Extraits des JMO des 25°, 26° et 120° division.
Journée du 16 septembre 1917:
25° division: Pas d'annotation jusqu'au 23.
26° division: Pas d'annotation.
120° division: Le Btln du 86° stationné à Thillombois vient à Villotte (EM) et Gimécourt.

Journée du 17 septembre 1917:
25° division: 
26° division: Par ordre particulier d'opérations N°319 du 16 septembre du gal Cdt le 13°CA, le 2°Esc du 3°RCC est mis à la disposition du commandant de zone pour la circulation.
Le général commandant la DI rentrant de permission, reprend le commandement.
120° division: Le Gal Cdt la 120°DI prend le 17 septembre à 00h00 le commandement du secteur centre de la zone du 17°CA.
QG à Villotte-devant-St-Mihiel.Le colonel Cdt l'AD/120, le commandant du génie et les chefs de service prennent à la même date leurs commandements respectifs.
Le 2°Btln du 86° va à Lérouville où il est mis à disposition de la 33°DI. 
Physionomie générale : Calme.
Activité de l'Infanterie
Française : Patrouilles sans incident.
Allemande : Rafales de mitrailleuses venant de la carrière et du bois de Picheaume, pente E. et O. du camp des Romains, du Pentagone, de Mac-Mahon, centre du bois des Capucines et casernes de Chauvoncourt.
Activité de l'Artillerie
Française : Tirs sur les ponts 77, 76-50, 51-52. 
Allemande : Peu active.A noter 50 obus aux environs de Koeur-la-Grande et de Koeur-la-Petite.
Obus français tirés : 75/114, 90/24, 95/24.
Obus allemands tirés : 77/61, 105/67, 150/25. 
Aviation
Française : Quelques avions dans l'après-midi.A 23h00 passage d'avions. 
Allemandes : 4 avions.
Divers : 4 projecteurs en action, 2 au Nord du fort, 1 à l'entrée, 1 au Sud.Nombreuses fusées à feux verts ou rouges partant du N-O. du fort;
Le général Montgommery et le général Bethel de l'AW ont visités ce matin le fort des Paroches.
Pertes : 408°RI 1 blessé.

Journée du 18 septembre 1917:
25° division: 
26° division: Les premiers renforts destinés à recompleter la DI commencent à arriver.
120° division:
Physionomie générale : Assez calme.L'activité des minens sur le quartier Chauvoncourt et un bombardement sur le quartier de Bislée ont provoqué de notre part une violente riposte d'artillerie.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles sans incident.
Artillerie : Ripostes sur les minens, sur la tranchée des Germains, le bois Carré, du Mont-sur-Meuse, tranchée des Viennois, sur le point 77-59.
Obus tirés : 75/174, 90/8, 95/60;
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 38°RI 5 blessés par l'explosion d'un dépôt de fusées, 408°RI 2 tués et 6 blessés par obus. 
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses du Pentagone, de Mac-Mahon, de la tranchée Frida, carrières de Picheaume, du sommet de la pente S. du fort.  
34 minens tirés sur la tranchée Jammes et de la Somme, et vers la carrière de l'Etoile.
Artillerie : Bombardement de 120 obus sur la tranchée Lombla et coude du boyau Central.Obus tirés : 77/83, 105/131.
Aviation : Un avion de réglage à 10h15.
Travaux : Bruits de travaux sur la crête au N. de Ménonville (piquets, réseaux).Bruits de pelles et pioches dans le fort du camp des Romains.

Journée du 19 septembre 1917:
25° division: 
26° division: Pas d'annonation.
120° division:
Physionomie générale : Calme
Activité française 
Infanterie : Patrouilles sans incident.
Artillerie : Tirs de réglage prévus (expérience de tirs fusants).Représailles sur les tranchées des Viennois et des Germains.Rafales sur des travailleurs vers 7835 et 7636 (cris entendus).Obus tirés : 75/107, 90/40, 95/130.
Aviation : Assez active pendant toute la journée.A 02h50 des avions lancent des bombes vers casernes Négrier.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 1 blessé à la Cie 17/4T.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses du bois de la Glacière, Pentagone, Mac-Mahon, point Z, venant de la tranchée Frida.Une mitrailleuse située vers 8733 exécute des tirs indirects sur La Courtine vers 7126.
Artillerie : Assez active sur les tranchées du auartier de Bislée (200 obus) 77/18, 95 et 105/226.
Aviation : 3 avions l'après-midi.Escadrille vers 21h00.1 avion venant de la Côte-Ste-Marie direction Sud, lance des bombes en passant vers la Meuse.
Travaux : Travailleurs entendus dans la tranchée des Germains et des Viennois (7139 à 7140-7636 à 7835), piquets de jalonnement placés en 7860 et 7861.
Divers : Fumées dans la tranchée Marburg en 75-52.Capture de 3 PG à 02h00 à la tranchée de la Crête ( quartier de Ham).
Le 408° a l'impression d'indices de relève (changement dans les habitudes, plusieurs allemands passant dans des endroits inaccoutumés, changement du régime de tir, etc...
Nombreuses fusées à 2 feux verts lancées entre 20h30 et 23h35 à 3" d'intervalle vers la tranchée des Germains.

Journée du 20 septembre 1917:
25° division: 
26° division: L'ordre particulier N°4.551 de la 2°Armée prescrit que le 13°CA relèvera le 31°CA, la 26°DI prenant le secteur de la 64°DI sur la rive droite de l'Aire.
Les régiments désignés pour entrer en secteur sont : le 139° (2 Btlns en 1ere ligne, 1 en réserve à droite) et le 121° (3 Btlns en 1ere ligne à gauche).
Le chef d'EM de la DI, le colonel commandant l'AD et le chef du service de santé sont cités à l'ordre de la 2°Armée.
120° division:
Physionomie générale : Calme
Activité française 
Infanterie : Patrouilles habituelles.Tirs indirects de mitrailleuses.
Artillerie : Tirs sur des travailleurs entre 7632 et 7835.Tirs de représailles sur le bois Carré, tranchée des Viennois, boyau du Coq, tranchée du Morvan.Obus tirés : 75/172, 90/53, 95/105.
Aviation : Plusieurs vols dans l'après-midi.A 23h00, un avion se dirige vers St-Mihiel et lance des bombes vers la Meuse
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 408°RI 2 blessés par obus.
Activité allemande
Infanterie : Tirs de mitrailleuses venant de la lisière S-O. d'Ailly, des pentes O. du camp des Romains, de la tanchée Frida, du bois de la Glacière, faubourg de Commercy, du pont Z, du Pentagone, de Mac-Mahon.
Artillerie : Tirs principaux sur les tranchées Lambla et de la Coude, sur les Paroches.Obus tirés 77/40, 105/35, 150/10.
Aviation : 3 avions dans l'après-midi.Vers 01h15, huit avions allant Nord-Est Sud-Est. 
Travaux : A la hauteur du Moulin du Morvan, sur le côté Sud de la route de Ménonville - St-Mihiel rouleaux de fil de fer rouillés remplacés par une dizaine de rouleaux neufs.
Divers : Nombreuses fusées devant zone Bislée-Ham.

Journée du 21 septembre 1917:
25° division:
26° division: Pas d'annonation.
120° division: 
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles habituelles.L'une d'elle confirme l'occupation du PP situé en face du PP18.
Artillerie : Tirs de représailles sur le minens, sur les tranchées l'Enclos et de Picheaume.Tirs sur le boyau du Morvan, sur la mine, en 76-50 (1 coup a déterminé une flamme de courte durée explosion de gargousses), sur le Pentagone.Obus tirés 75/180, 90/96, 95/55
Aviation : Rien à signaler.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 408°RI 1 sous-officier blessé par balle.
Activité allemande
Infanterie : Tirs de mitrailleuses venant du bois Carré, 8325-9125, 8328, Frida, Budapest.
42 minens venant de la tranchée Frigicault.
Artillerie : Tirs sur l'Ecluse, tranchée et pont des Arts, les tranchées Châlons et de la Marne.Obus tirés 77/4, 105/92, 150/1.
Travaux : Il ne reste plus que 2 rouleaux de fil de fer neufs sur les 10 visibibles au Moulin du Morvan.
Divers : Un projecteur situé sur la côte Ste-Marie et 1 en arrière du fort.

Journée du 22 septembre 1917:
25° division: 
26° division: Embarquement des drapeaux des 3 régiments et de 2 Btlns du 92° pour Souilly, où le Roi des Belges passe une revue.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles.Tirs indirects de mitrailleuses.Une patrouille dirigée par le sous-lieutenant Chandon du 408° a parcouru sans incident l'Ile Neutre (Entre Ham-Ailly et l'usinée électrique).
Artillerie : Tirs sur le Pentagone, sur la maison des officiers, sur la tranchée Coq.Obus tirés 75/3, 90/10.
Aviation : 1 avion.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses du faubourg de Commercy, du point P et du point D, de 76-50, de Mac-Mahon, carrière Picheaume, 9125 et 8228.
48 minens venant de 7650 et casernes de Mac-Mahon.
Artillerie : Tirs sur Paroches-la-Petite et Cyrans, vers les passerelles de Bislée.Obus tirés 77/53, 95 ou 105/42 
Aviation : 3 avions.
Travaux : Quelques perches plantées cette nuit à 20 m à l'Ouest de 9030.Travaux de réparations dans la tranchée du Coq (de Ménonville à la tranchée Marburg).Nouveau créneau de pierre dans la tranchée Marburg près du point O.
Divers : Relève sans inscident dans le quartier des Paroches par le Btln Benoît du 38°, du Btln Pierson du même Rgt.le Btln Pierson est venu cantonner à Lahaymeix.

Journée du 23 septembre 1917:
25° division: Ordre de relève pour le 13°CA qui relève le 31°CA.
La 25°DI relèvera la 65°DI (Les Islettes).La 26°DI relèvera la 64°DI (Grange-le-Comte).
Les éléments non montés seront transportés en auto.
2 Btlns du 105°RI et 1 du 98° sont transportés en autos aux Islettes.  
Le détachement télégraphique va s'accoler à celui de la 65°DI.
L'artillerie divisionnaire de campagne du 36°RAC est restée en position dans le secteur d'Avocourt.Elle sera relevé le 25 et elle ira au repos dans la zone de Charmontois-Belval.L'artillerie de la 65°DI restera dans le secteur de l'Argonne jusqu'à l'ACD25 viennent la remplacer le 6 octobre.
Reconnaissances
26° division: Le 1° et 2°Btln du 121°, le 1°Btln du 139° et la Cie 13/2 sont transportés en auto dans la zone d'Auzéville - Clermont-en-Argonne et cantonnent respectivement aux camps Besnier - Marquet - Bondet et à Grange-le-Comte.
Le détachement télégraphique de la DI se porte à Grange-le-Comte où il cantonne.
Les commandants de Btlns et de Cies font la reconnaissance du secteur.
120° division:
Physionomie générale : 
Activité française 
Infanterie : Patrouilles sans incident.Tirs indirects de mitrailleuses.
Artillerie : Tirs sur la mitrailleuses 91-25 et sur le minen 76-50.Nombre de coups tirés 75/40.
Aviation : 3 avions.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses venant du Pentagone, de Mac-Mahon, du point G, de 8128, bois Picheaume, de 8529, 8325, 8028, tranchée Frida, pentes E. du fort. 
Artillerie : Très faible 77/16, 105/22.
Aviation : Plusieurs avions.A 19h10, 1 avion venant du N-E. pris à partie par nos batteries, descend en vrille et repart difficilement vers l'Est. 
Travaux : Néant.
Divers : Relève dans le quartier Bislée du 2° Btln du 408° par le 3° du 408° dans la nuit du 21 au 22, sans incident.
Plusieurs fusées signaux la nuit lancées sur l'angle S-O. du fort.

Journée du 24 septembre 1917:
25° division: 1 Btln du 105° et 2 Btlns du 98° enlevés en autos pour les Islettes.
Les 3 Btlns transportés hier prennent le secteur.
Reconnaissances.
Un officier de l'EM de l'ID vient s'accoler à l'EM de l'ID65.
26° division: Le 2°Btln du 121° et les 2° et 3°Btln du 139° sont transportés en auto dans la région de Clermont et cantonnent respectivement aux camps Dabaud, Marquet et Vuillemet.Les 2 CHR de ces régiments et la Cie 13/2 du génie dont également transportées dans la zone de la 64°DI.
Reconnaissance du secteur par les Cdts de Btlns et de Cies.
Des avions ennemis bombardent la région de Triaucourt.
Le général Reibell, commandant l'ID/26 et le colonel Bourg commandant le 121°, sont détachés au Centre d'Information de Châlons.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Nombreuses patrouilles.Une patrouille du 408° commandée par le sous-lieutenant Imbert a parcouru l'Ile Neutre.A tendu une embuscade sans résultat.
Artillerie : Tirs de représailles sur les minens.Obus tirés 75/15.
Aviation : 1 avion.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 38°RI 1 tué par obus.
Activité allemande
Infanterie : Fréquentes rafales de mitrailleuses venant de la tranchée Marburg entre P et E, de Mac-Mahon, maison Boutier, du Pentagone, du boqueteau 78-62, des pentes Ouest et Sud du fort.7 minens sur la tranchée Jammes venant de 76-50.
Artillerie : Quelques tirs sur les patrouilles de Bislée et de la région de la Courtine.
1 passerelle a été démolie en 1ere ligne sur la route Bislée-fort.Tirs sur la région de Barmont.Obus tirés 77/1, 105 ou 95/94  
Aviation : Quelques avions
Travaux : Rien d'observé.
Divers : Dans la 1ere partie de la nuit, bruits trés fréquents de voitures devant St-Mihiel.Bruits de piétons passant sur une passerelle en bois devant le quartier Bislée.
L'ACD/120, l'AT, la SMA et l'EMR sont mises à dispositions du 7°CA.Elles quittent la zone de St-Aubin-sur-Aire où elles étaient en repos et font mouvement sur Rumont, Belrain, Erize-la-Grande, Erize-la-Brulée.   

Journée du 25 septembre 1917:
25° division: Les 3 Btlns transportés hier prennent le secteur.Le front est entierement tenu par notre infanterie.
Prise de commandement de l'ID25.
Le 16°RI est transporté en autos à Souilly pour prendre part à une revue passé par le roi des Belges.Il sera transporté demain aux Islettes pour rester au repos, 1 Btln à La None, 1 Btln et EM Lenade, 1Btln Bellepontain.
Tous les éléments de la DI sauf l'artillerie prennent leur place.
26° division: Dans la nuit le 1°/139° relève le 5/339 au quartier Bassene, le 1/121 relève le 6/340 au quartier Mamelon Blanc, le 3/121 relève le 5/340 au quartier de l'Aire.
La Cie 13/71 de parc du génie vient cantonner à Versailles (près d'Auzéville). 
Le CVAD et la SSA vont à Clermont-en-Argonne.
L'ambulance 3/75 et le groupe chirurgicale vont à la ferme Beauchamps, l'ambulance 13/13 et SHO au camp du Raton.
Le RVF à Aubercy.
Le colonel Cdt l'ID/26 se rend au PC Bertrame, où il s'installe auprès du commanadant de l'ID/64.
La section de projecteurs relève la SP/64. 
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs de harcèlement de mitrailleuses.Plusieurs patrouilles qui confirment l'occupation du PP au Sud de 8325 et de la maison du Cantonnier.
Artillerie : Tirs de représailles sur Ménonville, sur le pont 346.Obus tirés 75/40.
Aviation : 2 avions dans la journée.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : Néant.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses du bois de Picheaume et d'Ailly, bois en lasange, du Pentagone, de Mac-Mahon, bois des Juifs, tranchée Frégicault (76-63), de 7862.Guetteur tirant du point 337.Vers 01h15, patrouille signalée en avant de la tranchée Prima. 
Artillerie : Un peu plus active que la veille.Tirs sur la tranchée de Châlons, la Petite Paroches.Obus tirés 77/34, 105/82.
Aviation : 3 avions dans l'après-midi.
Travaux : Bruits de masses sur piquets de fer vers carrière Picheaume.Construction d'un ouvrage situé entre la corne Ouest du bois Picheaume et la route partant du coude A vers Ailly.Réfection d'un boyau partant du point O et allant en 76-49.
4 petites détonations entendue dans le Pentagone et suivies de chutes de pierres et de ferrailles. 
Divers : Bruits de troupes passant sur une passerelle (devant quartier Bislée) signalés hier, entendus aux mêmes heures.Projecteur du fort en action.
L'artillerie fait mouvement sur Issoncourt, Rignaucourt, Séraucourt, Amblaincourt.

Journée du 26 septembre 1917:
25° division: Le Gal Cdt la 25°DI prend le commandement du secteur de l'Argonne (8Km5 environ), QG Les Vignettes près Les Islettes
Secteur limité à l'Ouest par le Four de Paris à l'Est par l'Aire au S-O. de Boureuilles.
Schéma d'organisation du secteur de l'Argonne.
Le secteur laissé par la 65°DI est particulièrement bien aménagé et très calme.
La guerre de mines qui y fut très active au courant de 1915 sommeille.Il y a cependant 10 compagnies du génie employées à la guerre de mine.
2 Cies divisonnaires, 2 Cies de Corps d'Armée, 6 Cies d'Armée aux ordres du Cdt du génie divisionnaire.
Artillerie à la disposition du secteur :
L'ACD25 momentanèment remplacée par l'ACD65, 4 Bies de tranchée, 1 Bie de 90 et 120 bagnet (?), 1 Bie 80 de montagne.
Le 2°Btln du 70°RIT sera employé aux travaux du secteur.
26° division: Dans la nuit, le 2/121 relève le 4/340 au quartier du Bois Noir, le 2/139 relève le 4/339 au quartier des Allieux, le 3/139 relève le 6/339 en 2eme position.
Le 92° arrive en auto dans la zone de Rarécourt et est cantonné aux camps Besnier - Bondet - Marquet.
Le QG de la DI vient à Grange-le-Comte.La SMI arrive à Clermont-en-Argonne.Le CID/26 se rend à Villers-en-Argonne
A 14h00, le général Cdt la 26°DI prend le commandement du secteur.
La 26°DI occupe le secteur compris entre le parrallèle 10 à l'Est (4°DI du 2°CA) et l'Aire à l'Ouest (25°DI).
L'organisation défensive du secteur de la rive droite de l'Aire est conçue de la façon suivante : 
La ligne de surveillance est constitué par une série de PP isolés les uns des autres et généralement situés au bout d'un boyau de communication qui les relie à un ouvrage germé constituant la ligne de résistance.Ces ouvrages, disposés sur des mamelons boisés, sont eux-mêmes séparés les uns des autres, mais communique vers l'arrière avec une autre série d'ouvrages établis sur une seconde ligne de hauteurs.
La liaison avec la DI de droite (2°CA) se fait par patrouilles vers l'ouvrge de Talweg, avec la DI de droite (25°) par un poste commun sur la rive gauche de l'Aire au N-O. de la Braniére.
L'ensemble de la 1ere ligne est généralement bas et installé dans les vallées marécageuses de la Buanthe à l'Est et de la Branière à l'Ouest.Entre ces 2 vallées, se dresse, vers le centre du secteur, la butte de Vauquois où la ligne ennemie et la notre sont séparées par une série de profonds entonnoirs de mines.
L'état du terrain rend les communications par boyaux extêmement précaires, aussi ces boyaux généralement inutilisés, ne sont pas entretenus et sont doublés de pistes faites en caillebotis et que la nature de la région et le calme relatif du secteur permettent d'utiliser pour les relèves.
Cependant, les PP sont en majeure partie coupés de la route de communication avec l'arrière et ne sont abordables que la nuit.
La 1ere journe d'occupation par les troupes dela 26°DI est marquée par une activit assez grande de l'artillerie ennemie qui bombarde particulièrement la droite du secteur jusqu'au Mamelon Blanc avec des obus de tous calibres dont beaucoup de toxiques et des torpilles de 245.
De nombreuses rafales de mitrailleuses sont tirés sur nos travailleurs, sur les pistes et sur la route de Neuvilly.
La guerre de mines est toujours assez active et notre position est moins bonne que celle de l'ennemi.Nous faisons un camouflet pour arrêter un de ses chantiers.
Les troupes s'installent et se mettent au travail : renforcement des défenses accessoires en mauvais état sur bien des points, déblaiement, nettoyage et entretien des tranchées, boyaux et abris.
Le 2°Esc du 3°RCC remis à la disposition de la DI va cantonner à Eclairés.
Stationnement de la DI à la date du 26 :
QG, détachement télégraphique  Grange-le-Comte
ID Bertrame
92°RI Clermont-en-Argonne, 121°RI secteur de gauche, 139° secteur de droite
CID Villers-en-Argonne
Escadron Eclairés
Artillerie secteur 304 (3°DI), 116°/53° CIAT, PAD/26 Clermont-en-Argonne, EMR Brizeaux
Génie Cies 13/2, 13/52, SP en secteur ; M.5/7, 20/55T en secteur ; 13/71 Versailles (Auzéville)
CVAD Clermont ; RVF Aubercy, Amb. 3/75 & GC Beauchamps, Amb.13/13 & SHO camp du Raton
GBD camp Besnier, SSU Clermont
TC camp Riboulleau, TR camp Haghe
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Patrouille habituelle.
Artillerie : Peu active.Tirs sur le minen 76-50, sur tranchée Marburg et Frégicault.Obus tirés 75/45. 
Aviation : Assez active.A 17h25, un avion pris a partie par 3 des notres a atterri désemparé dans la direction du bois d'Ailly.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Divers : Bruits de Decauville allant du faubourg de Nancy derrière le fort.21h30 chien aperçu devant les réseaux de la tranchée Ondet.
Pertes : 38°RI 1 blessé.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses venant de la tranchée Marburg, de 8129-8028 et 8929.6 minens venant de 76-50.
Artillerie : Une trentaine d'obus vers la Bie 731 et le ravin des marmites.Une cinquantaine sur la 1ere position du quartier Bislée.
Obus tirés 77/13, 105 ou 95/81, 130/36;
Travaux : Travailleurs dans la tranchée des Germains.4 rouleaux de fil de fer placés sur la route à la hauteur du moulin du Morvan.               
Continuation des mouvements de l'artillerie sur Bois la Ville (ACD et AT) Camp de Sartelles (SMA), Lemines (EMR).Le 86° qui était en secteur dans la zone de la 34°DI, passe à la 33°DI.Le 3°Btln du 86° fait mouvement et va après reléve à Thillombois (EM et 1°Cie), à Marcaulieu (2 Cies), à Courouvre (1°CM).

Journée du 27 septembre 1917:
25° division: Journée calme.L'installation se poursuit dans les meilleurs conditions.
Le général Gratier commandant la division rentre de permission et prend le commandement.
L'infanterie assure les liaisons et son service de surveillance.
Faible activité des artilleries.L'artillerie allemande tire pourtant un peu plus que de coutume.Environ 300 obus de 77, 105 et 150. 
Nous faisons partir un camouflet de mine à la Fille Morte.
Pertes : néant, 4 chevaux tués et 3 blessés à Georgia dans les écuries de l'ID.
De l'observatoire divisionnaire du Mont de Villers, la circulation est notée moyenne vers Vauquois-Rossignol, vers Varennes-Cheppy.
Cet observatoire a des vues étendues vers le N. et le N-E. du secteur.
26° division: L'artillerie ennemie se montre moins active et se borne à l'arrosage du secteur de Bertrame par quelques obus de moyen calbre.
Echange de grenades à fusil à Vauqois.L'aviation se montre fort active de part et d'autre de jour et de nuit, 2 bombes sont tombés au Sud de la Branière.Les trvaux se poursuivent.Trois blessés à l'infanterie.
Le CID va stationner à Passavant.
L'artillerie de la 26°DI relevée va au repos dans la zone Triaucourt-Senart-Faucoucourt.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses.Patrouilles.
Une patrouille du 408° conduite par l'aspirant Foucher a reconnu les coudes A et B qui étaient inoccupés.Quelques grenades à manche ont été trouvées entre ces deux points.Vers 76-25 2 fils téléphonique ont été coupés.
Dans la nuit du 25 au 26, 1 patrouille conduite par l'aspirant Triniol du 38° a exploré le PP avancé situé a 200m au Nord de la côte 277, il était inoccupé.
Artillerie : Tirs dans le bois Daupleix et la tranchée Frégicault.Obus tirés 75/107, 95/4.
Aviation : Activité moyenne.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Divers : Rien à signaler.
Pertes : Néant
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses venant de 8129-8028.Mitrailleuses contre-avion repérées en 7752-7040-7238-7337.
Artillerie : Tir sur la tranchée de Châlons et le PC Joffre, sur les abords du ravin des Marmites, vers les Bies de Courcelles.Obus tirés 77/39, 105/94, 150/20.
Aviation : 1 avion de réglage l'arès-midi.Un avion aperçu dans un champ vers Chapelle Ste-Marie en avant de la petite Pitancerie.
Travaux : Travailleurs à la lisière du bois de la Grande Pitancerie.Bruits de pelles vers la tranchée Frida.Bruits de pelles et de pioches vers la tranchée des Germains.Aménagement de la tranchée Marburg vers le carrefour venant de la tranchée du Coq et le carrrefour immédiatement au Nord.
Le 1° Btln du 86° vient occuper les cantonnements du 3° qui va à Lignières où il est pris par la 33°DI.

Journée du 28 septembre Juin 1917:
25° division: Journée calme.Liaisons et patrouilles ordinaires.
Tir de environ 130 obus de 105 sur La Chalade et abords.
Quelques avions de part et d'autre, 6 explosions dans les lignes ennemies après le passage de nos avions.
Pertes : 1 tué, 2 blessés.
26° division:  L'ennemi manifeste son activité par des tirs de mitrailleuses sur les PP de la Buanthe et le Bois Noir.L'artillerie fait des réglages et exécute des tirs sur nos batteries.Quelques obus toxiques vers Bertrame.Les trvaux de mine continuent de part et d'autre : l'ennemi fait jouer à 04h40 un camouflet à Vauquois Ouest (pas de pertes).
Notre infanterie exécute des tirs de mitrailleuses sur les pistes et les points de passage, l'artillerie continue ses réglages ; elle tire sur des travailleurs qui se dispersent.
3 blessés (infanterie), 1 blessé (artillerie), 1 intoxiqué (génie).
Les observateurs étudient les habitudes de l'ennemi et surveillent activement le secteur.
3 drachens se montrent : à Septsarges, Montrebeau, bois de Benge.L'aviation ennemie très active et très mordante exécute plusieurs vols au dessus de nos lignes.
120° division:
Physionomie générale : Calme dans la zone de Bislée-Han.Artillerie ennemie plus active dans la zone Chauvoncourt-Paroches.
Activité française 
Infanterie : Patrouilles habituelles.Tirs indirects de mitrailleuses.
Artillerie : Tirs de nuit sur la route Chaillon - St-Mihiel (en raison d'une reléve présumée, nombreux camions arrivant à Chaillon à la tombée de la nuit renseignement téléphoné par le CA).Quelques tirs de représailles dans la journée.A 10h00, le tir de notre artillerie dans la Glaciére occasionne une forte colonne defumée et à 20h30 le tir sur l'E. du fort occasionne une forte explosion.Obus tirés 75/38, 90/16, 95/80.
Aviation : Néant.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 38°RI 1 tué.
Activité allemande
Infanterie : Rafales de mitrailleuses venant du bois de Picheaume, de Mac-Mahon.Bombes à ailettes sur Paroches.
5 minen sur la tranchée Négotin.
Artillerie : Assez active dans la zone Chauvoncourt-Paroches.Obus tirés 77/28, 105/145, 150/3 et en plus plusieurs rafales de 77 sur la tranchée de la Marne, sablière, route de Bar. 
Aviation : 3 avions le matin.
Travaux : Travaux entendus sur la rive droite de la Meuse vers 9709 et dans la tranchée Frida.Pétardements entendus la nuit dans St-Mihiel.
Divers : Dans la 2° partie de la nuit fort roulement de voitures sur la route de Chaillon.
La piste d'Ailly au bois d'Ailly semble plus fréquentée elle s'élargit.
Les tirs d'artillerie d'hier semblent des tirs de réglage donnant peut-être l'indice d'une relève, de même les tirs de mitrailleuses sont bien moins fréquent la nuit.
Le 1°Btln du 86° vient à Lignières où il passe sous les ordres de la 33°DI.

Journée du 29 septembre 1917:
25° division: Journée calme.
Quelques bombes asphyxiantes sur notre gauche vers le secteur de la 169°DI.
Bruits et signaux dans la direction de la gare d'Osson.Rien d'important à signaler.
Pertes : néant.
26° division: Au cours de la nuit, vers le PP Sedilleau, une de nos patrouilles de liaison entre les PP a été attaquée par un parti d'une vingtaine d'ennemis.Deux de nos patrouilleurs ont été capturés, un troisième blessé.
Une patrouille ennemie a été repoussée à coups de fusilsur les pentes E. de Vauquois.
L'artillerie ennemie, un peu plus active, arrose plus particuliérement le sous-secteur de Buanthe, et pendant la nuit nos communications.Le minenwerfer 3805 vu en action est pris à parti par notre artillerie.Les deux aviations sont très actives.L'ennemi renforce ses défenses accessoires dans le bois Noir.
1 blessé, 2 disparus et 1 commotionné à l'infanterie.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses.Nombreuses patrouilles.L'une d'elle (408°) a fouillé l'ouvrage du coude B, ne trouvant qu'une douzaine de grenades à manche et autant d'OF.Une patrouille de liaison (38°) avec le 83°RI au poste de l'Ile contact à 22h30.
Artillerie : Peu active.Tirs sur le barrage 41, sur le point 33, sur le Pentagone.Obus tirés 75/28, 90/16, 95/4.
Aviation : Néant.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : Néant
Activité allemande
Infanterie : Quelques coups de fusils isolés tirés du bois Picheaume et du village d'Ailly sur Han, au cours de la matinée.Rares rafales de mitrailleuses sur la boucle de la Meuse à Bénéchie, pendant la nuit.
Dans la matinée nombreux éclatements de grenades dans la direction de St-Mihiel.
Artillerie : Très peu active.Tirs sur la tranchée de combat et Mont-Meuse, pont de chemin de fer près PP2.Obus tirés 105/10.
Aviation : Vers 21h00, un avion ennemi venant du N-E. survole les abords du fort de Paroches et jette 3 bombes au N. du fort.Vers 23h00, un nouvel avion ennemi au dessus de Dompcevrin, d'après les comptes-rendus des obsrvateurs, aurait également jeté 3 bombes sur Dompcevrin.
Travaux : Bruits de piquets enfoncés dans la direction de la carrière à l'O. du bois Picheaume.Réparation du boyau camouflé du point 76-47 à 74-17.
  
Journée du 30 septembre 1917:
25° division:  Journée calme.
Quelques minen vers l'ouvrage Pelissier et le ravin de la Cheppe.
3 camouflets faits par nous dans la région de l'arbre.
1 camouflet allemand vers le saillant Marchand.
Pertes : 1 sergent blessé.
Travaux d'entretien habituels du secteur.
26° division: Légère recrudescence de l'activité d'artillerie ennemie, particuliérement sur la barricade et les Allieux.
Nous faisons jouer un camouflet à 05h15.
1 blessé (139°RI)
La faiblesse des effectifs, la pénurie de travailleurs rendent difficile l'entretien des trvaux existants et l'amélioration des organisations défensives du secteur.
 En vue de faciliter les ravitaillements, le Gal Cdt la DI demande que le réseau de voie de 0,60 et de 0,40 soit complété et que des locotracteurs assurent le trafic jusqu'à des points avancés dans le secteur.Le CID fournit des hommes pour l'explotation des voies.Il en fournit également (450) aux travaux des mines.
120° division:
Physionomie générale : Calme.
Activité française 
Infanterie : Tirs indirects de mitrailleuses.Nombreuses patrouilles.Liaison par patrouilles avec le 83°RI au poste de l'Ile, contact 23h30.
Artillerie : Peu active.Exercice de barrage par optique dans le quartier de Han.Obus tirés 75/22, 90/35, 95/29.
Aviation : Néant.
Travaux : Continuation des travaux en cours.
Pertes : 38°RI 1 blessé aspirant Badin.
Activité allemande
Infanterie : Quelques coups de fusils isolés tirés dans la journée du bois Picheaume et village d'Ailly-sur-Han.Rafales assez fréquentes de mitrailleuses sur région lavoir, carrefour route Méziéres, route de Han (7715) pendant la 2eme partie de la nuit.Origine tranchées Budapest et lisière du fort.Quelques bombes à ailettes sur PP27 (quartier des Paroches).
Artillerie : Peu active.Tirs de 14h00 à 15h00 sur carrefour Han et Koeur et route de Méziéres (point 7715).A 14h15, tir sur le boyau de la Corde et tranchée Lambla.Obus tirés 77/11, 105 ou 95/59.
Aviation : Néant.
Travaux : L'ennemi travaille au Sud d'Ailly vers 99-20 en avant de Ménonville rive gauche de la Meuse, le réseau de fil de fer semble se renforcer chaque nuit.
Divers : Entendus petites détonations du Pentagone et devant Lambla, direction St-Mihiel.