Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 16 Janvier 1916:
25° division: Nuit du 16 au 17 relève du 98° par le 121° qui va cantonner à Antheuil, Vaudelicourt, Vignemont.Les 2 cies du génie vont cantonner à Godenvillers.
26° division: Aucune annotation.
120° division: En avant du CR de Popincourt, des travailleurs ennemis en face de la sape N°2 ont été dispersés par un tir de notre artillerieCe tir a été suivi de nombreux cris et plaintes.
Un camouflet a été donné par notre groupe de mineurs à 09h00 cematin, en même temps que se faisait un tir de concentration sur les entrées de mines allemandes.
Artillerie allemande (résumé) : Hier soir, tir de 77 sur l'avancée du Cessier (50 à 60 obus).Tir de 105 sur Tilloloy (70 obus) et sur Bus (13 obus). 260 obus environ dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Hier après-midi tir de 75, 80 et 90 sur les lance-bombes de Beuvraigne.Tir de 75 sur l'ouvrage 432.Tir de 95 sur la bie 8843.Tir de 120 sur les bies 3973, 4572, 4561.Tir de 120C et 155 sur Beuvraignes .Tirs d'enfilade : tir de 75 sur Beuvraignes et 457, tir de 80 sur l'ouvrage 353 et la lisière N-O du bois des Boches.329 coups dans les 24 heures.Canons de 58 tir sur la barricades, minenwerfer, puits de mines .......(62 coups).Canons P tir sur la barricade.Tir en face de Tilloloy-Est (un abri emdommagé), de Tilloloy-Nord Dancourt.On a commencé à tirer à l'Echelle-St-Aurin.176 coups dans les 24 heures.
Pertes : 408°RI 2 sergents tués, 71°RIT 1 tué, 3 blessés ar éclats d'obus, 1 par accident.
 
Journée du 17 Janvier 1916:
25° division: Nuit du 17 au 18 relève de la 75°Bri par le 92°.
26° division: Aucune annotation.
120° division: L'artillerie ennemie a montré une certaine activité pendant les 24 heures, répondant à notre tir de hier soir sur Beuvraignes en bombardant l'extrémité N du Cessier et la barricade.La 1ere ligne le PA1 de Dancourt.L'emplacement du projecteur de l'Echelle.Le 16 à 18h00 un abri allemand a pris feu spontanément devant le CR de la Chapelle.Une vingtaine d'explosions se sont produites, semblant provenir de grenades.Cette nuit le 1er btln du 38° a été relevé dans le CR de Dancourt par le 2eme btln, sans incident.
Artillerie allemande (résumé) : Bombardement de la barricade, du Cessier, de Dancourt, d'Armancourt et Popincourt et de nos tranchées de Tilloloy-Est (peu de dégâts).En tout 302 obus en 24 heures.
Artillerie française (résumé) : 230 obus de 75, 30 de 90 et 20 de 80 de M  sur la barricade et le lance-bombes de Beuvraignes (la barricade a été tronquée, la terre bouleversée, des réseaux de fil de fer ont disparu.160 obus de 75 sur une relève allemande tranchées de 2eme ligne et boyaux de Beuvraignes.Tir d'enfilade sur les tranchées d'Andechy (arrosage de 300m).Tir du train blindé sur le blockauss rouge, il ne sembla pas que le blockauss a été sérieusement endommagé.Tirs de représailles sur les emplacements des minenwerfers ennemis à 473, 373.
En tout 737 obus dans les 24 heures.Canons de 58 (29).Canons P (154).
Pertes : 2eme Cie de Mit dela 303°Bri, 1 mitrailleur assez griévement blessé par balle, 408°RI 1 légerement blessé (éclat d'obus).

Journée du 18 Janvier 1916:
25° division: Le 16° se porte de Montdidier-Courtemanche à Ailly-sur-Noye, EM Berny-sur-Noye, Merville-au-Bois.Les Rgts de la 75°Bri prennent les cantonnement quittés par la 52°Bri : 9° Tirailleurs Rollot, Hainvillers, Mortemer, 1°Zouaves le btln de Cuvilly-Lataule va à Fontaine-sous-Montdidier, 2 btlns vont à Orvillers, La Taule, St-Maur-la-Garenne.Le 98° se porte par Rollot à Montdidier, EM Courtemanche.Le btln du 139° qui était resté en arrière vient à Biermont, La Berlière.La cie du génie 13/1 va cantonner à Mesnil-St-Georges.La cie du génie 13/51 va cantonner à Sauvillers-Mongival.Le QG 25 fonctionne à partir de 12h00 à Montdidier.EM de la 50°Bri à Ailly-sur-Noye, de la 75°Bri Grivesnes.Le GDB à Montdidier, CVAD 4/13 de Cantigny, Fontaine-sous-Montdidier  va cantonner à Cantigny, Villers-Tournelle.Le parc d'artillerie cantonner à Gratibus, Bouillancourt, Maresmoutiers, Malpart va à Braches (EM), Mailly-Raineval, Ferme Sébastopol. 
26° division: Le QG de la DI s'installe à Ricquebourg.Les opérations de relèves se sont effectués sans incidents.
Organisation du secteur :
Le secteur de la 26°DI est limité à droite par le ravin de la Broyette, prolongé vers l'arrière par une ligne fictive passant par Mareuil et Marquéglise, à gauche par la voie ferrée Roye-Ressons jusqu'à la hauteur de la croupe 102, puis par le boyau 1 inclus qui relie le bois des Loges à la lisière N. de Conchy-les-Pots.
Le Gal dispose des troupes ci-après pour la défense du secteur : 52°Bri (139° et 92°), 70°RIT à 3 btlns, 276°RIT à 3btlns.Le 70° et 276° forment un rgt amalgamé placé sous les ordres du Gal Cdt la 51°Bri.Les deux régiments de cette dernière brigade, l'un en réserve d'armée (105°RI) dans la zone Antheuil, Vaudelicourt, Vignemont, l'autre détaché dans le secteur Sud (121°) ou il est amalgamé avec les rgts de la 104°DT.Le secteur centre est pourvu : 3 groupes de 75 du 16°RAC, 3 bies de 90, 1 groupe de 2 bies de 95, 1 bie de 95 de position, 1 groupe de 2 bies de 120L, une artillerie de tranchées ( 4 canons de 58), 3 cies du génie 13/2, 13/52, 13/3 détachées provisoirement par le 13°CA pour l'exécution des travaux de 2eme position.Les troupes sont réparties de la façon suivante :
Le Gal Cdt la 51°Bri (EM à Mareuil) disposant du 70°RIT amalgamé avec le 276°RIT, cie 13/52.
La 52°Bri (EM à Roye-sur-Matz), renforcée par les cies 13/2 et 13/3, a pour mission d'interdire à l'ennemi la haute vallée du Matz, depuis le bois des Loges juqu'à la croupe 98 incluse.
La zone de la 51°Bri  comportent les CR du col du Plémont, Porte Rouge, Plessier-Ouest.
La zone de la 52°Bri  les CR 139° (croupe 98, château de Canny, ferme de Canny), 92° (bois des Loges-Est, bois des Loges-Nord).
L'organisation détaillée du secteur et la conduite à tenir en cas d'attaque sont étudiés dans "le plan de défense du secteur Centre".Les 1eres reconnaissances dans le secteur Centre que va prendre la 26°DI permettent de constater que l'organisation du secteur est loin d'être achevée et qu'il y a beaucoup à faire pour lui donner une réelle valeur.
L'organisation du terrain comporte 2 positions successives une 1ere position, une 2eme position. 
- 1ere position : Cette position englobe les contreforts du plateau St-Claude tombant sur Lassigny, la croupe 98, Canny et la côte 91, le plateau du bois des Loges.Elle comprend 2 lignes successives, 1er ligne ou ligne d'AP doublée d'une ligne de soutien.2eme ligne ou ligne de contre-attaque.
La 1ere ligne est en assez mauvaise état, les réseaux sont insuffisants, il y a peu d'abris à l'épreuve, les tranchées de la ligne de soutien sont en beaucoup de points inondés et inutilisables.La ligne de contre-attaque n'est qu'ébauchée.Pour terminer l'organisation de la 1ere position, il reste à terminer les zones passives, remettre en état la 1ere ligne et refaire la ligne de soutien, achever la ligne de contre-attaque, aménager la zone choisie pour la contre-offensive.L'exécution des travaux est confié aux Cdts de brigade.
- 2eme position : Cette position se trouve en général à 2km en arrière de la 1ere.Elle se développe le long du plateau St-Claude, passe en avant de Gury et de Roye-sur-Matz et englobe les croupes83 et 97, entre Canny et Conchy-les-Pots.Son organisation est à peine ébauchée.La 1ere ligne à des tranchées et un réseau mais pas d'abris, la ligne de soutien est amorcée sur certains points, la ligne de contre-attaque est à l'étude.Le Cdt du Génie est chargé des travaux à exécuter sur cette position, tout l'effort doit se porter sur le renforcement du réseau de la 1ere ligne et de la construction de casemates à l'épreuve pour mitrailleuses flanquantes.  
120° division: Journée et nuit assez calmes.Notre artillerie a dispersé des travailleurs à 432 (tir exécuté à 23h15).Vers 20h00, bombardement violent sur le PA.1 de Tilloloy-Est et sur les alentours de la barricade ( 12 torpilles, obus de 77, 105 qui prend fin dès l'intervention très énergique de nos 75 et 120C.Ce bombardement a causé quelques dégâts matériels sur nos tranchées de 1ere ligne, réparées pendant la nuit.A signaler à 20h00 également, 9 obus de canons-revolvers sur le PA.1 du Cessier.
Artillerie allemande (résumé) : Hier après-midi, tir de 105 sur Tilloloy-Est (une trentaine d'obus), tir de 77 sur Tilloloy-Nord  (une trentaine d'obus).Une cinquantaine d'obus ur le CR de Marquivillers.Une trentaine d'obus de 105 sur le CR d'Armancourt.253 obus dans les 24 heures.Torpilles ennemies sur les CR d'Armancourt, le projecteur de l'Echelle (pas d'effet), Le Cessier.
Artillerie française (résumé) :  Tir de 75 sur avions ennemis.Tir de 90 sur une batterie du camp César.Tir de 95 sur la batterie 0625 en action.Tir du 120 et du 155 sur Beuvraignes.Tir d'enfilade sur 383 et 381.281 obus dans les 24 heures.Canons P tirs à Beuvraignes, Tilloloy, Dancourt, bois des Vaches et du Chariot, bois des Fougasses (159 obus). Canons de 58 tir sur la barricade et minenwerfers (78 obus).

Journée du 19 Janvier 1916:
25° division: Relève des cies de mitrailleuses de la 75°Bri par celles de la 52° (ordres donnés par le Cdt de la 52°).Le 98° se porte à Louvrechy (EM), Thory, Chirmont, Sourdon, Esclainvillers.Les 2 escadrons de cavalerie qui doivent accompagner la 25°DI se portent à Dompierre, Domfront, et Le Montchal.Les ambulances 11/13 et 15/13  et la Section d'Hospitalisation 8/4 se portent de Royancourt à Mesnil-St-Georges.
26° division: Journée calme.L'artillerie ennemie bombarde à plusieurs reprises le village des Loges, nos batterie exécutent un tir de représailles sur Crapeaumesnil et le ferme Abavent.
120° division: L'artillerie ennemie a été très active dans l'après-midi du 18 et a violemment bombardé les tranchées et le village du Cessier  (obus et torpilles).Les dégâts matériels ont été peu important, mais il y a eu 1 tué et 3 blessés.Notre artillerie a riposté.
Deux patrouilles (1 de lieutenant, 1 d'adjudant-chef) se sont portés en observation sur le disque rouge et 397, arrivées à une trentaine de mètres du réseau de fil de fer, elles ont pû rester en observation, dans les trous d'obus malgré les fusées éclairantes de l'ennemi et de ses coups de feu.Elles ont très nettement perçu des travaux de boisage.
Artillerie allemande (résumé) : Hier matin, tir de 150 sur Tilloloy.L'après-midi tir de 77, 105, 150 sur la barricade et le Cessier.A la nuit tir de 105 sur Tilloloy.Ce matin tir de 77 sur le bois de 102.Tirs divers sur Tilloloy et Le Cessier.Des torpilles ont été tirées sur le PA.3 d'Armancourt, le bois du Chariot (boyau 1 en parti comblé), le projecteur de l'Echelle, Le Cessier.536 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) :  Tir de 90 sur le blockauss blanc (coup au but).Tir du 75 (tir d'enfilade sur 432, 373).Tir du 75, 80, 90, 155 sur 466 (lance-bombes).Tir de 120C sur les minenwerfers de Beuvraignes.Tir de 95 sur la batterie9331 en action (elle cesse son tir).345 Coups dans les 24 heures.Groupement P tirs sur Beuvraignes et des postes en face de Tilloloy, Dancourt et l'Echelle.205 obus dans les 24 heures.Canons de 58 tir sur la barricade (41 obus).
Pertes : 408°RI 1 tué, 1 blessé (obus), mineurs 2 blessés (obus), 86°RI 1 blessé (balle).
Cete nuit relève du 408° par le 409°.

Journée du 20 Janvier 1916:
25° division: Les deux escadrons vont à Marestmontiers, H.....lle-sur-Noye (?).
26° division: L'artillerie allemande montre une plus grande activité que les jours précédents et bombarde le bois des Noirs, la station de Canny et le bois des Loges.Nos batteries contrebattent énergiquement les batteries ennemies repérés et exécutent des tirs de représailles sur le Buvier, La Taulette, Balmy, La Potière et Lassigny.
120° division: L'artillerie ennemie a fortement bombardé le CR du Cessier hier de 13 à 16h00 et de 22 à 22h30.Notre artillerie a répondu.
La relève du 408° par le 409° a eu lieu cette nuit sans incident.
Un petit camouflet a été donné ce matin par notre groupe de mineurs.
Nos patrouilles envoyées du CR de Dancourt ont entendu de nouveau les bruits déjà signalés vers le disque rouge et 397 : pas lourd des porteurs, ferrailles, tôles entrechoquées à 397, grincement de roue ou de machine.Nous aménageons des emplacements pour 2 canons de 58 destiné à tirer sur le disque rouge.
Artillerie allemande (résumé) : 78 obus et 18 torpilles aux environs du boyau allant au PA.2 du Cessier.Le PA3 de La Chapelle a été endommagé sur 25m par des torpilles.De même un abri au bois du Chariot détruit par torpille (pas de perte).32 obus de 150 sur le PA du Cessier et côte 102.
Tir de 77 sur la ferme du pigeonnier.72 obus de gros calibre sur l'arrière de notre ligne entre l'Echelle et Grivillers.En tout 474 obus et 60 torpilles. 
Artillerie française (résumé) : 57 coups de 90 sur batterie 0524 (réglage par avions).99 obus de 75 et de 90 sur Beuvraignes et minenwerfers.34 de 90 sur batterie 3689, 4066 qui tiraient sur nos tranchées.63 de 95 sur batterie 0625, 9331 qui tiraient sur nos tranchées.40 de 120 sur les lance-bombes A, D, E et G.En tout 554 obus dans les 24 heures, canons de 58 (233), canons P (39).
Pertes : 38° RI 1 blessés léger (éclat d'obus). 

Journée du 21 Janvier 1916:
25° division: Aucune annotation du 21 au 31 janvier.
26° division: Journée et nuit calmes sur tout le front.Une patrouille allemande qui s'approchait du bois des loges est repossée à coups de fusil.
120° division: Hier après-misi, l'artillerie ennemie s'est montrée assez active sur la zone de Grivillers.Ce matin, elle s'est montrée assez active sur la zone de La Poste.L'ennemi continuée à travailler à des fouilles d'abris à l'intersection des routes d'Armancourt, St-Mard et Dancourt, Villers-les-Roye.Les dépôts de matériaux au N. de la route d'Armancourt à St-Mard ont reçu cette nuit de nombreux trons d'arbres.Les postes d'écoute ont entendu, toute la nuit, enfoncer des piquets, clouer des planches.Vers le blockauss rouge et 97, les travaux continuent à être possés activement.Un camouflet a été donné ce matin par l'ennemi (RAS).
Artillerie allemande (résumé) : Très active dans la soirée d'hier dans la zone de Grivillers.Hier après-midi, 70 obus de 150 et 14 de 77 sur le CR de Dancourt (aucune perte), toutefois les tranchées et boyaux du PA.1 ont été endommagées, un abri que les hommes venaient de quittera été démoli par un obus.Un certain nombre d'effets sont ensevelis sous les décombres.25 obus de 150 n'ont pas éclaté.Au CR de Popincourt, 22 obus de 150 sur la barricade et la grande ferme (aucun dégât).Au CR de l'Echelle, 8 obus de 77 sur le bois du 102 (1 artilleur blessé).Aujourd'hui vers midi, assez forte cannonade sur Tilloloy et Le Cessier (quelques éléments de tranchées légèrement endommagés à Tilloloy).Bombes et grenades sur le CR d'Armancourt, le bois des Vaches, Le Cessier.Environ 330 obus dans les 24 heures. 
Artillerie française (résumé) : Tir de 75 sur le blockauss rouge et le blockauss blanc.Tirs de 75 et 90 sur Beuvraignes.Tir de 90 sur batterie 3689, 4066 qui ralentissent leurs tirs.Tir de 95 sur batterie 0625, 9331 qui  ont cessé leurs tirs.Tir d'enfilade sur 432, Rue de l'Abbaye et Crapeaumesnil.420 obus dans les 24 heures.Canons P tir au Cessier, Tilloloy, Dancourt, bois des Fougasses, l'Echelle-St-Aurin, les bois du Chariot et des Vaches, 190 obus dans les 24 heures.Canons de 58 tir sur Beuvraignes, le blockauss rouge, le bois des Vaches, la route de St-Mard, 274 coups dans les 24 heures.
Pertes : 71°RIT 3 blessés dont 1 grave (par éclat), 1 sergent tué par minenwerfer.

Journée du 22 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: La bie de 58 exécute un tir de concentration sur les tranchées du Buvier, tir appuyé par l'artillerie de campagne et l'artillerie lourde.L'artillerie allemande riposte violemment (881 obus), deux canons de 58 sont enterrés, les tranchées bouleversées.Notre artillerie contrebat aussitôt les batteries ennemies.
120° division: Une de nos patrouilles à reconnu cette nuit le saillant 397 où l'ennemi ne parraissait plus travailler.Très habilement conduite, elle a cisaillé un 1er réseau, pénétré dans un petit poste abandonné (tranchée avancée) et a commencé à cisailler le 2eme réseau.Elle a du interrompre son travail, surprise debout en pleine activité par une fusée éclairante.Rentrée sans pertes, elle a rapporté du grillage coupé et un cheval de frise du réseau ennemi.Au blocjauss du disque rouge, l'ennemie continue le travail avec de gros matériaux.Le cadavre d'un soldat du régiment Elizabeth (Garde) tué avant hier soir devant Tilloloy-Est a été ramené dans nos lignes.Un camouflet ennemi vers 13h00 n'a pas produit d'effers sérieux.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs Le Cessier (49/77, 24/150, 10/105, 33 torpilles).La Chapelle 6/150, 10 torpilles.Tilloloy-Nord quelques rafales de 77.Tilloloy 49/105.Dancourt et le Chariot quelques rafales de 77.Quelques torpilles au Chariot et bois des Vaches.
290 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tirs de 75 sur les minewerfers 354, C, D, E et sur le blockauss rouge.Tir de 90 sur batteries 3689, 4066, Verpillières.Tir de 90 et de 90 sur le minenwerfer de l'église de Beuvraignes.Tir de 120c sur les minenwerfers A, D, E, G.Tir du 120L sur la batterie 4463 en action.Tir d'enfilade du 75 sur sur le bois des Boches, 393, boyaux 393, Rue de l'Abbaye.370 obus dans les 24 heures.Canons P tir sur Beuvraignes (20) en avant de Tilloloy (travailleurs chassés) sur C, F, E, D (bruits de plaintes).Un minenwerfer réduit au silence.50 obus dans les 24 heures.Canons de 58  tir sur les tranchées près du cimetière, sur bois des Vaches et de Fougasses.172 obus danss les 24 heures.

Journée du 23 Janvier 1916:
25° division:  
26° division: Journée calme.
120° division: Après-midi de hier calme sans la zone Sud jusqu'au moment de notre tir d'artillerie sur Beuvraignes auquel l'artillerie ennemie a répondu rigoureusement.Les allemands ont donné un camouflet ce matin à 08h15 sans causer de dégâts.Dans la zone Nord, au CR de Dancourt, hier à 14h00, après entente préalable, il a été coordonnées un tir de 3 fusils tromblons, 3 canons pneumatiques, du canon de 58T et de la batterie de 80 sur les ouvrages à l'Ouest de 395 d'où les allemands lancent chaque jour des grenades à fusil.Total des projectiles lancés, 10 de 58T, 75 obus de canons P, 99 de 80, 15 grenades de fusil-tromblon.On a pu se rendre compteque certains de ces ouvrages ont été sérieusement endommagés.Les allemands ont continué à travailler avec activité au blockauss du disque rouge (gros matériaux, tôles, roulements de wagonnets).Entre 17h00 et 22h00, ils ont envoyés de ce blockauss 8 torpilles sur la sape 4.A 23h30, les bruits de travaux devenant particulièrement intense, il a été demandé un tir de la 5eme batterie, ce tir a dispersé les travailleurs.On a entendus des cris.A 07H45
on a entendu un grand bruit de voitures automobiles et des chants à Laucourt.Tout est rentré dans le silence après un tir d'artillerie.Au CR de Popincourt, des travailleurs ennemis au bois 422 et au point 432 ont cessé leur travail après un tir de notre artillerie.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs sur la Chapelle 20 torpilles, Le Cessier (39 torpilles, 58/77, 32/150, 12/105).Tilloloy-Est (35/105, 2/150).CR Dancourt (22/150, 4/77).CR d'Armancourt (17 torpilles).CR 99 (33 torpilles).303 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir d'enfilade sur les tranchées d'Andechy, le bois de Boches, Rue de  l'Abbaye.Tir de 75 sur F, le disque rouge, Laucourt, minenwerfers C, D, E.Tir de 80 sur 395-397, l'ouvrage de l'église de Beuvraignes.Tir de 90 sur Verpillières, la batterie 4066.Tir de 95 sur une maison abri de mitrailleuses à St-Aurin.Tir du 155 sur les batteries 9931, 3078 (tir interrompu par le brouillard). Tir du 120L sur 5747 (tir interrompu par le brouillard).522 obus dans les 24 heures.Canons P tir sur la barricade allemande, le saillant 467 et le saillant 454.224 obus dans les 24 heures.Canon de 58 tir sur la barricade et les puits, sur 395 et 397.125 obus dans les 24 heures.Le 108° RIT quitte le secteur Nord. 

Journée du 24 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Journée calme.
120° division: Nuit et journée calmes (brouillard).L'ennemi a encore travaillé au disque rouge.Dans un tir de bombes sur le nouveau terrassement N-O de la barricade, 4 projectiles ont atteint l'objectif, l'explosion de l'un d'eux a soulevé une quantité considérable de matériaux (rondins).
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs, quelques 77 et 150 sur le CR de Popincourt, quelques 77 et 12/150 sur le CR de Dancourt, quelques 77 et 30/105 sur le Cessier.20/105 entre 20h30 et 22h00 sur la route Bus-Tilloloy.Quelques torpilles sur La Chapelle, Le Cessier et Tilloloy-Est.19 torpilles sur le PA.3 d'Armancourt.26 torpilles, 34 bombes sur le bois des Vaches et ses abords.29 torpilles sur le château de l'Echelle et le bois des Fougasses, ainsi qu'une douzaine de grenades à fusil.252 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir sur des travailleurs à 380, 393, 432, 472, 435 (le travail a cessé).Tir de 80 sur le blockauss près de l'église de Beuvraignes.Tir sur le minenwerfer près de l'église.Tir de 90 sur Verpillières et Amy en réponse d'un tir sur Bus.83 obus dans les 24 heures (brouillard).Groupement P tirs sur la barricade allemande, le saillant 454, le bois 4, 95 coups.Canons de 58, tirs sur la mitrailleuse du Cessier, l'ouvrage blanc, le bois 4, en avant de Dancourt, 190 coups.
Pertes : 2 blessés légers (balles) au CR d' Armancourt.
Divers : On a encore aperçu des signaux lumineux dans les lignes ennemies au CR de La Chapelle.

Journée du 25 Janvier 1916:
25° division:
26° division: La cie 13/3 est mise à disposition de la division.Cette cie est affectée à la 52°Bri pour les travaux du secteur des Loges, à l'exception de trois 1/2 sections employées aux travaux de la 2eme position.
Notre artillerie se montre très active, la 3eme Bie exécute un tir de démolition bien réglé sur une maison de Crapeaumesnil qui servait d'observatoire à l'ennemi, d'autres tirs efficaces sont exécutés sur le bois triangulaire, Fresnières, La Tour Rolland, Lassigny et Plémont.L'artillerie allmande par contre est complétement inactive. 
120° division: Nuit et journée calmes.On a entendu dans la zone Nord des chants dans les tranchées ennemies.
Artillerie allemande (résumé) : principaux tirs CR Tilloloy-Nord 40/150  vers la sape 4, aux environs de canons P.CR Tilloloy-Est 13/105 vers la sape 7.CR de Popincourt 30/77 sur la sape 6, les abords de la ferme et la barricade.CR de Dancourt 25/77 sur le saillant et la voie ferrée; 3/150 CR d'Armancourt sur le PC du PA.1 vers Guerbigny.14 obus de gros calibre.CR de La Chapelle 8 torpilles.CR du Cessier 20 torpilles.CR d'Armancourt 20 torpilles sur PA.1 et 2.CR côte 99, 12 grenades et 6 torpilles sur le bois du Chariot.CR de l'Echelle 14 torpilles sur le bois des Fougasses.150 obus dans les 24 heures. 
Artillerie française (résumé) : Tir sur les travailleurs de la station de Beuvraignes.Tir sur les minenwerfers de l'ouvrage 354 et sur 420.Tir de représailles sur Laucourt.Tir sur des travailleurs à 395.Tir de 90 sur le blockauss de blanc.Tir de 120C sur les ouvrages du bois 4.Tir d'enfilade sur les tranchées d'Andechy.249 obus dans les 24 heures.Groupement P tir sur la barricade allemande, le bois 4, à Dancourt, aux bois des Vaches, du Chariot et des Fougasses.191 obus dans les 24 heures.
Pertes : 86°RI 1 blessé léger (balle) au poste d'observation dit Poste du Général (Armancourt).

Journée du 26 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Journée calme.3 Cies (1 du 70°RIT, 2 du 276°RIT) sont mises à disposition du Cdt du Génie pour les travaux des routes et la 2eme position.
120° division: L'ouvrage du disque rouge a été presque complétement démoli par une concentation de feux de 75, 90, P et 58.
Une reconnaissance du 38°RI, commandée par le lieutenant Meyer apénétré dans le dit ouvrage.L'opération a été conduite dans les conditions suivantes : un tir de démolition à l'aide des canons de 58, des deux batteries de 75 (T3 et T14), d'une batterie de 90 a été effectué dans l'apès-midi du 25 l'ouvrage du disque rouge, de plus le train blindé a été mis en surveillance.L'observation des éclatements des torpilles a permis de constater que l'ouvrage et ses défenses accssoires ont été sérieusement endommagés.On a pu voir voir sauter à 2 m de grosses poutres et des débris de toutes sortes.Un incendie semble même s'être allumé.A la suite de ces faits, une forte reconnaissance a été organisée.
Mission : se porter au blockauss, y pénétrer, détruire ou saisir les défenseurs, s'emparer des armes et des munitions, détruire le matériel qui ne pourrait être emporté, se renseigner sur les travaux de l'ennemi.
Effectif : 1 lieutenant, 1 adjudant, 4 sergents, 4 caporaux, 17 hommes. 
La reconnaissance, postée vers la sape 4, a franchi nos lignes aussitôt cessation du bombardement et s'est portée à l'ouvrage du disque rouge, ses flancs couverts par des patrouilles.Quatre allemands ont été aperçus dans un abri qui n'ont pu être capturés, des grenades ont été lancées dans leur direction.Ceux-ci s'enfuyant par un souterrain accédant à l'ouvrage, ont appelés des renforts à coups de sifflet.Peu après une fusillade nourrie a été déclenchée sur la reconnaissance qui se repliait, emportant des grenades trouvées dans l'abri.Mais cette fusillade était sans effet du fait que les patrouilleurs occupaient l'angle mort qui ne pouvaient ête battu des créneaux.  
Renseignements obtenus : L'ouvrage allemand du disque rouge constituait un véritable fortin à étages superposés, en cours d'exécution , profondément enfoncé dans le sol, communiquant avec l'arrière et ses flancs au moyen de 3 souterrains.Il devait être armé d'une mitrailleuse et  de divers engins de tranchées dont les effets avaient déjà été constatés.Surplombant toute notre 1ere ligne de Dancourt à Popincourt, il aurait permis à l'ennemi de flanquer très efficacement toute cette zone.Le bombardement a détruit de fond en comble les ouvrages supérieurs y compris l'abri pour mitrailleuses.Seules, les étages inférieurs enfoncés de 8 à 10m dans le sol, parraissent encore indemmes.Ce fortin est devenu inutilisable pour l'ennemi.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs CR du Cessier de 77 et 105 dans la direction des canons P et de 58.CR Tilloloy-Est 14/77.CR Dancourt 41/77 et 15/150.Engins de tranchées CR La Chapelle 5 torpilles, CR du Cessier 16 torpilles et 68 grenades, CR Tilloloy-Est 1 torpille, CR d'Armancouert 2 torpilles, CR.99 8 torpilles, CR de l'Echelle 20 torpilles.
Artillerie française (résumé) : Tirs de 75 d'enfilade sur 354, 356.Tir de 75 sur l'ouvrage 472.Tir de 90 sur le poste A.Tir de 95 sur le moulin et les meules du Camp de César.Tir sur 367.Tirs des 75, 90, P, 58 sur le disque rouge vers 16h00.Tir de 155 sur la batterie 9331 avec réglage par avions.911 coups dans les 24 heures.Canons P 154 coups sur la barricade, disque rouge, 472.Canons de 58 242 coups sur la barricade de Beuvraignes, 254, le bois 4, le bois des Vaches et des Fougasses.
Pertes: Génie 1 sapeur blessé gravité moyenne (éclat), 38°RI 1 caporal, 1 soldat contusionnés (éclats grenades, reconnaissance dique rouge).

Journée du 27 Janvier 1916:
25° division:
26° division: Grande activité d'artillerie de part et d'autre.2 tirs de 58T sont exécutés à 11h00 et 15h00 sur Le Plémont.l'artillerie ennemie riposte faiblement au 1er tir, énergiquement au second.Nous ripostons à notre tour en contrebattant les batteries ennemies signalées en action.
120° division: Dans l'après-midi de hier et cette nuit, tir de l'artillerie allemande sur le CR de Dancourt.Hier après-midi, tir assez violent et continu d'obus et de torpilles sur Le Cessier en réponse aux tirs de canons de tranchées.Les torpilles tombées près de la barricade ont ocasionné un éboulement de 20m dans un boyau (réparé).
Artillerie allemande (résumé) : CR de la Chapelle 13/150, 9/77, 10 torpilles, CR du Cessier 20/105, 92/77, 42 torpilles, CR de Tilloloy 32/105, 20/150, 20/77, 12 torpilles, CR d'Armancourt 26/77, 4 torpilles, CR de Dancourt 68/77, 26/150, CR.99 10 torpilles, CR de l'Echelle 27/150, 22 torpilles.Environs 350 coups et 65 torpilles dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) :  Tirs du 75 sur 391, tirs d'enfilade de 75 sur 353, 354, 355, tirs de 75 sur 492, 440, tirs de 75 sur la gauche de la barricade boche, tirs de 90 sur les minenwerfers de Beuvraignes, tirs de 95 sur la batterie 0625 en action.245 coups dans les 24 heures.Canons de 58 tir sur la gauche de la barricade de Beuvraignes, tir sur 472 et 473 une fumée épaisse est sortie pendant 20mn.50 coups en 24 heures. 
Canons P tirs sur Beuvraignes, à Tilloloy, à Dancourt, aux bois du Chariot et des Fougasses.180 coups en 24 heures.
Pertes : 103°RIT 1 tué au Cessier par torpille, 86°RI 1 sergent blessé par balle.
Le Général Xardel quitte le commandement de la 303°Bri pour commander une brigade territoriale.

Journée du 28 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Un avion allemand venant du Nord est pris à parti par notre artillerie au-dessus de Lassigny.Il fait immédiatement demi-tour et descend rapidement vers les lignes allemandes.Activités moyennes des 2 artilleries. 
120° division: L'ennemi a violemment bombardé les CR du Cessier, de La Chapelle et de Tilloloy-Est hier après-midi, sans causer de pertes.Il y a eu quelques dégâts matériels : 2 abris écroules au PA.1 du Cessier et 25m de boyaux (beaucoups d'obus n'ont pas éclatés).L'ennemi a vigoureusement canonné Dancourt cette nuit (représailles à notre action sur le disque rouge).Cette nuit et ce matin, on a entendu au loin une violente cannonade dans la diection du Nord. 
Artillerie allemande (résumé) :  Principaux tirs La Chapelle 72/150, Cessier 322 obus de tous calibres ( dont 85 de canons revolvers et 64/77), 26 torpilles, 20 valises, 54 grenades.Tilloloy-Est 33/77, 1/105, 18 torpilles.Tilloloy-Nord 10/150, 15/77.Dancourt 100 projectiles (dont 30/150).Armancourt 14/77, 10/150, 4 torpilles.CR.99 35/77, 12 torpilles.L'Echelle 65 obus (dont 6/150, 12/105), 25 torpilles.De 650 à 700 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tir du 75 sur la barricade, sur 447, 467, le bois 4, sur Laucourt.Tir d'écharpe sur 389, 391, 353, 354, 411.Tr de 90 sur 4066 et la ferme brulée.Tir de 95 sur 357, l'ouvrage des mitrailleuses a été endommagé.Tir du TB  sur ferme de Laucourt et 9618.Tir de 120 sur la batterie 5649 en action, elle a cessé son tir.334 obus dans les 24 heures.Canons  de 58 : tir sur Beuvraignes, 54 obus dans les 24 heures.Canons P tir sur la barricade, 154 obus dans les 24 heures.
Pertes : 409°RI 2 blessés légers, 103°RIT 1 tué.
Le Colonel Naulin prend le commandement de la 303°Bri.
Divers : Devant le CR de La Chapelle, une patrouille ennemie est venue jusqu'au calvaire vers 23h00.accueillie à coups de fusils elle s'est repliée par le chemin creux.Tilloloy-Nord signale que l'ennemi continu son organisation des ouvrages près du bois 4 (pose de fils de fer, installation d'un poste d'écoute).Au bois du Chariot, lechef de section a entendu 6 fortes détonations (une par demi-heure), semblant provenir de l'extrémité Est du ravin, origine inconnu.L'observatoire d'Armancourt signale pose de chevaux de frise à droite et en arrière des 5 pommiers et l'installation d'un réseau de fil de fer longeant la gauche de la route d' Armancourt à St-Mard.A 13h25, un ballon captif a été aperçu par l'observateur de Tilloloy-Nord (tonnelle du bois D), vers l'Est de Beuvraignes, direction Candor.A 14h10 au moment où ce ballon paraissait avoir atteint son maximum de hauteur, un tir d'artillerie a été exécuté devant nos tranchées à Beuvraignes.

Journée du 29 Janvier 1916:
25° division: 
26° division: Notre artillerie démolit une maison observatoire à Fresnières, bouleverse les ouvrages ennemis de 547 à 557 et prend sous son feu une relève allemande dans Lassigny.
120° division: Violent bombardement et torpilles dans la soirée d'hier et cette nuit sur le CR d'Armancourt et côte 99.Un abri de mitrailleuse de 1ere ligne à la lisière Sud du bois des Vaches a été effondré par l'éclatement d'une torpille 3 tués, 3 blessés.Une patrouille en avant du PA.2 du CR de Popincourt a ramené dans nos lignes un mannequin placé par l'ennemi en avant de ses ligneset bourré de journaux illisibles.Le régiment voisin de la 62°DR est alerté depuis ce matin. 
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs 165 obus sur Armancourt et côte 99.62 torpilles et 45 obus de tranchées sur le bois des Vaches et du Chariot, abri de mitrailleuse effondré.50 obus et 20 torpilles sur l'Echelle.19 obus de 105 et 150 sur Tilloloy-Est.15 torpilles sur Le Cessier.
En tout 285 obus et 134 torpilles. 
Artillerie française (résumé) : Principaux tirs 56 coups de 95 en représailles sur les sorties N. et S. de St-Mard, Villers-en-Roye et St-Aurin.28 de 95 sur les batteries 8734, 0323, 0017 ( résultat non observé, brume).20 de 155 sur la 2eme ligne entre Laucourt et St-Aurin.15 de 120 représailles sur le bois des Boches.18 de 75 sur ouvrage 350 (riposte au lance-bombes).15 de 75 tir d'enfilade sur les tranchées 472 à 479.14 de 75 sur l'ouvrage 447, coup au but.En tout 346 obus.Groupement P 128 obus en 24 heures, canons de 58 (4).
Pertes : 86°RI 3 tués, 1 caporal et 2 hommes blessés. 

Journée du 30 Janvier 1916:
25° division:
26° division: La bie de 58T exécute à 12h00 et 15h00 deux tirs de concentrations sur le bois triangulaire.au 1er tir la plupart des coups tombent sur la tranchée ennemie et bouleverse les abris et les fils de fer.Le résultat du 2eme tir ne peut être observé par suite de brouillard.Le 75 coopère à ces tirs en bombardant le bois triangulaire et les tranchées au Nord.L'artillerie ennemie répond violemment, nos batteries bombardent alors les mêmes objectifs ainsi que Amy, Crapeaumesnil et le bois de la Divette.Un tir lent est exécuté toute la nuit sur le bois triangulaire pour empêcher l'ennemi de réparer les dégâts.
120° division: Période de 24 heures assez calme.Néanmoins reprise des bombardement sur les CR de Tilloloy Nord et Est.D'une part il semble qu'une relève est eu lieu devant le CR de La Chapelle et du Cessier pendant la nuit, bruits de pas entendus dans Beuvraignes et dans les tranchées.Notre artillerie prévenue a exécuté plusieurs tirs.D'autre part, vers 05h30, une colonne d'infanterie sur la route de Laucourt à la route nationale N°30 a été signalé par les CR Dancourt-Popincourt.Cette colonne dont on entendait la marche était suivi de voitures.Elle s'est arrêté aux premières salves de 75 et est restée 10mn immobile, puis est repartie.Prise à nouveau sous le feu, elle s'est arrêtée et jetée dans les boyaux.Il semble donc qu'il y a eu une relève importante sur le front du secteur.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs, Popincourt 6/77, Dancourt 10/105, 10/77, 4 torpilles, Armancourt 23/77, 8/150, 7/105, 8 torpilles, L'Echelle 28  de 77 et 105, 25 torpilles, Tilloloy-Nord 27/105, 32/150, 22/77, Tilloloy-Est 41/105, 7/77, 6 torpilles, La Chapelle 12/105, Le Cessier 8/105, 61/150, 7/77, 20 torpilles, côte 99 45 torpilles sur le Chariot et 10 sur PA.2.Environ 300 obus dans les 24 heures.
Artillerie française (résumé) : Tirs de 75 sur 395, 388, 427, 432, 425 ( à 395 et 347, 2 minenwerfers qui tiraient ont cessé le feu).Tirs de 75 sur les relèves de Laucourt et Beuvraignes. Tir de 75 d'enfilade sur 475 et 477, sur des travailleurs à 443 et 471, le travail a cessé.Tir de 95 sur 491 et la station de Beuvraignes.Tir de 95 sur la batterie 9331 (elle a cessé son tir).Tir de 120 sur la batterie 3078 (elle a cessé son tir).552 coups dans les 24 heures.Canons de 58 tirs sur divers objectifs ( en particulier sur Beuvraignes), 54 coups en 24 heures.Canons P tirs à Beuvraignes, Tilloloy, Dancourt, Chariot, Fougasses, 179 coups dans les 24 heures.

Journée du 31 Janvier 1916:
25° division:
26° division:  Notre artillerie est très active et tire 716 obus.Un tir d'obus spéciaux dirigé sur Fresnières, amène une riposte violente sur le bois des Loges.Nos batteries bombardent à leur tour en réprésailles les tranchées du bois triangulaire et au Sud de ce bois.Un tir d'enfilade est exécuté sur les tranchées allemandes qui s'étendent du bois triangulaire à Lassigny par une pièce mise en batterie à la corne S-O du bois des Loges.
120° division: Hier après-midi, tir assez violent de minenwerfer sur le CR de l'Echelle.Les environs du Cessier ont reçu également un assez grand nombre de torpilles et d'obus.
Artillerie allemande (résumé) : Principaux tirs, Tilloloy-Nord 30/150, Tilloloy-Est 17/105, 2 torpilles, Le Cessier 10/105, 18/77, environ 80 torpilles et grenades, La Chapelle 27/77 et quelques torpilles, Dancourt 40/77 en tir rapide, Armancourt 4/105, 18 torpilles, 3/77 sur PA.3, côte 99 30/88 (aucun n'a éclaté), 22 torpilles, L'Echelle 25/77 sur le calvaire, 20/77 aux alentours du château,  3/150 sur l'ouvrage B6, 100 torpilles.Environ 250 coups dans les 24 heures. 
Artillerie française (résumé) : Tirs de 75 sur 396, 353, 350.Tir sur des travailleurs à 358 et près de la station de Beuvraignes.Quelques onus de 80 sur Amy, Beuvraignes et Verpillières, 194 coups en 24 heures.Canons de 58 tir sur la barricade, 472, 473 et divers points, 68 coups en 24 heures.Canons P tirs sur Beuvraignes, à Tilloloy, bois des Vaches et des Fougasses, 191 coups dans les 24 heures.
Pertes : 409°RI 2 blessés légers (torpille), 71°RIT 1 blessé léger (balle), 38°RI 1 caporal griévement blessé (grenade), 1 blessé moyen (obus).