Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 16 Décembre 1915:
25° division: Nuit et journée calmes.Le soir vers 21 heures on signale un dirigeable dans le secteur Sud.
26° division: Aucune annotation.

Journée du 17 Décembre 1915:
25° division: Activité de tirs relativement faible de part et d'autre.Une forte patrouille ennemie signalée vers le calvaire (front Est de Canny) a été repoussée.
26° division: Aucune annotation.

Journée du 18 Décembre 1915:
25° division: Activité de tirs plus grande dans le secteur des Loges et de Canny.Une patrouille envoyée au bois rond rend compte que ce dernier est, sinon toujours occupé, au moins fréquement visité surtout la nuit.Sa face Ouest de la partie Sud est organisée.Il y a certainement une mitrailleuse en position.
Le soir à 20h15, sur les renseignements donnés par le déserteur alsacien arrêté le 14, que la relève de son régiment de la Garde devrait avoir lieu à 20h30, étant donné d'ailleurs que l'inondation de ces temps derniers mène une grande circulation en dehors des boyaux, il a été effectué un tir de barrage long avec du 75 de 400 coups en deux fois 20h15 et 20h45 et un tir précis sur les voies d'accès avec de l'artillerie lourde.Des pièces isolées et des mitrailleuses battaient les carrefours et enfilaient les routes principales entre Lassigny et Fresnières.Les allemands ont peu répondu.Notre artillerie a eu le dernier mot. 
26° division: Le Général Pauffin de St-Morel étant rentré de permission, reprend le commandement de la division.

Journée du 19 Décembre 1915:
25° division: L'artillerie a été peu active dans le secteur Centre, mais très forte dans les deux secteurs voisins Nord et Sud.Au bois des Loges, relève du btln du CR-ESt, sans incident.
26° division: Le Général Cdt la VI°Armée passe l'inspection des officiers et sous-officiers des régiments d'infanterie de la division.

Journée du 20 Décembre 1915:
25° division: Nuit et journée très calmes.Distribution d'appareils Tambuté bien supérieurs aux cagoules pour la protection contre les gaz asphyxiants, ils comportent trois compresses, permettent de téléphoner.
26° division: La division reçoit l'ordre de se porter le 24 décembre dans la zone de Crèvecœur-le-Grand, Catheux, MonsuresBonneuil-les-EauxHardivillers, Viefvillers, où elle stationnera jusqu'au 8 janvier en vue d'exécuter une série de manœuvres dans le camp de Crèvecœur.
Le mouvement s'exécutera dans les conditions suivantes (ordre N°1713/G du 20/12/15).
1°) La 51° Brigade, formée en une seule (mot absent certainement colonne) à partir de la gare de Tartigny et jusqu'à Breteuil, suivra l'itinéraire route nationale de Rouen-Breteuil-Hardivillers-Viefvillers.Tête à Breteuil à 11 heures. 
2°) La 52° Brigade, formée en une seule colonne à partir d'Ansavillers et jusqu'à Breteuil suivra l'itinéraire Bonvillers, Beauvoir, Breteuil, EbeillauxCormeilles.Tête à Breteuil à 12h30.
3°) Artillerie divisionnaire (2 groupes) passera à Breteuil à 09h30 et se portera par Esquennoy à Bonneuil-les-Eaux et Croissy.
4°) Les 5° et 6° escadrons du 3°Chasseurs se porteront par Sains, Chépoix, Breteuil, Gouy-les-Groseillers.
5°) Le QG ira a Crocq.Le GBD à Bonneuil-les-Eaux.

Journée du 21 Décembre 1915:
25° division: Du 21 au 30 décembre aucune annotation.
26° division: Du 21 au 23 décembre aucune annotation.

Journée du 22 Décembre 1915:
25° division: 
26° division: 

Journée du 23 Décembre 1915:
25° division:  
26° division:

Journée du 24 Décembre 1915:
25° division: 
26° division: Les troupes de la division se porte dans la région de Crèvecœur dans les conditions fixés ci-dessus.Malgré le manque d'entraînement et la longueur de l'étape, qui atteint 30 à 35 km pour plusieurs unités, la marche s'exécute dans d'exellentes conditions, et les régiments ne laissent aucun traînard derrière eux.Le stationnement en fin de marche et le suivant : QG Le Crocq
51°Bri Le Gallet, 105°RI Viefvillers (EM), Crèvecœur, La Borde, Le Gallet, La Houssoye ; 121°RI Le Saulchoy (EM), Catheux, Fontaine-BonneleauChoqueuse.
52°Bri Cormeilles, 92°RI Villers-Vicomte (EM), Hardivillers, Fléchy ; 139°RI Cormeilles (EM), Doméliers, Blancfossé.
Artillerie : EM Le Crocq, 1 groupe Croissy, 1 groupe Bonneuil-les-Eaux.
Génie : EM Le Crocq, cie 13/2 et 13/52 Hardivillers.
Cavalerie : EM et 1 escadron Bonneleau, 1 escadron Gouy-les-Groseillers.
GDB Bonneuil-les-Eaux, 2 Amb Montsure, 1 Amb Crèvecœur-le-Grand, SSA Choqueuse
2 SMA, 1 SMI Belleuse, Lavacquerie.

Journée du 25 Décembre 1915:
25° division:
26° division: Installation.Repos dans les cantonnements.

Journée du 26 Décembre 1915:
25° division: 
26° division: Manœuvre de brigade : attaque par une brigade d'une 1ere position ennemie organisée.

Journée du 27 Décembre 1915:
25° division:
26° division: Manœuvre de brigade : attaque par une brigade d'une 2eme position ennemie.  

Journée du 28 Décembre 1915:
25° division: 
26° division: Manœuvre de brigade : offensive de brigade en terrain libre.  

Journée du 29 Décembre 1915:
25° division: 
26° division: Manœuvre de division : attaque d'une position fortifiée par une division de 1ere ligne.
Au cours de la manœuvre on fait fonctionner tous les procédés de liaison : optique, fusées, coureurs.

Journée du 30 Décembre 1915:
25° division:
26° division:  Manœuvre de division : même thème de manœuvre.Le Général Commandant le VI°Armée assiste à une partie de la séance. 

Journée du 31 Décembre 1915:
25° division: L'année s'est terminée sans manifestation boche.Pas plus que la nuit de Noël que celle du 31 n'avait été marquée par une recrudescence des tirs d'artillerie.
26° division: Manœuvre de division : attaque de deux positions successives par une division de 1ere ligne.
L'ordre N°420/3 de la VI°Armée prescrit la relève de la 25°DI par la 26°DI à partir du 17 janver 1917.