Extraits des JMO de la 25°DI et de la 26°DI.
Journée du 16 octobre 1914:
25° Division: Aucun incident à signaler sur le front de la 4° brigade marocaine.
Une reconnaissance ennemie de 2cies environ s'est produite sur Les Loges au cours de la nuit.Elle a été arrêtée dès le début par l'artillerie.Aucun incident à signaler dans le cours de journée.Quelques coups de canon sont échangés de part et d'autre.
26° Division: Les allemands inquiétés sans doute par l'activité déployée par notre côté, en particulier par les travaux de sape commencés par le génie, fait preuve pendant la nuit d'une grande activité: fusillade et cannonade sur nos travailleurs, fusées éclairantes, terrain fouillé par des projecteurs.
La journée est plus tranquille et l'on peut continuer les travaux d'aménagement des tranchées et les réseaux de fil de fer.Les allemands renforcent ausi leur organisation en particulier vers la Rue-Des-Boucaudes.

Journée du 17 octobre 1914:
25° Division: La mission de la 50° brigade est d'attaquer Beuvraignes.Mais pour le faire il est nécessaire de détruire une maison crènelée qui gène la progression et au contact des tranchées françaises, des dispositions sont prises par l'artillerie pour la détruire.L'attaque sera appuyée par l'AL mise à disposition du CA.Pour appuyer l'action la 7°DI doit attaquer les tranchées qui se trouvent sur la route Tilloloy, Roye.Au cours de la journée rien à signaler si non un bombardement assez violent sur Tilloloy et de la région comprise entre Bois des Loges, Canny, Roye-sur-Matz.A 21h fusillade échangée entre tranchées françaises et allemandes au N des Loges et bois des Loges.Craignant un mouvement offensif, le cdt du secteur des Loges fait tirer par l'artillerie sur les tranchées ennemies.Dans le cours de la nuit bombardement intermittent du bois des Loges.Rien à signaler.
26° Division: Pendant la nuit les allemands tentent plusieurs attaques par le feu vers 24h, 1h et 04h30.Les cattaques sont repoussés par les salves du 105° et 139°.
A partir de 10h du matin Gury, Plessis, Belval et le Marais sont bombardés par des batteries allemandes de 77mm et de 105mm.Ce bombardement intensif gêne les travailleurs, qui s'occupent surtout des abris de 2° ligne.

Journée du 18 octobre 1914:
25° Division: 10H00 L'Armée veut que l'on fasse un effort sur Beuvraignes; 13h00 l'artillerie prépare l'attaque par un bombardement de la localité et ses abords.A 15H00, l'attaque est faite par 2 bataillons du 121e l'un partant de la côte 106 Sud de Tilloloy se dirigeant sur la face S-O de Beuvraignes, l'autre partant de la lisiére Nord du Parc franchit la route de Tilloloy à Roye et parvient à gagner 500 m à l'Est de cette route face à la lisiére Ouest du village.Le bataillon de droite du 121 a gagné les tranchées occupées par le 16e et n'a pas été plus loin.Les troupes se fortifient sur les terrains conquis.
26° Division: L'ennemi fait preuve d'une grande activité.Bombardement de 3bies de 77mm sur le groupe Wetsch.
Dans le courant de l'après-midi, le groupement du centre reçoit l'ordre d'accentuer son attitude agressive, en vue d'appuyer une attaque de la 25°DI sur Beuvraignes.En conséquence, à 16h, le groupe Wetsch et les bies de Gury ouvrent le feu sur les tranchées allemandes, en même temps que les tirailleurs de nos tranchées de 1° ligne.En outre des petites fractions du 105° sont poussés sur la Tour-Roland, elles sont arrêtées bientôt par une vive fusillade venant de la tranchée du chemin de fer de Lassigny.Le feu s'éteint progressivement à partir de 18h00.
 
Journée du 19 octobre 1914:
25° Division: Rien à signaler le matin. Dans la journée des mesures sont prises pour relever les unités du 121 et les replacer en réserve.Deux compagnies du bataillon Nicolas du 121 rejoignent la réserve du CA à la Poste.Les deux autres rejoignent dans la soirée leur cantonnement à Conchy-les-Pots ou elles arrivent à 21h et 22h.
26° Division: L'ennemi montre moins d'activité que d'habitude.Des bies de 77 bombardent par intervalle Plessis et la lisière des bois de Thiescourt.Les troupent continuent d'améliorer les tranchées (fil de fer, tranchées-refuges).Des reconnaissances sont poussées dans le bois de Thiescourt dans la direction de La Fontaine (à mons avis La Fontaine à Loups ).

Journée du 20 octobre 1914:
25° Division: Le 2e bataillon du 121 est relevé par le 92.
26° Division: Journée calme, continuation des travaux ( boyaux de communication, abris, chevaux de frises).

Journée du 21 octobre 1914:
25° Division: Bombardement violent sur les Loges et Bois des Loges entre 11h et 14h par l'artillerie lourde ennemie.Bombardement trés violent sur les tranchées de premiére ligne de Tilloloy. Continuation de l'amélioration des tranchées et des boyaux sur tout le front.
26° Division: Trois reconnaissances, appuyés en arriéres par 2 compagnies sont lancées des bois de Thiecourt sur Lafontaine et le mamelon 153; elles parviennent à situer exactement les tranchées allemandes qui flanquent la Rue Mélique. Les allemands ne sortent pas de leurs tranchées, et il est trés difficile de faire des prisonniers.

Journée du 22 octobre 1914:
25° Division: Bombardement des lisiéres N et E du Bois des Loges par l'artillerie lourde ennemie. Les allemands bombardent pratiquement toute la journée, particuliérement sur les tranchées de premiére ligne du Bois des Loges et de Tilloloy.Le 98 signale un mouvement inusité vers Fresniéres qui, en raison du bombardement des lisiéres E du Bois des Loges peut faire croire à une attaque de nuit.A 17h le CA met un bataillon de la réserve générale à disposition du Général Cdt la 25e DI qui le dirige sur le bois allongé (Sud du Cessier) à disposition du Général Cdt la 50e brigade.
26° Division: L'ennemi fait preuve d'une plus grande activités que les jours précédents.Bombardement du bois de Plessis, de Gury et des bois entre Gury et Roye, ainsi que de Belval et des bois de Thiescourt. Les reconnaissances envoyés aux ailes sont arrétées par de nombreux coups de fusils.

Journée du 23 octobre 1914:
25° Division: Rien à signaler pendant la nuit. Journée calme sans incident.Court bombardement avec du 210 sur le bois des Loges par les Allemands vers 17 heures. Une Cie du Génie de Corps (13/4) est mise à la disposition de la division pour l'exécution des travaux défensifs dans la zone de la brigade marocaine. 
26° Division: L'ennemi continue à montrer de l'activité. Bombardement de Gury, du Marais (certainement Maretz ). Un groupe deux batteries françaises de 90mm vient à Saint-Claude et exécute une école à feu sur Plémont.La compagnie de génie effectue des fouilles à Plessis pour rechercher d'anciennes communications souterraines permettant de gagner la Tour-Roland ou Elincourt.

Journée du 24 octobre 1914:
25° Division: Nuit calme.Rien à signaler.Deux courts bombardements sur le bois des Loges et le village. La cie du génie de Corps (13/4)  mise à disposition du général  de Division est mise à disposition du Colonel commandant le 50e brigade.La Cie marocaine du Génie est remise à disposition de la 4° brigade du Maroc.
Rien à signaler dans le courant de la journée sauf un bombardement intermittant du front qui parait diminuer d'intensité.Journée assez calme.Stationnement même conditions. 
26° Division: En vue de vérifier si l'ennemi n'a pas mis diminué ses forces en face du groupement centre, le général de Division fait engagé à 15 heures une action par le feu, de maniére à provoquer une réponse de l'ennemi.Devant le 105e, l'ennemi répond aussitôt par une fusillade trés nourries, les deux artilleries entrent en action à leur tour sur le front du 139e; la réponse vient un peu plus tard.En somme l'ennemi semble occuper la ligne de défense aussi fortement que par le passé. 

Journée du 25 octobre 1914:
25° Division: Dans le cours de la nuit une fusillade et une cannonade ont éclaté sur tout le front du secteur du groupement du Nord.
Secteur de la 50e brigade : Au 92 (Tilloloy) vers 23 heures 30, éclate sur le front du régiment sauf sur le front d'un bataillon.L'action de l'artillerie allemande est assez vive jusqu'à 1 heure.Le 16 (Le Cessier) la fusillade a gagné le 16 particulierment les Cies de droite voisine du 98.Le 98 (Les Loges) à 23 heures la fusillade éclate venant de l'ennemi, il semble que deux attaques ennemies débouchent de Rue de l'Abbaye et de Crapeaumesnil (Un btln?).L'artillerie française appuie la défense, l'artillerie allemande répond.Après une vive fusillade et cannonade qui dure jusqu' à tout rentre dans le calme.
23 heures 45 : Dans le secteur de la brigade marocaine la fusillade venant du Bois des Loges se prolonge peu à peu vers le bois triangulaire à l'est de Canny.De l'infanterie allemande sort des tranchées mais elle est arrêté par le feu des Sénégalais et elle rentre dans ses tranchées.Tout est terminé de ce côté à 00 heure 15.Le restant de la nuit est calme.
Journée sans incident. Bombardement intermittent et moins important que les jours précédents.  
26° Division: L'ennemi fait preuve d'une grande activité surtout en face du 105e.

Journée du 26 octobre 1914:
25° Division: Nuit sans incident.Journée sans incident. Bombardement ennemi moins intenses que les jours précédents.La liaison entre la 4e et 25e division est plus complète grâce à l'établissement de tranchées par la 14e brigade à la gauche du 92.
26° Division: Journée jumelée avec le 25 sur le JMO.

Journée du 27 octobre 1914:
25° Division: Nuit sans incident.Journée sans incident.Action de l'artillerie ennemie moins vive que les jours précédents. La brigade marocaine fait prisonnier 1 mitrailleur du 34e Régiment d'Infanterie et de 3 dragons des 25e et 26e régiment wurtembergeois 7e division de cavalerie
26° Division: Les tranchées ennemies semblent plus fortement occupées que d'habitude; nombreux coups de fusils isolés; bombardement avec des batteries de 77 et de 105 de Thiescourt, le Marais, Plessis. Le colonel DELAPORTE est nommé genéral de Brigade.

Journée du 28 octobre 1914:
25° Division: Nuit calme sans incident.Journée trés calme quelques cannonades sans importance.
26° Division: Journée jumelée avec le 27 sur le JMO.

Journée du 29 octobre 1914:
25° Division: Dans le cours de la nuit des petites reconnaissances sont faites sur tout le front de la division.Elles démontrent que l'ennemi parait avoir amélioré son organisation défensive sur presque tout le front, en particulier autour de Buvier.Des travaux sont en cours au N-O de Beuvraignes (entre le cimetiére et la route nationale).Dans le cours de la journée l'artillerie détruit et brule les maisons situé au sud de Beuvraignes qui gènait la progression en avant.Dans le reste du secteur journée calme.
16 heures: L'ordre N°138 du 13e CA prescrit la relève de la 4e brigade marocaine par le 121 et un btln du 92.Ces éléments, le secteur de la brigade marocaine et l'artillerie (3 groupes) qui s'y trouve passe sous les ordres du général commandant la 26e division.Cette relève sera effective pour le 1er novembre. 
26° Division: Une opération de courte portée est tentée à partir de 12 heures sur La Fontaine avec le 2e bataillon du 139 (2 Cies).Aprés un violent bombardement éxécuté par le groupe Wetsch. Une section du 139 se lance sur une des maisons et y pénètre, mais elle est repoussée par une contre-attaque allemande débouchant du sud ( ? de Saint-Aubin). Une deuxiéme tentative est faite à 16 heures.Dans des conditions analogues.Les troupes engagées par le 139 ont fait preuve de grandes qualités d'élan et de ténacité, elles ont infligé des pertyes sérieuses à l'ennemi; il n'a pas été possible de faire des prisonniers, mais on a pu rapporter des effets et des papiers d'un allemand tué (soldat du 53e régiment de Landwher, âgé de 29 ans).

Journée du 30 octobre 1914:
25° Division: Nuit sans incident.Matinée calme. A 13 heures bombardement de la partie Sud de Tilloloy jusqu'à 14 heures 15.Puis bombardement intermittent pendant le reste de la journée.Rien à signaler sur le reste du front que de faibles cannonades auquelles notre artillerie répond.
26° Division: Les allemands montrent une grande activité et exécutent un véritable bopmbardement dur le Château de Plessis, Saint-Claude, le Marais, le bois de Thiescourt avec tous les calibres, nos batteries répondent. 

Journée du 31 octobre 1914:
25° Division: Pendant la nuit occupation par le 16e RI de la ferme ruinée près de la côte 97, sans combat.Rien à signaler.Pendant la journée bombardement intermittents sur le Bois des Loges et Tilloloy.
26° Division:  Journée jumelée avec le 30 sur le JMO.