Extraits des JMO des 25° et 26° division.
Journée du 16 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie allemande tire particulièrement sur la lisiére Sud des Loges et sur le Plessier-de-Roye.
A 16h30 le saillant du Buvier du bois des Loges est violemment bombardé pendant une demie-heure.
26° division: L'ennemi envoie sur les tranchées de Beuvraignes une grande quantité de bombes et de grenades à fusils.Nous ripostons à coup de 58T et nous avons le dernier mot.

Journée du 17 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme pendant laquelle notre artillerie tire à plusieurs reprises sur des travailleurs ennemies.Pendant la journée l'artillerie allemande se montre active sur presque tout le front de la division particulièrement dans la zone de la 75° brigade.
26° division: Lutte de bombes dans le secteur de Beuvraignes.

Journée du 18 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie allemande continue à se montrer active en particulier devant le front de la 75° brigade.
Par ordre du Gal cdt le CA, le régiment en réserve de la 75° Bde sera en réserve d'armée à partir du 21 juillet et devra en conséquence cantonner à Ricquebourg, Cuvilly, Orvillers, Mortemer.
26° division: Voir le 17.

Journée du 19 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.L'artillerie ennemie fait preuve pendant la journée d'une activité moyenne, elle tire particulièrement dur le château du Plessier et le village, le bois des Noirs.Le 5eme escadron du 3° Chasseurs (escadron régimentaire) rejoint son régiment, il est remplacé par le 1er escadron du même régiment.
En exécution des ordres des ordres du 18 juillet du Général cdt le 13°CA.Le général de division décide que le 21 juillet le btln du 1° Zouaves cantonné à Gury-Mareuil viendra cantonner à Mortemer.Il sera remplacé dans ses cantonnements par 1btln du 72°RIT venant de Rollot.Le btln du 16° en réserve de CA changera de cantonnement et iras de Mortemer à Rollot.
26° division: Le 2eme escadron du 3° Chasseurs remplace le 6eme comme escadron divisionnaire et vient cantonner à Piennes.

Journée du 20 Juillet 1915:
25° division: Nuit assez calme, notre artillerie tire à plusieurs reprises sur les travailleurs ennemis.Dans la matinée les allemands canonnent vivement le saillant Nord de Canny.Durant la journée l'artillerie allemande se montre mouns actives que les jours précédents devant le secteur du Plessier.
26° division: Lutte d'artillerie dans le secteur d'Andechy et Beuvraignes.On entreprend la construction de boyaux de grande communication, en vu de permettre un renforcement facile des troupes de 1ere ligne au cas où le terrain en arrière serait bombardé par l'artillerie ennemie.

Journée du 21 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.A 04h00 l'artillerie allemande bombarde assez violemment le château du Plessier et le village.Dans la matinée notre artillerie tire sur la batterie qui a bombardé le Plessier.Journée assez calme.Rien de particulier à signaler.
Dans la matinée en exécution des ordres donnés le 19, les changements de cantonnement s'opérent entre les différents bataillons.
Ala date de ce jour, le régiment en repos de la 75° brigade passe en réserve d'armée.Le btln du 16° à Rollot est en réserve de CA.Les 2 bataillons en réserve du 72°RIT sont l'un en réserve de la 50° brigade, l'autre à moitié en réserve de la 75° brigade, moitié en réserve de division.
26° division: Voir le 20.

Journée du 22 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Journée assez calme, l'artillerie ennemie tire particulièrement sur la zone bois des Noirs, tranchées de la route de Lassigny à Gury.Rien de particulier à signaler.
26° division: Voir le 20.

Journée du 23 Juillet 1915:
25° division: Nuit et journée calmes, l'artillerie allemande est peu active.Rien de particulier à signaler.
26° division: Lutte de lance-bombes à Beuvraignes.

Journée du 24 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie ennemie est assez active, elle tire assez violemment sur les tranchées de la lisière N. du village des Loges, et près du bois impénétrable.
26° division: L'artillerie allemande monte en activité croissante et bombarde Marquivillers, Dancourt, Tilloloy, Le Cessier.Notre artillerie avec avantage. 

Journée du 25 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée activité assez vive de l'artillerie allemande sur tout le secteur.
26° division: Nuit agitée dans le secteur de Beuvraignes, où nos 58, après une lutte violente, font taire les lances bombes ennemis.

Journée du 26 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Une partie du 9° Tirailleurs est relevé par le 1° Zouaves.Journée pendant laquelle l'artillerie allemande se montre assez active principalement sur le château de Plessier-en-Roye.
26° division: Le groupe de brancardiers divisionnaire va stationner à Orvillers ; l'ambulance d'Orvillers s'installe à Montdidier.Bombardement habituel du Cessier  

Journée du 27 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme, le 1° Zouaves relève complétement le 9° Tirailleurs qui vient cantonnés dans les mêmes localités occupés précédemment par le 1° Zouaves.Journée calme, activité moyenne de l'artillerie allemande.
26° division: Grande activité des deux artilleries sur tout le front et en particulier dans le secteur Sud. 

Journée du 28 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie allemande bombarde assez violemment le secteur de Plessier-en-Roye avec du 210.
26° division: Voir le 27.    

Journée du 29 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme, un déserteur allemand du 31° Rgt d'Inf. de Rés. (18°DI de réserve) se présente devant Les Loges.
L'artillerie allemande est assez active pendant la journée, elle canonne particulièrement la ferme de Canny.Notre artillerie riposte à son tir.
26° division: Le Cessier subit un bombardement systématique par obus de gros calibres (150 et 210).Notre artillerie exécute plusieurs tirs de représailles sur les tranchées ennemies.A Beuvraignes, une des mitrailleuses allemandes est endommagée par nos canons de 58.   

Journée du 30 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Pendant la journée l'artillerie ennemie exécute à 18h00 et 23h00 deux violents bombardements auxquels notre artillerie répond.Dans la nuit à 23h00 un aéronef est signalé dans la région Lassigny-Gury.
26° division: Tout le secteur du 92 est bombardé violemment à trois reprises pendant la nuit par des batteries de tous calibres (environs 5000 obus, sans compter de nombreuses bombes de minenwerfer). Pertes : 5 tués, 8 blessés, dégâts matériels considérables.
Il semble que ces bombardements fréquents aient surtout pour l'objet de bouleverser les travaux de défense entrepris depuis quelques temps dans le secteur du 92.
En réponse à ces bombardements, notre artillerie fait des tirs de représailles sur les tranchées ennemies de Beuvraignes et démolit la barricade allemande.

Journée du 31 Juillet 1915:
25° division: Nuit calme.Journée pendant laquelle l'artillerie ennemie se montre active, elle canonne assez violement le front du secteur
26° division: Journée assez calme, même dans le secteur de Beuvraignes.Le 92 en profite pour réparer les dégâts causés par les bombardements successifs des jours précédents.
Notre artillerie disperse des travailleurs, un convoi ennemi et fait taire une batterie allemande..Rien de particulier à signaler.