Situation du 13° Corps, le 19 août au matin 
Le 13° Corps stationne sur les positions de la veille, QG à Niderhoff.
La 25° DI, QG à Nitting, zone Hesse, Hermelange, Nitting, Lorquin.
La 26° DI, (moins la 51° brigade), QG à Voyer, zone bois de Besse, Hartzviller, Métairies-de-St-Quirin, Voyer.
La 51° brigade est en réserve d'armée dans la zone Niderhoff, Fraquelfing, La Neuville, Lorquin.
Le 3° régiment de Chasseurs à cheval aux environs de Nitting.
L'artillerie du corps est à  Fraquelfing et Lorquin. L'artillerie lourde à Hermelange.
Le Génie du corps est réparti entre chaque division.
Les avant-postes de combats tiennent la ligne Imling (exclus), Brouderdoff, Plaine-de-Valsch, terrain mis en position de défense.

L'ordre d'opération de l'Armée pour le 19 a prescrit tandis que le 8° Corps attaquera le front côte 325, côte 316 au nord-est de Sarrebourg, le 13° Corps occupera la ligne Schneckenbush, Plaine-de-Valsch, le 21° Corps  la ligne Plaine-de-Valsch, Valscheid.Les renseignements sur l'ennemi font connaître qu'on peut s'attendre à une attaque débouchant du front Arzchviller, Gunzviller sur les positions du 13° Corps.Le 13° Corps doit avoir ses deux divisions rassemblées derrière les avant-postes de combat prêtes à prendre l'offensive ou à contre-attaquer dans la direction du nord-est.
En conséquence l'ordre d'opération du 13° Corps prescrit que le corps sera rassemblé à 5 heures en formations largement articulées à l'abri des vues et des avions et couvert par ses avant-postes:
25° division Nitting, 26° division près de Voyer, l'AC sud de Voyer, l'AL (1 groupe) à l'est de Nitting, le Génie du corps avec l'AL.
Que la 25° division tiendra par ses postes avancés la ligne Schneckenbush, inclus à Brouderdoff, exclus.
Que la 26° division tiendra par ses postes avancés la ligne Brouderdoff, inclus à Plaine-de Valsch, inclus où elle se reliera avec le 21° Corps.
Que le 3° Chasseurs se portera de Nitting sur Schneckenbush où il sera rendu pour 4 heures éclairant le front du CA.Il devra conserver le contact.En cas d'attaque il dégagera le front et viendra à l'ouest de Nitting en passant par la gauche du CA.
Exécution:
a) Le Général Cdt la 1° Armée envoie à 5h25 de Niderhoff  l'avis au commandant du 13° corps de faire tenir (si ce n'est fait) la croupe au nord de Hesse et la lisière nord-est du bois de Hesse et lui prescrit d'employer son AC et son AL pour appuyer la résistance de ses postes avancés et en tout cas leur repli.
b) Le Général Cdt le CA ayant appris que Plaine-de-Valsch n'est pas occupé par nous.Dans la matinée envoie l'ordre formel au Général Cdt la 26° DI d'y porter de suite un détachement qui étendra sa droite pour entrer en contact avec le 21°  Corps. 
c) Dans les premières heures de la matinée le Général Cdt le 13° CA prescrit aux deux divisions rassemblées de ne passer à l'offensive ou à la contre attaque sans l'ordre du Cdt de l'Armée.Il précise ses objectifs d'attaque.
25° DI: objectifs, intersection du chemin de Sarrebourg à Niderviller et du canal de la Marne au Rhin, Niderviller, bois de la Hommerberg.
26° DI: 1° objectif, bois de la Carriére.
d) Dès 4 heures, les 25° et 26° divisions ainsi que les autres éléments du Corps d'Armée commencent leur mouvement pour se rendre aux points indiqués.La 51° brigade (réserve d'Armée) se rassemble par régiments accolés dans le ravin de Voyer, face au nord, un régiment de chaque côté du village.
e) Le régiment de cavalerie (3° Chasseurs) avantn le jour sur Schneckenbush éclairant le front du Corps d'Armée. Il envoie des patrouilles 1° Bulh, Réding, Sixheim, Brouderdorff, Niderviller 2° Hommarting et la poste d'Hommarting 3° Arschviller, forêt de Schwangen, St-Jean-Kourtzerode.Elle envoie les renseignements suivants:
1° à 11h00 la lisière sud-est et sud-ouest du bois de la Hommerberg et des bois de la Carrière et des bois de la forêt de Hesse sont organisés défensivement.Coups de feu au nord du château de la Hommerberg.
2° à 12h45 nombreuses patrouilles et coups de fusils sur le chemin Plaine-de-Valsch à Gunzviller.
3° Rethal est libre à 8 heures (bois de Göschen).
4° Une colonne d'infanterie ennemie se dirigeait sur Letitport vers la côte 396.
5° à 15h15 que la côte 487 au sud-est de Hartberg est occupé par un régiment d'infantereie qui parait s'y être fortement tretranché. Il est attaqué par 2 Btln de la brigade coloniale débouchants de Valscheid. Toute la lisière du bois de Göschen est occupée par l'ennemi.
f) l'ennemi n'attaque pas sur le front du 13° Corps. Violente cannonade de part et d'autre.Le Corps d'Armée ne bouge pas, tandis que le 8° continue à gauche son offensive. Pertes peu nombreuses.Le Corps d'Armée stationne dans les conditions suivantes:
26° division, 52° brigade tiennent en première ligne Brouderdorff et Plaine-de-Valsch.Le 139° RI occupe le bois à 1 km sud de Brouderdorff, le 92° le bois de Voyer, la 51° brigade comme ce matin aux abords de Voyer.
25° division occupe le front Schneckenbush-Brouderdorff en première ligne.Les gros n'ont pas fait mouvement.
La liaison des deux divisions se fait à la corne nord-est des bois de Hesse. La liaison avec le 21° CA se fait à droite à l'entrée ouest de Biberskirch. On s'attend à des attaques de nuit. Tout le monde veille.

Journée du 20 août 1914:
Reprise de l'offensive sur tout le front de la 1° Armée. Pour le 13° CA même mission que la veille ( la 25° DI sera rassemblée dans la région de Nitting-Hesse et occupera la côte 330 au nord de Hesse).Rassemblement du CA sur emplacement de la veille par divisions en formations articulés:
L'AC et Génie du corps répartis entre les 2 divisions.Le groupe d'AL passe au 8° corps, 3° Chasseurs rassemblé à Nitting pour 04h00, Train de Combat (*) à Fraquelfing, le groupe des Parcs à Hattigny.
Le CA ne s'engagera que sur ordre de l'Armée. Renseignements de la cavalerie vers 09h30 violente cannonade sur Hochwald, bois de Voyer occupé par des éléments d'infanterie.
à 09h45 le Général Cdt le 13° CA en prévision d'une attaque donne l'ordre de renforcer les garnisons de Brouderdorff et de Plaine-de-Valsch et de porter 2 groupes d'artillerie sur la côte 332, cette côte est arrosée par les projectiles allemands, cannonade trés vive.  
à 12h55 le Général Cdt le 13° Corps prescrit à la 26° division d'attaquer immédiatement avec une brigade appuyé par les cinq groupes d'AD/26 et de l'AC de Petit-Hartzviller sur Plaine-de-Valsch. A la 25° division d'envoyer la 49° brigade de préparer un repli au 8° Corps fortement éprouvé sur la croupe du Poirier de Xouaxange.
Au moment où cet ordre parvient à la 26° division une violente attaque fait reculer la brigade coloniale, le mouvement offensif est en conséquence suspendu. Quant à la 25° division, elle est trés fortement engagée pour pouvoir disposer de la 49° brigade en faveur du 8° Corps, sans compromettre sa sécurité, elle décide en conséquence de dégager le 8° Corps par une violente contre attaque à sa droite sur les hauteurs au nord de Hesse et sur Schneckenbush.
Enfin à 5 heures du soir l'intervention du Colonel R commandant une brigade du 8° Corps détermine une nouvelle contre-attaque du 86° sur Sarrebourg.Cette contre-attaque progresse jusqu'à proximité de la ville mais nos troupes ne peuvent se maintenir.     
A 15h15, le mouvement offensif de la 26° DI est repris et transformé également en contre-attaque par brigades accolées dans la direction de Niderviller.
Les contre-attaques des 25° et 26° divisions réussissent à arrêter l'ennemi et à gagner du terrain. A la nuit l'ordre est donné à la 25° de stationner sur ses positions. Les avant-postes sont sur les positions conquises en fin de journée.

Journée du 21 août 1914:
Situation générale au matin, à notre gauche et en arriére du 13° CA, le 8° rétrograde sur le front St-Georges, Hattigny avec barrage à Aspach et un autre à Hattigny.
A notre droite le 21° Corps s'est replié sur la croupe de la Valette.Le 13° Corps se trouve trés en avant du front de l'Armée.
A 06h00 du matin  des attaques violentes commencent sur tout le front Hermelange, côte 277 pounte nord-est du bois dfe Hesse (25° DI), lisiére est du bois de Hesse côte 354, signal de Voyer, Voyer.
Les régiments ont été très éprouvés la veille et sont très réduits, la 26° division est particulierement démoralisée et disloquée.
Le Général Cdt le 13° CA rend compte à l'Armée qu'il envoie l'ordre à la 26° division de tenir coute que coute et au besoin de contre-attaquer, mais qu'il sera obligé de faire appel à la brigade réservée à Abreschviller si le bois de Voyer est enlevé par l'ennemi.
A 08h00 l'Armée envoie l'ordre suivant annulant l'ordre général N° 9
" Par suite du mouvement de repli de l'aile droite de la II° Armée, la I° Armée de se reporter à hauteur de Blamont. Dans chaque CA, une brigade mixte couvrira le mouvement, reporter les TC, parcs et convois au delà de la Meurthe.
En conséqunce, le Général cdt le 13° CA prescrit à la 25° division de constituer immédiatement une brigade mixte pour préparer une position de repli sur le front bois de la Miniere, Fraquelfing, Niderhoff, lisière est des bois des Harcholins et donne à 09h00 l'ordre général N° 15 d'aprés lequel le 13° CA doit se porter en arriére zone de marche, pour la 25° division direction Hattigny, Freminville, rive gauche de la Vezouze; pour la 26 à l'est de la 25°. 
Dans chaque division, on occupera des positions succésives avec l'appui de l'artillerie. PC du CA à Niderhoff, puis Bertrambois.
Le mouvement s'exécute:
A 13h30 l'Artillerie Divisionnaire et de Corps recoit l'ordre à Bertrambois d'occuper sur la rive gauche de la Vezouze les crêtes 322,288, 318 face au nord. L'AL cherchera une position vers Barbas.En fin de journée le CA stationne ainsi: QG à Montreux, la 25° division Harbouey, Frémonville, Bois de Leau, avant-postes vers Tanconville; la 26° au bivouac sur la route de Parux vers bois de la Tour et bois des Haies, avant-postes sur la rive gauche de la Vezouze.L'AC et l'AL au sud de la route de Cirey, Harbourg, Barbas.TC à Anarvillers et le groupe des Parcs à Montigny.
La 26° division laisse en réserve au bois de la tour 3 Btlns à la disposition du Général Cdt le CA.

Journée du 22 août 1914:
Conformément à l'ordre de l'Armée, les CA devaient maintenir leurs positions le 22 sur les positions qu'ils occupaient la veille.Au matin les avant-postes du 13° CA se trouvaient sur la rive gauche de la Vezouze, sur la ligne générale bois de Leau, bois des Epines et le bois Haut de la Tour.
La cavalerie signale à 06h00 que Bertrambois et Hattigny ne sont pas occupés par l'ennemi.L'AC et l'AL sont en positions sur la crête au sud d'Harbouey, 2 groupes de l'AC du 21° Corps sont à disposition de la 26° DI au bois Haut de la Tour. Le PC du Général Cdt le 13°CA est à Harbouey, à droite le 21° CA à son QG à Badonvillers, à notre gauche sur le front du 8°CA l'ennemi progresse et débouche de Blamont sur Barbas et Domégre.A 09h00 le 8° Corps est contraint de se replier et va occuper la ligne bois Banal, bois de Comte (16°DI), Ogeviller et Benamenil (15°DI) avec l'intention de se replier ensuite sur Hablanville et la Forêt de Mendon.
Dans ses conditions, la gauche du 13° CA se trouve brusquement découvert et un mouvement de repli s'impose. 
A 12h30 le Général Cdt le CA en conséquence de se porter par échelons succéssifs sur la rive gauche de la Blette au sud de la route Badonviller Montigny. Le mouvement s'éxécute par Neuvilles, bois des Haies et Ancervillers.
En fin de journée le stationnement du 13° Corps est le suivant : QG à Vacqueville, la 25° division à Mervillers et les hauteurs entre Mervillers à Montigny, et la 26° division St-Pôle, St-Maurice, côte 306 et 316.
Deux btlns de Chasseurs garde Baccarat et les ponts, les parcs et convois sont sur la rive gauche de la Meurthe.



























(*) Train de combat : ensemble des moyens d’un régiment destinés à fournir ce qui est nécessaire aux unités pour combattre (TC).
    Train régimentaire : ensemble des moyens d’un régiment destinés à fournir ce qui est nécessaire aux unités pour subsister.

Cliquer sur les cartes pour les agrandir
Carte indiquant les positions tenues le 19 au soir et
celles du 21 au soir aprés les mouvements de repli
Carte indiquant les positions tenues le 23 au soir
à la suite dles mouvements de repli de la journée