Infanterie  (1914)

La Compagnie Hors Rang :                                                          3/21/48 (non comptabilisés musiciens et infirmiers)

- 1 capitaine (officier adjoint du chef de corps) 
- 2 lieutenant ou sous-lieutenant 
- secrétaires, ouvriers (tailleurs, cordonniers, armuriers)

La compagnie de combat : 3/12/128

Elle se compose de 4 sections 
-1 capitaine, commandant d'unité 
-2 lieutenant ou sous-lieutenant, chef de section 
-1 adjudant, chef de section 
-1 sergent-major, chef de section 
-1 sergent fourrier , 9 sergents 
-9 caporaux 
-2 clairons ou tambours 
-117 soldats (dont 8 sapeurs-pionniers)

Sources : Loi du 23 décembre 1912 (modifiée par la loi du 15 avril 1914), relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'infanterie et instructions portant création des nouveaux corps de troupe. Mise à jour au 15 juin 1914.

Infanterie  (1914)

La compagnie de chasseurs à pied 1914:
 3/14/186
- Capitaine : 1
- Lieutenant ou sous-lieutenant : 2
- Adjudant : 1
- Sergent major : 1
- Sergent fourrier : 1
- Sergents : 11
- Caporaux : 12
- Clairons : 4
- Chasseurs 170 dont 8 sapeurs-pionniers
 
Sources : Organisation de l'armée. IIe partie. Cadres et effectifs. (1916)

Infanterie  (1916)

La compagnie de mitrailleuses de 1916 (active):
3/8/133 (a) ou 3/8/113 (b)

 - Capitaine (monté) : 1 (a et b)
 - Lieutenant (bicyclette) : 2 (a et b)

 - Sous-officier de liaison (monté): 1 (a et b)
 - Sous-officier comptable : 1 (a et b)
 - Sous-officier chef de section : 6 (a et b)

 - Caporal fourrier : 1 (a et b)
 - Caporal chef de pièce : 8 (a et b)
 - Caporal armurier : 1 (a et b)
 - Caporal train de combat : 2 (a et b)
 - Tireur : 16 (a et b)
 - Chargeur : 16 (a et b)
 - Aide-chargeur : 16 (a et b)
 - Télémétreur : 4 (a et b)
 - Armurier : 4 (a et b)
 - Ordonnance (agent de liaison à bicyclette) : 3 (a et b)
 - Pourvoyeur : 16 (a et b)
 - Conducteur de chevaux : 36 (a) et 16 (b)
 - Conducteur train de combat : 8 (a et b)

- Animaux : 54 chevaux ou mulets, dont 2 chevaux de selle (a)
                 34 chevaux ou mulets, dont 2 chevaux de selle (b)
- Matériels : 4 caissons, 5 bicyclettes (a)
                 16 voiturettes, 4 caissons, 5 bicyclettes (b) 

(a) sur bâts ; (b) sur voiturettes
  
Sources : Aide-mémoire du mitrailleur d'infanterie et de cavalerie. (1916)

Augmentation du nombre des unités de mitrailleuses :
 Si en août 1914, il y avait 3 sections de 2 mitrailleuses par régiment, leur nombre a considérablement augmenté au cours de l'année 1915.
 - février 1915 création d'une compagnie de mitrailleuses par régiment à 4 sections de 2 pièces.
 - mars 1915 création d'une compagnie de mitrailleuses par brigade à 4 sections de 2 pièces.
 - juin 1915 création d'une deuxième  compagnie de mitrailleuses par régiment.
 - juillet 1915 une nouvelle compagnie vient renforcée la brigade.
 Pour mémoire à la mobilisation, il y a 24 mitrailleuses par division d'infanterie à 2 brigades de 2 régiments. En 1915 la division offre une puissance de feu de 96 mitrailleuses.

Sources : La Revue d'infanterie 1920/05/15 (A29,VOL57,N332).

Infanterie  (1914)

La section d'Infanterie de 1914 :                                          1/3/58
 
- 1 lieutenant ou sous-lieutenant ou adjudant, chef de section,
- 3 sergents, dont un adjoint,
- 4 caporaux et 54 soldats. 
La section est divisée en 2 demi-section à 2 escouades
Armement : 60 lebels
 
Sources : Site 1

Infanterie  (1916)

La compagnie de mitrailleuses de 1916 (territoriale):                        2/8/113 (a) ; 2/8/81 (b)
 
- Animaux : 41 chevaux ou mulets, dont 2 chevaux de selle (a)
                26 chevaux ou mulets, dont 2 chevaux de selle (b)
- Matériels : 3 caissons, 4 bicyclettes (a)
                 12 voiturettes, 3 caissons, 4 bicyclettes (b) 

(a) sur bâts ; (b) sur voiturettes
 
Sources : Aide-mémoire du mitrailleur d'infanterie et de cavalerie. (1916)

Infanterie  (1914)

La section de mitrailleuses :                                                     1/1/28

- 1 lieutenant, chef de section,
- 1 sergent, adjoint,
- 4 caporaux et 24 soldats. 
La section est divisé en section de tir, l'échelon et le train de combat. 
Animaux : 4 chevaux, 9 animaux de bât (ânes, mulets...) 
Armement : 2 mitrailleuses, revolver, mousqueton d'artillerie 
Approvisionnement en munitions : 32700 cartouches. 
Outils de la section : 7 bêches, 2 pioches, 2 serpes, 5 haches, 2 cisailles à main, 1 scie articulé.Plus dans le caisson de ravitaillement 1 hache de tête, 2 pelles rondes, 2 pioches. 
 
Sources : L’Infanterie en un volume. Manuel d'instruction militaire (1914), page 1059

Santé  (1914)

Personnel médical uniquement à ajouter à cet effectif le personnel du Train des équipages et celui de l'Intendance. 

Ambulance : 7/2/36 
Officiers  : 1 médecin-major, médecin-chef, 5 médecins aide-major,              1 vétérinaire 
Infirmiers : 2 sous-officiers, 36 hommes  
 
Section hospitalisation : 0/0/4 
Infirmiers : 4 hommes  
 
Groupe de divisionnaire brancardiers : 3/12/132  
Officiers  : 1 médecin-major, médecin-chef, 1 médecin aide-major,                 1 aumônier catholique 
Infirmiers : 6 médecins auxiliaires, 6 sous-officiers, 132 hommes 
 
Groupe de brancardiers du Corps : 8/19/205 
Officiers  : 1 médecin-major de 1°cl, médecin-chef, 1 médecin-major de 2°cl, biologiste, 1 médecin aide-major, 4 ministres du culte soient
2 catholiques, 1 protestant, 1 israélite 
Infirmiers : 9 médecins auxiliaires, 10 sous-officiers, 205 hommes  

Sources : Obellianne et Sognet. L’Exécution du service de santé en campagne.1914.

Santé  (1916)

Personnel médical uniquement à ajouter à cet effectif le personnel du Train des équipages et celui de l'Intendance.

Ambulance : 6/2/36 x8                                                        Officiers : 1 médecin-major, 4 médecins aides-major, 1 pharmacien. Infirmiers : 2 sous-officiers, 4 caporaux, 32 infirmiers.

Section hospitalisation : 0/0/4 x6
Infirmiers : 4 infirmiers dont 1 caporal. 

Groupe de divisionnaire brancardiers : 3/16/156
Officiers  : 1 médecin-major, médecin-chef, 1 médecin aide-major,                1 aumônier catholique 
Infirmiers : 4 médecins auxiliaires, 4 pharmaciens auxiliaire, 8 sous-officiers, 16 caporaux, 140 infirmiers.

Groupe de brancardiers du Corps : 8/11/149
Officiers  : 1 médecin-major de 1°cl, médecin-chef, 1 médecin-major de 2°cl, bactériologiste, 2 pharmaciens, 4 ministres du culte soient
2 catholiques, 1 protestant, 1 israélite 
Infirmiers : 2 médecins auxiliaires, 1 pharmacien auxiliaire, 8 sous-officiers, 14 caporaux, 145 infirmiers.

Section Sanitaire Automobile : 10/11/14                                        - Officier : 1 médecin-major, chirurgien-chef, 3 aides-majors, chirurgiens, 4 médecins aides-majors, 1 radiologue, 1 pharmacien.            - Infirmiers : 1 sergent infirmier-major, 10 infirmiers étudiants en médecine, 3 caporaux, 11 infirmiers.

- 6 conducteurs d'automobiles.

Voitures automobiles : 6 dont 3 camions (A, B, C), 2 camionnettes, 1 voiture transporte personnel.

Sources : Obellianne et Sognet. L’Exécution du service de santé en campagne.1916.

Génie (1915)

Compagnie de parc : 
- 1 capitaine
- 1 lieutenant ou sous-lieutenant (de réserve)
- 1 officier d'administration
- 2 sous-officiers (dont 1 sergent d'approvisionnement)
- 2 caporaux, 4 maître-ouvriers
- 12 sapeurs-mineurs                      
- 1 vélocipédiste                    
- 4 sous-officiers (dont 1 adjudant, 1 fourrier)
- 6 brigadiers (dont 1 fourrier, 1 maître maréchal-ferrant)
- 63 sapeurs (dont 1 trompette, 1 aide maréchal-ferrant, 1 bourrelier)


Compagnie d'équipage de pont: 
- 1 capitaine
- 2 lieutenant ou sous-lieutenant (de réserve)
- 1 officier d'administration, 1 vétérinaire
- 4 sous-officiers (dont 1 sergent d'approvisionnement, 1 comptable)
- 4 caporaux, 8 maître-ouvriers
- 30 sapeurs-mineurs
- 1 vélocipédiste
- 11 sous-officiers (1 adjudant, 1 maréchal des logis-chef, 1 fourrier)

- 12 brigadiers (dont 1 fourrier, 1 maître maréchal-ferrant)
- 164 sapeurs (2 trompettes, 2 aides maréchal-ferrant, 2 bourreliers)

Sources: Aide-mémoire de l'officier du génie en campagne - 1915 

Génie (1915)

Compagnie de sapeurs-mineurs :                                         4/17/211

- 1 capitaine, commandant d'unité
- 3 lieutenants ou sous-lieutenants
- 17 sous-officiers
- 211 sapeurs-mineurs dont 17 caporaux
- 16 maîtres-ouvriers

Sources: Aide-mémoire de l'officier du génie en campagne (1915). 

Cavalerie (1913)

Escadron : 6/7/? en temps de paix

   4 pelotons à 3 escouades (4 à la mobilisation) 

-1 capitaine, commandant; 1 capitaine, second 
-4 lieutenants ou sous-lieutenants  
-1 maréchal des logis chef, 6 maréchaux des logis  
-1 brigadier fourrier, 12 brigadiers 1 brigadier ou 1 sous-officier maître maréchal-ferrant  
-120 et 150 cavaliers

 Sources: Préparation militaire pour les troupes à cheval - 1913

Artillerie (1913)

Sections de munitions infanterie (SMI):                                  3/11/114
- 1 capitaine
- 2 lieutenants ou sous-lieutenants
- 1 adjudant, 1 maréchal des logis chef
- 1 maréchal des logis fourrier, 8 maréchaux des logis
- 1 brigadier maréchal ferrant, 6 brigadiers
- 2 ouvriers de batterie, 2 aides-maréchaux ferrants
- 2 bourreliers, 2 trompettes, 1 infirmier
- 18 servants, 80 conducteurs
- 4 chevaux d'officiers, 21 chevaux selle de troupe, 135 chevaux d'attelage (dont 6 haut-le-pied)
- 3 fourgons, 1 fourragére, 28 caissons, 1 forge, 1 chariot de batterie

Sections de munitions artillerie de 75 (SMA):
3/11/114
- 1 capitaine
- 2 lieutenants ou sous-lieutenants
- 1 adjudant, 1 maréchal des logis chef
- 1 maréchal des logis mécanicien
- 1 maréchal des logis fourrier, 7 maréchaux des logis
- 1 brigadier maréchal ferrant, 6 brigadiers
- 4 maîtres pointeurs
- 4 ouvriers de batterie, 2 aides-maréchaux ferrants
- 2 bourreliers, 2 trompettes, 1 infirmier
- 16 servants, 91 conducteurs
- 4 chevaux d'officiers, 21 chevaux selle de troupe, 149 chevaux d'attelage (dont 8 haut-le-pied)
- 3 fourgons, 1 fourragére, 22 caissons

Sources :
 Aide-Mémoire de l'officier d'État-major en campagne .1913


Artillerie (1915)

La batterie de tir :                                                                            3/11/98 ou 3/10/99*

La batterie se compose de 2 sections à 2 pièces ( ensemble canon et caisson). 
-1 capitaine, commandant d'unité, 2 lieutenants 
-1 adjudant, 1 maréchal des logis chef 
-8 maréchal des logis (dont un mécanicien),
-1 maréchal des logis fourrier 
-1 maréchal des logis maréchal-ferrant (pour une batterie du groupe)* 
ou 1 brigadier maréchal-ferrant (pour les deux autres batteries) 
-7 brigadiers, 6 maîtres pointeurs, 1 maître ouvrier en fer, 1 ouvrier mécanicien, 2 bourreliers, 1 aide maréchal, 2 trompettes  
-78 canonniers (dont 1 ouvrier bottier, 1 ouvrier tailleur, 1 élève bourrelier et 1 élève maréchal-ferrant ) 
Par pièce : 1 maréchal des logis et 6 canonniers (2 pourvoyeurs, 1 déboucheur, 1 chargeur 1 tireur, 1 pointeur ) 
 
Sources : Loi du 24 juillet 1909, modifiée par la loi du 15 avril 1914, relative à la constitution des cadres et des effectifs de l'armée active et de l'armée territoriale en ce qui concerne l'artillerie.  
Manuel du gradé de l'artillerie de campagne à l'usage des sous-officiers (1915)

Artillerie (1916)

Batterie de mortier 58 : 
Etat-Major (soit 1/5/35) 
- 1 capitaine
- 1 adjudant
- 1 maréchal des logis chef
- 1 maréchal des logis fourrier
- 1 maréchal des logis artificier
- 1 maréchal des logis d'approvisionnement

- 4 brigadiers (soit 1 téléphoniste, 1 vaguemestre, 1 d'ordinaire, 1 faisant fonction de fourrier) et 1 brigadier maréchal
- 15 cannoniers (soit 4 ouvriers de batterie, 1 aide-maréchal,1 bourrelier, 2 trompettes, 7 servants)
- 1 vélocipédiste   

- 1 infirmier, 4 brancardiers
- 9 conducteurs
Section (x 2): (soit 1/4/72 ou 71)
- 1 lieutenant ou sous-lieutenant 
- 4 maréchaux des logis
- 8 brigadiers
- 53 cannoniers ( dont 6 maîtres-pointeur)
- 11 conducteurs (1ere section) et 10 à la seconde

Sources:  Règlement de manoeuvre de l'artillerie de tranchée : Titre II. Règlement sur le service du mortier de 58 de tranchée et tables de tir - 1916

Train des équipages (1913)

Formations sanitaires : 

Ambulances (x8) : 0/1/12
           - 1 sous-officier, 12 hommes 
           - 16 chevaux, 6 voitures à 2 chevaux
 

Brancardier de DI (x2) : 1/4/58
           - 1 lieutenant ou sous-lieutenant, 4 sous-officiers 
           - 58 hommes dont 1 maréchal-ferrant, 69 chevaux  
           - 8 voitures à 1 cheval, 10 voitures à 2 chevaux 
           - 2 voitures à 3 chevaux, 1 voiture à 4 chevaux
 

Brancardier de CA (x1) : 2/5/78
           - 1 capitaine, 1 vétérinaire, 5 sous-officiers 
           - 78 hommes dont 1 maréchal-ferrant, 80 chevaux  
           - 10 voitures à 1 cheval, 13 voitures à 2 chevaux 
           - 3 voitures à 3 chevaux, 1 voiture à 4 chevaux  

Section hospitalisation (x6) : 0/0/4 
          - 4 hommes, 7 chevaux, 3 voitures à 2 chevaux 
 
Sources : Aide-Mémoire de l'officier d'État-major en campagne .1913

Train des équipages (1916)

Formations sanitaires : 

Ambulances (x8) : 0/1/12

- 1 maréchal-des-logis, 1 brigadier, 8 conducteurs, 3 ordonnances.
- 2 de selles, 14 chevaux dont 2 haut-le-pied.
                                   - 6 voitures à 2 chevaux dont 4 fougons du service de santé, 1 fourgon à vivres et bagages, 1 voiture de transport du personnel. 

Brancardier de DI (x2) : 1/4/40

- 1 officier, 4 sous-officiers, 4 brigadiers, 36 soldats.

- 8 voitures à 1 cheval dont 2 médicales, 8 petites pour blessés , 10 voitures à 2 chevaux dont 5 grandes pour blessés, 2 fourgons du service du santé, 2 forgons à vivres, 1 cuisine roulante, 2 chariots de parc de 2 à 3 chevaux, 1 fourgon-forge à 4 chevaux. 

Brancardier de CA (x1) : 1/3/37     

- 1 officier, 3 sous-officiers, 2 brigadiers, 35 soldats.

- 8 voitures hippomobiles dont 1 petite pour blessés, 2 fourgons du service de santé, 2 fourgons à vivres, 1 fourgon à bagages, 1 cuisine roulante, 1 fourgon-forge.  

- 6 automobiles dont 2 camions pour brouettes portes-brancard. 

- 2 camionnettes pour le ravitaillement du CA en pansements.  

- 1 camionnette pour laboratoire, 1 voiture de transport de personnel.                

Section hospitalisation (x6) : 0/0/4 
- 4 hommes dont 1 brigadier, 7 chevaux dont 1 de selle, 3 fourgons du service de santé à 2 chevaux 
 
Sources : Obellianne et Sognet. L’Exécution du service de santé en campagne.1916.

Train des équipages (1916)

Compagnie d'un ETEM (sur le pied de paix) : 

 4/15/78

- Capitaine commandant : 1, capitaine en second : 1  

- Lieutenant en premier : 1, lieutenant en second : 1

- Adjudant : 1    

- Maréchal des logis chef : 1  

- Maréchal des logis fourrier : 1, maréchaux des logis : 12      

- Ouvriers en fer et en bois : 4  

- Brigadiers fourriers : 2, brigadier maître maréchal-ferrant : 1,   brigadiers : 12     

- Trompettes : 3, aides maréchaux-ferrants: 2, bourreliers : 2  

- Soldats : 52 dont 1 ouvrier tailleur et 1 ouvrier bottier

Sources : Organisation de l'armée. IIe partie. Cadres et effectifs. (1916)

Intendance (1913)

Effectif et compositions (théorique) : Personnel Intendance

 
Boulangerie de campagne du CA : ( soit 4/12/340) 
- 4 officiers  
- 4 adjudants, 8 sergents boulangers 
- 1 caporal commis, 44 caporaux-brigadiers de four, 1 caporal ouvrier d'art, 2 caporaux de professions diverses 
- 28 soldats-brigadiers de four, 208 pétrisseurs, 27 ouvriers d'art, 
- 22 hommes de professions diverses, 1 tailleur, 1 cordonnier 
L’effectif est réparti sur 4 sections de 8 fours  
 
Parc à bétail du CA : (soit 7/6/117) 
- 7 officiers, 6 sous-officiers 
- 15 caporaux, 90 ouvriers dont 60 bouchers, 4 commis, 1 conducteur 
- 7 ordonnances du Train 
 
Réserve de CA : soit (0/2/28) 
- 1 sergent commis, 1 sergent boulanger 
- 1 caporal commis, 1 caporal boulanger,, 1 caporal boucher, 1 caporal de professions diverses 
- 2 commis, 6 bouchers, 6 boulangers, 1 meunier, 1 tonnelier, 2 botteleurs, 1 ouvrier en bois et 1 en fer, 1 maçon, 1 fumiste, 2 hommes de professions diverses

Sources : Aide-Mémoire de l'officier d'État-major en campagne .1913


Intendance (1916)

Effectif et compositions (théorique) : Personnel Intendance 

Ambulance : 2 officiers d'administration. 

GDB et GBC : 2 officiers d'administration.

SSA : 1 officier d'administration.

Sources : Obellianne et Sognet. L’Exécution du service de santé en campagne.1916.

A suivre...