Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 16 mars 1918:
25° division: Travaux jusqu'au 20 mars.
26° division: Grande activité de l'artillerie ennemie sur les lignes et les arrières. Emploi abondant de toxiques. Harcèlement pendant toute la journée sur le sous-secteur des Rousses. De 19h30 à 20h30, tirs violents de bombardement et d'engagement sur Hassoule et Bezonvaux, par 77, 105 et Torpilles.
Notre artillerie exécute des barrages et des tirs de neutralisation.
A 19h20, les allemands exécutent un important coup de main sur les PA Verge et Barricade. Un allemand reste entre nos mains.
Calme dans les deux sous-secteurs Hardaumont et Vaux.
Un avion français mitraille à faible hauteur les lignes allemandes. Depuis 07h00 jusqu'au moment du coup de main, plusieurs drachen sont vus. Leur emplacements sont les suivants : Buisson-Chaumont, Rolagne, ferme Moraigne, Billy, Senon, Le Penard, Gremilly, La Wavrille.
Les travaux ont été très gênés par les obus toxiques.
Pertes : 139°RI 8 tués 18 blessés 7 intoxiqués, 92°RI 3 tués 14 blessés 63 disparus, 16°RAC 3 tués 5 blessés, 15°RIT 1 blessé, 110°RAL 2 blessés, Cie 13/2 1 intoxiqué.
Le médecin-aide-major Dombrowski (RM, ICRC) est porté disparu (92°RI). Trois canons détériorés.
Relève sans incident à CR Damloup du 3/92 par le 1/139. Le 3/92 vient à Alsace. Le barrage toxique retarde dans le CR Bezonvaux la relève de la CM1/139 par la CM2/92.
120° division:
Physionomie générale : Calme. La préparation d'artillerie pour le coup de main a commencé à 10h00 dans de bonnes conditions. Les réglages ont commencé à partir de 09h00.
Activité française 
Infanterie : La nuit, rafales de mitrailleuses et de FM sur les pistes et boyaux ennemis en face du sous-secteur de Vauquois.
Artillerie : Assez active toute la jopurnée. Tirs de 75 sur les tranchées de Trieste, de Presbourg, des Fumées. Tirs d'AL sur la corne Est du bois Chéhémin et le bois 232. Consommation : 116 explosifs et 43 à balles de 75.
Travaux : Continuation des travaux en cours dans la journée. Aucun travail pendant la nuit jusqu'à nouvel ordre.
Mouvements : Relève des 6° et 7°Cie du 38° au PA Buanthe et Buisson par les 1° et 2°Btln du 38°. La Cie et la CM du 1°Btln du 16° qu'avaient été mises provisoirement aux ordres de la DI ont rejoint leur bataillon à Vraincourt.
A 15h00, les destructions sont signalées bonnes par l'aviation tant à Cheppy qu'au V.
Réactions de l'artillerie ennemie faibles. Nos batterie de la rive gauche de l'Aire ont été contrebattues.
Le ballon 36 a été incendié vers 13h15.
Mouvements de troupes, effectif évalué à un bataillon entre Baulny et Varennes ainsi que camions.
Pertes : Néant.

Journée du 17 mars 1918:
25° division: 
26° division: Bombardement extrêmement violent de nos premières lignes (Hassoule et Bezonvaux) et de nos batteries. Les tirs allemands sur le sous-secteur des Rousses relève l'allure de tirs de préparation d'attaque. Pendant la nuit, tirs violents et continus sur nos arrières.
Notre artillerie, à 12 et 13h25, exécute une CP sur CR Hassoule, et à 16h30 un tir de représailles sur des minen et procède, sur la demande de l'infanterie à des barrages devant Hassoule et Bezonvaux.
Les allemands tentent plusieurs attaques sur CR Hassoule à 18h35, 19h15, 20h45. A 21h00, les allemands essaient d'enlever un de nos petits postes du PA Muguet. Ils sont repoussés à coups de fusils, FM et VB. Les mitrailleuses de terre allemandes et les avions envoient de nombreuses rafales.
L'aviation ennemie se montre très entreprenante. Plusieurs avions volent bas, mitraillent nos lignes, d'autres survolent nos batteries pendant les tirs de barrage.Nombreux drachen en ascension.
Travaux très gênés par les bombardements et surtout par les tirs d'obus toxiques.
Pertes : 92°RI 4 tués 15 blessés, 121°RI 3 tués 3 blessés, 139°RI 3 intoxiqués, 16°RAC 4 intoxiqués, génie 3 blessés, 13°COA 1 blessé.
Les capitaines Sabourdy (139°) et Durand (Cie13/2) sont intoxiqués.
120° division:
Physionomie générale : Nous avons effectué deux coups de main, l'un profond sur le saillant Sud du bois de Cheppy, hier à 16h00, l'autre sur le V de Vauquois  à 06h45.
La préparation d'artillerie commencée à 10h00 s'est poursuivie pendant toute la journée du 16 dans de bonnes conditions, sauf sur les 9° et 8°Bie du 53° qui ont été contrebattues et quelques tirs d'arrosage pendant toute la journée sur le sous-secteur de la Buanthe, la réaction de l'ennemi a été faible.
Les attaques d'infanterie exécutées par le 1° et 3°Btln du 38°RI, plus une section de la Cie 40/6 sur le bois de Cheppy et une 1 Cie du 3°Btln du 408°RI sur le V de Vauquois
ont bien réussi et ont permis de ramener des prisonniers appartenant à 4 régiments différents et identifiant 3 divisions, dont une nouvellement arrivée dans la région.
Au total, 77 prisonniers des 88°, 118° et 37°RI (56°DI et 13°DR, bois de Cheppy) et 3 prisonniers du 461°RI (237°DI, V de Vauquois). En outre nous avons rapporté 7 mitrailleuses et détruit ou incen,dié de nombreux abris.
Artillerie : Préparation exécutée conformément au plan d'emploi. Consommation approximative : 49000/75, 8000/155, 1000/220, 1100/95, 6000/58T, 3400/75T, 2300/150T. 
Aviation : Très active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Pas de travaux.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : 38°RI (par accident de grenade, hier matin, éclatement d'une caisse de grenade). 2 tués et 11 blessés dont sous-lieutenant Bonnafy, 1 tué et 16 blessés légers pendant le raid, 86°RI 1 tués 2 blessés 1 par éclat d'obus et 1 par accident, 408°RI 1 tué 3 blessés graves et quelques blessés légers, 71°RIT 1 intoxiqué évacué, 53°RAC 2 blessés dont 1 mort suite de ses blessures, 250°RAC 1 blessé, 3°Gr du 317°RAL 2 blessés dont 1 par le feu de l'ennemi et 1 par l'éclatement d'un canon, 118°Bie/203° sous-lieutenant Murat et un maréchal des logis blessés 1 brigadier disparu (sans doute blessé et évacué), 104°Bie/223° 2 blessés dont un maréchal des logis mort des suites de ses blessures, 118°Bie/272° 1 maître-pointeur blessé. Matériel 1 canon éclaté au 3°Gr/317°RAL.
Mouvements : dans la nuit du 16 au 17, 2 Cies du 2°/38° relèvent au CR Bassenne 2 Cies du 1°/38° qui vont à Dervin eet 2° Cies du 3°/38° qui vont au camp Besnier.
Retrait d'une partie de l'artillerie de renforcement : le 3°Gr/317° se regroupe à Vraincourt, le 2°Gr/311° à Auzéville, le 1°Gr/250° à Villers-en-Argonne. Les 2° et 3°GR/36° se regroupent à La Noue Bellefontaine et camps Brunes et Cabaud.
Activité ennemie
Infanterie ? : En dehors des tirs signalés ci-dessus l'ennemi n'a manifesté aucune sérieuse activité qu'au cours de la nuit ou il a effectué 2 tirs d'obus toxiques, l'un de 21h45 à 23h30 de 400 obus sur le PC Micheler et environs, l'autre très dense sur la région de Beertramé-Le Col entre 22h30 et 01h00.
Aviation : 8 avions, 1 incendie le ballon de Clermont. 
Mines : Rien à signaler.

Journée du 18 mars 1918:
25° division: 
26° division: L'artillerie allemande se montre assez calme dans la matinée. A partir de 11h00, bombardement incessant et très violent du CR Hassoule et de la zone des Batteries. Concentrations brusques d'artillerie et de minen sur la zone avant des Cr Hassoule et Bezonvaux. Tirs moins nourris sur les ravins du Prè-Sid et du Muguet. Harcèlements, la nuit par toxiques.Des batteries de gros calibres tirent sur les arrières.
Notre artillerie exécutent de nombrux barrages devant Hassoule et Bezonvaux. A 16h15, une CP est déclenchée sur Hassoule-Droite.
Notre infanterie, prête au combat, se tient sur le qui-vive. Les mitrailleuses allemandes se montrent activent. Devant CR Fort, une patrouille ennemie est entendue. 
L'aviation ennemie se montre extrêmement audacieuse. Des avions mitraillent nos lignes et nos batteries. De nombreux drachen sont en ascension. Notre aviation est active pendant toute la journée.
Pertes : Le sous-lieutenant Robert (121°RI) est intoxiqué, le lieutenant Auxois (55°Cie du Train) est blessé à Haudainville.
92°RI 2 tués 10 blessés 16 intoxiqués, 121°RI 1 blessé 25 intoxiqués, 139°RI 1 blessé 4 intoxiqués, génie 2 tués 1 intoxiqués, PAD 2 blessés 1 intoxiqué, 116°Bie 3 blessés, 110°RAL 2 blessés, 16°RAC 1 blessé, Prévôté 5 blessés. 3 de 75 ont été ensevelis, l'un d'eux est inutilisable.
Travaux gênés par les obus toxiques. Dans le sous-secteur des Rousses, on procède à la réfection de la 1ere ligne. 
120° division:
Physionomie générale : Calme. L'ennemi n'a tenté aucune réaction après le coup de main sur le V de Vauquois.
Activité française 
Infanterie : A 23h30, tir de FM sur 5508 ou des travailleurs ennemis étaient signalés.
Rafales de FM et de mitrailleues pendant la nuit du CR Mamelon-Blanc.
Artillerie : Tir de 75 sur les tranchées de Presbourg et des Fumées. Tirs sur Varennes et le bois du Rossignol. Tirs d'AL sur Cheppy et le bois Chéhémin. Consommation 1513/75, 10/75T. 
Aviation : A 08h35, le 17, 1 avion enemi abattu en flammes par un avion français au Sud d'Avocourt. Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Réfection des réseaux, notamment au CR Bassenne. Augmentation des réseaux de la ligne de résistance. Réfection des éboulements.
Divers : Rien à signaler.
Mouvements : Les 6° et 7°Cie du 38° relèvent au CR Bassenne la 2°Cie/38° qui va au camp Besnier et la 3° qui va à Dervin. Le 2° et 3°Gr/250° sortent de position pendant la nuit et viennent cantonner à Auzéville. Le 1°Gr/36° sort de position et se regroupe à ses échelons. Le 2°Gr/311° quitte Aubreville et va à Bois-la-Ville hier dans l'après-midi Le 3°GR/317° quitte Vraincourt et fait mouvement sur Bois-la-Ville.
Prisonniers : 2 prisonniers se rendent devant PP Ruisseau.
Pertes : 38°RI 4 évacués pour intoxication.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleues. 4 grenades à ailettes sur la Hardonnerie.
Artillerie : 250 obus sur le secteur.
Aviation : Très active toute la journée 16 avions, 1 ballon est incendié dans la région de Parois.
Travaux : La nuit, bruits de travaux dans les régions bouleverses par le bombardement en face du 408°. Bruits de pelles et de pioches.

Journée du 19 mars 1918:
25° division: 
26° division: Très violente actions de l'artillerie allemande de 00h00 à 06h00. Bombardement par toxiques sur les zones des batteries, tirs d'obus de gros calibres sur les arrières. Très grande activité des minen et des pièces lourdes sur Hassoule de 13h30 à 19h30. Tirs de harcèlement et d'interdiction dans l'après-midi. A 20h30 bombardement des ravins par toxiques.
A 06h15, notre artillerie exécute un tir de concentration sur les minen. Elle exécute des barrages préventifs  et des tirs de neutralisation au cours de l'après-midi.
A 17h10, un groupe d'allemands est vu devant le boyau Ebener, un autre devant la tranchée du Verger. Les groupes sont dispersés par notre barrage. Les tentatives sont renouvelées en vain vers 18h00. A 23h45, les allemands tentent un coup de main sur un PP du PA Massena. Un allemand tué est ramené dans nos lignes. Dans cette affaire un de nos guetteurs est tué.
Faible activité des deux aviations.
Pertes : 139°RI 1 tué 3 blessés, 92°RI 1 tué 3 blessés 1 intoxiqué, 121°RI 1 tué 1 blessé, 16°RAC 2 blessés, Cie 13/71 3 blessés, Cie 13/52 1 intoxiqué.
120° division:
Physionomie générale : Assez calme. Bombardement toxique très serrè pendant la nuit dans la région carrefour de Santé, carrefour du Caporal. L'ennemi travaille à remettre en état ses ouvrages démolis par nos bombardements. On lui tire dessus.
Activité française 
Infanterie : La nuit, tirs de mitrailleuses et de FM sur le bois de Cheppy et en avant du Mamelon-Blanc. Embuscade sans résultat vers le pont des 4 enfants. Patrouilles de couverture devant les PA Hardonnerie et Peupliers, les PA Moison et Desseris.
Artillerie : Pendant la nuit, rafales très nourries de 75 sur le V de Vauquois et sur Boureuilles. Consommation : 525/75.
Aéronautique : Active toute la journée. A 10h30, un avion allemand mis en fuite par 2 avions français a traversé nos lignes volant très bas et a semblé être contraint à atterrir entres Boureuilles et Varennes.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Pose de réseaux sur la ligne de résistance et devant la 1ere ligne. Continuation des travaux en cours.
Divers : Les obus toxiques tirés la nuit dernière dans la région du Rendez-vous de Chasse comprenaient surtout de la palite, de la surpalite et en moins grande quantité de l'ypérite et la diphénilchlorasine.
Prisonniers : Le 18, le sergent Breton de la 11°Cie du 408°, au PP Dufau, tue un cycliste du 461°RI égaré dans nos lignes. Ce cycliste portait à son bataillon ses correspondances militaires et postales et des documents très intérressants concernant le plan de défense des positions ennemies.   

Journée du 20 mars 1918:
25° division: 
26° division: Nuit et matinée relativement calmes. L'artillerie allemande reprend son tir de pilonnage à 14h00, avec une grande violence. Bouleversement du CR Hassoule, feu roulant sur le fond des rousses. Les PC Lorraine et Alsace sont pris à partie. Activité considérable de l'artillerie sur Hardaumont.
Notre artillerie exécute des barrages et des tirs de contre-préparation.
Entre 19h00 et 20h00 un détachement de 500 hommes attaque le CR Hassoule. Il est repoussé après un corps à corps des plus violents, laissant entre nos mains 3 prisonniers. Une quarantaine de cadavres gisent devant le PA Allard.
Notre aviation se montre très active.
Pertes : Portés disparus au 92°RI le commandant Hochard, le capitaine De Ranse, les lieutenants Mazuel (RMICRC), Malenfant, Dulac et Lauvergnat, le médecin-aide-major Huermand
92°RI 4 tués 27 blessés, 25 intoxiqués 182 disparus, 121°RI 74 intoxiqués, artillerie 3 blessés 4 intoxiqués, Cie 13/52 1 tué.
120° division:
Physionomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie :  Rafales de FM et de mitrailleuses sur les organisations ennemies principalement sur tranchées du Sud, Erzeroum, ouvrage en D. Une embuscade en 9001 n'a pas entendu de travaux. Une patrouille en avant du PP Eclaireur a entendu des travailleurs vers Erzeroum. Tirs de mitrailleuses sur 4 officiers vu en 9003, l'un d'eux en tenue vert clair, épaulettes bleu horizon.
Artillerie : Rafales de 75 sur le bois de Cheppy, la tranchée Brunn, le bois du Grand-Bec et du Rossignol. Consommation : 12/75, 4/155.
Aviation : Active de 10h30 à 11h30.
Mines : Néant.
Travaux : Pose et renforcement de réseaux. Relèvement des éboulements occasionnés par la pluie.
Divers : Le CR bois Noir rend compte que les guetteurs ennemis sont moins visibles, leurs casques couverts de boue (relève possible). 
L'observatoire Le Hermont (626) signale aujourd'hui une circualation inusitée esur la route Varennes-Avocourt.
Pertes : 38°RI 15 hommes de la CHR évacués pour intoxication à la suite des derniers bombardements, 408°RI 1 blessé par obus à Buzémont.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 6 petits minens et 4 grenades à ailettes sur les PP de Bassenne et des Allieux.
Artillerie : Faible activité, 40 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, 5 sur le sous-secteur de Vauquois, 68 sur le sous-secteur de l'aire principalement sur Buzémont et le boyau Bauduit.
Aviation : Nulle.
Travaux : De 09h00 à 12h00, travailleurs vers l'ouvrage 5741. Réfection d'abris dans la tranchée de Pola de 8601 à 8701. Réfection des tranchées Varna et des Balkans.

Journée du 21 mars 1918:
25° division: Le 16° et le 98° relèvent dans le secteur Argonne-Ouest le 225° et 248° RI de la 60°DI. Le 105° en réserve relève le 202°.
Stationnement de la 25°DI dans le secteur Argonne-Ouest :
QG, DI, AD, GD, section télégraphique Les Vignettes
Santé, Sous-intendance, service vétérinaire Les Islettes
Trésor et Postes, Prévoté, Justice Militaire Moulin Broda
EM/ID PC Gorgia, CID La Grange-aux-Bois
98°RI EM PC Baudot, 1 Btln quartier la Cheppe, 1 Btln quartier Fille-Morte, 1 Btln en soutien 
16°RI EM PC Confluent, 1 Btln quartier Courtes-Chausses, 1 Btln quartier Châlet, 1 Btln en soutien
105°RI (en réserve) Le Neufour , camp Monhoven , Haute-Chévrie , camp Kopp (Voir JMO 105°RI Ici)
TC des 16°RI camp Lehnhardt, 98°RI camp Lindner, 105°RI Le Neufour
TR des 16°RI, 98°RI, 105°RI Les Sénades
Section Discipline ravin de la Brigade
ACD PC Cauvin, 1°Gr/36°RAC PC ravin de la Brigade, 2°Gr/36°RAC PC3552, 3°Gr/36°RAC PC6670
CLR des 1°Gr/36° La Thibeaudette, 2°Gr/36° camp des Italiens, 3°Gr/36° camp de St-Rouin (?)
TR des 1°Gr. et 2°Gr/36° La Thibeaudette, 3°Gr/36° moulin Broda
AT PC Cauvin, 102°Bie/228° (58) en secteur, 103°Bie/228° (58) en secteur, 117°Bie/272° (75-150) en secteur, 131°Bie/228° (340) en secteur, colonne de ravitaillement Grand Fossé, TR La Thibeaudette
Génie : Cie 13/1 La Cardine, Cie 13/51 camp Boissonnet, Cie 13/21 et TC Les Vignettes
Cavalerie Escadron divisionnaire La Grange-aux-Bois, 1 section de cavalier pied à terre Mangis
Santé GBD et ambulance 11/13 Les Islettes, SSU/551 et ambulance 15/13 La Grange-aux-Bois
Escadrille AR 19 Froidos
CVAD et GE Les Islettes, RVF et TB Aubercy, 12°Section d'aérostiers Croix de Pierre
26° division: Assez forte activité de l'artillerie ennemie, emploi abondant de gaz toxique. Les allemands exécutent un tir constant à cadence lente, sur le fond des Rousses et les boyaux. De fortes rafales tombent à l'Ouest du fort de Tavannes. Vers 06h00, l'artillerie allemande fait un tir d'engagement en arrière de notre 1ere ligne dans le fond de Tavannes.Dans l'après-midi du 21, l'activité de l'artillerie redouble.
Notre artillerie exécute plusieurs barrages et contre-préparations. Dieppe est l'objet d'un tir de représailles.
A 22h00, 60 allemands essaient d'aborder nos lignes devant le PA Barricade. Ils sont dispersés par nos feux et le barrage d'artillerie.
Notre infanterie envoie de patrouilles et tend des embuscades dans les sous-secteurs Hardaumont et Vaux.
Vers 22h30, une escadrille française passe nos lignes.
Pertes : 92°RI le sous-lieutenant Tassin est blessé, 121°RI les lieutenants Bayon et Bonnet sont intoxiqués.  
92°RI 14 blessés 10 intoxiqués 3 malades, 121°RI 1 intoxiqués 3 malades, 139°RI 2 malades, artillerie 12 intoxiqués 4 malades, génie 2 tués, artillerie ? 1 tué.
Le 3/121° relève à Alsace le 1/92°, sans incident. Le 3/139 vient à Alsace.
120° division:
Physionnomie générale : Journée très calme.
Activité française 
Infanterie : Rafales de FM et de mitrailleuses sur le bois de Cheppy. Patrouilles de couverture devant le PA Hordonnerie et Peuoliers. Patrouilles d'embuscade devant le CR de l'Aire et de liaison avec le 252°RI.
Artillerie : Tirs nourris de surprise sur le bois de Cheppy principalement à 20h30, 23h00 et 04h00. Quelques 75 sur Boureuilles. Tirs d'AL sur la partie Est du village de Cheppy. Consommation : 482/75.
Aviation : Néant.
Mines : A 05h20, camouflet à Vauquois-Centre.
Travaux : Réfection des ouvrages éboulés par la pluie. Continuation et réfection des réseaux.
Mouvements : LE 3°38° relève sans incient aux CR des Allieux le 2°/86° qui vient à EM et 1 Cie Rolland-Bracieux, 1 Cie Valmy-La Branière, 1 Cie Valmy-Les Rondins, CM sur la position 1bis ( 1 section aux Rondins), le 1°86° relève sans incident au CR bois Noir 2 Cies et une partie de la CM3 du 3°/38° occupant la PA Buzemont passe provisoirement aux ordres du commandant du bataillon de l'Aire.
Pertes : 38°RI 4 évacués inyoxiqués à la CHR (ancien bombardement).
Activité ennemie
Infanterie : Rafales de mitrailleuses peu nombreuses. De 15h00 à 17h00, une vingtaine d'isolés en armes entre la corne Ouest du bois de Cheppyet le boyau de Varsovie.
Artillerie : 25 obus sur le sous-secteur de la Buanthe. De 22h50 à 23h05, nombreuses rafales de toxiques dans la rgion Le Hermont, Tournant de la Mort, il n'a pas été possible de déterminer la nature des projectiles. 35 obus dans le sous-secteur de Vauquois proncipalement sur La Hardonnerie et la Barricade. 34 obus sur le sous-secteur de Boureuilles.
Travaux : Réfections partielles des tranchées Tarnopole et Erzeroum entre 8702 et 9205. A 19h05, bruit de pose de piquets dans la tranchée de Varna. Btuits de terrassement au V de Vauquois.

Journée du 22 mars 1918:
25° division: Le général Goybet prend le commandement de l'ID à 10h00.
26° division: Journée plus calme que les précédentes. Le bombardement sur Hassoule est intense à certains moments, mais n'est pas continu. Arrosage des ravins et des batteries par obus toxiques.
Notre artillerie exécute une contre-préparation sur Hassoule et quelques tirs de représailles et de neutralisation.
Le mouvement prévu pour l'évacuation du PA Verge s'accomplit sans incident.
A 22h00, une escadrille française passe nos lignes. Pendant la journée, les 2 aviations se montrent actives. 
Pertes : 121°RI le capitaine Delarminat est intoxiqué.
92°RI 6 blessés 3 intoxiqués, 121°RI 2 tués 1 blessé 10 intoxiqués, 139°RI 2 blessés, Cie 13/2 1 tué 2 blessé, artillerie 2 intoxiqués.
120° division:
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouille de liaison avec le CR Cheppe. Patrouille d'embuscade entre Nevers et Dufau devant le PA Hardonnerie et Peupliers. Patrouille d'embuscade devant l'ouvrage en D, à la corne Sud-Est du bois de Cheppy davant Barberon, devant la Fonderie. 
Artillerie : Tirs de harcèlement sur la tranchée Brunn, la tranchée Pilsen et le bois de Cheppy. Vers 18h15, DCA très active qui a abattu un avion ennemi. De 21h00 à 22h15, trirs d'obus spéciaux. Consommation : 2050/75 (dont 1000 spéciaux).
Aviation : Activité moyenne.
Mines : Néant..
Travaux : Continuation des travaux en cours. Enlèvement de la boue. Approfondissement des saignées et puisards. Pose de réseaux.
Mouvements : Le 1°/38° vient EM à Micheler, 1 Cie Austerlitz-Hohenlinden, 1 Cie Dervin-côte 295, CM Lutzen-Hohenlinden-Sébastopol-Les Rondins, 1Cie Sébastopol-Les Rondins.
Prisonniers : 1 officier observateur et un sous-officier pilote de la III°Armée, capturés à la côte 198 (1 Km Ouest de Neuvilly) vers 19h00. L'avion n'est pas détRuit.  
Pertes : 116°Bie/272°RA 1 tué et 1 blessé par obus.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses. Circulation active toute la journée devant le sous-secteur de Vauquois. A 12h55, 1 officier et 23 hommes équipés pénètrent dans l'abri de 5406, une demi-heure après, une dizaine d'hommes fusil à la main, quittent cet abri et se dirigent vers Vauquois par la tranchée Brunn. Circulation active d'isolés entre la corne Ouest du bois de Cheppy, le ravin Chambronne, Cheppy et le bois 232.
Artillerie : Une centaine d'obus sur le sous-secteur de Boureuilles, principalement sir Buzémont qui a reçu 46 obus et sur la section contre avions du Sud de Forimont ; 87 obus dans le sous-secteur de Vauquois principalement sur le boyau Blauyot (?) qui a reçu 50 obus ; 190 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, Tournant de la Mort, boyau Souffrant. De 23h00 à 23h30, tirs d'obus toxiques à ypérite sur la région de Valmy et de la Chaine, Micheler, Hohenlinden, Rendez-vous de Chasse.
Aviation : 7 avions. Vers 12h50, 2 avions traversent nos lignes se dirigeant vers le Sud. Pris sous le tir de nos canons l'un d'eux atterrit 1km Ouest de Neuvilly. A 14h00, un drachen direction Montfaucon.
Travaux : De 10h00 à 12h00, groupe de travailleurs en 5741. L'ennemi n'a réparé aucunes brêches faites dans ses réseaux deavant la tranchée Brunn et le V. L'ennemi semble avoir effectué des travaux assez importants dans la tranchée reliant la tranchée d'Erzeroum à la tranchée de Trente.

Journée du 23 mars 1918:
25° division:  Le général Gratier prend le commandement du secteur à 10h00.
Assez grande activité des 2 aviations. Assez vive activité de l'artillerie ennemie surtout à l'arrière du secteur et sur les batteries.
La seconde partie de la relève de l'ACD/60 par ACD/25 est terminée.
Pertes : 207°RAC 1 tué et 1 blessé.  
26° division: Journée calme. Les allemands continuent leur bombardement par obus toxiques, mais l'activité de leur artillerie semble en décroissance.
Notre artillerie exécute plusieurs barrages et CP.
Devant PA Allard, des groupes ennemis accueillis par les feux de notre infanterie et pris sous notre barrage, se replient en désordre.
Pertes : 139°RI 1 disparu (blessé en patrouille), 121°RI 1 blessé 10 intoxiqués, Cie 13/2 1 évacué, artillerie 2 blessés 6 intoxiqués.
120° division:
Physionnomie générale : Journée très calme.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille a constaté que la corne Sud-Est du bois de Cheppy est inoccupée, elle a parcouru la ligne ennemie tranchée du Sud entre 9303 et 9504, aucun travail n'y a était fait. Patrouille entre PP Bureau et PP Barberon sans résultat. Tirs de harcèlement par FM et mitrailleuses dans le bois de Cheppy. Patrouilles de liaison entre les PP du 408° et entre le 408° et le CR Cheppe.
Artillerie : Tirs de 75 sur le bois de Cheppy. A 14h00, tir d'AL sur le bois 232 et la corne Ouest du bois Chéhémin. Consommation : 40/75.
Aviation : 8 avions.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose de réseaux. Déblaiement des éboulements.
Mouvement le 1°/86° occupe complètement le CR bois Noir. La Cie du 3°/408° qui occupait encore le PA Buzémont est relevée et va au camp Besnier.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 10 grenades à ailettes sur la région Jumelle et Montluçon.
Artillerie : Une centaine d'obus sur le sous-secteur de la Buanthe, notamment sur le Sud du boyau des Jumelles, le boyau Source, corne N-E. de la foêt de Hesse, le boyau Souffrant ; 27 obus sur le ous-secteur de Vauquois dont 21 sur le Mamelon-Blanc ; 3 obus sur le sous-secteur de Boureuilles.
Aviation : Très active, 19 avions dont 3 escadrilles nombreuses.
Travaux : Aucun travail nouveau a été observé devant le sous-secteur de la Buanthe. L'ennemi a réparé la tranchée Brunn entre 5406 et 5306. Au cours de la nuit bruit de travailleurs enfonçant des piquets vers le V de Vauquois. Pose de sacs de terre sur le parapet de la tranchée du V. Terre fraîchement remuée sur le parapet des Balkans.

Journée du 24 mars 1918
25° division: Journée calme, nuit plus agitée
Pertes 16°RI 1 blessé par éclat d'obus et 1 blessé léger en patrouille, CID/25 11 blessés dont 3 sous-officiers soit aux 105°RI 2 caporaux et 5 hommes, 16°RI 1 homme, 3°RCC 1 brigadier et 1 cavalier, ALGP 1 cannonnier tous par bombardement par avions.
26° division: Les allemands font un emploi abondant d'obus toxiques. Ils exécutent de nombreux harcèlements sur le CR Hassoule et des tirs de 210 sur le ravin des Fontaines. 
Au CR Damloup, un de nos petits postes disperse à coups de fusil une patrouille allemande. Notre infanterie organise des patrouilles et des embuscades.
Notre aviation se montre active toute la journée.
Pertes : Le pharmacien-major Chenet du CBD est blessé grièvement.
92°RI 10 intoxiqués, 121°RI 1 blessé 8 intoxiqués, artillerie 1 blessé.
120° division:
Physionnomie générale : Journée calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de liaison entre le CR Boureuilles et la DI de gauche. Une patrouille du 38°RI a rencontré une patrouille ennemie aux environs de La Fonderie, cette dernière s'est enfuie à l'approche de notre patrouille et n'a pu être rejointe. Une patrouille du 38° a exploré l'ouvrage en D et l'a trouvé inoccupé. Elle a constaté en 8801 que deux entrées d'abris obstruées par le bombardement avaient été déblayées.
Artillerie : Tirs de 75 sur la côte Huichelin, la tranchée Presbourg et la tranchée de Vienne. Tirs d'AL sur le bois Chéhémin. Au cours de la nuit, 720/75 sur le saillant de Cheppy, 380/75 sur le V de Vauquois. Tr à obus toxiques sur le carrefour 7618 du ravin de Beausogne et sur les abris marqués 5918 sur la carte au 1/5000. Consommation : 2770/75 (dont 1000 spéciaux).
Aviation : De 17h00 à 18h00, 2 avions survolent nos lignes.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Approfondissemnt des boyaux et tranchées, continuation des abris du bois de l'Avant-garde, continuation des réseaux entre la côte 253 et le Mamelon-Blanc devant la tranchée Nouvelle et la tanchée 1bis.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses sur la Hardonnerie et le Mamelon-Blanc, sur Bourges et Nevers, sur tranchée 9bis, 38 bombes à ailettes sur la tranchée 12.
Artillerie : 100 obus sur le ous-secteur de la Buanthe, 17 obus sur le sous-secteur de Boureuilles, 50 obus sur le sous-secteur de Vauquois. Clermont a été bombardé, 31 obus sont tombés sur les villages.
Aviation : De 12h00 à 18h30, 17 appareils ont survolés nos lignes à très grande hauteur et par groupe. Un avion a jeté 2 bombes sur le camp Riboulleau, l'une d'elle n'a pas éclaté. Drachen de Montrebeau de 06h25 à la nuit. Drachen du bois des Oyons de 08h30 à la nuit. Drachen dans la direction d'Epénonville de 18h45 à la nuit.
Travaux : Une dizaine d'hommes  installent une ligne téléphonique aérienne, entre le bois de la Grrâce et Véry. Un camouflage en toile a ét tendu sur la route qui rejoint la sortie N-E. de Cheppy à la route Cheppy-Montfaucon. Plusieurs travailleurs vident des sacs de terre en 85.07.088 . L'ennemi a travaillé dans la tranchée de Pola.

Journée du 25 mars 1918:
25° division: Journée calme, nuit plus agitée. L'ennemi a par deux fois tenté de s'approcher de nos lignes, sans y réussir.  
26° division: Les bombardements par obus toxiques continuent. Harcèlements importants dans les sous-secteurs des Rousses et de Vaux.
Notre infanterie tend 2 embuscades sans résultat.
Pertes : 92°RI 1 blessé 5 intoxiqués, 121°RI 20 intoxiqués, artillerie 1 intoxiqué, GBD/26 2 intoxiqués, génie 1 intoxiqué.
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme. Activité soutenue de l'aviation ennemie et activité plus marquée de l'artillerie ennemie.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille d'embuscade à la corne S-E. du bois de Cheppy, n'a entendu que des bruits de bois cassé venant de carrière. Unr patrouille embusquée devant 9203 a entendu quelques coups de pioches venant de l'intérieur du bois vers le N-E. Patrouille de couverture devant le PA Hardonnerie et Peupliers. Tirs de harcèlement par FM et mitrailleuses sur le bois de Cheppy.  
Artillerie : Rafales de 75 sur le bois de Cheppy et en arrière de Vauquois. Tir d'AL sur le bois de Véry. Consommation : 387/75. 
Aéronautique : Active matin et soir.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des réseaux et des travaux en cours.
Mouvements : Le 1°/408° relève au CR Aire le 2°/408° qui vient à Forimont. Le 3°/408° vient du camp Besnier à : EM et 1 Cie à Dervin, 1 1 Cie Aubréville, 1 Cie à Valmy, 1 CM à Rolland-Bracieux (batterie).
Pertes : 53°RAC 1 brigadier 1 homme tué  1 homme blessé, AT 101°Bie/53° 1 brigadier griévement blessé.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 4 petits minen vers PP Ruisseau et boyau Bassenne.
Artillerie : Tirs de réglage d'environ 100 obus de 77 et 105 sur les 1eres lignes allemandes du bois de Cheppy, tranchée Erzenoum, boyau de la Wartha et de la Vistule. 300 obus environ sur le sous-secteur de la Buanthe principalement sur le Tournant de la Mort, Tranchée de la Courtine, PC Fonderie ; 161 sur le sous-secteur de Vauquois principalement sur Cigalerie-ferme. De 23h15 à 23h30 rafales de 77 et 105 sur CR bois Noir sont quelques obus toxiques à odeur de chlore ; 159 obus sur le sous-secteur de Boureuilles principalement sur PP Nevers et Dufau. A 23h15, les pentes Est de Buzémont ont reçu quelques toxiques ( odeur de chlore).  
Aviation : Très active, 22 avions signalés. Passage d'avions de 20h15 à 20h45 lançant des fusées, répétées de terre au passage des avions. A 21h00, un avion passant au-dessus du bois de Cheppy lance 2 fusées rouges, répétées de terre par 2 fusées blanches (en arrière de la tranchée de Trente). Cet avion se dirigeait vers le Sud, est entré dans ses lignes à 21h40. 226 signale, un avion boche entendu cette nuit vers 21h00 a envoyé  une fusée à chenille blanche à laquelle les lignes allemandes ont répondu par une fusée blanche très lumineuses. A 21h00, 2 fusées blanches à gerbe partent du V de Vauquois. Elles sont répétées du bois du Rossignol. Ce lancement coïncide avec les passages d'avions. Les drachen de Montrebeau et d'Eclisfontaine ont été en ascension. Ce dernier descend vers 18h00 deavant le bois situé au N-E. d'Eclisfontaine, remonte ensuite. Deux drachen ont été vus en outre dans la direction de Vauquois par l'observatoire 305.
Travaux : Réfection de la tranchée Brunn entre 5206 et 5307. Pose de quelques piquets en bois devant la tranchée de Varna entre 4005 et 4306. Terre fraîchement remuée
dans la tranchée Pola entre 83,5-04 et 85-03,7.

Journée du 26 mars 1918:
25° division: Calme. RAS.
26° division: L'artillerie ennemie exécute quelques tirs de harcèlement et quelques tirs d'obus de gros calibres sur nos batteries et sur la région du PC Normandie.
Deux de nos patrouilles, une devant le Mont-Blanc, une devant le ravin du Muguet, ne reconnaissent aucune activité de l'ennemi.
Nos travaux de 1ere position et la position intermédiaire se poursuivent activement.
Pertes : Le capitaine Pepin du 92°RI blessé le 20 mars, est évacué. 
92°RI 2 intoxiqués 7 malades évacués, 121°RI 1 tué 4 intoxiqués 3 malades évacués, 139°RI 1 intoxiqué, artillerie 3 malades évacués, génie 2 intoxiqués 2 malades évacués.
Un canon est démoli par le feu de l'ennemi.
Un group de 155 Schneider (5/110) est retiré.
120° division
Physionnomie générale : Assez calme dans la journée. Bombardement de nuit plus fréquent. 
Activité française 
Infanterie : Patrouilles de liaison au 408°. Tirs de FM et de mitrailleuses en harcèlement. Patrouille d'embuscade devant le PP Barberon sans résultat. Une patrouille du 38° a exploré l'ouvrage en D de 8701 à 8900, la tranchée n'était pas occupée mais les boyaux y conduisant étaient fréquentés. Une entrée d'abri a été nettoyé. 
Artillerie : Tirs de 75 sur les tranchées de Pilsen et de Presbourg. A 16h30, tirs de représailles de 75 en 7312, en riposte à un tir sur la Fonderie. Tir d'AL sur le bois de Véry.
Consommation 208/75.
Aéronautique : Assez active.
Mines : Rien à signaler de part et d'autre.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Renforcement des réseaux de 1ere ligne et création de réseaux en arrière.
Divers : A 13h30, deux officiers passent dans la tranchée Erzeroum de 9003 à 8802 disparaissent dans un abri, puis se dirigent vers l'arrière en terrain découvert.
Pertes : Néant.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 6 bombes à ailettes sur le boyau du Croupillon, 3 bombes à ailettes sur PP Ruisseau et Sédilleau. Circulation assez active d'isolés entre la corne 197, la corne N-O. du bois de Cheppy, Neuve-Grange, le bois 232 et le ravin de Chambronne.
Artillerie : L'artillerie ennemie a fait preuve d'une assez grande activité (tir de destruction sur la région de la batterie 478) Rendez-vous de Chasse. Tirs de harcèlement assez nombreux. Environ 800 obus sur l'ensemble du secteur. L'ennemi exécute de nouveaux réglages dans ses lignes : 28 obus de 105 sur la corne S-E et 9203, 15 obus de 77 sur les mêmes objectifs et 10 obus de 77en 92.1, 03'. Bombardement de Clermont de 22h30 à 23h30, 10 obus. 
Aviation : 5 avions. Vu à sa position de repos le drachen d'Eclisfontaine, qui a été vu en ascension à plusieurs reprises. Son treuil a été repéré en 6788.
Travaux : Approfondissement de la tranchée Brunn de 5205 à 5306. Entendu 8 éclatements dans la tranchée Tarnopole à 18h20.

Journée du 27 mars 1918:
25° division: Calme, pourtant les guetteurs ennemis montrent beaucoup de vigilance, ils ont tiré plus fréquemment que d'habitude.
26° division: Diminution de l'activité de l'artillerie allemande. Harcèlement sur le sous-secteur des Rousses et sur la région des batteries.
Notre infanterie repousse une patrouille ennemie devant le village de Bezonvaux.
Les deux aviations montrent quelques activités. Plusieurs drachen en ascension.
Pertes : 92°RI 13 intoxiqués 4 malades évacués, 121°RI 1 intoxiqué 6 malades évacués, 139°RI 3 malades évacués. 
120° division:
Physionnomie générale : Assez grande activité de l'artillerie dans le sous-secteur de la Buanthe.
Activité française
Infanterie : Patrouille d'embuscade à la Fonderie, sans résultat (38°). Patrouille de liaison au 408°. Rafales de FM et mitrailleuses en harcèlement. 
Artillerie : Quelques tirs de harcèlement sur piétons route Varennes-Avocourt et tranchée du Grand-Bec sur travailleurs dans la tranchée Brunn. Tirs exécutés par une pièce détachée aux abris de la tranchée Volf. Consommation : 64/75.
Aéronautique : Aviation peu active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Renforcement et création de réseaux.
Mouvements : Le 2°/86° est relevé au CR Bassenne par le 1°/38°, sans incident.
Pertes : Néant
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses. Circulation assez active d'isolés antre Neuve-Grange, côte 197, corne Ouest du bois de Cheppy, bois 190 et Cheppy.
Artillerie : Aseez grande activité sur le sous-secteur de la Buanthe, qui a reçu environ 360 obus. Quelques toxiques à 15h30 sur Sédilleau et Lobjois et vers 02h00 sur le boyau Moulin (on n'a pu identifier encore l'espéce de toxique). Six obus de 77 en réglage sur la tranchée du Sud (corne S-E. du bois de Cheppy) ; 59 sur le sous-secteur de Vauquois ; 24 sur le sous-secteur de Boureuilles, 3 fusants très haut au-dessus de la tanchée de Varna. De 10h45 à 11h00 et de 14h00 à 15h30, de 22h40 à 22h45 une pièce situé au N-O. du bois de Bouzon, tire sur Clermont 12 obus en tout. Une centaine d'obus su S-E de Hermont et dans les bois de Parois. 
Aéronautique : 6 avions aperçus. 
Travaux : Réfection de réseaux devant la tranchée de la Lisière. Amélioration de la tranchée Brunn entre 5205 et 5406.

Journée du 28 mars 1918:
25° division: Journée assez calme. Notre artillerie fait une contre-préparation pendant la nuit.
26° division: Notre exécute des vérifications de barrages sur divers objectifs et un tir de surprise sur des travailleurs vers 4141. Harcèlement de l'artillerie allemande sur deux mots illisibles et tranchée Kaiserslautern et sur nos batteries.
Une de nos patrouilles reconnait 6791 comme occupé.
Activité moyenne des deux aviations. Quelques drachen en ascension.
Pertes : 121°RI 1 blessé 2 intoxiqués, artillerie 2 malades évacués, Cie 13/52 1 malade évacué, Cie 13/2 1 malade évacué.
Dans le CR Bezonvaux le 3/121° relève le 2/92°, dans le CR des ravins le 2/92° relève le 1/121°.
Le capitaine Senechal affecté au 92°RI quitte l'Etat-Major de la DI.
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme. Activité de nos patrouilleurs. Artillerie ennemie plus active sur le sous-secteur de Vauquois. Nombreuses sorties des aviateurs ennemis.
Activité française 
Infanterie : Une patrouille de la 2°Cie du 38° a reconnu le passage de la Buanthe en face du PP Barberon, passage assez facile. Une reconnaissance de la 10°Cie du 38° (sergent Delacroix) a visité le Moulin et les ruines de la Fonderie, a reconnu le passage du Bief et du Ruisseau, a trouvé des traces d'embuscade ennemie. Patrouilles de couverture dans le PA Hardonnerie et Peupliers. Reconnaissance conduite par le sous-lieutenant Pageot du 408°, pour observer l'activité dans les tranchées en avant de Boureuilles et sur la route entre les deux Boureuilles. L'occupation des tranchées ennemies semble la même.
Artillerie : L'après-midi représailles de 155 court sur la tranchée de Trente, en réponse au bombardement sur Legendre et Sédilleau. Tir d'AL vers 16h00 sur le bois Véry. Tir exécuté sur le bois de Cheppy par une pièce détachée. Harcélement sur des travailleurs dans la tranchée des Balkans. Consommation : 88/75, 60/155.
Aéronautique : Aviation assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Pose et réfection des réseaux.
Pertes : 408°RI 1 tué et 2 blessés par obus à Buzémont.
Activité ennemie
Infanterie : Rares rafales de mitrailleuses, 2 bombes à ailettes sur le Croupillon.
Artillerie : 160 obus sur le sous-secteur de la Buanthe, 150 sur le sous-secteur de Vauquois, 58 sur le sous-secteur de Boureuilles. Harcèlement sur le Rendez-vous de Chasse et le bois de Parois.
Aéronautique : Grande activité, 13 avions.
Travaux : A 08h45, entendu enfoncer des piquets en arrière de Tarnopol. La nuit déchargement de toles et planches dans Boueuilles. Bruits de pose de fils de fer vers Petite-Boureuilles. 

Journée du 29 mars 1918:
25° division: Journée et nuit calmes.
26° division: Quelques tirs de harcèlement sur les boyaux et ravins ? des sous-secteurs d'Hassoule et d'Hardaumont. Notre artillerie exécute dans l'après-midi plusieurs tirs de surprise. Notre infanterie envoie sans résultat 2 patrouilles d'embuscade à l'Est du bois Carré et au N-O. de Damloup.
Pertes : 121°RI 1 ypérité 3 malades évacués, 92°RI 4 ypérités 4 malades évacués, 139°RI 1 malade évacué, artillerie 1 blessé, CID/121 1 malade évacué, CID/92 1 blessé, 1 ypérité.
Le PC du 17°CA est transporté de Bei.. ... (illisible) à partir du 29 midi.
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme dans l'après-midi. Bombardement violent du ous-secteur de la Buanthe ce matin de 04h15 à 07h00, auquel il aété répondu par une CPO.
Activité française 
Infanterie : Patrouille de couverture dans le PA Hardonnerie et Peupliers. Patrouilles en avant de Sédilleau. Une patrouille de la 3°Cie du 38° a reconnu la tranchée du Sud, depuis la corne S-E. jusqu'à 250m à l'Ouest. La tranchée  a été trouvée bouleversée et inoccupée.
Artillerie : A 18h00, tir de 75 en représailles sur tranchée de Presbourg et Pilsen. A 05h10, CPO Fonderie en riposte au bombardement systématique et copieux de l'ennemi sur les 1eres lignes du 38°. Tir exécuté par une pièce détachée sur les bois du Grand-Bec et du Rossignol. Un réglage par avion sur la tranchée du Trente 9210. Consommation : 468/75, 51/95, 52/155.
Aviation : Assez active.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Construction de réseaux. Installation de plateformes de mitrailleuses.
Mouvements : A 14h30, le colonel Renouard nommé général de brigade à titre temporaire pour prendre le commandement d'une division, quitte le PC Bertramé. Le colonel Augier prend le commandement provisoire de l'ID/120. Le chef d'escadron Pichon-Verneuil prend le commandement provisoire du 38°RI. La 145°CMP quitte ses emplacements entre Buzémont et la Maize et va stationner à Neuvilly pour entreprendre ses nouvelles positions de la 1ere position intermédiaire.
Pertes : 38°RI 1 tué et 1 blessé.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 4 bombes à ailettes sur PP Dufau.
Artillerie :83 obus sur le sous-secteur de Boureuilles, 159 sur le sous-secteur de Vauquois, près de 800 sur le sous-secteur de la Buanthe dans la soirée du 28 et de 04h15 à 07h00 ce matin.
Aviation : Assez active, 10 avions. 
Travaux : Approfondissement de la tranchée Brunn en 5406. Consolidation et camouflage des PP à la Butte de Vauquois.

Journée du 30 mars 1918:
25° division: Journée calme, nuit assez agitée.
Pertes : 16°RI un caporal blessé par éclat d'obus.
26° division:  Le 92°RI envoie 2 patrouilles RAS.
De 20h00 à 23h00, tirs de minen sur Hassoule. L'artillerie allemande procède à ses harcèlements habituels, notamment sur le fond des Rousses et Bezonvaux.
Pertes : 121°RI 1 blessé 2 ypérités 4 malades évacués, 92°RI  1 blessé 15 ypérités 4 malades, 139°RI 2 blessés 3 malades évacués, artillerie 1 blessé 1 ypérité 1 malade,
Cie 13/2 1 malade.
Le général Graziani appelé à d'autres fonctions quitte le 30 mars le 17°CA (Ordre Général N°76).
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme, circulation anormale de trains dans la régions de Fléville.
Activité française 
Infanterie : Embuscade sans résultat au Nord du B Montagne (vers la Fonderie).
Artillerie : Peu active. Une pièce détachée tire sur la tranchée de Trente et le boyau de la Wartha. Reéglage d'une nouvelle pièce ( Tire sur Petite-Boureuilles). Tir par surprise avec des travailleurs signalés dans la tranchée du Grand-Bec. Consommation : 96/75.
Aviation : Rien à signaler.
Mines : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours. Encerclement de Buzémont, face au S-O. Renforcement des réseaux. Relèvements des éboulements causés par la pluie.
Divers : 16 trains dans la matinée du 29, vers Châstel-Chéhéry et St-Juvin. De 14h30 à 15h45, 4 tains de 30 wagons au N-O. de Fléville. De 18h00 à 18h30, 2 trains venant du N-O. se dirigeant sur Fléville. A 20h00, signalisation de la lisière Ouest du bois de Véry vers Vauquois.
Mouvements : Le 2°/86° relève le 3°86° au Mamelon-Blanc sans incident.
Pertes : 3°RCC 1 blessé par éclat d'obus.
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses. Rares fusées éclairantes lancées des tranchées Tarnapol et Erzenoum. Nombreuses fusées éclairantes dans la 1ere partie de la nuit devant le 408°.
Artillerie : Environ 400 obus, 94 sur le sous-secteur de Boureuilles, 99 sur le sous-secteur de Vauquois, 92 sur le sous-secteur de la Buanthe et de 18h00 à 19h00, une centaine d'obus entreDervin et Bertramé
Travaux : L'ennemi a réparé un réseau devant la tranchée Brunn de 5205 à 5406.

Journée du 31 mars 1918:
25° division: Calme.
Pertes : 3°RCC 1 blessé léger (patrouille).
26° division:  Notre artillerie exécute un de surprise sur des travailleurs en 4241. A 20h10, barrage devant Hassoule. Tirs ennemis sur fond du Loup et Bezonvaux. Activité marquée des minenwerfers sur Hassoule et le secteur voisin.
Notre infanterie envoie plusieurs patrouilles et tend deux embuscades en 5800 et sur la route Bezonvaux-La Fieveterie. RAS. Une patrouille allemande vers le ruisseau de Vaux est dispersée par nos feux à 03h10. 
Faible activité des deux aviations, en raison du temps.
Pertes : 92°RI 3 malades 5 ypérités, 121°RI 1 blessé 1 ypérité, 139°RI 1 blessé, 118°RIT 3 blessés.
Le 2° échelon du QG vient stationné à Belrupt.
120° division:
Physionnomie générale : Assez grande activité d'artillerie sur le sous-secteur de la Buanthe.
Activité française 
Infanterie : Reconnaissance du bois Brulé qui semble inoccupé par une patrouille du 2°/86°. Une patrouille d'embuscade du 3°/38° au pont des 4 Enfants a entendu Ttravailler entre Pola et Erzeroum. Une autre, au moulin de la Fonderie. Une patrouille du 1°/38° partie du PP Montluçon, direction S-N. a progressé vers la tranchée de Tarnapol, la pluie a rendu le terrain complétement impraticable. 
Artillerie : Vers 14h00, tir de 75 sur 7907, en représailles du bombardement sur Sédilleau et Legendre. Consommation : 50/75.
Aviation : Activité nulle.
Mines : Néant.
Travaux : Renforcement et pose de réseaux. Continuation des travaux en cours. Relèvement des éboulements causés par la pluie.
Divers : Dans la matinée du 30, une quinzaine de trains dans la direction de St-Juvin. De 07h00 à 12h30 circulation de trains dans la région de Fléville, 12 se dirigeant vers le N-O. et 7 vers Exermont.
Pertes : 86°RI 1 blessé par balle de revolver (accident pendant la patrouille).
Activité ennemie
Infanterie : Quelques rafales de mitrailleuses, 12 bombes de moyen calibre sur le boyau du Croupillon. Coups de feu d'un PP situé à environ, 100m au S-O. de 4005. Circulation dans la tranchée Tarnapol et Erzeroum.
Arillerie : 48 obus dans le sous-secteur de Vauquois, principalement sur la Hardonnerie et le PP Brun. Près de 340 obus dans le sous-secteur de la Buanthe, principalement sur carrefour du Caporal, PC Pont-Roume, ravin Buanthe, ouvrages Trivol, Hohenlinden, Sédilleau, Legendre et Lobjois, les Peupliers. 180 obus dans la région au Nord de Bertramé. Quelques obus sur le boyau de la Vistule. 25 obus sur la gauche du sous-secteur de Boureuilles.
Travaux : Créneau de guetteur à 5406 et réparation des réseaux devant ce point. Terre remué dans la tranchée d'Erzeroum. Trvailleurs entendus entre Tarnapol et Pola.