 409° (Raiton) moins 1Cie par le Btln de la Rochère (278°).Le Btln Raiton va à Démuin.Relève du 1°Btln du 408° (Dumas) par le Btln Leblanc (278°).Le Btln Dumas va à Démuin.Relève du Btln Jullien (38°) par le Btln de Lestrade du 338°.Le Btln Jullien va au camp 154.Relève du Btln Foissey par le Btln Marinet (338°).Le Btln Foissey va à Villers-aux-Erables.Relèves effectuées sans incident.
Pertes : 38°RI sous-lieutenant Calvet blessé par éclat d'obus, 408°RI 1 caporal et 3 hommes tués par éclats d'obus.
Travaux : Continuation des parallèles de départ.Réfection des tranchées et boyaux endommagés par le bombardement et la pluie.
Activité allemande
Infanterie : Nulle.
Artillerie : Moins actives que les jours précédents.Tirs de 88 et 150 sur les 1eres et sur les boyaux d'accès, ainsi que sur l'Inoubliable Grand-Père.Quelques gros calibres sur le chemin creux, ainsi que sur les bois Kalner et Guillaume. 
Aviation et aérostation: Néant.
Travaux : Rien à signaler.
Divers : Rien à signaler.

Journée du 19 Octobre 1916:
25° division: En raison du mauvais temps l'opération est remise.Consommation 2523/75, 575/155, AT 176.Activité boche nulle.
Pertes : 1°RZ capitaine Pinon blessé, 3 tués, 25 blessés.
120° division: de 18 heures à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Journée marquée par l'activité des deux artilleries.
Activité française 
Infanterie : Calme.
Artillerie : Assez calme.Tirs de 75 et de l'AL sur les 1eres lignes ennemies.
Travaux : Réfection des travaux existants éboulés par le mauvais temps.Continuation des traverses dans le boyau des Sabines.
Relèves : Relève du Btln Marcotorchino (2° du 408°) par le Btln Leblanc (278°).Relève du Btln Dauger (1° du 409°) par le Btln de la Rochère (278°).Relève du Btln Pierson (38°) par le Btln Piet de Lestrade (338°) et le Btln Chanez 86° par le Btln Marinet (338°) dans la nuit du 19 au 20.Relèves faites sans incident mais très difficiles par suite de l'état des boyaux et tranchées éboulés par le mauvais temps.
Pertes : 338°RI 2 blessés légers, Cie26/6M 2 tués, 5 blessés, 278°RI 1 officier blessé (capitaine Martineau), 4 tués et 4 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Calme.On ne signale qu'une petite patrouille devant le front du Btln Leblanc.Dispersée par notre fusillade.
Artillerie : Addez grande activité sur nos 1eres lignes, les soutiens et nos batteries.Tir de harcèlement pendant la nuit.Tir de barrage demandé par l'infanterie ennemie cette nuit à 00h45.Tir particulièrement vif de 05h00 à 09h00 et dans l'après-midi du 20.
Aviation : Très active surtout pendant la journée du 20, notamment vers 08h00, 10h00 et 13h30.Depuis plusieurs jours, on peut constater des vols réguliers d'avions ennemis, au dessus de nos lignes vers 07h30.

Journée du 20 Octobre 1916:
25° division: Les Corps intérressés font connaître que l'état du sol ne permet pas une opération aujourd'hui.Il est regrettable que l'attaque prévue de jour en jour soit remise, les hommes s'énervent et cet état s'il devait se prolonger, pourrait diminuer l'enthousiasme de nos troupes. 
Le ciel semble s'éclaircir et donner à tous d'heureuses probabilités de beau temps pour demain.Ordre du CA l'attaque aura lieu demain.
Violente reprise des tirs de destruction de notre artillerie sur les bois de Chaulnes.Rafales sur tranchées ennemies, bois Kratz et de Pressoir.
Consommation 750/75, 2687/155C, 75/220, 200/58T.
Pertes : 3 tués, 21 blessés.
Activité boche.Infanterie nulle.
Vers 07h45, un tir de barrage boche est déclanché sur la tranchée Lepetit (Tirailleurs) et tirs d'arrosage sur les 1eres lignes des Zouaves.
5 avions boches survolent nos lignes dans la matinée.
Notre AT a eu quelques coups courts qui ont été signalés aussitôt.L'attaque projetée pour le 19 et qui par suite du mauvais temps défavorable a été remise aura lieu demain.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Journée marquée par l'activité des deux artilleries.
Activité française 
Infanterie : Calme.
Artillerie : Active.Tirs de 75 et de l'AL sur les 1eres lignes allmandes.Le 21 à partir de 13h00, exécution des tirs prévus sur Abalaincourt par l'ALGP.
Travaux : Construction des parallèles de départ.Réfection des tranchées et boyaux.
Pertes : 408°RI 3 blessés, 409°RI 2 blessés, 278°RI 22 blessés, 7 tués (la plus grande partie pendant la construction des parallèles), 338°RI 3 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Quelques patrouilles dans ablaincourt dispersées par nos feux d'infanterie.
Artillerie : Active.Tirs sur les travailleurs pendant l'exécution des parallèles, le 21 vers 15h30, le bombardement a redoublé d'intensité après l'attaque menée à notre droite par la 25°DI, en particulier sur le secteur du 38°RI.
Aviation : Peu active.

Journée du 21 Octobre 1916:
25° division: Achèvement des destructions.L'attaque prévue sur les bois 1 et 4 et la tranchée du Héron est exécutée et se déclenche à 15h17.Elle réussit brillament avec la rapidité d'un coup de main.Tous les objectifs à atteindre sont occupés 1°Cie de Tirailleurs va jusqu'aux lisières de Chaulnes et est rappelée.
Consommation 12992/75, 5683/155C, 657/220, 556/AT.
L'activité boche s'est manifestée par plusieurs contre-attaques partielles qui ont échoué.L'artillerie a peu réagi sur nos batteries pendant l'attaque.L'attaque proprement dite nous a couté peu de pertes.Contre-attaques ennemies dirigées sur le bois I toutes sont repoussées, les positions françaises sont gardées.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Très grande activité des deux artilleries.
Activité française 
Infanterie : Patrouille de couverture des travaux de construction de la nouvelle parallèle reliant le boyau des Sabines à la parallèle de départ de la 25°DI.Rien à signaler.
Artillerie : Très active au cours de la journée (21-22).Tirs de destruction prévus sur Ablaincourt par l'ALGP.L'évacuation de la ligne avancée, en prévision de ces tirs et réoccupation se sont effectuées sans incident le 21.
Travaux : Achèvement des parallèles de départ, approfondissement des boyaux, aménagement des tranchées de tir.Aménagement d'abris et de niches individuelles.
Pertes : 338°RI 6 blessé, 278°RI 5 tués, 14 blessés (dont 1 par accident).
Activité allemande
Infanterie : L'ennemi semble nerveux et en garde.Le 21, vers 23h45 une patrouille ennemie a été dispersée dans Ablaincourt à coups de fusil et grenades.
Artillerie : Activité sur tout le front.Quelques 150F sur la route d'Herleville à Vermandovillers, le chemin creux est également très battu par les fusants.L'artillerie ennemie canonne nos avions, les empêchant ainsi de survoler les lignes allemandes.Ce matin, vers 08h30 une section stationnée entre 96a et 96c a reçu 4 gros minen.L'origine du tir n'a pu encore être déterminée.
Aviation : Grande activité des avions ennemis qui survolent nos lignes malgré le barrage d'obus.En particulier, ces avions ont survolé très bas Ablaincourt et Lihons.Dans la nuit du 21 au 22 un avion ennemi a lancé plusieurs bombes au Nord de Vermandovillers

Journée du 22 Octobre 1916:
25° division: Vives contre-attaques boches 9Cies sur bois I corne N-E.Sur la limite de deux bataillons de Zouaves qui refoulent l'adversaire dont une partie reste entre nos mains.La 42°Cie s'y distingue mais presque tous ses cadres sont mis hors combat.
1ere contre-attaque à 04h00.2eme contre-attaque à 16h47.
Blessés passés à l'ambulance 15/13 à Caix pour les journées du 21 et 22, 313 français dont 1/3 graves et 47 boches.
Prisonniers dénombrés 423 dont plusieurs officiers.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Grande activité des deux artilleries en particulier dans l'après-midi du 23.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Très active.Tirs de destruction prévus sur Ablaincourt-Pressoir par l'AL.Réglage par avion.Le 22, vers 18h00, tir de barrage momentané par 75 sur le front de la 303°Bri.
Travaux : Réfection et aménagement des boyaux, des abris et des niches individuelles.Continuation de la mise en état des parallèles de départ.Nouvelle parallèle allant du barrage des Sabines dans la direction de la nouvelle parallèle de la 25°DI (1°RZ) jusqu'à la limite Sud du secteur de la brigade vers 3780.Réfection de la route de Soyécourt.Achèvement du boyau neuf entre boyau Valet et du boyau du Chêne.
Relèves : Le Btln Carrot (409°RI) a relevé en 1ere ligne le Btln de la Rochère (278°) qui vient à Herleville.Le Btln Soulaire a relevé en 1ere ligne le Btln Leblanc (278°) qui vient à Frameville.Le Btln Barthel (86°) a relevé en 1ere ligne le Btln Marinet (338°) 2 Cies au camp des Chasseurs et 2 Cies à Frameville.Le Btln Benoît (38°) a relevé en 1ere ligne le Btln Lestrade (338°) qui vient à Vauvillers.
Pertes : 408°RI 3 blessés, 278° 30 tués et 15 blessés ( en majeur partie par le bombardement du 22, dont 19 tués dans un abri effondré).
Activité allemande
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Très active dans les journées du 22 et du 23, pendant lesquelles l'artillerie ennemie a bombardé violemment nos 1eres lignes ainsi que  les abords du point 533m, le dépôt Trink, la barricade et les batteries qui en sont voisines, le bois Etoilé.A 16h15 les batteries de 58, qui se trouvait vers le chemin creux, ont été complétement retournées après tiré une cinquantaine de bombes, par le marmitage allemands dont le tir a été réglé par 7 avions.A 17h30 l'artillerie ennemie qui très active devant le front de la 25°DI semble avoir déclanché un barrage sur la droite de notre secteur.Nos avions ont été dans la journée violemment canonnés. 
Aviation : Des avions ennemis ont survolés nos lignes sans être inquiétés.
Travaux : Rien à signaler.

Journée du 23 Octobre 1916:
25° division: Secteur calme.Brouillard intense.Pillonnage boche et obus lacrymogènes sur nos tranchées.Nos lignes subissent des contre-attaques partielles qui avortent sous nos tirs de barrage.Trois mitrailleuses boches ont été prises entre les lignes, 2 ont été immédiatement retournées, une HS est apporté au PC, elle est russe.Une dizaine de boches ont fait "kamarad" pendant la journée.
Pertes : Zouaves et tirailleurs 33 tués et 79 blessés.Passés à l'ambulance 15/13 à Caix 155 français et 7 boches.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Activité marquée par les deux artilleries plus particulièrement dans la soirée du 23.
Faits saillants de la journée : Rien à signaler.
Activité française 
Infanterie : Plusieurs patrouilles dont le but étaient de reconnaître l'"fficcacité de nos tirs de destruction ssur les tranchées et sur les organisations ennemies.La plupart ont été gênées par la nuit très noire et par le mauvais temps.L'une d'elles ayant pour mission de reconnaître les destructions opérées par notre artillerie dans la direction de l'église d'Ablaincourt, à signaler qu'une tranchée située à la hauteur de la voie ferrée était fortement occupée et que les allemands y faisait des travaux.
Artillerie : Tir violent sur les organisations ennemies et sur Ablaincourt dans la soirée du 23.Ce matin les 58T ont tiré sur le barrage du Serpentin, les résultats n'ont pu être constatés, le brouillard et la pluie empêchant toute observation.Les 58T ont d'ailleurs été immédiatement bombardés violemment et leurs pièces enterrées. 
Travaux : Approfondissement de la nouverlle 1ere parallèle au Sud des Sabines, jonction de cette parallèle à l'ancienne 1ere parallèle au Nord des Sabines par une tranchée orientée Nord-Sud.Aménagement du nouveau boyau du Valet au boyau du Chêne.Aménagement d'abriset travaux de réfection en 1ere ligne.Déplacements de dépôts vers la 1ere ligne.Remise en état des tranchées et boyaux éboulés par le bombardement. 
Pertes : 38°RI 2 tués, 4 blessés, 86°RI 3 blessés, 58T 1 brigadier grièvement blessé par l'éclatement prématuré d'une torpille, 408°RI 5 blessés, 409°RI 4 blessés.
Activité allemande 
Infanterie : Les mitrailleuses allemandes  se sont révélées près du cimetière et à 96g.Il existe encore des créneaux vers ce dernier point.
Artillerie : Très active le 23 à partir de 15h30 et plus particulièrement de 17h00 à 18h00.Tir de contre-batterie, tir de destruction sur l'AT.Tirs de surprise pendant la nuit.Bombardement violent par obus de tous calibres surtout sur le chemin creux (complétement bouleversé) et sur l'ancien PC du colonel du 38° (702e).Le boyau qui longe la route E-O. d'Ablaincourt est complétement bouleversée ainsi que le chemin creux entre 4488 et Ablaincourt.Pendant la nuit du 23 au 24, tir continu et systématique de 77 et 150F sur tout le secteur, pistes, routes et boyaux.Mons d'activité aujoud'hui en raison du mauvais temps.
Aviation : Active le 23 dans l'après-midi.
Matériel ennemi dénombré dans la journée : 1 mitrailleuse.

Journée du 24 Octobre 1916:
25° division: Mauvais temps.En raison des circonstances l'attaquequi devait avoir lieu aujourd'hui sur Pressoir est remise à une date ultérieure.La relève de la 75°Bri est décidée et commence le soir même.Un Btln du 1°RZ et un du 9°Tir passent au repos aux environs de Montdidier.Journée assez calme.Tirs d'intersection de notre artillerie.
Pertes : 23 tués, 138 blessés et 4 boches.
Activité boche : Infanterie nulle.
120° division: de 18h00 à 18h00 le lendemain. 
Physionomie générale : Grande acivité des deux artilleries en particulier dans la soirée du 24 au 25 au matin, de 04h30 à 06h30.
Activité française 
Infanterie : Les reconnaissances envoyées cette nuit ont rendu compte que le Serpentin est protégé par un réseau de fil de fer. 
Artillerie : Activité habituelle.Tirs de 75, d'AL et d'AT sur les 1eres lignes ennemieset notament sur le Serpentin.Court barrage de 75 devant le front du 2°Btln du 409°RI, le 25 vers 06h00.
Travaux : Remises en état des tranchées et boyaux éboulés par le bombardement et la pluie.Construction d'élément de tranchée orientée Nord-Sud reliant au Nord du boyau des Sabines l'ancienne parallèle à la nouvelle.
Relève : La relève du Btln Marcotorchino (2° du 408°) s'est effectuée sans incident.
Pertes : 303°Bri : 3 tués, 18 blessés, 38°RI 1 blessé, 86°RI 2 tués, 9 blessés.
Activité allemande
Infanterie : Calme, mais lance de nombreuses fusées éclairantes pendant la nuit.
Artillerie : L'artillerie ennemie s'est montrée très active pendant toute la journée.Tirs sur les 1eres lignes et sur les lignes de soutien avec obus de tous calibres, fusants et percutants.Bombardement violent de tout le secteur, particulièrement intense sur le chemin creux, le Sarcophage, le nouvel élément de tranchée de l'Est de 654e (c'est le 1ere fois que le tir est si intense sur ces deux derniers points), sur le boyau reliant le Sarcophage et le sonore (4286-4070) et le boyau Sonore 4070 et 3887.De 19h00 à 04h30 tir lent mais continu et systématique sur tous les boyaux et tranchées jusqu'à hauteur des Sarments et des Pommiers.Le 25, de 04h30 à 06h30, bombardement intense par obus de tous calibres sur les pneumatiques, les tranchées et boyaux ont été assez sérieusement endommagés.Vers 10h00, l'artillerie allemande a bombardé violemment la batterie au Nord du bois Etoilé.
Aviation : Grande activité dans la journée du 25.
07h30 : deux avions ennemis venant du Sud  de Pressoir ont survolés nos lignes de l'Ouest à l'Est et sont rentrés dans leurs lignes vers 08h00.
08h45 : trois avions ennemis survolent leurs lignes.
09h20 : une dizaine d'avions allemands survolent nos lignes à très faible hauteur et vont jusqu'au bois Etoilé-Herleville.
Un avion ennemi désemparé à la suite d'un combat aérien a pu néanmoins regagner ses lignesaprès avoir survolé la Place Blanche.
Départ en auto des Btlns Jullien, Chanez, Foissey, Dauger, Dumas et Raiton qui sont transportés dans la zone S.Leurs équipages arrivent dans la zone S.La 124°Bri débarque sur le front, EM à Caix, 307°RI à Herbonnières, Vauvillers, camp 154, 308°Dénuin et Villers-aux-Erables.

Journée du 25 Octobre 1916:
25° division: Grande activité de l'artillerie boche sur nos lignes et sur nos batteries.Vigoureuse riposte de notre artillerie.L'attaque qui devait avoir lieu hier est fixée au 28.Une patrouille boche descendant de Chaulnes se dirige sur le bois 4 à 05h15, elle est repoussée.A trois reprises, Caix est bombardée.
Pertes : capitaine Fiori du 1°RZ blessé, lieutenants Perrin et Madoni du 9°Tir blessés, 24 tués et 65 blessés.3 pièces détruites.
Grande activité des avions boches.
120° division: Reprise de la tenue des JMO par jour.

Journée du 26 Octobre 1916:
25° division: La 75°Bri (colonel Hoff) 1°RZ et 9°Tir est relevée par la 50°Bri (colonel Goybet) 16° et 98°RI.La division prend un dispositif défensif.La 75°Bri étant destinée à reprendre l'attaque prévu après un repos de quelques jours.
L'officier de liaison apporte l'ordre verbal du CA suivi de confirmation écrite d'avoir a être prêt à attaquer après quelques heures de préparation.
L'ordre d'opération de ce jour modifie le dispositif qui redevient offensif.2 Btlns du 98° au Nord et 1 du 16° au Sud, troupes d'attaque prennent positions dans l'après-midi.Grande activité des 2 artilleries.Bombardement très violent de nos 1eres lignes particulièrement de nos tranchées Sac et Bissac et Saucisson, Lihons, les PC de la Bri (Victor Hugo), de la Division (carrière Parison) et les batteries.
Pertes : sous-lieutenant Chalumet du 98°RI tué, sous-lieutenant Vicard du 16°RI blessé, commandant Richôme de l'artillerie (non évacué), 1 tué et 19 blessés. 
120° division:  Le colonel Cdt la 123°Bri qui occupe avec les 2 régiments (278° et 338°) tout le front confié auparavant à la 120° prend son commandement à 08h00 du matin.Le général Cdt la 62°DI prend son commandement au PC de la Porte Blanche à midi.
Le général Cdt la 120°DI et son EM se transportent à Noyers-St-Martin (zone S.).Transport en automobiles dans la zone S. du QG, des Cies 26/3M, 26/56M du génie et des éléments restants des 49° et 303°Bri ( EM des 2 brigades et des régiments, Btlns Pierson, Benoît, Barthel, Marcotorchino, Soulaire et Carrot).Les équipages de ses différentes unités font mouvement par voie de terre et cantonnent à Chirmont et Sourdon.

Journée du 27 Octobre 1916:
25° division: Un ordre du 10°CA remet à une date ultérieure l'attaque prévue ce jour.Activité réciproque des 2 artilleries.Travaux des perfectionnement des organisations et nettoyage des boyaux.Constitution des approvisionnements nécessaires.Mouvements très pénibles à cause de la boue qui atteint la ceinture.Continuation des tirs de destruction, d'interdiction, de barrage et de contre préparation.
Consommation : 3933/75, 1405/155, 366/220, 376/AT.
Pertes : sous-lieutenant Derippe du 16°RI blessé, 22 tués, 70 blessés.
3 canons de 75 sont hors d'usage (usure).2 piéces de 220 sont détériorées.
Les 2 régiments de Cuirassiers 5° (colonel de Fresnil) et 12° (colonel Blacque-Belair) sont mis à disposition de la division.
La 120°DI notre voisine est relevée par la 62°DI.
La nouvelle répartition des éléments de notre division en 1erers lignes est la suivante du N. au S. :
Btln Lyet du 98°, Btln d'Humières su 98°, Btln Debénédetti du 16°, Btln Grapin du 16°, Btln Thomas du 16°.La 26°DI.La 20°DI.Le 3eme Btln du 98° en réserve d'attaque, en soutien 2 Btlns du 5°RC, en réserve de division les 3 Btlns du 12°RC.L'attaque prévue sur le bois Kratz et sur Pressoir est décidée pour le lendemain.Le but de l'opération est d'occuper le village de Pressoir dans son entier ainsi que la partie Nord du bois Kratz tout en assurant la liaison avec la 62°DI au Nord 'qui doit enlever le Sud d'Ablaincourt) et avec un front défensif des bois de Chaulnes au Sud (tenus par 2 Btlns du 16°RI). 
120° division: Le GBD et la 117°Bie d'AT sont transportés en auto dans la zone S.Le PA/120, les projecteurs et éléments à pied du GBD font mouvement par voie de terre et cantonnent à Chirmont et Sourdon.Les équipages des brigades et du QG arrivent dans la zone.Le Dépôt Divisionnaire vient d'Ainval-Septoutre dans la zone.

Journée du 28 Octobre 1916:
25° division: Grande activité des deux artilleries.Très gros effort de préparation et d'organisation accompli courageusement par notre infanterie dans des conditions pénibles.
Consommation : 2055/75, 869/155, 49/220.
Pertes : Capitaine Mancour, Capitaine Jay, sous-lieutenant Villet, sous-lieutenant Bourgeois et sous-lieutenant Thomas du 16°RI et 22 tués, 60 blessés, artillerie 1 blessé.
L'observation terrestre a permis de constater que le réseau de fils de fer devant le boyau d'Amberg jusqu'à la sandale était presque intact.Le tir de destruction sera poursuivi.Le CA fait connaître qui en raison du temps extrêmement défavorable, l'attaque ne pourra se faire aujourd'hui, décalage de 2 jours. 
120° division: Les ambulances, la cavalerie, le CVAD et la RVF font mouvement et cantonnent à Chirmont-Soudron.Le PA/120 et le GBD arrivent dans la zone S.

Journée du 29 Octobre 1916:
25° division: L'attaque est remise au 31 octobre.Les cavaliers (Cuirassiers) sont échelonnés (12° au Nord, 5° au Sud).Moindre activité de l'artillerie boche.Riposte à notre tir de destruction, presque nulle sur nos batteries.
Consommation : 8526/75, 1736/155, 112/220 et 547/AT.
Pertes : 14 tués et 33 blessés. 
120° division: Tous les éléments de la division sont stationnés dans les conditions suivantes :
QG, Santé, Intendance, 65°Cie du Train, Trésor, Prévôté, section de projecteurs, section télégraphique Noyers-St-Martin.
49°Bri EM Catillon, 38°RI EM, CHR et 2 Btlns Wavignies, 1 Btln Fumechon, 86°RI EM, CHR et 1 Btln Nourard-le-Franc, 1 Btln Catillon, 1 Btln Le Mesnil-sur-Bulles. 
303°Bri EM Thieux, 408°RI EM, CHR et 2 Btlns Montreuil-sur-Brêche, 1 Btln Le Quesnel-Aubry, 409°RI EM, CHR et 2 Btlns Thieux, 1 Btln Noyers-St-Martin.
Dépôt Divisionnaire St-Eusoye.
Génie EM Noyers-St-Martin, Cie 26/3M, 26/56M et 8/22 Bucamps.
Cavalerie Essuiles
PA/120, 4°SMI, 13° et 14°SMA, équipe mobile Haudivillers.
117°Bie de bombardiers Le Plessier-sur-Bulles.
RVF B/98 Breteuil-Ville, CVAD/120 Le Plessier-sur-Bulles.
Ambulances 2/13 et 203, SHO 201 Bucamps, GBD Fresneaux, SSA 87 Le Plessier-sur-Bulles.
 
Journée du 30 Octobre 1916:
25° division: L'attaque est encore retardée en raison du mauvais temps.Pluies diluviennes et continues, les boyaux sont inondés, la circulation  y devient très pénible et très lente, le ravitaillement extrêmement difficile.L'infanterie boche semble affolée, elle lance en abondance des fusées blanches et vertes (demande de tir).A un tir de barrage boche sont séclanchés de violents tirs de destruction, d'interdiction et de barrage.
Consommation : 2428/75, 665/155, 220/220.
Les PC du colonel Cdt la brigade sont marmités.La carrière Parison l'est aussi sérieusement de jour et de nuit.
Pertes : 7 tués et 48 blessés. 
120° division: Instruction.Travaux de propreté.Nettoyage des armes et des effets.

Journée du 31 Octobre 1916:
25° division: Journée un peu moins pluvieuse que la veille cependant les communications restent impraticables, les boyaux s'éboulent et sont inondés de 0m80 d'eau.Le ravitaillement devient un problème, les troupes sont dans une situation très pénibles.En raison des circonstances atmosphériques l'attaque est remise de 4 jours.
Consommation en munition : 8021/75, 574/155, 200/220.
De petits groupes boches sont vus en terrain libres à la lisière S-E. du bois Kratz, d'autres dans les boyaux.L'infanterie boche semble plus agressive qu'hier.Les chefs de Btlns de 1eres lignes croient qu'une relève boche a eu lieu.
Pertes : 6 tués, 15 blessés, Cuirassiers 2 tués, 5 blessés.
Une quinzaune d'avions boches survolent Chaulnes et nos batteries, sans être inquiétés.7 saucisses boches observent.  
120° division: Repos.La X°Armée a autorisée la division à envoyer en permission 40% de son effectif, en sus des 13% réglementaires.Les commandants des Corps et les chefs de service envoient en conséquence en permission 53% de leur effectif.