Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.

Journée du 16 Novembre 1917:
25° division: Assez calme, assez grande activité des engins de tranchées au cours de la journée.Tir de représaille et de neutralisation à la suite des tirs de minens du plateau de Bolante.Tirs d'accompagnement d'AT.Camouflet allemand RAS.Aviation peu active de part et d'autre.
Pertes : 98°RI 2 hommes légèrement blessés.
26° division: Rafales de mitrailleuses au cours de la nuit.Quelques activités des deux artilleries.
Pertes : 139°RI 1 tué.
Vers 19h20, une patrouille ennemie s'est présentée devant le PP Cantal et a été repoussé à coups de fusil et de grenades.
120° division:
Physionnomie générale : Période calme, marquée par un tir nourri d'obus toxiques mélangés d'obus de 105 sur les deux sous-secteurs de 03h30 à 05h30.Visibilité, bonne l'après-midi du 15, très mauvaise le matin du 16 en raison de la brume.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Assez active.Tirs d'obus spéciaux à 05h40 à 06h15 en représailles des tirs ennemis.Tirs de harcèlement sur les boyaux Moltke, Thibet, Franz Lehar (demande DI Chambrettes).Barrage devant le 408° entre 03h10 et 03h40 demandé par fusées du 229°RI.Réglage sur l'ouvrage du Bonnet et tranchée Joli Cœur.Consommation 1860 (dont 610 spéciaux) de 75 et 103 de 155C.
Aviation : Assez active dans l'après-midi du 15.1 avion de réglage, 6 avions de chasse.
Pertes : 86°RI 2 blessés, 6 intoxiqués, 408°RI 5 intoxiqués, 53°RAC 1 tué 1 blessé, 216°RAC 1 blessé.
Alimentation : Normale
Etat sanitaire : Satisfaisant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mirailleuses sur le ravin Hadimé, venant de la direction de Wavrille.Courtes rafales de la mitrailleuses 0258.
Artillerie : Sous -secteur de droite 400 obus environ.Tirs principaux sur les ravins Charbonnières, Hadimé, Neuville et tranchée Platelle.
Tirs toxiques sur Mont-Sapin, Prophête, Platelle, le ravin d'Heurias, la route Louvemont-Les Chambrettes.
Sous-secteur de gauche 475 obus environ.Tirs principaux sur le ravin St-Pierre et l'ouvrage Nassau.Tirs de harcèlement en particulier sur côte 378, bois Chauffour, ravin du Helly, la Couleuvre, ravin de la Dame, carrières d'Haudromont.
Aviation : Très active l'après-midi vers 15h00.

Journée du 17 Novembre 1917:
25° division: Calme.Représailles aux tirs de minens ennemis.1 camouflet français.2 camouflets allemands.
Pertes : 16°RI 1 tué de la SD, 98°RI 1 caporal blessé.
26° division: Une patrouille exécuté au point du jour trouve sur le terrain sur le PP Cantal un fusil ensanglanté et un certain nombre de grenades à manche abandonnées par la patrouille ennemie de la veille.
Au cours de la nuit, le 3/121° relève le 3/139° dans le CR de l'Aire et le 1/121° relève le 1/139 dans le CE (R?) du Mamelon Blanc.
Camouflet français à 04h50 (Vauquois-Est).Camouflet allemand à 04h55 (Vauquois-Centre).Pas de pertes.
Tirs de réglage et de harcèlement de part et d'autre.
Entre 18h20 et 18h45 un parti ennemi d'une soixantaine d'hommes tente de surprendre le PP du Ruisseau.Accueilli par nos FM et nos VB et par le tir de barrage de l'artillerie et des mitrailleuses  l'ennemi s'enfuit en suivant le ravin de la Buanthe.Des plaintes et des cris sont entendus jusqu'à 19h30 faisant présumer que l'assaillant a subi des pertes.
120° division:
Physionnomie générale : Période calme, action d'artillerie assez vive pendant la nuit.Assez bonne dans l'après-midi du 16, mauvaise dans la matinée du 17. 
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : Après-midi du 16, tirs de réglage.
Nuit du 16-17, à 01h30 tirs de concentration sur la Wavrille  et le ravin de l'Ouest, en représailles du tir nocturne à obus toxiques sur la Platelle.
Matin du 17, de 06h00 à 06h20 tirs de harcèlement sur sur les boyaux de Moltke, du Tibet, de Franz Lehar (demande DI Chambrettes).
Consommation 960/750 et néant pour l'ALC. 
Travaux : Poses de défenses accessoires, approfondissement des tranchées et boyau A, pose de caillebotis.
Aviation : Peu active.
Pertes : 86°RI 1 blessé, 1°Cie du 18°RIT 1 intoxiqué (évacué), GBD 1 intoxiqué (évacué), artillerie 10 intoxiqués dont 4 sous-officiers et 1 blessé.
Etat sanitaire : Satisfaisant.
Alimentation : Normale.
Mouvements : Reléve sans incident du 3/408° par 2/408° dans la nuit du 16-17.Le 1/408° va dans l'après-midi du 17 du ravin des Vignes au camp Driant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur le ravin de Beaumont (venant de la direction de Wavrille) et sur le ravin Hadimé.Rafales de mitrailleuses au cours de la nuit venant de l'ouvrage du Crapaud (vers point 9665).
Artillerie : Environ 500 obus sur sous-secteur Platelle.Tirs principaux sur la tranchée St-Quentin, le ravin Neuville et le Prophête.Tirs toxiques de 24h00 à 04h30 sur le ravin de Neuville, le fond Platelle et Mont-Sapin.
Environ 1000 obus sur le 408°.
Tirs principaux sur les tranchées Karl et Rabantz, la Platelle et Louvemont.
Tirs toxiques de 07h00 à 09h00 sur le Cul-du-Chien et particulièrement violent sur le Cul-Brûlé.
Harcèlement sur les arrières notamment sur la côte 378, les Chambrettes, ravin de la Goulette, de la Dame, carrières d'Haudromont.
Concentration au cours de l'après-midi sur les positions d'ALC du ravin du Bouc et tir à obus toxiques sur ces mêmes batteries entre 07h00 et 08h00.
Travaux : Bruit de travaux devant le village de Beaumont.
Aviation : Quelques avions dans l'après-midi.

Journée du 18 Novembre 1917:
25° division: Calme en dehors de quelques tirs de harcèlement et obus toxiques sur les Mesliers.Un camouflet français.
Pertes : 98°RI 1 caporal et 2 hommes blessés accidentellement, 16°RI 1 homme intoxiqué.
26° division: Une patrouille faite à l'aube, en avant du PP du Ruisseau n'a pas trouvé de blessés, ni de cadavres ennemis.Une patrouille ennemie est repoussée au cours de la nuit par le PP du Croupillon E..
Rafales de mitrailleuses.Quelques obus sur nos premières lignes au cours de la journée.Nos batteries de la région de Dervin ont été bombardées.
Pertes : 92°RI 2 blessés, 121°RI 1 blessé.
Fait envoi au général Cdt le 13°CA du projet d'attaque de Vauquois (N°1325/G).
De 13h30 à 14h20, tir de mitrailleuses et de 37 sur des groupes de travailleurs ennemis.
120° division:
Physionnomie générale : Après-midi du 17 assez calme.Tirs d'obus toxiques pendant la nuit.Bombardement violent de la droite du secteur pendant la matinée du 18.
Activité française 
Infanterie : Nos grenadiers de la tranchée Commercy dispersent à coups de grenades, vers 03h15 une patrouille ennemie.
Artillerie : 03H35 à 04H10, tirs à obus spéciaux des Groupes Joannès et Peillot sur les abris situés à l'Est de Joli Cœur, 968 obus spéciaux.
04h10 à 04h59, tirs de concentration du Groupe Beaudic sur l'ouvrage du Crapaud (450 obus)(225 explosifs et 225 à B).Ces deux tirs exécutés en représailles au tir à obus toxiques effectué par l'ennemi au cours de la nuit.
De 05h50 à 06h00, tir d'interdiction sur les boyaux du Tibhet, de Moltke, et Franz Lehar, 250 à balles (demandé par la DI Chambrettes).
En plus de ces tirs principaux, quelques tirs de surprise, de réglage, de vérification de barrage.
Consommation 3916/75 (2309 explosifs, 639 à balles, 938 spéciaux).  
Aviation : RAS.
Travaux : Approfondissement des boyaux et tranchées.Pose de ribbars.Continuation des boyaux A3 et A1.
Pertes : 408°RI 1 blessé 4 intoxiqués, 86°RI 5 blessés 6 intoxiqués 2 pieds gelés, 38°RI sous-lieutenant Michalon intoxiqué évacué, Génie 2 blessés 6 intoxiqués, Artillerie 1 officier 1 maréchal des logis 1 brigadier 4 hommes intoxiqués.
Etat sanitaire : Satisfaisant.
Alimentation : Normale.
Divers : Allées et venues fréquentes de fantassins ennemis, ce matin et les jours précédents sur le chemin de terre Bois Le Compte-Beaumont.
Ce matin vers 07h00, 1 corne allemande a été entendue à 2 reprises vers le bois du Fays, chaque signal fut suivi d'une rafale de 77 ou 88 sur le PC Nassau.
Activité allemande
Infanterie : Deux rafales de la mitrailleuses 0258 sur l'ouvrage Nassau.Une rafale de la mitrailleuse paraissant située à l'ouvrage du Crapaud.
Entendu bruit de départ d'un minen, vers 9663 et sembalnt être dirigé sur l'ouvrage du Bufle.
Rafales de mitrailleuses sur les ravins Hadimé et Sortelle.
Artillerie : Au cours de la nuit, violents bombardement par toxiques et explosifs.
a) De 19h10 à 19h30, sur les ravins du Cul-Brûlé et du Cul-du-Chien.
b) Entre 02h00 et 03h00 dur le fond d'Heurias sur le ravin du Prêtre et de la route Louvemont-Les Chambrettes.
Ce matin entre 08h30 et 11h30 violent bombardement par 105 et 150 de la tranchée de St-Quentin, du bois de Beaumont et des ravins de Charbonnières et de Neuville, notre CPO déclencher entre 11h00 et 11h30 a fait cesser ces tirs.
Aviation : Avion à faible hauteur.
Travaux : Pose de réseaux devant la tranchée Joli Cœur entre 0673 et 0972.Travail de jour par temps brumeux.Terrassement vers 1962 et 2261.Pose de réseaux devant beaumont.
Sifflet de locomotive en direction de la Wavrille.

Journée du 19 Novembre 1917:
25° division: Calme.Tirs habituels.Relève du Btln Le Gouas (1° du 98°) aux Courtes-Chausses par le Btln d'Humières.
26° division: Activité plus marquée de l'artillerie ennemie.Tirs d'obus explosifs et toxiques sur Dervin et les Bies voisines.
Notre artillerie de campagne a exécuté des réglages et des tirs sur des travailleurs en 0312, ainsi que sur le minenwerfer 5308.Vers 15h00, deux incendies ont été vus vers la Bie 9132.Des explosions ont été entendues dans Boureuilles.
Pertes : 121°RI sous-lieutenant Roch blessé par éclat d'obus et 1 blessé, 92°RI 1 blessé.
L'ennemi se montre très actif dans les mines de Vauquois et continuée à avancer au V. de Vauquois.
120° division:
Physionnomie générale : Actions d'artillerie assez violente au cours de la nuit.
Activité française 
Infanterie : Le 19, tirs indirects de mitrailleuses pour coopérer au coup de main de la division de droite.
Artillerie : Tirs principaux.
1°) A 05h40 le groupe Baudic et 2 Bies du Groupe Peillot ont déclenché un barrage demandé par fusées de l'infanterie. Consommation 753 obus.
2°) A partir de 05h50 participations des Groupes Grognot et Hennequin, de 2 Bies du Groupe Vanshcoor et de la section de 75 du Groupe Peillot détachée au ravin du Cul-du-Chien à l'opération de la DI Chambrettes sur la tranchée Chaume.Consommation 3962/75 et 247/155.
Autres tirs, dans l'après-midi du 18 et dans la matinée du 19 divers tirs de réglage, de vérification, de barrages et de régimage des pièces par les Bies du Groupe Peillot, Joannès, Baudic, Grognot et Vanshcoor.Le 18 à 17h35, tir de harcèlement effectué par la 1°Bie du 53° sur la mitrailleuse 0060, à la demande de l'infanterie.Consommation 4334/75 et 293/155
Aviation : Néant.
Travaux : Approfondissement des tranchées et pose de défenses accessoires.Creusement du boyau A1.Le bataillon de soutien du 408° n'a pu travailler ce matin à cause des nappes gazeuses.
Pertes : 86°RI 7 tués 5 blessés 9 intoxiqués, 38°RI 106 intoxiqués (46 évacués, 60 indisponibles).Presque tous du bataillon en réserve à Louvemont intoxication due pour 1/3 à des travaux exécutés dans un terrain récemment battu par des obus à gaz.Génie 2 intoxiqués, artillerie 1 sous-officier et 5 hommes intoxiqués 1 évacué.
Etat sanitaire : Au 86° assez nombreux cas de bronchite due à l'irritation causé par les gaz, au 408° quelques cas de conjonctivite de même provenance, de même au bataillon de Louvemont 1/38.
Alimentation : Normale.
Divers : Va et vient entre les bois de la Wavrille et la tranchée de Joli Cœur.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur la tranchée de la Pointe venant de 1558.Deux grandes à ailettes sur la tranchée de Commercy venant du cimetière de Beaumont.Rafales de mitrailleues venant de 0258.Minen vu en action sur l'ouvrage du Bufle à 04h45.
Artillerie : 1°) Bombardement par obus toxiques, entre 01h00 et 02h30, sur les ravins de Beaumont, de Neuville, de la tranchée du Prophête, le fond de Platelle, l'Est du ravin de Navaux et le ravin Cul-Brûlé.
2°) Entre 06h00 et 07h00 bombardement par explosifs sur le ravin Hadimé, le ravin de Neuville et la tranchée St-Quentin.
Bombardement intermittent sur l'ensemble du secteur pendant la soirée du 18 et la matinée du 19.
Aviation : Un avion à 08h10 à faible hauteur.
Travaux : Terre fraichement remué vers 1962 et 2261.Bruits de pose de réseaux devant Beaumont.

Journée du 20 Novembre 1917:
25° division: Calme.Tirs de riposte, de surprise sur piétons.Tirs ennemis habituels sur Merliers, Corniche, 7 Fontaines.Camouflet ennemi vers 03h00, éboulements assez importants.
26° division: Une patrouille du 92° au Moulin de la Fonderie n'a relevé ni piste, ni pont sur le canal du Moulin.
Tirs de harcèlement de l'artillerie ennemie sur la Hardonnerie, le Mamelon Blanc, et le bois Noir.Quelques torpilles.
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme, sauf sur l'arrière qui a été bombardé pendant toute la soirée et pendant la nuit.
Activité française 
Infanterie : RAS.
Artillerie : 1°) Artillerie de campagne à 13h00, la 1°Bie du 53° a fait un réglage sur la mitrailleuse 0060 et a exécuté sur elle un tir de surprise à 14h00.De 13h20 à 15h00 les 5° et 6°Bie du 53° ont exécutés des réglages pour la vérification de leurs  faisceaux et le régimage de leurs pièces en particulier sur le point 9661.A 19h40 le Gr.Gronot a déclenché un barrage à la vue de fusées lancées vraisemblablement de la gauche de la DI de la Chambrettes.
2°) Artillerie Lourde Courte de 13h30 à 14h45 les batteries 491bis et 407ter ont effectué des réglages la première sur le bosquet 03, 263, la deuxième sur l'entrée de la route de Joli Cœur dans le bois des Caures.Consommation 307/75 et 34/155.
Aviation : 2 avions dans l'après-midi du 19 tirent quelques balles sur les tranchées ennemies.
Travaux : Réfection de la tranchée St-Quentin, démolie par le bombardement.Pose de ribbars.Creusement des tranchées Sortelle et Wavrille et des boyaux A1 et A3, des tranchées Rabantz, d'Euville et Karl.
Pertes : 86°RI 4 blessés 5 intoxiqués, 38°RI 14 blessés (Btln de Louvemont) et 5 intoxiqués (Btln d'Haudromont), 408°RI 2 blessés 4 intoxiqués.
Etat sanitaire : Médiocre, beaucoup d'hommes sont incommodés sérieusement par les gaz, sans que leur évacuation soit reconnue nécéssaire pour le moment.
Alimentation : Normale.
Mouvements : Penant la nuit 19-20, le 1/38° va de Louvemont à Belleray et le 2/38° de Belleray à Louvemont, celui-ci à 14 blessés par obus pendant la relève.
Divers : A 07h00 une corne allemande entendue à deuix reprises dans le bois du Fays, chaque signal de deux coups de corne est suivi d'une rafale de 77 sur le PC 9653.A 11h00 les allemands lancent 3 fusées à 1 feu alors que 4 de leurs obus tombent dans leurs lignes.Nombreux isolés sur la piste 1262-0972.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur le bois de Beaumont et la tranchée de la Pointe, venant de 1158, sur le ravin Hadimé, venant de 2261. 
Artillerie : Moins actives que les jours précédents sur les premières lignes.Par contre, tir de harcèlement continuel au cours de la soirée et de la nuit sur les arrières et les voies de communication, en particulier sur les abords d'Haudromont, le fond de la Goulette, la route du ravin de la Dame.
Aviation : 4 avions dans l'après-midi du 19.
Travaux : Pose de fil de fer devant Beaumont.Bruits d'outils vers 0957.Quelques coups de mine netendus la nuit à l'Ouest de 9960.

Journée du 21 Novembre 1917:
25° division: Calme en général.Artillerie ennemie assez active, une partie de l'après-midi à Argonne-Est.Camouflet français à Z.
Pertes : 98°RI 1 soldat blessé par éclat de torpille.
26° division: L'ennemi est très actif sur ses chantiers de mines.Il fait jouer 2 camouflets à 05h05 à Vauquois-Ouest.Pas de pertes.Le V. de Vauquois manifeste également une grande activité à un niveau supérieur au notre.
Rafales de mitrailleuses et tirs de harcèlement de tous calibres par l'ennemi.
Le mauvais temps cause des dégâts considérables aux tranchées, boyaux et abris.
120° division:
Physionnomie générale : Très calme dans l'après-midi du 20, dans la nuit et la matinée du 21 sur les premières lignes.Par contre, les tirs de harcèlement ont continué pendant toute la nuit sur la carrière d'Haudromont.Aujoud'hui depuis midi, les régions de Mont-Sapin, Prophête, Bagatelle, Nassau, ravin du Prêtre, carrière d'Haudromont et batteries avoisionantes ont été violemment bombardées.Un tir énergique de représailles sur les PC ennemis a ramené le calme vers 15h30, sauf sur les abords du PC de la DI et les batteries qui continuent à être prises à partie.
Activité française 
Infanterie : Rien à signaler.
Artillerie : De 09h15 à 09h25, la 3°Bie du 53°RAC a effectué des réglages pour la vérification de son barrage 8 explosifs, 6 à balles.
De 10h00 à 10h15, la 1ere Bie du 53°RAC a fait à la demande de l'infanterie, un tir de surprise sur la mitrailleuses 0060 10 explosifs, 10 à balles.
L'ALC n'a pas tiré.Consommation 34/75, neant/ALC.Nota : les tirs du 21 après-midi seront portés sur le compte-rendu du 22.  
Aviation : RAS.
Travaux : Approfondissement des boyaux et tranchées.
Pertes : 408°RI 1 intoxiqué, 86°RI 1 blessé 7 intoxiqués, 27°RIT 2 blessés, artillerie 1 blessé.
Etat sanitaire : Médiocre.
Alimentation : Normale.
Mouvements : Relève sans incident du I°/86° par le II°/86°.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de la mitrailleuse 0060.Rafales d'une mitrailleuse de la Wavrille sur la tranchée St-Quentin. 
Artillerie : Diminution très ensible de l'activité de l'artillerie ennemie jusqu'au 21 midi.Grande activité depuis midi.A la fin de l'après-midi, on signale des tirs de gros calibre (305?) sur les batteries du bois de Chauffour.
Travaux : Plusieurs explosions en arrière des 1eres lignes allemandes du bois du Fays.Bruits d'outils dans la tranchée devant Beaumont.

Journée du 22 Novembre 1917:
25° division: Calme.
Pertes : 98°RI 1 caporal et 1 soldat blessés par éclat de torpille.
26° division: L'ennemi continue à se montrer très entreprenant au V. de Vauquois et pour ne pas rallumer la guerre de mine, le général Cdt la DI fait noyer noyé notre puits le plus rapproché des travaux ennemis.Le PP situé au-dessus de ce puits est abandonné et reporté 50m en arrière.
Recrudescence d'activité de l'artillerie ennemie, particulièrement sur le V. de Vauquois.Une cinquantaine d'obus toxiques sur la région Dervin-Michelet.Quelques avions sortent dans la matinée.
Notre artillerie fait cesser le tir de minenwerfer 5307 et exécute des de représailles sur les abris 9210-9301-8607-8707. 
120° division:
Physionnomie générale : Recrudescence de l'artillerie ennemie qui bombarde systématiquement et d'une façon continue les abords du PC (en particulier ID et DI), les ravins et les routes.Régime de tirs habituels sur les premières lignes.Légère accalmie ce matin entre 07h00 et 09h00.Le bombardement a repris avec une grande violence cet après-midi, il vient de mettre feu au dépôt de grenades et artifices au PC de la DI et de démolir une auto sanitaire.
Activité française 
Infanterie : RAS.
Artillerie : De 14h50 à 15h30 tir de représailles à des tirs ennemis sur notre infanterie (Mont-Sapin, Prophête, Bagatelle, Nassau).Par le Groupe Peillot et la Bie de 155C St-Chamond N°491bis sur 0064, par la Bie 155C Filloux N°374 sur 26, 59, 25, 61, 25 60 et par ALL du groupement II sur 18-5-70-05, 5-75, 08-94, 5, 16-5, 88-5.A 19h45 et 20h05, tirs à obus spéciaux par les groupes Peillot et Baudic, sur les abris situés à l'Est de Joli Cœur, en représailles a un tir continu ennemi à obus toxiques sur la région de Louvemont.A 21h20 à la vue des fusées, le Groupe Beaudic a déclenché son barrage pendant quelques minutes ainsi que la batterie de 155C St-Chamond N°407ter.En dehors de ces tirs, quelques réglages par le 75 et le 155, sur la corne N-O. du bois de Fays, 0162, 94-64, ouvrage du Bonnet.Consommation 1371/75 (dont 800 spéciaux), 176/155. 
Aviation : Grande activité dans la matinée du 22.Le 408° signale un drachen ennemi abattu par un de nos avions à 10h00 derrière le bois des Caures.
Travaux : Pose de ribbars.Creusement de tranchées et boyaux.Déblaiement des terres éboulées par la pluie.
Pertes : 86°RI 1 tué 5 intoxiqués, 408°RI 2 intoxiqués, 27°RIT 4 blessés, artillerie 3 tués 1 blessé et 4 intoxiqués chevaux 4 tués matériel 1 canon (N°9363) détérioré, santé 1 américain de la SSU XXIV blessé par éclat d'obus devant le PC des Carrières.
Etat sanitaire : Nombreux cas d'indisponibilités : intoxications non graves provenant particulièrement des travaux exécutés en terrain infecté. 
Alimentation : Normale.
Divers : 1°) A 12h15 nombreux allemands en colonne par un sur la piste allant de la Wavrille à Joli Cœur.Un va et vient sur cette piste a été observé au cours de l'après-midi du 21.
2°) Notre artillerie ayant tiré plusieurs rafales de 75, à 20h30 sur la tranchée de Larroy, on a entendu des allemands crier et agiter des sonnettes, dès le déclenchement du tir.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur le bois de Beaumont venant de la Wavrille.Six grenades à ailettes sur la tranchée de Commercy venant du cimetière de Beaumont.
Artillerie : Très grandes activité d'artillerie ennemie caractérisée :
1°) Par un tir d'explosifs de gros calibre, fusants et percutants sur les arrières PC Orsova et Carrières, Goulette.Le tir a continué toute la nuit.
2°) Par deux tirs de toxiques sur les ravins St-Pierre et Louvemont à 19h45 et à 04h10.Un tir de représailles sur le ravin de Joli Cœur avec obus toxiques les a arrêtés.
Aviation : Assez grande activité.
Travaux : La nuit bruit de pelles et de pioches, d'eau rejetée sur les tranchées de 1eres lignes, en face du 86°RI.Terre remuée en 04-7-62,7.
Quelques coups de mine entendus dans la nuit vers 9960.

Journée du 23 Novembre 1917:
25° division: Matinée et nuit assez calme.Certaine agitation dans la soirée dans le sous-secteur Argonne-Est.La riposte ennemie à notre tir de représailles a été assez violente.Quelques obus toxiques.Quelques avions de part et d'autre.
26° division: L'artillerie de tranchée ennemie continue à se montrer très active, surtout sur Vauquois.Au cours de l'après-midi, l'action de l'artillerie prend un caractère nettement agressif.
A 17h50, un assez fort détachement précédés de grenadiers attaque le PP Legendre.
Le tir de barrage et de nos tirs de FM et de grenades dispersent les assaillants, qui laissent un prisonnier entre nos mains.Celui-ci réussit cependant à s'échapper au cours de la bagarre.Un des occupants du PP est légèrement blessé.
Pertes : 121°RI 1 tué, 92°RI 7 blessés, 121°RI 3 blessés.
120° division:
Physionnomie générale : Journée assez calme sur les 1eres lignes.Grande activité d'artillerie sur les arrières.Matinée très calme.
Activité française 
Infanterie : Tir de mitrailleuses contre avions.
Artillerie : La 1°Bie du 53° a fait un tir de surprise demandé par l'infanterie sur la mitrailleuse 0060.La 24°Bie du 216° a fait à 08h30 un tir sur le cimetière de Beaumont en représailles à ses tirs de grenades à ailettes sur la tranchée de Commercy.Le gr. Joannés 2/53° a déclenché à 21h00 un tir de barrage demandé par qignaux qui a été arrêté par ordre du Cdt du Groupe après information.En dehors de ces tirs, il aété effectué, surtout dans l'après-midi du 22 des réglages sur la corne O. du bois de la Wavrille, l'entrée de la route Flabas-Vacherauville dans le bois des Caures, la corne O. du bois de Fays par la 2°Bie du 53°, sur 01-62, 94-62, par la 7°Bie du 53°, sur 17-59, par la 6°bie du 53° et des vérifications de barrage par les 4°, 5° et 7°Bie du 53°.
L'ALC a également fait des réglages sur 15-58, 17.5, 63.5,23.5, 62.5 par le Bie C374 (155C) Filloux, sur 84-64 par la Bie 491bis (155C St-Chamont).En outre 2 tirs ont été demandés par l'ALL du CA, a) un tir sur Gremelly (mouvements de trains); b) un tir de représailles sur le PC Eitmer par toxiques.Consommation 380/75, 33/155.
Aviation : Très active.
Travaux : Pose de défenses accessoires.Creusement des tranchées et boyaux.Evacuation de l'eau.
Pertes : 86°RI 1 tué 4 blessés 6 intoxiqués, 38°RI (Haudromont) 1 tué 1 blessé 1 intoxiqué, 408°RI 3 pieds gelés, artillerie 1 officier blessé 1 MdL blessé (non évacué) 1 homme intoxiqué, matériel 580 obus explosifs 370 obus toxiques 680 fusées détruits par le bombardement 1 canon indisponible, 3 anes tués et 8 blessés à Haudromont.
Les dépôts de munitions d'infanterie et d'artifices d'Haudromont ont été incendiés vers 18h00 par un obus.
Etat sanitaire : Médiocre.
Alimentation : Normale.
Divers : Le 22, de 17h00 à 19h00, la compagnie de réserve du Btln de Neuville a été alertée en raison de l'activité de l'artillerie sur le secteur de droite du 86°.
Activité allemande
Infanterie : Rafale de la mirailleuse 0258.rafales de mitrailleuses venant de la Wavrille sur les ravins Sortelle et Hadimé.
DE 06h00 à 07h22, grenades à ailettes sur la tranchée de Commercy venant du cimetière de Beaumont.Quelques grenades lancées cette nuit d'un petit poste situé sur la route de Flabas à environ 150m de notre ligne de surveillance.
Artillerie : Grande activité de l'artillerie ennemie sur les carrières d'Haudromont et de la Goulette pendant toute l'après-midi du 22.Le tir d'explosifs a cessé vers 20h0, il aété suivi par un tir de toxiques entre 20h00 et 20h30.A signaler également un tir de toxiques au cours de la nuit sur le ravin du Prêtre.Activité ordinaire en première ligne.
Aviation : Très active.Avions circulant par groupe de 6.
Travaux : Renforcement des réseaux devant la tranchée Fritz.

Journée du 24 Novembre 1917:
25° division: Journée très calme.La nuit a été marquée par un coup de main ennemi (une cinquantaine d'hommes) dans la zone tranchée Circulaire, sommet du ravin sec, qui a échoué.L'ennemi a laissé dans nos postes de sentinelles 2 tués, 1 blessé, du matériel.Attaque tentée par surprise avec encagement.Identification : 120°Landwher de la 2°DL.Camouflet allemand à 03h45.
Pertes : 98°RI 1 tué, 5 blessés.
26° division: Un tir de CPO est exécuté de 08h00 à 08h10 par notre artillerie, sur les organisations de Vauquois.
L'ennemi se montre plus calme.
Le général Linder Cdt le 13°CA passe en revue le 139°RI, pour remettre la crox de guerre au drapeau de ce régiment et diverses décorations à des officiers et des hommes de troupe de la DI.
Vers 17h30, le PP Dufau disperse une patrouille ennemie qui tentait de s'approcher.
Pertes 92°RI 3 blessés.
120° division:
Physionnomie générale : Après-midi et nuit assez calme.Depuis ce matin bombardement intense du sous-secteur Platelle et riposte de notre artillerie.
Activité française 
Infanterie : A 21h30, tirs de FM et de VB sur des fractions égarées ou travailleurs aperçus entre2257 et 2655.
Artillerie : Les Groupes Peillot et Joannès ont exécutés à 17h55 et 18h40 des tirs à obus spéciaux sur la zone d'abris située au N. du bois de la Wavrille (zone limitée par les parallèles 76.840 et 770.70 et les méridiens 31.750 et 32.150) en représailles aux tirs ennemis à obus toxiques dans la région de Mont-Sapin.
A 15h15, 15h35, 23h55 et 09h15 la 1°Bie du 53° a fait à la demande de l'infanterie des tirs de surpries sur la mitrailleuses 0060 et à 09h25 sur la mitrailleuse 0258.Des tirs analogues ont été fait à 23h00 par la 26°Bie du 216° sur les boyaux de la Mosquée, à 09h15 par la 25°Bie du 216° sur le cimetière de Beaumont.En dehors de ces tirs, quelques réglages dans la matinée du 24 par les 6, 7 et 8°Bie du 53° à 17h59 sur 01.52.96.5.68.94.64.Les tirs CPO de l'après-midi figureront dans le CR du 25.Consommation 1232/75 (dont 960 spéciaux) ALC néant.
Aviation : 1 avion volant très bas vers 09h00, mitraille les lignes ennemies.
Travaux : Approfondissement des tranchées.Confection de pare-éclats.Déblaiement des tranchées éboulées par les obus.Creusement de A3.Pose de défenses accessoires.
Pertes : 408°RI 2 blessés 1 intoxiqué, 86°RI 6 blessés 6 intoxiqués, 38°RI 1 intoxiqué (Haudromont).
Etat sanitaire : Médiocre.En dehors des évacuations, nombreux malades et intoxiqués légers (le 23/11 500 malades dont 230 indisponibles).
Alimentation : Normale.
Activité allemande
Infanterie : Quelques rafales de la mitrailleuse 0258.Tirs de grenades d'un PP ennemi sur la route de Flabas.Rafales sur la piste Prophête - Mont-Sapin.Rafales venant du boyau de la Mosquée sur la crête de Beaumont.
Artillerie : Jusqu'au 24 au matin, activité moyenne de l'artillerie ennemie caractérisée :
1°) Par un tir intermittent sur les ravins de Navaux, Charbonnières, Neuville et Platelle.
2°) Par un tir de 600 toxiques dans la soirée sur les ravins de Neuville et de Platelle.
A partir de 09h30 violent bombardement du sous-secteur Platelle principalement du CR Beaumont qui continue après s'être calmé entre 15h30 et 16h00, calme rétabli vers 18h30.
Aviation : 1 avion.
Travaux : Pose de fil de fer vers 10h50.Bruits d'outils devant Beaumont.Réparation et renforcement du réseau devant la tranchée Joli Cœur entre 0673 et 0972.

Journée du 25 Novembre 1917:
25° division: Journée et nuit calmes.
Pertes : AT 2 blessés, Génie 1 tué et 2 blessés.
Relève du 16°RI par le 105° dans le sous-secteur Argonne-Est.Occupation CR Fille-Morte 3°Btln, CR Scheppe 1°Btln, en réserve 2°Btln.
26° division: Une patrouille sur le Moulin de la Fonderie, entre 03h00 et 05h00, ne signale rien de suspect.
Nombreuses rafales de mitrailleuses de part et d'autres, sur des isolés et des travailleurs.Quelques obus toxiques sur le camp Dervin, entre 16h00 et 18h00. 
A 18h45, une patrouille ennemie s'approche du PP Dufau et tire quelques coups de revolver et de grenades, qui provoque des cris de douleur chez l'assaillant, qui s'enfuit.Aucun cadavre n'a été vu aux abords du poste.
Pertes : 92°RI 2 blessé.
Les intempéries causent de grave dégâts aux organisations.Les PP de Cosnes et Nevers sont complètement inondés.
120° division:
Physionnomie générale : Bombardement très violent du CR Beaumont pendant l'après-midi du 24 ayant le caractère d'une préparation de coup de main.A 20h30 une reconnaissance d'environ 40 hommes tente d'aborder nos lignes vers la gauche du CR Beaumont, elle est dispersée à coups de FM et de VB.
Activité française 
Infanterie : RAS.
Artillerie : L'activité de l'artillerie française a été caractérisée 1°) Pendant l'après-midi du 24, par des tirs de contre-préparation en réponse à l'activté de l'ennemi et par des tirs de barrage à la demande de l'infanterie.
2°) Pendant la matinée du 25, par des tirs prévus pour la participation de l'artillerie de la 120°DI à la préparation de l'attaque exécuté par la 37°DI.Consommation 17000 environ de 75 (total obtenu 16991), 1514/155, 180/220.
Aviation : Un avion l'après-midi.
Travaux : Approfondissement des tranchées et boyaux.Dégagement des tranchées démolies dans le CR Beaumont.
Pertes : 86°RI 5 tués 28 blessés 3 intoxiqués, génie 1 tué 1 intoxiqué, 408°RI 5 intoxiqués, GBD 1 intoxiqué.
Etat sanitaire : Médiocre.Le nombre des évacuations augmente, il a atteint au 38°RI 5 officiers et 27 hommes pour la période du 23 et 24.En outre, il y a chaque jour plus de 300 indisponibles. 
Alimentation : Normale.
Activité allemande
Infanterie : Reconnaissance (voir plus haut).Rafales de mitrailleuses sur le ravin Hadimé venant du boyau de la Mosquée sur le bois de Beaumont.Grenades à ailettes sur la tranchée de Commercy venant du cimetière de Beaumont.
Artillerie : Bombardement très violent du CR Beaumont le 23 depuis 09h30 et pendant toute l'après-midi.Maximum d'intensité vers 15h00 après une courte accalmie, due à l'énergie de notre riposte, te tir a repris à 16h10 et s'est éteint progressivement vers 19h00 sous l'effet de nos tirs de CPO.Nuit relativement calme.Ce matin, l'ennemi a peu réagi sur le secteur.   
Aviation : Un avion dans la matinée du 24.

Journée du 26 Novembre 1917:
25° division: Journée et nuit calmes.Patrouille ennmie repoussée à 08h15 en avant de 2201 abandonnant un fusil, quelques grenades.
Camouflet ennemi en F28 à 05h00, RAS.
26° division: L'AT montre une activité plus grande, de part et et d'aiutre.Les travaux de mines ennemis se poursuivent, nous attendons un camouflet à Vauquois-Centre.
120° division:
Physionnomie générale : Journée calme.Faible réaction de l'artillerie ennemie sur l'ensemble du secteur.La partie Ouest du sous-secteur Navaux a par contre été assez bombardée.
Activité française 
Infanterie : Tirs de mitrailleuses du sous-secteur Platelle pour coopérer à l'attaque de la 37°DI.
Artillerie : Activité caractérisée :
Pendant l'après-midi du 25 par des tirs prévus pour la participation de l'opération de la 37°DI.Y ont pris part, toute l'artillerie de campagne (1°, 2° et 3°Gr. du 53°, 2 groupes du 216°) et une partie de l'ALC (2 pièces de 155C de St-Chamond de la Bie 491bis, 4 pièces de 155 Filloux de la Bie C374 et 4 pièces de 220 Schneider des Bies 401 et 402bis).
Pendant toute la nuit du 25 au 26, le Gr. Peillot (1°Gr. du 53°) a exécuté les tirs de harcélement prévus au plan d'emploi.
Pendant la matinée du 26, à 09h25 une vérification de réglage de la 3°Bie du 53°.
Consommation 16234/75, 314/155 (St-Chamond), 151/155 (Filloux), 237/220. 
Aviation : Très active.
Travaux : Approfondissement des boyaux et tranchées.Pose de défenses accessoires.Réfection des ouvrages démolis par le bombardement.
Pertes : 86°RI 1 officier intoxiqué (lieutenant Maury) 1 blessé 6 intoxiqués, 408°RI 1 tué 2 blessés, 38°RI 1 tué 3 intoxiqués, Cie 26/3M 5 intoxiqués, artillerie 1 blessé évacué, 1 blessé non évacué.
Etat sanitaire : Médiocre.
Alimentation : Normale.
Mouvements : Le II/38° reléve au CR Beaumont le III/86° qui vient à Louvemont sans incident.
Activité allemande
Infanterie : La nuit, rafales de mitrailleuses venant de 1558 sur le bois de Beaumont, le PC Prophête et la piste Mont-Sapin.Rafales de mitrailleuses 0058 et 0760.
Artillerie : L'activité sur le sous-secteur Platelle s'est résumée en quelques tirs de harcélement sur les pistes et les ravins.Par contre, dans le sous-secteur Navaux, l'ouvrage et le PC Nassau, le ravin de Navaux et la tranchée Lérouville ont été battus fortement de 10h00 à 16h00 et pendant la nuit. 
Aviation : 4 avions le 25, 1 avion le matin du 26.
Travaux : La nuit bruit d'outils dans les PP ennemis devant Beaumont.Un groupe d'une dizaine de travailleurs dans la tranchée Joli Cœur entre 0673 et 0972, on a renforcé les réseaux devant cette tranchée.

Journée du 27 Novembre 1917:
25° division: Journée et nuit calmes.Artillerie ennemie assez active cependant sur les Merliers.
Pertes : 98°RI 1 blessé léger.
26° division: Dans la nuit, le bataillon de réserve (1/92) est relevé, moins 1 Cie par le 1/139.Le bataillon des Allieux (3/92) est relevé par le 2/139. 
A 04h50, nous donnons un camouflet à Vauquois-Centre, pour arrêter l'avance du chantier ennemi voisin.
L'infanterie tire quelques rafales de mitrailleuses et un certain nombre d'obus Brandt.
Un coup de main devant avoir lieu (en exécution de la note de la II°Armée N°3285 du 24 novembre) sur l'ouvrage en D, notre artillerie (surtout l'AT) commence lexécution des brèches dans le réseau ennemien 8905-9504-9001.
Vers 18h00, une patrouille ennemie tente de s'approcher du PP des Peupliers.Elle est dispersée à coups de FM.
Le général Cdt la DI adresse, sous le N°1397/G au général Cdt le 13°CA, un compte-rendu au sujet de notre position dans la guerre des mines, ainsi que des propositions qui s'y rattachent.
Certains symptômes de conversation que l'ennemi tenterait de lier avec les guetteurs font l'objet d'une note du général Cdt le 13°CA, transmis au général Cdt l'ID (1398/G).
Le Btln de Bassenne est maintenu en ligne, en vue d'un coup de main à exécuter. 
120° division:
Physionnomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses sur le bois le Fays.
Artillerie : Les tirs principaux ont été :
1°) Un tir d'appui de la DI de gauche (sur la demande de celle-ci) exécuté à 15h20 par le Gr. Peillot.
2°) Un tir de surprise sur la mitrailleuses 0258 (Frida) effectué à 17h10 à la demande de l'infanterie par la Bie du 53°.En dehors de ces tirs, quelques réglages au cours de l'après-midi du 26 par la 2°Bie du 53° sur la corne O. du bois de la Wavrille par la 26°Bie du 216° sur l'intersection du boyau de la Mosquée et de la route d'Ornes, par la Bie de 155C St-Chamond N°490 sur l'ouvrage du Bonnet (abris 17.5 - 62.5). 
Consommation 384/75 et 11/155 St-Chamond.
Aviation : Un avion l'après-midi.
Travaux : Nettoyage et déblaiement des boyaux et tranchées démolies par le bombardement et la pluie.Pose de défenses accessoires.
Pertes : Section télégraphique 2 évacués intoxiqués, 86°RI 1 blessé 7 intoxiqués, 408°RI 1 tué 2 blessés (dont 1 aspirant) 4 intoxiqués, Cie 26/56 lieutenant Bonnet évacué pour intoxication, matériel 1 canon hors d'usage 300 OS et 580 fusées détruites.
Mouvements : Le 1/86° au Prophête est relevé par le 3/38° venant d'Haudromont et va occuper le CR Neuville.Le 2/86° est relevé au CR Neuville par le 1/86° est va au ravin des Vignes.Le 3/408° en soutien à Navaux relève au au CR Nassau le 2/408° qui vient a Navaux.Tous ces mouvements sans incident.
Etat sanitaire : Médiocre.
Alimentation : Normale.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses venant de la Wavrille sur le ravin de Beaumont et la Ttanchée de la Pointe.Rafales de mitrailleuses 0258.
Artillerie : Activité moyenne sur l'ensemble du secteur (1200 obus), sauf sur la compagnie de gauche du 408° qui a été particulièrement bombardée environ 500 obus sur cette seule compagnie. 
Aviation : Un avion le matin.
Travaux : 5 travailleurs aperçus dans l'ouvrage du Bonnet.

Journée du 28 Novembre 1917:
25° division: Calme, une patrouille (10 à 15 hommes s'est approchée vers 05h30 de la tranchée 5 (PA des Merliers, peloton des Chasseurs).Une patrouille française étant sortie immédiatement, la patrouille allemande s'est repliée précipitamment abandonnant 2 fusils.
26° division: Une violente canonnade ennemie sur le secteur de la 26°DI commencée vers 05h00 s'étend vers 06h00, sur le CR de l'Aire.
Notre préparation d'artillerie continue pour le coup de main prévu.L'ennemi réagit très vigoureusement sur le secteur de la Buanthe.
A 17h45, le détachement du 92°, désigné par le coup de main, se porte dans l'ouvrage D, sous la protection d'un tir d'engagement et malgré un très violent tir de barrage ennemi.L'ouvrage a été trouvé inoccupé.
Reçu du CA l'instruction général d'opérations pour la mise en mouvement de la DI, en cas de repli allemand, avec annexes.
Pertes : 117°Bie/57°AT lieutenant Pouf blessé, 92°RI lieutenant Giron blessé et 6 blessés.
120° division:
Physionnomie générale : Journée plus calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses.
Artillerie : Rien à signaler.Consommation néant.
Aviation : Activité nulle.
Travaux : Pose de défenses accessoires, approfondissement des tranchées et boyaux.Relévement des tranchées éboulées par la pluie.
Pertes : 86°RI 2 tués (portés disparus depuis le 09/11) et 1 intoxiqué, 408°RI 4 intoxiqués , GBD 4 évacués pour maladie, artillerie 5 hommes évacués pour intoxication.
Alimentation : Médiocre.
Etat sanitaire : Normale.
Mouvements : Le 1/408° relève au fond de Navaux sans incident le 2/408° qui va au camp Driant.
Divers : Le général Cdt le CA inspecte le 2/86° au ravin des Vignes.
Activité allemande
Infanterie : 7 bombes à ailettes dans la tranchée de Commercy venant du cimetière de Beaumont.Rafales de mitrailleuses sur le bois de Beaumont, venant de la Wavrille.Rafales de mitrailleuses 0258 et 0060.
Artillerie : L'activité ennemie ne s'est manisfestée que par des tirs de harcèlement sur les abords du ravin du Prêtre, Navaux, Sortelle, le PC Mont-sapin, la région de Nassau, les tranchées St-Quentin et de Mésopotamie.
Environ 230 obus sur le sous-secteur Platelle, 300  obus sur le sous-secteur Navaux.
Aviation : Activité nulle.
Travaux : De 20h00 à 04h00, 3 explosions de mine venant du ravin de Beaumont dans la direction du bois le Fays.

Journée du 29 Novembre 1917:
25° division: Coup de main exécuté par le 16°RI sur le point 2504.A ramené d'un abri 9 boches du 34°, 3 autres auraient été tués.Aucune perte chez nous.Patrouille ennemie ennemie dispersée vers le PP7 (Lecomte).
Artillerie ennemie assez active au cours de la soirée sur sous-secteur Argonne-Est particulièrement vers les Merliers.
26° division: Dans la nuit, l'ennemi réagit par bombardement, avec explosifs et toxiques (calibre 150) sur nos arrières et sur la batterie N°67.
Le harcèlement s'est pousuivi au cours de la journée sur tout le secteur, sur le bois de Parois et sur la route nationale N°46.
De nombreuses torpilles à ailettes et de 240 tombant sur toute la 1ere ligne, en particulier sur le secteur de la Buanthe.
Notre artillerie riposte vigoureusement.
Le général Pauffin de St-Morel, partant en permission, le général Reibelle Cdt l'ID/26 prend provisoirement le commandement de la DI.
120° division:
Physionnomie générale : Assez calme dans la journée.Tir de harcèlement ennemis la nuit.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses.
Artillerie : Quelques tirs de surprise sur les mitrailleuses ennemies en action.
Tirs exécutés par la 1°Bie du 53° à 16h30 tir de surprise sur Frida à la demande de l'infanterie, à 19h30 idem, à 19h40 tir de surprise sur Bertha à la demande de l'infanterie.Au cours de la matinée, quelques réglages par certaines batteries de 75.Consommation 77/75, ALC néant.
Aviation : 2 avions.
Travaux : Approfondissement des tranchées et boyaux.Nettoyage des tranchées, pose de défenses accessoires.
Pertes : 86°RI 1 tué 5 blessés 9 intoxiqués, 38°RI 4 blessés, 408°RI 2 intoxiqués, génie 2 intoxiqués, artillerie 3 blessés ( 2 de la 25/216° Pos.43 et 1 sous-officier de la 24/216° en liaison avec l'infanterie).
Mouvements La Cie MD/18 arrive aux carrières d'Haudromont.
Etat sanitaire : Médiocre.
Alimentation : Normale.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses sur le bois de Beaumont venant de la Wavrille.19 bombes à ailettes sur la tranchée Fritz venant du cimetière de Beaumont.Tir de la mitrailleuses 0258.Sept grenades sur la tranchée Lérouville.
Artillerie : L'activité de l'artillerie ennemie, faible pendant la journée, s'est manifesté pendant toute la nuit par des tirs de harcèlement fréquents sur les pistes et les ravins.Environ 1200 obus sur l'ensemble du secteur.En outre un tir assez nourri à obus toxiques (environ 300) a eu lieu de 22h00 à, 22h30 sur la route de Louvemont, les Chambrettes, à l'Est du PC Mont-Sapin.
Aviation : Néant. 
Travaux : Néant.

Journée du 30 Novembre 1917:
25° division: Journée calme, mais nuit marquée par une activité inaccoutumée d'artillerie.Il semble qu'une patrouille ennemie à la faveur du bombardement a tenté de s'approcher de nos sentinelles sur Sarralie.Violent bombardement ennemi sur Sarralie.Demande de barrage, CPO sur zone comprise entre l'Acte et l'ouvrage de Milan.Tirs ennemis d'obus toxiques sur les arrières.Gros minens sur les Merliers.
Camouflet français à 03h35 à Z.
Pertes : 105°RI 1 blessé léger, 3°RCC 1 blessé léger, 98°RI 1 blessé par grenade.
Relève du Btln Casteran (105°) par le Btln Saget (105°) dans le CR Scheppe.
26° division: Dans la nuit, relève du 2/92 par le 3/139 dans le CR Bassenne.
Stationnement du 92°RI EM et CHR à Clermont, Pionniers et musique camp Ribouleau, 1°Btln Camp Bondet - Clermont (1 détachement à Froidos)
2°btln Camp Marquet, 3°Btln Camp Besnier.
Quelques tirs de harcèlement et plusieurs réglages sont exécutés par l'artillerie ennemie.
Vers 20h00, une patrouille ennemie est repoussée à coups de grenades par les travailleurs aux fils de fer devant Nevers et Bourges.L'ennemi s'enfuit abandonnant de nombreuses grenades sur le terrain.
Pertes : 121°RI 1 blessé, 139°RI 2 blessés et 1 brancardier tué.
120° division:
Physionnomie générale : Journée du 29 et nuit assez calmes.A partir de 00h15 activité marquée de l'artillerie ennemiesur nos premières lignes.
Tir réglé par avion sur les tranchées Karl et Fritz et tête du ravin de la Sortelle.L'activité a été en croissant jusqu'à 15h00, heure à laquellle le calme est revenu.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de miitrailleuses la nuit.
Artillerie : Très peu d'activité pendant la journée du 29.Pendant la matinée du 30, deux tirs de CPO onté té déclenchés en riposte au bombardement de notre première ligne.Un autre CPO a effectué dans l'après-midi et prit fin le calme fut revenu (vers 14h50).Principaux tirs exécutés 06h40 , 09h20 CPO (ordre de la DI) ACD (Gr.Peillot, Joannès et Grognot) ALC (Gr.Vanschoor).Autres tirs, tirs de sirprise sur Gretchen (cimetière de Beaumont).Point de départ de grenades à ailettes.Quelques réglages.
Consommation 1288/75 (1153 percutants, 155 fusants) 197/ALC (155C St-Chamont).(non compris la CPO dans l'après-midi du 30).
Aviation : Assez grande activité de part et d'autre.
Travaux : Approfondissement des boyaux et tranchées.Pose de défense accessoires.Confection et pose de schilttage.
Pertes : 38°RI 4 blessés 14 pieds gelés, 86°RI 2 blessés 4 pieds gelés, 408° RI 1 blessé 4 intoxiqués, GBD 2 intoxiqués, 3°RCC 1 cavalier blessé non évacué.Matériel, appareils de pontage du canon 7453 (6°Bie/53°) faussé par un obus qui a détruit la casemate. 
Alimentation : Médiocre.
Etat sanitaire : Normale.
Mouvements : Dans la nuit du 29/30, relève de la CHR du 86° par la CHR du 38°.Le colonel Cdt le 38° prend le 30/11 à 09h00 le commandement du sous-secteur Platelle.Le lieutenant-colonel Cdt le 86° et son EM vont à Belleray.
Activité allemande
Infanterie : Tirs indirects des mitrailleuses sur les pistes et ravins.Rafales des mitrailleuses 0258 et 0060.Quelques minens légers à la tombée de la nuit sur la compagnie de droite du CR Nassau.
Artillerie : L'artillerie ennemie, qui avait été peu active pendant l'après-midi du 29 et la nuit du 29 au 30 ou elle avait exécuté des tirs de harcèlement  habituels (au total 1200 obus environ sur le secteur).A subitement changé d'attitude ce matin à 08h15.Un tir de gros minen de 150 et d'obus de gros calibre, bien réglé par avion, a été dirigé sur les premières lignes, à la droite du CR Nassau et sur tout le CR Beaumont.En même temps, violents tirs sur les arrières, en particulier sur la carrière d'Haudromont et des batteries du ravin de la Dame.Le calme est revenu vers 15h00 en première ligne, l'activité décroit également sur les arrières.A signaler en outre, un tir de toxiques à 04h30 sur le PC de la DI.